5 astuces pour hydrater et protéger ses cheveux en hiver…

Nos cheveux, en particulier lorsqu’ils sont secs et/ou abîmés, sont sensibles au climat et aux fluctuations de température.
En hiver l’air est beaucoup plus sec qu’en été : le volume de l’air se contracte, lorsqu’il refroidit, ce qui diminue la quantité d’humidité qu’il peut contenir. Or plus l ’air est sec, moins il est conducteur d’électricité et plus les objets peuvent se charger. Ainsi, absorbant moins d’humidité ambiante, la kératine des cheveux se dessèche et devient plus électrique. De plus, le manque d’humidité dans les intérieurs chauffés par un chauffage artificiel, aggrave le phénomène. Il faut donc adapter ses rituels capillaires :

1/ Couvrez votre chevelure
Pour protéger vos boucles du froid, il est conseillé de les couvrir mais le traditionnel bonnet n’est pas toujours notre meilleur ami, surtout s’il emprisonne trop étroitement nos cheveux et cuir-chevelu. Il peut en effet être source d’électricité statique (de même que les pulls et gilets) ou encore de pellicules.
Privilégiez les mailles en laine ajourée (crochet) et les formes amples qui ne compriment pas vos boucles. Pas de matières synthétiques qui n’absorbent pas ou peu l’humidité ambiante et deviennent en conséquence conducteurs électriques
L’idéal est de le doubler d’un foulard en soie ou en satin qui évite les frictions des fibres, leur emmêlement et toute casse.
La matière du foulard protègera vos cheveux contre la rugosité de la laine et inversera la charge électrostatique générée normalement en hiver.

2/ Séchez bien vos cheveux
De façon générale, il n’est pas conseillé de sortir dehors les cheveux mouillés (source de poussière) mais quand la température baisse en dessous de zéro, c’est encore plus risqué. En effet, sous l’effet du froid et de l’eau, la fibre du cheveu peut gonfler et se briser. Les écailles de la cuticule, soulevées par l’eau, rendent la fibre plus poreuse et plus vulnérable.
Règle générale, encore plus d’actualité en saison hivernale : n’utilisez pas de séchoir électrique ni de serviette en éponge pour frotter vos cheveux après la douche. La texture rugueuse de cette dernière soulève les écailles de la cuticule et engendre des frisottis.
Optez pour une serviette à surface lisse en microfibre ou même un tee-shirt en coton. Vos boucles n’en absorberont que mieux leurs soins hydratants !

3/ Cocoonnez vos cheveux avec les huiles végétales
L’hiver, vous devrez aussi adapter vos actifs hydratants.
Il est recommandé d’éviter les produits à base d’humectants (miel, glycérine, panthenol ou encore protéines….)
Ces actifs peuvent être utiles lorsque l’air n’est pas trop sec en captant et retenant l’humidité dans vos cheveux selon leurs besoins, mais ils risquent de faire l’inverse en hiver lors des grands froids secs.
Privilégiez plutôt des soins (après-shampooing, crème leave-in…) plus riches en lipides (à base d’huiles végétales : le jojoba, la rose et la lavande sont aussi bonnes pour le cuir-chevelu que pour conditionner les cheveux), que ceux utilisés l’été qui doivent être plus légers.

4/ Minimisez les shampooings clarifiants
Fuyez en revanche les formulations susceptibles d’accumuler des résidus dans vos cheveux (silicones non solubles par exemple) et qui nécessiteraient des shampooings clarifiants.
Le mieux est en effet d’user d’un shampooing doux (sans sulfates) qui préserve l’hydratation naturelle du cheveu qui en a plus que jamais besoin avec l’air froid et sec au dehors et le chauffage desséchant à l’intérieur.
Testez vos produits sur vos mains afin de vérifier qu’ils peuvent se rincer facilement à l’eau froide, sans nécessiter de savon ou d’eau chaude.
Plus que jamais, la douceur est de mise pour lutter contre la rigueur de l’hiver !

5/ Humidifiez l’atmosphère
L’hiver, un apport d’eau, près de la source de chaleur, humidifie l’atmosphère et rend les cheveux plus faciles à coiffer, tout en redynamisant l’élasticité des boucles.
Autre astuce : appliquez quelques gouttes d’eau sur vos mains à approcher de vos cheveux, en les effleurant à peine, suffisent à décharger ceux-ci de leur électricité statique et à faciliter le coiffage (l’humidité des doigts neutralisant les différences de charge).

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *