Le henné, nocif pour les cheveux ?

Dans un article visant à démentir certaines idées reçues sur la beauté, le webzine Puretrend s’attaque notamment au henné, généralement reconnu comme un « excellent conditionneur », aux propriétés fortifiantes, lissantes, de volume et de brillance, bénéfique pour les cheveux, en particulier poreux ou fourchus.
Mais d’après l’auteur de ce dossier, il pourrait au contraire s’avérer nocif car asséchant :

« On nous a dit que le henné gaine la fibre capillaire, renforce le cheveux, que c’est le secret de beauté de Cléopatre, des indiennes, des nubiennes… blablabla. Mais on a oublié de nous dire que le henné laisse une forte odeur d’autobronzant sur la chevelure. Assez désagréable. Et à cela s’ajoute un assèchement du cheveu, car oui le henné gaine tellement la chevelure qu’il l’assèche…

On pourra regretter qu’aucune véritable explication scientifique ou dermatologique n’accompagne cette déclaration.
Après quelques recherches, il semblerait en effet que le henné soit plus adapté aux chevelures à tendance grasse. La cause exacte est encore à vérifier…
Dans tous les cas, veillez bien à ce que votre henné ne contienne que des plantes (ce qui n’est pas toujours le cas…).


Mise à jour 08/09/2011

Sur son forum, la coiffeuse américaine spécialiste des cheveux bouclés, Ouidad s’érige aussi contre le henné qui ne ferait pas bon ménage avec les cheveux bouclés. D’après elle, cette substance emplit la cuticule de « saleté » et provoque une accumulation sur la fibre capillaire qui lui donne un aspect « cimenté ». L’usage répété d’henné étoufferait la tige capillaire et la rendrait rigide tout en détruisant le mouvement naturel des boucles et leur volume : « Henna is a natural color derived from plant roots–and dirt! Henna and curly hair don’t make a good combination because the cuticle fills with dirt and builds up until the hair shaft feels like cement. Overuse of henna will clog the hair shaft and make the hair feel hard and unpliable. Henna also spoils the natural curl pattern and volume. The moral of the story? Everything natural is not necessarily good!« 

A lire aussi :

30 Responses

  1. bonjour,
    le henné est bon pour les cheveux, seulement il ne faut pas en abuser…En effet, j’avais de longs cheveux bouclés (donc à tendances sèches), j’utilisais le henné TAZZARINE (100% naturel), sauf que au lieu d’en faire une application tout les deux mois, j’en ai appliqué tous les mois et parfois même deux à trois fois par mois! Cela les a totalement desséchés malgrè les bains d’huile d’olive suivant la pose… j’ai donc du coupé mes cheveux au carré (les boules tout simplement). Là, je n’en ai pas fait depuis 4 mois (racine apparente), il y une légère démarcation entre mes racines brunes et mes longueurs brunes à reflets rouges (rien de trop choquant). Je ne pense pas passer au chimique (trop peur des réactions!). Pour le moment, je les laisse dans leur état, je fais des bains d’huile d’argan la nuit (deux fois/semaine)et applique cette huile la journée sur les pointes seulement. Il m’arrive de faire deux fois/semaine des masques au lait de coco (toute la nuit) pour alterner. J’ai même fais une cure de bains d’huile d’ail! Si si, huile d’ail, efficace mais très fort en senteur… J’ai fais cette cure deux fois/semaine pendant 3 semaines. là, je vous confirme que la qualité du cheveux est au rendez-vous. J’espère sincèrement conserver cette texture en la laissant pousser. Dès que la démarcation sera vraiment trop voyante, là j’appliquerai mon henné mais le laisserai que 2 à 3h maxi et plus 8 à 12h. et cela sera renouvelé dès que les racines seront trop apparentes (tous les 3 à 4 mois voir 5). Merci argan, merci coco, merci henné et merci à vous d’avoir lu jusqu’au bout.

    • on peut trés bien teindre ses cheveux au hénné jusqu’a deux fois par moi mais il faut juste réduir Les temps de pause et surtout l’appliquer sur cheveux Sale et zapper le shampoing aprés le rinçage si on passe directement au confitioneur et que on déméle bien on auras aucun risidus et les cheveux serons trés trés doux

      • merci encore de ces infos, le henné aurait donc bien un effet asséchant nécessitant des précautions si je comprends bien…

  2. Ah et je précise : mes cheveux sont toujours bouclés après plusieurs utilisations du henné, il les a rendus plus forts, plus épais, moins de chute de cheveux, juste le faire tous les 2 mois au minimum (ou 4) afin d’éviter le dessechement.
    N’oubliez pas vous bains d’huile…

    • merci de partager ton expérience. cela confirme malgré tout, qu’employé seul, le henné aurait bien un effet desséchant, reste à comprendre pourquoi ?

  3. Je fais régulièrement des hennés de qualité corporelle (BAQ) et me cheveux ne sont jemais aussi beaux qu’après l’application : boucles définies, cheveux brillants et nerveux !
    Les hennés base de gamme dessèchent parfois mais avec ceux-ci, je n’ai pas du tout ce problème. En revanche, certaines ont constaté un disparition de leurs boucles à la longue, principalement des types 2 ou 3a. Avec mon 3c, aucun problème, je le fais tous les mois et demi (cheveux blancs).
    J’ai l’impression qu’il y a un effet «clarifiant» sur moi, contrairemen t à ce qui est dit dans l’article…

    • oui mais après coup, à plus long terme… ça peut faire des dégâts apparemment…
      mais j’ai du mal à comprendre pourquoi (dans le cas d’un henné naturel) !

      • mes cheveux sont teint au henné depuis 7 ans et à raison de deux applications par mois ( ce qui est beaucoup ) ils sont beaucoup plus doux qu’avant plus fort moins volumineux et plus brillant. Les boucles sont sublimes et parfaitement dessinées
        J’utilise du henné de tzarine non traité ce qui veut dire qu’il est 100 % Biologique et mes cheveux ne se sont jamais aussi bien portés. Par contre si j’ai le malheur laver mes cheveux (avec un shampoing) juste après l’application du henné ou de mettre du henné sur des cheveux propres. là c’est vrais que ça peut faire de gros dégâts. donc après rinçage du henné ( une fois que l’eau est claire) on passe directement à l’après shampoing en démêlant doucement avec un pagine large puis un fin et on rince à l’eau froide. Le cheveu est étrange au toucher ce n’est qu’après séchage que l’n voit le résultat. Les cheveux sont beaucoup plus doux et plus soyeux et ça s’accentuent au file des utilisations.

        en faite les pigment contenus dans la feuille de henné réagissent avec la kératine des cheveux de la peau et des ongles. Il se fixe sur molécules par adsorption. La réaction est assez lente et pendant ce temps le cheveu est fragilisé. Mais une fois terminée et les pigments fixés. cela enroberas le cheveux sans l’étouffer et accentueras la forme de la chaine de kératine (boucle dans notre cas )

        La réaction immédiate entre les pigments libre ( non liée à une molécule de kératine ), les décapants des shampoings ainsi que la kératine dont la chaine est fragilisé par la pénétration incessante de pigments , qui attaque le cheveu en déstructurant la chaine de kératine.

        il existe un très bon livre sur le sujet s’appelant le henné et le cheveux téléchargeable sur le net d’ailleur qui donne toutes les astuce pour les soins et teintures à l’henné

        • Merci Nana, c’est vraiment éclairant ! par contre ce que je me demande c’est le jour où on veut arrêter le henné est-ce que l’on ne se retrouve pas avec des cheveux secs et moches… s’ils ont été fragilisés pendant le processus…
          lorsque tu relaves tes cheveux qques temps après tu n’as plus l’effet sec post shampooing ?

          • Question bizarre voire illogique.
            Tu demandes si l’on arrêtait le henné, qu’on se retrouverait avec des cheveux secs et moches. Preuve donc que le henné les embellit puisqu’à l’arrêt du henné, ils s’enlaidiraient.

            Et ensuite, tu ajoutes que le henné les auraient fragilisés. Donc, que le henné serait mauvais ?

            Alors, soit le henné améliore les cheveux donc à l’arrêt du henné, ils s’enlaidiraient. Soit le henné abîme les cheveux donc à l’arrêt du henné, ils s’embelliraient.

            Mais pas tout mélangé. C’est illogique. Ou l’un ou l’autre.

            Personnellement, je pense que le henné embellit systématiquement et qu’il n’y a pas photo !

  4. Je ne sais pas, j’en fais depuis 5 ans environ et n’ai pas eu de problèmes. Maintenant, je ne fais plus que les racines, par économie et pour éviter de surcharger les longueurs, ça peut être une bonne solution.
    Apparemment, il se fixe sur les cheveux à là manière d’une protéines ce qui peut ne pas convenir à certaines natures de cheveux.

    • oui c’est curieux… à vrai dire je ne connais pas le mode d’action du henné sur le cheveu, s’il écarte ses écailles ou pas, etc.
      en ce qui concerne les protéines, je pense qu’elles peuvent assécher les cheveux dans certaines conditions climatiques car ce sont des humectants (je l’ai constaté sur moi avec un spray de chez Phytospecific utilisé en été, temps chaud et sec). Je ne crois pas que le henné agisse de la sorte sur les cheveux. Une recherche s’imposera un jour pour éclaircir ce mystère ! 🙂

  5. Salut, l’usage répété de henné ne m’a jamais abîmé les cheveux (y compris en alternant avec du chimique), par contre ça a augmenté le diamètre des mes boucles (ça les a partiellement lissés)

  6. Coucou,
    Moi aussi j’ai constaté un effet desséchant avec le henné (et un fort mal de tête, à cause de l’indigo je crois)
    Je voulais savoir si la cassia a également un effet desséchant.
    merci beaucoup!
    Luuna

    • car en fait je voudrais renforcer mes cheveux après les bains de mer répétés, et je ne voudrais surtout pas les assécher! Alors je pensais rajouter des agents hydratants dans le mélange cassia+eau. Mais cela ne va pas altérer les effets de la cassia ?
      merci 🙂

    • Oui, le cassia ou henné neutre assèche un peu les cheveux.

      Solution : mélanger au henné (ou cassia) un soupçon d’huile d’olive.

      Résultat superbe et cela évite le bain d’huile post-henné donc des économies d’efforts & de temps.

  7. Bonjour, de mon côté je ne trouve pas mes cheveux secs après le henné. Une fois séchés paraissent secs en effet mais au toucher j’ai plus une sensation de rugueux (ça glisse moins) qui disparait lorsque j’applique n’importequoi, crème masque eau et pour longtemps. Quand je ne mets rien, mes cheveux ne se cassent pas pour autant. Après mes cheveux sont naturellement secs, si le henné assechait vraiment ça aurait du être pire non ?
    Personnellement j’applique la préparation sur cheveux propres pour éviter que des saletés ne restent emprisonnées avec la coloration (vu que ça englobe le cheveux).

  8. Ah oui, une autre remarque au niveau de la texture des cheveux: je n’ai pas observé de changement sur mes boucles mais étant donné que le henné rend les cheveux plus vigoureux ça me donne des boucles un peu plus définies (rien de très particulier). Après le séchage, j’obtient des mèches lisses à certains endroits (je me demande si ce n’est pas le fait de les tirer pendant le temps de pause). Voilà

    • Merci de ton témoignage qui aidera certainement d’autres personnes souhaitant recourir au hennée. Je pense que le lissage de certaines mèches est dû au gainage voire à l’alourdissement de certaines mèches enrobées de henné.

  9. Bonjour, j’ai utilisé l’henné naturel couleur acajou pour faire une couleur. La coloration n’a pas marché, malgré une pause de 2h.
    Sauf que sa a renu mes cheveux secs et que mes cheveux ont perdu leurs boucles.

    J’ai beaucoup de regret, je ne ferais plus jamais d’henné.
    Pouvez vous me conseiller pour que je retrouve mes cheveux, merci.

  10. Mon témoignage rejoint beaucoup de précédents, je fais du hénné (tazarine, du radjasthan, du yemen, d’egypte) non stop depuis 2012, à raison de deux fois par mois, sachant que la semaine j’adore rajouter une cuillère de hénné neutre cette fois dans mon masque..Mes cheveux frisés ont changé de texture: ils sont devenu lisses au toucher mais bouclés au lieu de crépus avec frisettes comme avant.

    Juste une précision sur la sécheresse: C’est une fausse impression, car il suffit d’un bain d’huile après, ou un masque ou l’AS et paf, notre chevelure se révèle hyper saine et hyper brillante. Un produit miracle? oui, et le seul en lequel je crois qui a radicalement transformé mes cheveux!

    Je rajoute que j’adore rajouter des huiles essentielles dedans, de l’huile de ricin (ou autres huiles végétales), des actifs parfois, des plantes indiennes..et le résultat est sublime, et pour la tige capillaire et pour le cuir chevelu.

  11. Vingt-cinq ans de henné et de katam, cheveux très longs, brillants, vigoureux ; je ne conçois pas une autre façon de soigner ou de teindre ses cheveux. Pour l’odeur, il faut ajouter de la poudre de patchouli ou des HE ou encore de la poudre de racine de kachur sugendhi, les cheveux sentent très bons et sont magnifiques.

  12. Bonjour, je débute dans le henné (2ème) et je voulais savoir s’il est mieux de l’appliquer sur cheveux propres ou tout juste lavés ? Faut-il le rincer juste à l’eau chaude ou à l’aide d’un AS ? Faut-il laisser reposer la préparation avant l’application si on ne veut pas nécessairement une couleur mais juste des reflets ? Info : mes cheveux sont mi-longs et fins. Merci par avance

    • Le henné, c’est comme on veut, quand on veut !

      Tu peux essayer toutes les propositions que tu as émises et toutes fonctionneront selon ton type de cheveu.

      Ensuite, c’est par toi-même que tu décideras quel résultat t’a plus convenu qu’un autre.

      Le henné, c’est la liberté !
      Pas d’angoisse à avoir.

  13. Bjr,

    Je m’inscris fermement en faux contre ces articles ayant pour but de descendre le henné. Quelle mouche a piqué les rédactrices de tels articles ?
    On y lit des aberrations.

    Odeur :
    Le henné laisse une odeur végétale de foin coupé sur les cheveux. On aime ou on n’aime pas.
    Si vraiment, on n’aime pas cette odeur, il suffit d’ajouter à son henné une pointe de n’importe quel parfum de son choix (parfum perso, qq gouttes d’huile essentielle de x ou y, macérât ou infusion de telle plante ou fleur…). Et basta, pas de quoi en faire un plat.

    Salissure :
    Le henné imprégnerait les cheveux de saletés ?
    C’est vraiment une ineptie sans nom.
    Quelles saletés seraient contenues dans le henné ? Comment les saletés pénètreraient-elles dans les cheveux ? Comment ces pseudo-saletés ne partiraient-elles pas au shampoing comme n’importe quelles autres saletés de la vie quotidienne ? Pff…
    La vérité : Le henné imprègne les cheveux de colorants et d’actifs végétaux qui lui confèrent couleur et vigueur voire brillance. Rien d’autre.

    Raidissement :
    Le henné raidit un peu les cheveux, c’est vrai.
    Mais ce n’est plus le cas après le 2ème shampoing.
    Donc, pas de panique pour celles qui veulent préserver leurs boucles.

    Couleur foncée :
    L’application très régulière de henné fonce la couleur des cheveux.
    C’est vrai particulièrement avec des hennés sombres mais pour y pallier, il suffit d’appliquer les hennés (après le 1er) seulement sur les racines en le faisant un peu déborder sur les longueurs mais pas trop suivant le résultat souhaité.

    Assèchement :
    Le henné assèche un peu les cheveux.
    C’est bien pour celles qui ont les racines grasses mais moins bien pour les longueurs déjà sèches.
    Solution pour tout le monde :
    Ajouter à sa mixture de henné, 1 cuillerée à café d’huile d’olive (ou n’importe quelle huile de son choix). Mélanger, appliquer, laisser pauser, rincer et admirer.

    Moralité :
    Le henné, c’est TRES BIEN.
    Ca doit vraiment se faire et s’appliquer dans la liberté de chacune.

  14. Le henné c’est très bien, c’est comme toute chose, il ne faut pas en abuser. Et comme toute chose, il se peut qu’il ne convienne pas à certaine personne et à leur nature de cheveu. Pour ma part, ça ne me convient plus. J’ai commencé à 13 ans, pour faire comme mes soeurs. Feuilles pilées, mélangées à l’eau chaude et après l’application, on le gardait toute une nuit. J’en ai fait jusqu’à l’age de 30 ans en réduisant les temps de pose et en espaçant les applications. Mes cheveux étaient trop auburn, trop foncés et secs! Et difficile de dépasser une certaine longueur car ils ne poussaient plus sans fourcher. Malgré les masques, les soins, je n’y arrivais plus. J’ai les cheveux chatains, raides et épais. Après être passée par les colorations chimiques, me voici aux colorations entièrement naturelles sans henné! Et ça c’est le top : j’ai retrouvé mes cheveux d’ado quand le henné ne les avaient pas encore ternis, surtout les pointes donc je peux les avoir à nouveau longs et hyper brillants. Pas de moralité universelle mais le henné c’est bien selon la nature du cheveu qui peut changer au cours de la vie. L’huile d’olive c’est très bien mais pas pour les cheveux gras et l’argile est excellente mais pas quand on a le cheveu sec!

    • Merci de ce compte-rendu mesuré !

    • bonjour,
      quelles ont les colorations naturelles SANS hénné que tu utilises stp? Car moi aussi j’ai perdu mes belles boucles depuis que je suis passé au hénné :-(.
      merci pour ta réponse!

  15. Bonjour

    j’ai de nature les cheveux bouclés car métissée ms comme la chevelure de la chanteuse KELIS ( mais sa c’était avant lol) j’ai voulu fre une couleur caramel chez le coiffeur ( passant du bordeau au caramel) chose réalisable selon lui ms après rinçage non seulement mes cheveux étaient couleur gris sale mais plus de boucles tt était raide on dirait une souris. ..
    je ne sais pas koi faire pour retrouver ma texture au point ou j’ai décidé de garder ce gris sale et mettre que des tissages. ..
    Si qqun a des conseils ou témoignage a me donner sa serait gentil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *