Cuir chevelu qui gratte, pique ou tiraille… : Causes, remèdes et soins naturels

Cuir chevelu qui gratte, démange ou picote voire brûle !… Le cuir chevelu sec ou irrité n’en fait parfois qu’à sa tête. Cette zone est en effet particulièrement sensible avec ses 600 terminaisons nerveuses par centimètre carré ! Comment apaiser et soulager votre cuir chevelu qui fait mal ? Découvrez tous les soins et remèdes au naturel, précautions à prendre et produits ou pratiques à éviter pour restaurer son équilibre. Des cheveux en bonne santé proviennent d’un cuir chevelu sain, « terre nourricière » de notre chevelure.
Dernière mise à jour : avril 2017

Qui es-tu ô cuir chevelu ? Rôle et caractéristiques du cuir chevelu

Souvent méconnu car non visible, le cuir-chevelu est recouvert, à sa surface, d’un film hydrolipidique (constitué des lipides du sébum et de l’eau de la sueur) destiné à le protéger (pH, substances bactéricides …). En cas de dégradation, de dérèglement ou de disparition, c’est l’équilibre et la santé du cuir chevelu qui se trouvent menacés !

« Le cuir chevelu, c’est de la peau, mais c’est la peau la plus mal fichue du corps », considère Patrick Canivet, directeur technique L’Oréal Produits Professionnels. Les raisons de ce diagnostic sévère ? Sa forte teneur en micro-organismes supérieure au reste de la peau du corps ainsi que ses cellules qui se renouvellent
bien plus vite et enfin son manque de protection contre les UV par les cheveux (qui représentent au mieux un indice 20 et de 0 s’ils sont blancs ou colorés).
Résultat : le cuir chevelu prend de plein fouet les diverses agressions externes et internes et se déséquilibre à la moindre occasion !
« Par exemple, plus le cuir chevelu est gras, plus les micro-organismes se développent, jusqu’à provoquer une irritation« , indique encore Patrick Canivet. C’est pourquoi les Japonaises ont compris depuis longtemps l’importance de soigner leur cuir chevelu. Elles cherchent sans cesse à l’assainir, en utilisant beaucoup de brosses pour répartir le sébum et éviter son engorgement aux racines.

Déréglements du cuir-chevelu : à quoi est dû un cuir-chevelu trop gras ou trop sec ?

Dans les deux cas, il s’agit d’un déséquilibre du bulbe, localisé à la racine du cheveu (enfoui dans le derme, sous la surface du cuir-chevelu). Il est directement relié à une glande sébacée dont le rôle est de produire le sébum. Cette substance huileuse est essentielle à la formation du film lipidique qui protège le cuir chevelu et le cheveu. Le sébum est aussi un nutriment essentiel pour la colonie fongique qui vit sur le cuir chevelu. C’est lorsque la production de la glande sébacée se dérègle, que surgissent les problèmes:


Le bulbe du cheveu comprend notamment la papille (par laquelle le sang arrive) et la matrice (qui génère les cellules de kératine et les transforme en cheveu).
La glande sébacée qui sécrète le sébum, pour lubrifier et protéger le cheveu est accolée au follicule et communique avec lui. Le sébum doit s’évacuer complètement à l’extérieur du cuir chevelu et non à l’intérieur du follicule, sous peine d’asphyxier le travail de la racine.

> Trop de sébum (séborrhée) rime avec cheveux gras :
Les cheveux deviennent lourds, s’aplatissent et s’associent par mèches avec éventuellement formation de pellicules grasses (larges et épaisses, jaunâtres, s’agglutinent en plaques).
A noter que la surproduction de sébum peut aussi parfois empêcher le développement normal des cheveux et les fragiliser, conduisant à une chute de cheveux (alopécie séborrhéique).

> Pas assez de sébum, avec cheveux secs.
Un cuir chevelu sec tiraille et gratte avec de petits flocons de peau morte (craquellement) s’en détachent.

