Nicole Kidman se réconcilie avec ses boucles pour sa fille

Lorsqu’on pense à Nicole Kidman, c’est l’image d’une star aux longs cheveux lisses impeccablement brushés qui nous vient en tête. Et pourtant à ses débuts, dans les années 80 jusque dans les années 90, l’actrice d’origine australienne arborait encore sa luxuriante chevelure rousse à la frisure serrée, comme dans le thriller « Malice » ou même pour le sulfureux « Eyes Wide Shut » où ses boucles boticceliennes flottaient sensuellement autour de son visage, relevées en chignon flou.
Mais depuis plus d’une petite décennie, c’est désormais les cheveux raidis ou très assouplis qu’elle se montre jusqu’à… la naissance de sa petite fille qui a changé quelque peu son regard sur sa nature de cheveux.

Boucles sensuelles et chignon flou dans le sulfureux "Eyes Wide shut" en 1999.

Boucles sensuelles et chignon flou dans le sulfureux « Eyes Wide shut » en 1999.

L’héroïne de « Moulin Rouge », actuellement à l’affiche de « Grace de Monaco » qu’elle présente au festival de Cannes 2014, a récemment confié au magazine InStyle qu’elle s’était « réconciliée » avec ses boucles qu’elle porte désormais au quotidien (hors tapis rouge toutefois !).

Nicole Kidman à ses débuts dans les années 80. Des boucles et un volume flamboyants !

Nicole Kidman à ses débuts dans les années 80. Des boucles et un volume flamboyants !

Qu’est-ce qui lui a fait remiser le lisseur à la maison ? Tout simplement la naissance de sa petite dernière, Faith, âgée de 3 ans, qui lui ressemble comme 2 gouttes d’eau et qui a hérité de ses bouclettes.

Nicole Kidman et son adorable petite dernière, Faith alias Boucle d'or !

Nicole Kidman et sa petite dernière Faith alias Boucle d’or !

Dis Maman, pourquoi tu ne laisses pas tes cheveux boucler naturellement comme moi ? :-(

Dis Maman, pourquoi tu te raidis les cheveux ? 🙁

« Ma plus petite fille a les mêmes cheveux que moi. Elle aime quand mes cheveux bouclent, donc je les porte comme ça pour elle« , a expliqué l’actrice. Elle ajoute que désormais, « je les laisse aller, bouclés et sauvages, assure-t-elle, avant de s’en féliciter. Ça m’a peut-être pris quelque chose comme quarante ans, mais j’ai choisi la boucle. »

Une vague de boucles blondes parfaitement définies pour le thriller "Malice" en 1993

Une vague de boucles blondes parfaitement définie pour le thriller « Malice » en 1993

Un beau geste d’amour filial mais aussi la transmission de valeurs importantes : l’acceptation de soi et la valorisation de sa beauté naturelle.
Ne reste plus à espérer que Nicole osera aussi ressortir ses boucles à l’écran et contribuer à sortir du diktat du « tout lisse ». 🙂

De la racine jusqu'au pointe, une frisure impeccable et nerveuse !

De la racine jusqu’au pointe, une frisure impeccable et nerveuse, on aimerait bien la revoir ainsi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.