Masque à l’avoine hydratant pour cheveux bouclés : protéines, effet desséchant ?

Le masque ou crème à l’avoine comme celui à la maïzena est souvent préconisé comme soin aux cheveux bouclés et crépus pour ses propriétés hydratantes qui vont raviver et favoriser la formation des boucles. Pourtant l’effet obtenu n’est pas toujours celui escompté. Je décrypte pour vous ses ingrédients et propriétés capillaires d’un point de vue scientifique comme d’habitude 🙂

La recette capillaire de crème d’avoine (masque/après-shampooing) pour cheveux bouclés

Cette recette est généralement recommandée d’être préparée comme selon les instructions ci-dessous :

  • Porter à ébullition 500ml d’eau
  • Ajoutez 5 cuillères à soupe de flocons d’avoine (sans faire déborder).
  • Remuer énergiquement pendant 15 minutes jusqu’à obtenir une crème épaisse.
  • Filtrer à l’aide d’une passoire et verser dans un récipient désinfecté.
  • Laisser refroidir pour obtenir une crème encore plus épaisse
  • Peut être conservé jusqu’à 1 semaine max au frigo (assurez vous que des germes ne se développent pas toutefois du fait de la présence d’eau)

Crème avoine cheveux boucles recette

Propriétés de l’avoine pour les cheveux

Les flocons (ou la farine) d’avoine sont en effet riches en glucides et en protéines ainsi qu’en vitamine B. Tous ces composants sont des humectants. C’est à dire qu’ils vont attirer l’humidité dans les cheveux et favoriser son élasticité et frisure par effet de recroquevillement.

L’avantage de l’avoine est aussi sa légèreté sur les cheveux qu’ils ne poissent pas ou n’alourdit pas étant donné qu’il ne contient pas de corps gras. Idéal donc pour les cheveux fins qui graissent facilement !

En revanche, son pouvoir gainant est faible et c’est là où le bat blesse quelque peu. Ses sucres (polysaccharides) contenus dans sa céréale vont lisser les écailles en déposant un fin voile autour du cheveu mais cea reste (très) limité et qui explique que certaines utilisatrices sont déçues de son pouvoir démêlant (lorsqu’utilisé en après shampooing notamment) ou anti frisottis (qu’il peut même aggravé faute de corps gras pour équilibrer).

Plus gênant (en ce qui concerne le soin embellisseur/conditionner) l’avoine présente des propriétés lavantes car il contient des saponines (on trouve d’ailleurs beaucoup de shampooings à l’avoine qui en effet semble plus approprié pour traiter le cuir chevelu sans irritation que les longueurs en tout cas sous sa forme brute). En d’autres termes, il va venir décaper (même si son action reste douce) le sébum qui lustre et protège la fibre capillaire naturellement. Cela constitue donc un facteur d’assèchement potentiel et ce n’est pas du tout indiqué pour les produits de soin de la fibre qui doivent être tout sauf lavant c’est à dire asséchant !

Une personne me demandait dans le cadre de mes diagnostics conseil si la présence de protéines dans l’avoine constituait un éventuel frein à son utilisation régulière. La réponse est non. Contrairement à un mythe capillaire tristement répandu, les protéines en application externe ne « s’accumulent » pas dans les cheveux car ne possédant pas de pouvoir fixant au cortex de la fibre capillaire. Elles sont rincées en grande partie. Le seul bémol à l’utilisation régulière ou même ponctuelle réside dans le manque d’actifs gainant, ce qui peut se traduire par de la sécheresse. La frequence d’utilisation doit donc être guidée comme toujours par la réaction de vos cheveux et si leur aspect vous donne satisfaction au fil des applications.

Crème à l'avoine ou masque pour cheveux bouclés propriétés

Lait d’avoine et huile végétale pour plus de nutrition et de gainage des cheveux

Ce problème peut être partiellement résolu par l’utilisation de l’avoine sous forme de lait contenant des acides gras essentiels tels que les acides palmitique, stéarique, oléique, linoléique et linolénique. Une étude publiée dans le Journal of Agroalimentary Processes and Technologies a estimé que le lait d’avoine possédait des propriétés lissantes et embellissantes des cheveux abîmés (Journal of Agroalimentary Processes and Technologies 2019, 25 (4), 182-186, « Oil Contents and Fatty Acid Composition of Oat (Avena sativa L.) Seed and Oil »).

Une autre astuce pour compenser l’absence de corps gras gainant de la recette de masque ou crème à l’avoine (cela vaut aussi pour celui à la maïzena) est tout simplement d’ajouter une cuillerée à café de votre huile végétale favorite (l’huile de coco est souvent préconisée). Pensez à bien touiller pour que cette dernière soit bien incorporée au mélange.

Enfin au pire l’ajout d’un soin sans rinçage de type crème ou lait capillaire un peu plus riche au besoin à posteriori du masque peut parfois suffire à rééquilibrer.

 

1 Commentaire

  1. Bonjour, je lis le mot elasticité dans cet article mais aussi pas mal d’autres

    quoique ce n’est PAS DU TOUT clair pour moi 🙁 🙁

    Je vous dis ce que j’en comprends et ce serait très aimable à vous de m’éclairer au niveau de mes zones d’ombres so possible 🙂

    Je vous en remercie par avance

    1. Le test d’elasticité doit se faire sur cheveux humides : vrai ou faux ?

    2. L’elasticité est dite faible si le cheveu s’étire peu avant de se casser rapidement.Dans ce cas, il y a manque d’hydratation

    –> a. pouvez-vous m’indiquer si c’est comme ça qu’on peut exprimer la chose selon vous : Si j’ai bien compris comment se manifeste un cheveu peu élastique ?
    –> b. Là où c’est contradictoire pour moi, c’est qu’on dit que les cheveux cassants bah ce sont des cheveux secs, abimés, poreux, avec une kératine détruite… ET DONC des cheveux en manque de protéines ! Donc clairement je ne comprends pas comment faible elasticité = manque d’hydratation 🙁 car …comment combler les « cassures » sans protéines ? 🙁

    –>c. on dit aussi que l’excès de protéines peut provoquer la casse (alors que initialement on utilise les protéines pr renforcer le cheveu et éviter la casse je le sais bien) donc en vrai je suis d’accord avec le « faible elasticité = manque d’hydratation » UNIQUEMENT LORSQUE on a abusé des protéines au point qu’ils ont provoqué cette casse. Mais quand on n’a pas abusé des protéines, qu’on en utilise même pas assez et qu’on a de la casse, eeeh bien pourquoi ne pas dire que faible elasticité = besoin de proteines 🙁 ?

    3. Les cheveux sont dits très élastiques si le cheveu s’étire trop avant de revenir à sa place ou si la boucle ne retrouve pas sa forme après l’étirement (cheveux mous). Dans ce cas, on a un manque de protéines

    –> j’ai bien compris/exprimé la chose ?

    quelque chose m’échappe et je ne sais pas ce que c’est 🙁

    merci infiniment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.