Choisir ses soins : Les secrets d’un bon cosmétique

Qu’est ce qui détermine la qualité d’une crème ou d’un masque ? Alors que beaucoup se fient encore au prix ou aux discours marketing des marques, c’est plutôt sur l’étiquette INCI que se jauge un produit cosmétique.
Mais là encore, il fait savoir regarder ce qui est vraiment important et contrairement à ce que l’on pourrait croire ce ne sont pas forcément ses substances actives… Explications :

Ce sont les ingrédients mentionnés les premiers dans la déclaration INCI (soit plus de 90%) qui déterminent les performances d’un cosmétique. Ils permettent rapidement de différencier les bons produits des autres.
On privilégie pour commencer toutes les étiquettes qui commencent par Aqua (Eau).
La qualité et l’efficacité d’un produit dépendent à 80% de l’excipient (la base de la formulation du produit).
En effet les principes actifs, souvent mis en avant, ne représentent que les 20% restants. Même les actifs les plus performants ne servent pas à grand chose dans un excipient de mauvaise qualité.

L’excipient est constitué d’une émulsion c’est-à-dire la fusion entre une phase aqueuse et une phase huileuse, rendue possible grâce à un « liant », dénommé en cosmétologie « émulsifiant ». On distingue deux types d’émulsions :
l’émulsion « huile dans l’eau » où l’huile est minoritaire
l’émulsion « eau dans l’huile » où l’huile est majoritaire

Notre peau étant naturellement protégée par un film hydro-lipidique, une émulsion de type eau dans l’huile, constituée de sueur, d’acides aminés et de sébum, les experts bio conseillent de préférer les émulsions « eau dans l’huile » qui imitent le film hydro-lipidique et de conserver ses cosmétiques plus longtemps. A noter que ce type d’émulsion, particulièrement riche, convient plus particulièrement aux peaux/cheveux secs voire très secs

Ce qui fait la richesse d’un excipient, c’est donc la qualité des huiles, des cires et des émulsifiants qui le constituent.
Certains excipients sont une mine de substances actives alors que les autres n’apportent rien biologiquement parlant.

Pour évaluer la qualité d’un produit cosmétique, il faut donc avant tout examiner celle de son excipient.

Par exemple, une crème hydratante sera performante si la mention Aqua est suivie d’une huile végétale comme Ricinus communis (huile de ricin), Persea Gratissima (huile d’avocat), Prunus dulcis (huile d’amande douce), Vitis Vinifera (huile de pépins de raisin), Calendula Officinalis (huile de calendula), Olea Europaea (huile d’olive) ou encore d’une cire végétale comme Cera alba, Cera Flava (cire d’abeille), Simmondsia chinensis (huile/cire de jojoba), Theobroma Cacao (beurre de cacao), Butyrospermum Parkii (beurre de karité) ou bien encore Sodium Stearate ou Triglyclycerides caprylic/capric (obtenus à partir d’huiles végétales) etc.

A lire aussi :

One Response

  1. Bonjour ! je voudrait s’avoir quelle produit cosmetique ou créme pourrait me fair une peau parfaite sans agraisser ma peau.(avoir une peau de star quoi)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *