Cheveux déshydratés et secs : 7 causes à surveiller et à supprimer pour y remédier !

Cheveux déshydratés et cheveux secs présentent des caractéristiques similaires (toucher rêche, aspect mousseux, terne, frisottis, boucles mal définies, gonflement, etc.) et sont dus tous deux à une insuffisance du film hydro-lipidique le long de la fibre. Toutefois, un cheveu peut se déshydrater ou s’assécher pour des raisons différentes. Passons en revue les différentes raisons de déshydratation et de sécheresse des cheveux. Vous pourrez remédier à certaines en les éliminant de votre routine autant que possible :

cheveux boucles ondules secs mousseux

Principe général sur la désydratation et la sécheresse des cheveux : il faut comprendre que tout ce qui peut hérisser et désorganiser les écailles à la surface de la fibre capillaire (couches de cuticules imbriquées entre elles) va entraîner un aspect sec, mousseux, frisottant et un toucher rêche ou rugueux ainsi que des cheveux indisciplinés gonflant un peu dans tous les sens.

Cause n°1 de la sécheresse ou déshydratation des cheveux : la forme de la cuticule (frisure)

cheveux secs deshydratesNos cheveux bouclés, frisés ou crépus sont naturellement secs ou déshydratés comme je l’ai souvent expliqué. La raison en est structurelle : la forme spiralée et accidentée de la boucle ne facilite pas voire empêche le sébum de glisser et de s’écouler le long de la fibre irrégulière ce qui fait qu’elle se retrouve souvent partiellement ou totalement à nu… Le fait que les écailles des cheveux bouclés soient relevées et hérissées (= cheveux poreux) est donc un facteur de sécheresse et de déshydratation intrinsèque qui donne un aspect naturel mousseux et un toucher rêche aux cheveux ainsi qu’une absence de brillance.
Ceci se cumule au fait que les cheveux poreux n’ont pas de barrière pour réguler les flux d’humidité qui entrent et sortent dans les cheveux, ce qui accroît d’autant plus leur porosité (fatigue hygrale) et donc sécheresse/déshydratation en particulier en climat humide ou sec.
Plus la frisure est serrée et plus cette sécheresse sera donc intense (rappelons toutefois que ce n’est pas une « maladie » comme on l’entend tristement parfois ! C’est juste une nature de cheveux qui donne une certaine texture).
Pour les cheveux droits ou ondulés, ce type de sécheresse ou déshydratation pourra se produire dans une moindre mesure également sur des cheveux longs (plus difficilement atteignable par le sébum en particulier à l’approche des pointes). Toutefois, il reste plus facile de répartir le sébum sur un cheveu droit que sur un cheveu bouclé (ce qui ne veut pas dire que cela est impossible sur ce dernier, voir mon article sur la cure de sébum). De plus, le premier ne présente en général pas de cuticule poreuse

Cause n°2 de la sécheresse ou de déshydratation des cheveux : les frottements !

Chaque jour et surtout chaque nuit, nous faisons subir à nos cheveux le pire ennemi du sébum et des cuticules à savoir les frottements en particulier contre nos taies d’oreiller et draps. En première ligne sont touchées les mèches de recouvrement, c’est à dire les mèches de cheveux situés à la surface externe de la chevelure en particulier au niveau du vertex (sommet arrière de la tête) ainsi que sur les côtés (mèches de bordure) qui présentent donc souvent une porosité supérieure aux mèches situées en dessous carc mieux protégées de ces agressions mécaniques.
Autres frottements susceptibles d’assécher et de déshydrater les cheveux : les vêtements, les bonnets, foulard, chapeaux en particulier en coton, en laine ou matière synthétique (ces derniers pourront aussi créer de l’électricité statique en cas de climat sec), le brossage avec une brosse ou un peigne en plastique, le tripotage des cheveux avec nos doigts.

Cause n°3 de la sécheresse ou de déshydratation des cheveux : le sèche-cheveux, le lisseur, fer à boucler, etc. (chaleur)

La chaleur du sèche-cheveu électrique, a fortiori à haute température, et la pression de l’air, seront néfastes au film lipidique du cheveu qu’elle contribuera à évaporer ainsi que l’eau interne du cheveu, endommageant aussi les céramides liant les écailles entre elles, tout en créant un frottement sur la fibre source d’électricité statique.
Le lisseur ou le fer à boucler sont les pires puisqu’il constitue une chaleur appliquée directement sur la fibre capillaire qui va entre autres craqueler la cuticule (dommages structurels) et faire bouillir l’eau interne du cheveu et l’évaporer donc également.
Tout ceci attaque le cheveu en profondeur et nuit non seulement à sa lubrification par le sébum (i.e hydratation) et à sa cohésion. Facteur aggravant : si vous séchez vos cheveux alors qu’ils sont encore très humides.

cheveux secs deshydrates chaleur

Cause n°4 de la sécheresse ou de déshydratation des cheveux : le shampooing et l’eau

Comme je le répète souvent, le but d’un shampooing est de laver et non de soigner. Il vise avant tout le cuir-chevelu et non les cheveux comme on le croit souvent à tort. Si vous shampooinez vos longueurs, ses molécules détergentes rendront vos cheveux secs comme de la paille et profondément déshydratés puisque vous aurez supprimé tout son film de sébum mais aussi probablement endommagé ses lipides internes (entre autres céramides) et bien sûr hérissé ses écailles. Cette sécheresse sera accrue si vous avez en outre la mauvaise habitude de frotter vigoureusement vos cheveux avec votre shampooing alors que vous ne devriez que l’appliquer sur le cuir chevelu en mouvement léger et délicat.

Cause n°5 de sécheresse ou déshydratation des cheveux  : l’eau et l’humidité excessive de l’air

Contrairement à ce que l’on croit et ce qu’on lit souvent, l’eau et l’humidité sont loin d’être des amies de nos cheveux surtout lorsqu’ils sont bouclés et poreux. En effet, l’eau fait gonfler et soulève les écailles du cheveu pour le pénétrer. Ce faisant, elle perturbe leur alignement et l’écoulement du film lipidique de sébum à leur surface. Résultat le cheveu prend un aspect broussailleux, hirsute et entre en friction avec les autres mèches au lieu de s’assembler harmonieusement dans la chevelure. Qu’il s’agisse de la vapeur d’eau de l’atmosphère en cas de temps humide ou pluvieux ou l’eau que vous vaporisez sur vos cheveux par voie externe et bien sûr l’eau utilisée pour le lavage. Les soins capillaires permettent de réduire ce gonflement de la fibre et rétablir autant que possible l’alignement et le lissage de ses écailles. Cela ne veut pas dire que vous ne pouvez plus utiliser d’eau sur vos cheveux mais limiter son usage au strict nécessaire, notamment pour le démêlage ou mettre en forme vos cheveux. Les émulsions à base d’eau comme les laits sont mieux adaptées car elles combinent à la fois la fluidité qui permet de donner de la souplesse aux cheveux et les actifs hydratants et nourrissants qui vont les lubrifier et les gainer. Je ne saurais que trop déconseiller l’usage d’humectants en cas de temps humide en particulier aux cheveux poreux (donc bouclés) à moins d’aimer les cheveux qui gonflent et frisottent dans tous les sens…

cheveux secs deshydrates hiver

Cause n°6 de sécheresse ou déshydratation des cheveux  : un air excessivement sec

Lors des froids secs en hiver, votre fibre capillaire pourra se trouver vidée de son eau interne que les experts estiment à un taux d’environ 10 % qui s’évaporera (la teneur en eau du cheveu s’ajuste avec l’environnement).

A savoir qu’en hiver l’air est beaucoup plus sec qu’en été. L’explication de ce phénomène réside dans la contraction du volume de l’air lorsqu’il refroidit, ce qui réduit la quantité d’humidité qu’il peut contenir. A l’inverse, l’air chaud de l’été a un volume dilaté ce qui accroît sa quantité d’humidité. Il devient alors plus conducteur, ce qui permet aux objets chargés de se décharger. La chaleur du chauffage électrique aggrave encore cette sécheresse et déshydratation.

Ceci se produit en particulier quand votre cheveu n’est pas suffisamment lubrifié par son sébum et/ou que sa cuticule est désolidarisée et que leur rôle de barrière hydro-régulatrice n’est plus rempli.
Dans ce cas le cheveu risque d’accumuler de l’électricité statique et donc de se dresser de façon hirsute en halo autour de la tête. A noter que la solution ne réside pas dans l’apport d’eau aux cheveux de façon externe comme on l’entend/lit souvent de façon erronée (même si l’eau aura bien un effet neutralisant de l’électricité statique en revanche). En effet l’eau accroît la porosité du cheveu et donc sa sécheresse/déshydratation (cf cause n°5). Là encore ce sont des émulsions combinant des agents filmogènes, lissants et éventuellement humectants (encore que ce n’est pas forcément conseillé car ils peuvent produire l’effet inverse en puisant l’humidité dans le cheveu puisque l’air en est dépourvu…) qui sont le plus appropriés en fonction de l’épaisseur de votre cheveu et de sa frisure/niveau de porosité.

Cause n°7 de la sécheresse ou de déshydratation des cheveux : les traitements chimiques (coloration, lissage brésilien, défrisage, etc.)

On y revient encore : l’aspect de la cuticule de vos cheveux détermine l’aspect sec ou déshydraté de celui-ci. Ainsi, tous les traitements (telles que les colorations, décolorations, lissage chimique de toute sorte) qui vont oxyder la cuticule c’est à dire ouvrir et soulever ses écailles (donc accroître sa porosité) vont l’assécher et le déshydrater. La raison reste toujours la même : un cheveu sec ou déshydraté souffre d’un manque de lipides externe (sébum) et/ou internes notamment en raison de l’état poreux voire dégradé de sa cuticule qui ne lui permet plus de jouer son rôle de barrière protectrice (entre autre hydro-régulatrice) du cheveu. Un cheveu avec des écailles relevées et irrégulières sera donc un cheveu sec et déshydraté qui nécessitera des soins intensifs pour essayer de rétablir en tout ou partie sa cohésion et lubrification perdues.
Toutefois, plus la cuticule est endommagée, plus il devient difficile de la restaurer (d’autant que le cheveu, matière biologiquement morte, ne se regénère pas). Dans tous les cas, quelque soit le produit utilisé, l’effet ne sera que temporaire jusqu’à son évaporation ou sa disparition par frottements, etc.
Mon conseil : limiter au maximum l’endommagement de vos cheveux car ensuite il ne vous restera que l’option de la coupe pour parvenir à leur redonner un aspect correct sans surcharger en produits !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.