Ca me démange, et si c’était une maladie ?
Il peut s’agir d’une maladie de peau comme l’eczéma, une dermite séborrhéique ou du psoriasis, qui s’accompagnent de squames plus ou moins importantes. La cause peut aussi être le stress ou la fatigue et là, hormis la détente et du repos, on ne peut guère lutter. Le mieux est de consulter un dermatologue, qui prescrira un traitement médicamenteux adapté. Sans oublier les poux !

Un manque de lipides ?
Le cuir chevelu peut être sec par nature. Cela peut être le cas chez les peaux noires (attention toutefois à ne pas trop le graisser car le sébum peut s’accumuler sous la racine et avoir du mal à s’écouler : voir article Cuir chevelu sec ou pellicules : comment faire la différence et comment les traiter ?) ou les peaux sèches et atopiques (hypersensibles). Attention également en cas de régime alimentaire trop strict, car le cuir chevelu peut alors souffrir d’un manque de lipides. Le cuir chevelu peut aussi souffrir d’une sécheresse provoquée par certains traitements de chimiothérapie, antiacné (isotrétinoïne)…

Les gestes de coiffure du quotidien :
Brosses et peignes peuvent constituer une agression mécanique du cuir-chevelu. Bémol : j’ai toutefois indiqué ci-dessus que le peignage ou brossage en partant bien des racines pouvait avoir des bénéfices pour répartir le sébum et éviter qu’il ne stagne et engorge les racines en plus de lustrer et nourrir naturellement les boucles ! Utiliser une brosse douce ou encore mieux un peigne en corne pour se faire en divisant la chevelure en lusieurs séparations et en commençant par les couches inférieures. Bien localiser où se trouve les zones les plus riches en sébum et faire glisser lentement le peigne le long de la fibre : normalement ça doit glisser tout seul !

Il en est de même des tractions exercées par les attaches (chignon, tresses, queue-de-cheval serrés et extensions). Et enfin, la chaleur du sèche-cheveux ainsi que l’action desséchante de certains produits coiffants contenant de l’alcool, comme la laque.

S’ils ne sont pas maniés avec beaucoup de précautions, les produits de défrisage atteignent la peau du cuir chevelu, directement ou par capillarité, ce qui peut engendrer des dermites réactionnelles. Leurs symptômes ? de simples rougeurs et démangeaisons jusque, dans les cas plus préoccupants, de véritables brûlures, avec formation de squames et de croûtes (attention à ce qu’elles ne s’infectent pas !).

Les produits hydratants occlusifs :
Certains cosmétiques sont mal adaptés à notre cuir-chevelu : le karité, par exemple, bénéfique aux longueurs et aux pointes, est trop gras pour l’épiderme, il l’empêche de respirer, d’évacuer le peu de sébum naturel et peut provoquer pellicules, irritations et fortes démangeaisons. Idem pour l’abus de baumes surgraissants, contenant de la lanoline ou de la vaseline, jusqu’aux silicones.
De façon générale l’accumulation de substances de produits coiffants/conditionneurs est nocive.

Les shampooings trop dosés
Contrairement à ce que l’on croit souvent, les shampooings ne solutionnent pas les problèmes de cuir-chevelu et peuvent même les aggraver. En ligne de mire : les shampooings détergents pouvant irriter le cuir-chevelu.
S’ils sont trop fréquents, le calcaire de l’eau ne fait qu’irriter la couche cornée de la peau, la sensation temporaire de propreté cédant vite la place à l’inconfort et au retour des irritations.
Idem pour les sprays ou soins capillaires contenant de l’alcool.

Les facteurs externes d’irritation du cuir chevelu

Le soleil, le vent, le chlore, le sel, la pollution ou le tabac représentent autant de facteurs externes qui irritent et déshydratent le cuir chevelu. L’air particulièrement sec en hiver est aussi propice aux démangeaisons de cuir-chevelu. Attention aussi aux chapeaux, bonnets et autre casque qui peuvent étouffer le cuir-chevelu.

Autre facteur un peu plus méconnu : attacher ses cheveux lorsqu’ils sont mouillés peut également générer des pellicules favorisées par humidité propice au développement bactériologique.

Comment prendre soin et dorloter son cuir-chevelu ?

***************A FAIRE*******************

Faites un shampooing avec une base lavante douce et neutre, qui laisse la tête propre, sans agresser l’épiderme ni les cheveux. Ne vous jetez pas forcément sur les shampooings anti-pelliculaires si vos pellicules sont liées à vos grattages intempestifs : ils ne feront que provoquer des démangeaisons supplémentaires, augmentant les pellicules d’autant plus. Dans tous les cas, ils sont à utiliser avec modération.

Rincez vos cheveux à fond
En séchant, les éventuels résidus de shampooing vont s’agglutiner à la sueur et au sébum et vite recréer un terrain propice aux démangeaisons.

Et pensez à aérer votre cuir chevelu en décollant les racines et en laissant vos cheveux libres !

Le traitement du cuir-chevelu est plus délicat : il faut vraiment faire attention à ce que l’on y applique car contrairement aux cheveux, c’est une matière vivante.
> S’il est sec : Les corps gras sont à manier avec précaution de sorte à ne pas étouffer les follicules pileux et se retrouver avec le problème inverse: laits capillaires spécifiques, huiles végétales légères et pénétrantes (jojoba, amandes douces, sésame bio…), protéines de soja.
Les masques pour cheveux secs ne s’appliquent normalement que sur les longueurs (demandez l’avis de votre dermatologue, évitez les silicones et autres conditionneurs chimiques cationiques de type quats). Les après-shampoings et masques à base de panthénol et de bétaïne sont conseillés pour leur effet calmant . Les produits à base de vitamines B5 sont également très conseillés car ils créent à la surface du cuir chevelu un film protecteur et hydratant efficace contre les agressions. Les Laboratoires Ducray recommandent un nouvel actif, le polidocanol (anesthésique local utilisé comme anti-démangeaisons) afin de freiner l’activation des récepteurs de l’inflammation.

Un traitement oral peut aussi être conseillé (acides gras essentiels oméga-3 et oméga-6, vitamines B5, E). Un massage (doux, sans friction) peut aussi être adapté pour stimuler la production de sébum.
Attention néanmoins à la pratique du massage qui doit être effectué avec beaucoup de prudence, en particulier lorsque le cuir-chevelu présent des problèmes d’irritation, d’inflammation ou même d’infection !
Le massage va exacerber tout problème de cuir chevelu comme les bactéries par exemple.
L’autre risque du massage du cuir chevelu est de traumatiser la délicate repousse (en nuisant à la régénération de la papille dermale) comme l’indique la Clinique de la Santé Capillaire fondée par une infirmière naturopathe.

> S’il est gras : assainir la couche cutanée et sous-cutanée du cuir chevelu, drainer les impuretés qui asphyxient les racines des cheveux : huiles essentielles antibactériennes (romarin bio, lavandin bio, camphre, serpolet, thym…), couplées à des extraits de plantes régénérantes et aseptisantes (ortie bio, protéines de soja et de blé…), vitamine A et B7, carotène huilleux.

Parmi les nombreuses poudres ayurvédiques efficaces contre les problèmes du cuir chevelu, on conseille les poudres de Neem, d’Ortie piquante, de Kapoor kachli et de Sidr. Elles peuvent aider à calmer les démangeaisons et irritations du cuir chevelu après une coloration chimique notamment tout en diminuant les pellicules. A combiner avec des agents hydratants (type aloe vera ou autres humectants car elles ont une tendance asséchante, vérifier aussi que vous les supporter !).

> S’il est irrité : Apaiser et cicatriser avec l’huile essentielle de verveine, des extraits de sauge bio, l’huile de sésame bio, l’allantoïne.

Les pratiques et produits à éviter pour ne pas irriter ou agresser son cuir-chevelu ?

**************A NE PAS FAIRE*****************

Bannissez les brosses en plastique ou en métal:
Elles irritent un cuir chevelu sensible. Préférez un peigne en corne ou dans une matière naturelle antistatique.

– N’utilisez pas de lotions alcoolisées à base de cortisone
(traitement local du psoriasis ou de la dermite séborrhéique) et des produits antipoux pouvant entraîner irritations et démangeaisons.

– Evitez les traitements modifiant la structure et l’aspect du cheveu:
(Dé)colorations, défrisages, lissages qui contiennent des pigments chimiques, de l’ammoniaque, du peroxyde d’hydrogène, de l’hydroxyde de sodium ou de l’acidethioglycolique.
Appliquez sinon ces produit à quelques centimètres des racines, et respecter scrupuleusement les temps de pose.

– Stoppez les shampooings trop décapants et/ou trop chauds

– Limitez les brushings
Baissez la température du sèche-cheveux, toujours à placer à vingt centimètres du crâne.

– Ne pas gratter !
Cela paraît bête, mais le fait de gratter ne fera qu’accentuer le problème en desquamant un peu plus le cuir-chevelu et en l’irritant davantage. Deux petites astuces pour limiter les dégâts ! : portez des gants fins la nuit et coupez bien vos ongles.

Les ingrédients risquant d’assécher le cuir chevelu : A éviter !

Certains ingrédients présents dans les shampooings ou après-shampooings peuvent être nocifs pour le cuir-chevelu, en le privant de son film hydrolipidique et donc en l’asséchant. utre les détergents trop agressifs des shampooings ou des conservateurs, l’ajout de « fragrance » (parfum synthétique) peut par exemple causer des démangeaisons et une sécheresse du cuir-chevelu
Voici une petite liste des composants susceptibles d’irriter (vérifiez l’étiquette INCI pour les détecter et tester leur tolérance) :

Fragrances/perfumes
Propylene glycol (PG)
Polyethylene glycol (PEG)
Polyquaternium(s)
Colorants artificiels
Pigments de teinture
Acids (salicylic acid, acetic acid)
Petrochemicals (mineral oil)
Proteins, hydrolyzed proteins, amino acids, peptides, plant starch

La cosméticienne américaine Paula Begoun indique en plus une liste d’ingrédients naturels susceptibles d’irriter certains cuirs-chevelus sensibles :

Balm Mint
Eucalyptus
Grapefruit
Lemon
Lime
Menthol
Orange
Papaya
Peppermint (à ne pas utiliser sur des lésions)
Rose
Sage
Thyme

Les huiles végétales sont-elles bonnes pour le cuir chevelu sec à pellicules, qui gratte ou irrité ?

Evitez certaines huiles si vous avez des pellicules (grasses) ou un cuir-chevelu à eczéma. De nombreuses huiles végétales (huile de coco, karité, huile d’olive et huile de ricin notamment) contiennent de l’acide oléique qui est le même acide secrété par le champignon Malassezia et dont il se nourrit pour grossir, créant de plus belle ces maux capillaires (irritations, pellicules, voir schémas ci-dessus) en particulier pour les pellicules grasses et les cuirs-chevelus sensibles à cette substance (à lire aussi : le pour et le contre des bains d’huile sur le cuir-chevelu).

L’huile de coco est-elle efficace pour traiter les pellicules des dermatites séborrhéiques ?

Toutefois l’huile de coco est souvent recommandée au motif qu’elle contient des antifongiques naturels (acides capryliques) et donnerait d’assez bons résultats sur le cuir chevelu (moins sur la peau du visage en revanche).
Les dermatos la déconseillent souvent toutefois pour les raisons ci-dessus et certains utilisateurs rapportent des intolérances et un état empiré : vous pouvez toujours tester, en y allant progressivement, et voir comment votre cuir chevelu réagit. A noter qu’il est aussi possible de suivre des traitements oraux à base d’huile de coco permettant de combattre la sécheresse induite par les shampooings anti-pelliculaires notamment.

Certains acides gras (des composants des huiles) utilisés seuls comme les acides capryliques ont montré de bons résultats face au champignon Malassezia et autraiement des séborrhées en général.

Les bons ingrédients et soins naturels pour apaiser le cuir-chevelu irrité, qui démange, gratte, tiraille, brûle… :

Masque à l’aloe vera anti-pellicules et démangeaisons pour purifier et hydrater le cuir chevelu sec

Le mucilage naturel du gel d’aloe vera contient divers actifs assainissants, astringents, anti-inflammatoires et anti-bactériens du cuir chevelu réputés et prouvés scientifiquement (je vous en parlais dans mon article : Recettes, remèdes et soins naturels contre les pellicules et Tout sur l’aloe vera pour les cheveux secs, abîmés, bouclés, frisés, crépus : soins, vertus, recettes !).
Il comporte aussi en faible quantité de l’acide salicyclique, un agent antipelliculaire. Ses enzymes protéolytiques aident aussi à clarifier les cellules mortes du cuir chevelu qui bouchent ses pores et limitent le renouvellement cellulaire trop rapide du cuir chevelu (source de pellicules). Ils sont aussi aptes à apaiser les psoriasis en mettant fin au processus de desquamation et en calmant les démangeaisons.
Avec une composition proche du film hydrolipidique et du pH de la peau, il restaure le taux d’hydratation de la couche cornée. Les experts conseillent de l’appliquer pur, directement sur le cuir chevelu puis de l’envelopper dans une serviette imprégnée d’eau chaude, laisser agir 10 à 20 mns et rincer.

Recette lotion aux orties contre les pellicules et les démangeaisons du cuir chevelu

– Infuser une grosse poignée d’orties ou bien de poudre d’ortie, dans une casserole d’eau bouillante pendant une vingtaine de minutes.
– Filtrez le mélange.
– Ajoutez une cuillère à soupe d’huile d’olive.
Massez doucement votre cuir chevelu avec cette préparation qui pourra se conserver au frigo pendant 5 jours maximum.

Certaines huiles et plantes aident aussi dans certains cas à hydrater le cuir-chevelu et/ou à réduire les inflammations (liste non exhaustive) :

L’huile d’onagre (primevère/primerose) pour soigner les cuir chevelus secs qui tiraillent

Elles fournit des acides gras essentiels nécessaires pour apaiser le cuir-chevelu sans l’assécher.
Au même titre que diverses eaux florales et de lavande.

L’huile de Neem

L’huile de Neem, extrait de l’écorce de nombreux arbres est aussi réputée pour ses vertus antifongiques et bactéricides, apaisant le cuir-chevelu et les rougeurs dues aux irritations.

L’huile de racine de Bardane pour soulager les démangeaisons du cuir chevelu

Elle est reconnue pour ses valeurs médicinales dans le traitement des troubles cutanés comme l’acné et la peau sèche. Elle est également utilisée comme un anesthésique pour soulager les démangeaisons. C’est une huile idéale pour remédier au cuir chevelu sec et agressé. Pour l’utiliser, masser doucement votre cuir chevelu juste après le lavage et le séchage des cheveux. Suivez ce traitement 2 à 3 fois par semaine au moins.

Les vitamines hydratantes du cuir chevelu

Recherchez aussi les vitamines A, C ou E dans les produits capillaires naturels, qui sont des conservateurs naturels qui peuvent aider à hydrater votre cuir-chevelu.

L’écorce de saule pour assainir le cuir chevelu

Contenant de l’acide salicylique, utilisé dans les shampooings antipelliculaires, l’écorce de saule est un ingrédient entièrement naturel. Il est aussi utilisé dans les produits de soin pour la peau pour ouvrir les pores et favoriser un nettoyage en profondeur. Il ouvre aussi le follicule pileux, ce qui aide à retirer les accumulations de produit sur le cuir-chevelu.

L’huile essentielle de menthe poivrée contre les inflammations du cuir chevelu

Outre son odeur fraîche agréable, l’huile de menthe poivrée agit aussi comme analgésique qui calme l’inflammation du cuir-chevelu. Effet rafraîchissant « glaçon » garanti !

Masque à la goyave pour soigner le cuir chevelu irrité

La goyave est un autre analgésique également antispetique. Sous forme de jus ou de pâte, elle peut être appliquée sur le cuir-chevelu en masque (d’une heure).

Quelques pistes pour incorporer les huiles essentielles à votre shampooing (neutre, sans parfum, sans colorant, hypo-allergénique) : émulsionnez-les, à raison de deux gouttes par dose, dans votre main, selon un conseil de Julien Kaibeck, auteur de Slow Cosmétique :

Pellicules grasses : romarin à verbénone, la propolis, sauge officinale, menthe poivrée (attention aux précautions d’usage, interdit aux femmes enceintes), eucalyptus mentholé, pamplemousse, niaouli, palmarosa, lavande vraie.

Pellicules sèches : ylang-ylang, camomille noble, néroli, géranium, santal, palmarosa, citronnelle…

Détoxiner le cuir-chevelu pour équilibrer le sébum :

Les soins à l’argile ou aux huiles essentielles permettent de réguler ou de « détoxiner » le système capillaire. L’argile blanche (kaolin) ou rose est très douce et permet de réguler la production sébacée au niveau du cuir chevelu sans l’agresser. Les huiles essentielles de romarin à verbénone, de sauge ou de bois de rose dégraissent les cheveux sans décaper.

Le sel marin : une astuce de grand-mère et des coiffeurs pour calmer les irritations du cuir chevelu

Votre gros sel de cuisine (sel marin ou sel de la mer morte) peut vous rendre service à vos cheveux en plus de relever vos petits plats ! Divers coiffeurs (et notamment le célèbre Christophe Robin, coiffeur des stars qui a même créé un gommage exfoliant spécial à base de sel marin) le plébiscitent pour calmer les irritations et soigner le cuir chevelu après une coloration ou un traitement chimique, une agression ou en cas de sensibilité particulière. Il est particulièrement efficace pour les cheveux gras. Les cuir chevelu secs devront l’utiliser avec précaution car il risque d’assécher encore davantage ou d’associer le traitement avec un soin hydratant (sans huile si on souffre de dermite séborrhéique) en privilégiant les humectants tels que le miel (dilué dans de l’eau bouillante) pour les soins naturels ou les crèmes à base d’aloe vera.
La recette ultra simple ? Il suffit de diluer 2 cuillères à soupe dans 2 l d’eau très chaude,
on laisse tiédir et on utilise en eau de rinçage. Ce soin 100% naturel permet aussi de clarifier et d’éliminer toutes les impuretés et résidus qui coloniseraient votre cuir chevelu et cheveux et provoqueraient un inconfort.

Recette masque apaisant et purifiant pour cuir chevelu qui gratte, démange à l’argile et au sel

Pour ré-équilibrer votre cuir chevelu en cas de démangeaisons, mélangez 4 cuilères à soupe d’argile blanche, 1 cuillère à café de sel de Guérande et 1uillère à soupe d’huile d’amande douce ou de macadamia.
Diluez avec un peu d’eau pour obtenir la texture d’un masque et laissez appliqué pendant environ 15 minutes.

Le spray au vinaigre de cidre (pour démangeaisons post shampooing)

Dans un petit flacon vaporisateur versez 50% d’eau et 50% de vinaigre de cidre (BIO de préférence). Lotions à vaporiser sur cuir chevelu lorsqu’il gratte les jours suivants le shampooing ! Le vinaigre de cidre permet d’équilibrer son PH et de limiter l’apparition des pellicules en éliminant les cellules mortes.

[Autres articles sur le même sujet ]

Cuir chevelu sec ou pellicules : comment faire la différence et comment les traiter ? ).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.