Stop aux frisottis et cheveux mousseux ! Astuces et soins pour des boucles bien définies

Cheveux mousseux, boucles informes et frisottis ou encore cheveux frisés qui gonflent : autant de situations que les cheveux bouclés ne connaissent que trop bien et souhaitent souvent éradiquer ! Même si la nature du cheveu bouclé est d’être mousseux (car poreux et sec), cela n’est pas une fatalité ! Quelques astuces et techniques faciles permettent de les éviter au quotidien et de garder des boucles bien définies et bien dessinées.

Causes des cheveux mousseux et des frisottis ?

D’où viens-tu ô toi cheveu mousseux qui frisotte (et qui nous gâche la vie !) ? Un cheveu mousseux ou communément appelé « frisotti » est tout simplement un cheveu sec (sans film de sébum qui le recouvre) dont les écailles sont relevées.
Ils sont souvent situés au niveau des mèches supérieures, appelées « mèches de recouvrement » dans le jargon professionnel des coiffeurs.
La raison en est simple : ce sont les mèches les plus exposées aux frottements (de l’oreiller et des draps notamment)
et autres agressions mécaniques du quotidien. De ce fait, elles perdent plus vite leur hydratation/lubrification et prennent donc cette allure de brin de paille hirsute ou de chaume volatile, un peu broussailleux/fibreux, qui nous désole tant 🙁
Les cheveux mousseux forment comme un halo à la surface de la tête en particulier sur la zone arrière (occipitale) et sur les côtés. Ils ne sont ni vraiment raides ni vraiment bouclés.

Boucles bien définies et petits frisottis en surface surtout à l’arrière de la tête sur les mèches de recouvrement et zones de frottement.

Comme leurs écailles ne sont pas bien alignées, les mèches se repoussent entre elles et ne peuvent pas former des boucles bien dessinées avec des mèches solidarisées entre elles. Cela tend à donner un aspect brouillon à la coiffure sans avoir le charme du « coiffé-décoiffé » malheureusement (même si ça peut aussi, cet aspect aérien naturel de la peut être un atout !, voir en bas d’article :-)… Et pour compléter le tout : il a tendance à gonfler à la moindre occasion

Les causes de frisottis et de cheveux mousseux et facteurs aggravants

On l’a dit, le cheveu bouclé ou crépu est par nature prompt à cet aspect mousseux et sec et gonflé car sa cuticule est poreuse avec des écailles relevées du fait de sa forme spiralée qui comporte de nombreux points de torsion (donc de surélèvement des écailles).
Toutefois certaines habitudes ou pratiques ou usage de produits (à bannir donc) peuvent développer encore davantage ce phénomène :

– Le port d’une casquette, chapeau, foulard et tous frottements de façon générale comme ceux des draps ou de la taie en coton la nuit (les matières douces et satinées limitent le problème), qui perturbent l’ordonnancement des écailles et créent de l’électricité statique,

– Enduire ses longueurs/mèches et encore pire pointes de shampooing ou tout autre produit contenant des tensio actifs lavants.

– Frotter ses cheveux avec une serviette en éponge rêche pour les sécher et les essorer,

– Le scrunching et toute manipulation des cheveux comme leur tripotage avec ses doigts et tout autre accessoire (incluant le démêlage au peigne ou encore pire à la brosse ou bien sûr le crêpage, tout ce qui va perturber les écailles des cheveux),

– L’usage du séche-cheveux y compris avec diffuseur en particulier chaud et dans le mauvais sens c’est à dire en allant du bas vers le haut (il faut respecter le sens des écailles des cheveux c’est à dire déplacer le diffuseur du haut vers le bas pour les hérisser le moins possible et donc créer des frisottis),

– Sécher ses cheveux au sèche-cheveux y compris au diffuseur lorsqu’ils sont encore très mouillés sans absorber avant l’excédent d’humidité,

– L’usage de produits coiffants contenant des alcools asséchants,

– L’usage de produits (shampooings, soins spécifiques) volumisateurs/densifiants pour cheveux fins qui fonctionnent en hérissant la fibre pour augmenter son diamètre et qui vont isoler les mèches, ce qui va accentuer les cheveux mousseux qui deviennent encore plus indisciplinés,

– Le lavage des cheveux avec un shampooing détergent, tout produit lavant même doux (comme un AS contenant des tensio-actifs lavants) appliqué sur les longueurs causera aussi potentiellement des frisottis et boucles mousseuses en les desséchant, l’excès de shampooings sans application suffisante de soins relipidants ensuite,

– Brosser/peigner ses cheveux bouclés à sec,

– L’excès d’humidité de l’air qui fait gonfler la fibre et hérisse les écailles et l’eau qui s’évapore en séchant (fatigue hygrale), encore aggravé par l’usage de produits à base d’humectants

– Tous les traitements chimiques, de type coloration/décoloration oxydantes, lissages chimiques (contrairement à ce que les fabricants/coiffeurs affirment ils ne sont pas des soins pour cheveux mousseux et leur effet ne sera que temporaire avant de révéler des cheveux encore plus mousseux, secs et affaiblis car d’autant plus sensibilisés et abîmés, cuticule étant altérée…).

Avant -après : Cheveux mousseux secs gonflés et frisottis et boucles bien définies et dessinées après soins hydratants et gainants.

Les astuces anti-frisottis et cheveux mousseux/boucles informes : soins, produits, techniques

Les laboratoires Kérastase ont ainsi défini 2 critères de la boucle parfaitement définie : la cohésion et la maniabilité.

1/ Une boucle bien définie possède une parfaite cohésion de sa fibre qui assure la formation d’une spirale unique.
Son harmonie est le résultat de points de torsion réguliers à chaque tournant de la boucle.

2/ La boucle idéale repose aussi sur des cheveux extrêmement souples dont les points de torsion sont renforcés.
Il s’agit d’une boucle qui peut suivre n’importe quel mouvement.

Côté soins, il faut donc privilégier des produits gainants et relipidants c’est à dire comportant dans ses 5 premiers ingrédients des agents filmogènes de type corps gras naturels (tels qu’huiles ou beurres végétaux) ou synthétiques tels que les silicones notamment (attention à ce qu’ils ne soient pas trop gras/riches pour ne pas alourdir et poisser les cheveux fins) ainsi que des agents lissants qui vont aplanir les écailles de la cuticule (en les « couchant ») tels que les quats qui fonctionnent par polarité électrique ce qui a pour avantage de ne pas alourdir ni graisser (même si leur production n’est malheureusement pas naturelle et donc non écolo).
Cela va de l’après-shampooing au soin sans rinçage (crème/lait capillaire) jusqu’aux soins de finition (brillance).
On les choisit, plus ou moins riche en fonction du diamètre de la fibre et de sa densité capillaire (cheveux fins ou épais). En guise de repère, sachez que si vos cheveux sont poisseux, c’est que soit le produit est trop gras pour eux, soit que vous en avez trop mis. Inversement si vos cheveux sont mousseux/secs, c’est que soit le produit n’est pas assez gainant/riche soit que vous n’en avez pas mis assez.

A noter que l’étape du sèchage est cruciale pour le contrôle des frisottis et des boucles/mèches mousseuses. En effet, si vous laissez vos cheveux séchez au naturel, sans aucune préparation ou précaution, l’eau en s’évaporant va plus ou moins relever leurs écailles et donc les faire mousser/frisotter. Il faut donc s’assurer que les écailles de la fibre capillaire soient bien lissées quand les cheveux sèchent et qu’elles ne s’hérissent pas. On travaillera aussi leur mouvement spiralé de sorte à ce qu’elles impriment bien le bon plis souhaité 🙂

N’oubliez pas que c’est lors du séchage que tout se joue ! Si vous n’effectuez pas les bons gestes à ce moment là et ne « travaillez » pas vos cheveux, vous risquez de vous retrouver avec des boucles informes, des cheveux qui gonflent de façon brouillonne une fois vos cheveux secs, comme s’en plaignent beaucoup des lectrices que j’accompagne lors de mes diagnostics-conseils.

– Une astuce pour maintenir naturellement les écailles bien à plat pendant le séchage est de natter ses cheveux en lissant bien chaque brin à chaque cran de la tresse. Cette technique est aussi utile si vous chercher à réduire le volume de vos cheveux et limiter leur gonflement une fois secs. Par contre le temps de séchage sera plus long… Vous pouvez sinon lisser seulement les mèches frontales à l’aide d’une pince plate, surtout si ces mèches ont tendance à mousser. La boucle sera ensuite détendue, soyeuse et bien gainée.

– Privilégiez le séchage à l’air libre plutôt que la chaleur électrique. Si vous ne pouvez pas vous en passer, choisissez le diffuseur plutôt que le sèche-cheveux , en particulier si vous cherchez du volume, programmez-le sur chaleur douce/moyenne ou froide (ou en alternance toutes les 5 secondes), et si possible sur cheveux le plus essorés possible et le moins mouillés (un pré-séchage à l’air libre jusqu’à 80% étant l’idéal).

– Scruncher vos cheveux en douceur et limiter les froissements trop énergiques : la technique du « scrunching » tête en bas qui consiste à remonter ses boucles du bas vers le haut en les froissant dans sa main pour plus de ressort et de volume est très populaire chez les têtes bouclées et donnent en général de bons résultats. Son seul défaut est qu’elle peut être aussi cause de frisottis et de boucles mousseuses/fibreuses en hérissant la cuticule des cheveux. La solution est de pratiquer un scrunching « non violent » pour les cuticules en se contentant par exemple de remonter les boucles sans les écraser (mains à plat, voir article ici) ou encore d’utiliser une serviette douce en microfibres qui va absorber l’humidité en même temps et mieux respecter l’intégrité de la tige capillaire.

L’astuce du gel pour contrôler les frisottis et les cheveux mousseux/boucles mal dessinées /
Appliquer du gel sur ses cheveux humides bien essorés après le lavage ou un AS est une technique éprouvée qui facilite la vie de beaucoup de têtes bouclées en particulier les cheveux bouclés fins qui ont du mal à faire tenir leurs boucles.
L’explication scientifique derrière cela est que le gel va agir comme fixateur lissant des écailles des boucles et empêcher qu’elles ne se déforment lorsque l’eau s’évaporera complètement (puisque ce qui causse frisottis et cheveux mousseux ce sont donc les écailles hérissées et désordonnées ; le but est donc de tout faire pour éviter cela !).

Mèche de cheveu bouclé mousseuse frisottante mal définie vs mèche de cheveu bouclée gainée et définie avec du gel

Voici une sélection des meilleurs gels pour cheveux bouclés qui ne dessèchent pas les cheveux, ne laissent pas de résidus ni d’effet « cartonné » :



En guise de mot de la fin, je dirai que la lutte contre les frisottis et effet mousseux des cheveux bouclés ne doit pas non plus devenir une obsession. Comme dit plus haut, les cheveux bouclés tendent pas nature vers cet aspect et cela peut aussi être un style et un atout esthétique. Pour ma part, je ne suis pas une psycho-rigide de la boucle parfaitement définie et je les laisse aussi vivre leur vie aérienne de cheveux bouclés qui aiment voleter dans l’air en halo flou et diffus. C’est aussi ça le charme des cheveux bouclés, apprenons à les aimer aussi ainsi 🙂

Les cheveux bouclés sont naturellement mousseux et frisottants, apprenons aussi à les aimer comme ils sont 🙂

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *