Le shampooing pour cheveux bouclés : laver ses boucles sans les agresser ? (1)

Le shampooing est le premier geste beauté de nos cheveux. Oter tous les résidus et saletés permet de redonner de l’éclat et de la légèreté à la fibre capillaire. Néanmoins il est indispensable de connaître ses règles afin de ne pas endommager le cheveu en respectant sa nature et ses besoins. Choix de son shampooing, les compositions/ingrédients adaptés, les gestes d’application jusqu’à la fréquence de lavage… : passons « au peigne fin » chaque étape pour laver en beauté nos boucles !

[A consulter aussi] la liste des meilleurs shampooings pour les cheveux bouclés, frisés et crépus testes et approuvés

Comment bien choisir son shampooing en fonction des besoins et la nature de ses cheveux bouclés et de son cuir-chevelu

Le cheveu bouclé et frisé étant sec par nature (voir article « Pourquoi les cheveux bouclés ou frisés sont-ils secs ?« ), on privilégiera un shampooing doux c’est-à-dire un shampooing sans détergent agressif qui le décaperait.
Objectif : préserver ses constituants (notamment son film hydrolipidique et sa kératine) qui le protègent et l’hydratent.

Qu’est-ce qu’un shampooing ? Ingrédients et composition des bases lavantes

D’un point de vue technique, un shampooing c’est à 90% de l’eau, des tensioactifs (bases lavantes) et des épaississants (agents de texture). Les tensioactifs sont les ingrédients les plus importants car ce sont les substances lavantes destinées à nettoyer. En ce qui concerne le respect de la peau, les tensioactifs ont des caractéristiques très différentes : certains sont très irritants et d’autres très doux. C’est bien entendu les seconds qu’il faut privilégier.

Qu’appelle-t-on shampooing « doux » ?

Il s’agit d’un shampooing non détergent c’est à dire sans sulfates c’est-à-dire sans Sodium Lauryl Sulfate (SLS), Sodium Laureth Sulfate (SLES, légèrement moins nocif cependant) ni Amonium lautreth/lauryl sulfate (bien que toléré par le label bio Ecocert). Ces shampooings sont souvent qualifiés de « purifiant » ou « clarifiant » mais ils sont en réalité surtout abrasifs pour nos cheveux.

Les tensioactifs les plus doux en cosmétologie sont les tensioactifs amphotères (Bétaïne Cocamydropyl), les tensioactifs non ioniques à base de sucre qui sont de plus non polluants (saccharose, glucose et amidon) et les acylglutamates (rares et chers tels que le disodium cocoyl glutamate ou le sodium cocoyl glutamate).

Le mieux étant de choisir des shampooings contenant uniquement des bases lavantes végétales et/ou lactique et des extraits de plantes ou encore du dissodium EDTA ou de l’acide citrique (selon les recommandations de Lorraine Massey). A conseiller aussi les shampoings et après-shampoings d’Alep qui traitent et nettoient les cheveux naturellement. Pour les adeptes des produits bio, vous pouvez opter pour un shampoing contenant du Decyl polyglucose, une base lavante naturelle.

Pour plus d’infos voir la liste des tensioactifs doux et détergents (bases lavantes douces et irritantes), à repérer dans la liste INCI de vos shampooings.

Les poudres lavantes : des shampooings 100% naturels et écolos doux pour les cheveux !

Pour un lavage de ses cheveux 100% naturel, le rhassoul (ou ghassoul), une argile saponifère minérale extraite des montagnes des montagnes de l’Atlas au Maroc, est aussi préconisé pour son haut pouvoir nettoyant et assainissant. Sous forme de pâte, il fortifie le cheveu et régule la sécrétion de sébum tout en avivant la brillance.
Les argiles (comme encore la bentonite issue de cendres volcaniques à l’action plus clarifiante donc asséchante) présentent l’avantage d’être exempte de tensio-actifs contrairement aux shampoings et de renfermer des minéraux qui jouent le rôle d’agents nettoyants naturels. Attention toutefois à leur pH qui reste plus élevé que celui des cheveux et du cuir chevelu (aux alentours de 6.5 pour le rhassoul) et donc peut causer un gonflement et hérissement de la fibre capillaire (aggravation de sa porosité), raison pour laquelle certaines utilisatrices rajoutent un trait de vinaigre de cidre pour acidifier leur préparation à base de rhassoul (qui peut aussi assécher les cheveux donc à tester avec précaution également).

Dans le même ordre d’idée, on trouve les plantes saponaires (Saponaria officinalis…), la poudre d’ortie (riche en protéines, en minéraux et en vitamines, à mélanger avec de l’eau) ou encore les pains dermatologiques.

Autre option : la poudre de shikakaï, extraite de l’arbuste Acacia concinna en Inde centrale qui renferme des saponines, tensioactifs végétaux qui moussent et éliminent la saleté en la dissolvant (à la différence du rhassoul qui absorbe les impuretés des cheveux comme un buvard). De l’avis des utilisatrices, le rhassoul serait moins désséchant que le shikakaï pour les cheveux et les boucles seraient ainsi mieux définies avec le premier (à noter toutefois qu’il vaut mieux réserver, comme les shampooings en général, ses poudres lavantes aux racines et éviter d’enduire ses boucles avec…). Si vous recherchez du volume, le shikakaï serait en revanche plus performant sur ce point. Certaines utilisatrices ont aussi rapporté que le Shikakai pouvait avoir tendance à foncer les cheveux clairs à long terme. Attention à bien rincer le rhassoul qui peut sinon laisser des résidus blancs dans les cheveux (et des traces brunes dans la baignoire…). Rhassoul et Shikakaï laissent les cheveux légers et conviennent bien aux cuir-chevelus irrités, sensibles ou qui démangent car ils n’irritent pas les glandes sébacées. Raison pour laquelle les cheveux afros et les cuir chevelus gras (et qui regraissent vite) en général l’apprécient beaucoup en général 🙂

Enfin en guise de shampooing sec 100% naturel, il est possible d’utiliser de la maïzena (fécule de maïs) en poudre que l’on applique aux racines grasses (en traçant des raies) sur cheveux bien démêlés, à l’aide d’un gros pinceau de maquillage (veillez à bien répartir la poudre sur tous ses poils) ou bien à l’aide d’une salière : à laisser agir 1 ou 2 minutes puis retirer à l’aide d’une brosse ronde en poils naturels de sanglier de préférence. Les cheveux sont ainsi rafraîchis et gagnent en volume aux racines. Alternative : la poudre d’argile blanche aux mêmes attributs.

– Recette de shampooing au rhassoul (masque nettoyant):

Délayez 3 cuillères à soupe de rhassoul dans de l’eau à température ambiante (de préférence déminéralisée) jusqu’à obtention d’une pâte semi-liquide onctueuse.

– Recette de shampooing au shikakaï (masque nettoyant) :

Délayez 3 cuillères à soupe de poudre de shikakai dans de l’eau chaude (qui va libérer les saponines, de préférence déminéralisée) jusqu’à obtention d’une pâte semi-liquide onctueuse.

>> Vous pouvez appliquer ces deux pâtes pures aux racines ou rajouter des agents adoucissants comme du miel, huile végétale ou parfumant comme des gouttes d’huile essentielle à la lavande ou au bois de rose qui ont aussi des propriétés assainissantes. Pensez à utiliser des ustensiles en bois ou en corne, car le métal annihile les propriétés de l’argile.

Vérifiez le pH de votre shampooing

Le pH de votre shampooing doit être compris entre 4.5 et 5.5, le plus proche possible du pH du sébum et même légèrement acide pour resserrer les écailles du cheveu. Pour cela repérez à la fin de sa liste d’ingrédients INCI la présence notamment d’acide citrique. C’est la raison pour laquelle on conseille un rinçage au vinaigre ou au citron (voir ci-dessous) afin de rétablir l’acidité du ph du cheveu après le lavage (l’eau ayant un ph neutre de 7).
Raison aussi pour laquelle mieux vaut ne pas recourir au bicarbonate de soude, parfois utilisé aussi comme lavant naturel car son ph est trop alcalin.

Evitez à tout prix les produits décapants ou contenant de l’alcool qui éliminent le film hydro-lipidique des cheveux.

Quels actifs hydratants choisir pour son shampooing ?

Même si un shampooing n’est pas un soin et doit avant tout être choisi pour son pouvoir nettoyant, la tendance est à l’ajout d’agents actifs, en particulier d’hydratation pour les cheveux secs. Parmi les bons agents actifs pour le shampooing des cheveux secs, Rita Stiens, auteur de « La vérité sur les cosmétiques » recommandent : le panthénol, les extraits végétaux d’ortie ou de souci des champs (calendula) et les protéines de soie.
– Le panthénol, qui fait partie du groupe des vitamines B, se transforme en acide pantothénique (vitamine B5) dans l’organisme. Dans les soins capillaires, le panthénol favorise la rétention d’eau dans les cheveux et évite leur dessèchement. Contrairement à d’autres vitamines, la vitamine B a l’avantage de pénétrer dans les cheveux et est essentielle à la croissance des cheveux.
– La biotine (vitamine H) joue un rôle important contre la chute des cheveux ou les inflammations de la peau.
– Les protéines de soie donnent du brillant aux cheveux.

Si vous souffrez de problèmes pelliculaires ou encore de racines grasses (avec des pointes sèches), optez pour des shampooings qui associent à leur base lavante des substances antimicrobiennes et antifongiques: coaltar, zinc pyrithione, goudron de houille… Ces shampooings traitants ne doivent pas être utilisés plus de deux fois par semaine (voir liste des soins et shampooings anti-pelliculaires). Au besoin, faites dans l’intervalle un shampooing doux à usage fréquent.

Afin de limiter au maximum l’agression du cheveu, certains recommandent de diluer le shampoing avec de l’eau de source ou distillée. Ou même de ne plus utiliser de shampooing du tout avec la méthode « no-poo » (voir article : « Faut-il abandonner son shampooing : la méthode « no poo »).

Faut-il régulièrement changer de shampooing ?

Certains coiffeurs préconisent de ne pas toujours utiliser le même shampooing, ce conseil n’est pertinent que dans le cas où vous utiliseriez un shampoing traitant (voir article : Faut-il changer régulièrement de shampooing pour éviter l’accoutumance ?). Dans tous les cas proscrivez les shampooings 2 en 1, qui ne sont pas capables d’apporter de façon satisfaisante et optimale les bienfaits d’un shampooing et d’un après-shampooing et sont en général trop agressifs pour les cheveux bouclés ou frisés.

Shampooing, mode d’emploi (conseils application):

Pre-poo (soin avant-shampooing) :

L’idéal est de préparer vos cheveux, surtout s’ils sont très secs, avant le shampooing en les gorgeant d’actifs nutritifs au préalable. Un soin pre-(sham)poo leur offre une protection et évite de transformer vos cheveux en paille ! Pour cela, plusieurs méthodes s’offrent à vous : du masque capillaire au bain d’huile en passant par les soins avant-shampooing spécifiques (complexes lipidiques à base d’huiles végétales et de collagène pour pénétrer au cœur de la kératine), à appliquer raie par raie sur l’ensemble de la chevelure, envelopper d’un foulard en soie, d’une serviette chaude, de cellophane, du papier aluminium ou encore d’un bonnet de bain, puis laisser agir de 30 minutes à la nuit entière.

Se masser le cuir chevelu, avant le shampooing, est aussi conseillé par certains professionnels pour stimuler son irrigation et rendre les cheveux plus toniques (cf : « la gym des cheveux »). A effectuer en douceur et sans frottement cependant et voir si votre cuir-chevelu supporte.

Il est recommandé de commencer par bien mouiller ses cheveux. Ensuite, prenez une noisette de shampoing dans le creux de la main (ne pas mettre le shampooing directement sur la tête) et frottez vos mains pour bien l’étaler. C’est surtout le cuir chevelu qu’il faut laver pour le libérer de la séborrhée et de la transpiration. Ecartez vos cheveux en sections afin de cibler le cuir-chevelu.

Appliquez par touches dans la nuque jusque sur le devant de la tête puis vers les tempes puis massez en douceur en mouvements circulaires, de préférence à plat avec la paume de la main. Ne frottez surtout pas vigoureusement car cela fragilise les racines et peut entraîner un excès de sébum, en excitant la glande sébacée. Ne jamais utiliser les ongles ou un autre objet (comme un peigne) car cela irrite le cuir chevelu. La mousse doit être uniforme sur toute la tête. Laissez reposer quelques instants pour les shampooings traitants (actifs), en revanche pour les shampooings neutres inutile d’attendre pour rincer.

A la lisière des cheveux mettez un peu plus de pression, tout en utilisant vos pouces pour masser au dessus de vos oreilles en allant vers la tempe. Ne frottez pas les cheveux entre eux : les longueurs se lavent d’elles-mêmes lorsque le produit coule le long de la chevelure.

Émulsionnez au fur et à mesure avec un peu d’eau et reprenez le massage. Avant le rinçage, démulsionnez le shampooing en continuant de masser et en intégrant des petites quantités d’eau dans la chevelure. Il est important, avant le rinçage, d’ajouter un peu d’eau et de faire « mousser » le shampoing. Cela facilite le rinçage qui, néanmoins, doit être abondant si l’on veut que les cheveux soient brillants.

Enfin, procédez au rinçage à l’eau fraîche (si possible filtrée) de préférence pour bien sceller les écailles des cheveux ou en alternant eau tiède et eau froide. Ceci leur apportera une brillance supplémentaire.
Le rinçage est souvent bâclé alors qu’il doit durer plusieurs minutes : il est aussi important que le shampooing !
Les résidus de shampooing rendent les cheveux ternes et peuvent aussi entraîner des pellicules.

Autre astuce de rinçage de la chevelure : additionnez à l’eau un zeste de citron ou du vinaigre (de vin ou de cidre) qui lisse la cuticule des cheveux. Le vinaigre aide également à dissoudre le calcaire de l’eau. Vous pouvez aussi utiliser du vinaigre spécial de rinçage. L’acidité du vinaigre dont le ph est compris entre 2.5 et 3.5 est un bon moyen d’abaisser le ph du cheveu à son point isoélectrique ou légèrement en dessous pour resserrer ses écailles. Il est recommandé néanmoins de faire suivre ce rinçage d’un bon conditionneur car il peut assécher le cheveu s’il est utilisé trop fréquemment ou en trop forte concentration.

Est-il nécessaire de faire deux shampooings à la suite ?

Inutile de faire deux shampoings, surtout si vous les lavez fréquemment : cela sensibilise inutilement le cuir chevelu et rend les cheveux plus électriques. Le premier shampooing lave, le deuxième décape…

Shampooing et position de la tête :

Certains experts préconisent de laver ses cheveux la tête penchée vers l’avant plutôt que vers l’arrière. En effet, la bonne santé des cheveux dépend de la bonne circulation du sang dans le cuir chevelu. Si pour quelque raison que ce soit, le sang ne circule pas bien ou a du mal à circuler, les cheveux s’abîment facilement, cassent plus souvent ou deviennent ternes, secs, gras, etc. Pour permettre au sang de circuler correctement et apporter les nutriments essentiels aux racines des cheveux, il faut stimuler la circulation sanguine. Pour ce faire, il faut suivre son sens: de la nuque vers le front et des oreilles vers le milieu de la tête. En les shampooinant au-dessus du lavabo ou de la baignoire, vous activez la circulation sanguine du cuir chevelu et de la racine et permettez à vos cheveux de pousser normalement.

A quelle fréquence faut-il laver ses cheveux : fréquence du shampooing :

Espacez les shampooings : il n’est pas utile de se laver les cheveux très souvent s’ils ne sont pas trop gras. Les shampooings, même doux, éliminent le sébum (film hydro-lipidique). Tous les 2 ou 3 jours constitue une bonne fréquence voire une fois par semaine si vous le pouvez. Pour dynamiser vos boucles dans l’intervalle, n’hésitez pas à après-shampooiner en revanche (sur les longueurs uniquement).

[A consulter aussi] la liste des meilleurs shampooings pour les cheveux bouclés, frisés et crépus testes et approuvés

Plus d’infos et conseils sur l’art du shampooing :
Suite de l’article : de l’après-shampooing au séchage en passant par le démêlage…

Faut-il un shampooing spécifique pour cheveux bouclés ou secs ?

Comment appliquer et effectuer son shampooing et son masque capillaire ? (vidéos d’une coiffeuse)

Tous les articles sur le shampooing

A lire aussi :

11 Responses

  1. Bonsoir, je suis vraiment ravie qu’un blog comme le tien existe car depuis petite, je me lisse les cheveux malgré que j’adore mes boucles, car je ne savais pas comment en prendre soin. Cependant, j’ai un gros soucis car je n’utilise pas de produits bio, enfin pas encore car là où je vis on a un peu de mal à trouver tout ce qu’il faut. Donc pour être clair, mon soin sans rinçage contient de l’huile de paraffine, est-ce que ça reste sur les cheveux? ou s’élimine-t-elle au lavage? est-ce que ça va si je n’en mets pas sur le cuir chevelu?
    Merci ta réponse 🙂

    • Hello, merci de ton compliment, alors pour te répondre, oui l’huile de paraffine reste sur ton cheveu, c’est même son but car elle vise à colmater ses brèches et à lisser ses écailles (agent filmogène). Comme c’est un produit de pétrole assez lourd, il faut pour l’éliminer utilser un shampooing détergent avec SLS, ce qui n’est pas bon pour les cheveux secs, c’est un peu le soucis.
      après il faut voir comment tes cheveux réagissent à ce composant et s’ils ne sont pas en surcharge (effet gras ou mou).
      Par contre fais bien attention à ne pas en mettre sur ton cuir-chevelu (aux racines), car ça l’asphyxie.
      l’autre pb de l’huile de paraffine est son aspect polluant pour la planète…

      • Merci beaucoup de ta réponse. Bonne nouvelle, j’ai trouvé des produits bio, du coup je laisse tomber tous les autres produits.

        • cool, tu as choisi quoi ? 🙂

          • Délice Bio de Timotei, je fais également un bain à l’huile d’olive et j’avoue que mes cheveux sont beaucoup plus doux, agréables au toucher et de meilleur aspect. Cependant, j’ai encore un soucis au niveau de l’hydratation, j’ai remarqué que mes cheveux se dessèchaient très vite quand je ne les attache pas. Aurais tu un petit conseil à me donner? Merci d’avance

  2. Bonjour, j’ai les cheveux boucles et secs et j’ai toujours des frisotis sur le haut de la tete ce qui rend un aspect à ma coiffure plutôt brouillon!
    j’utilise pourtant de nombreux soins,des masques, de l’huile mais rien à faire!!
    Auriez- vous une solution?
    Merci d’avance.

  3. Bonjour

    Je suis heureuse d’être tomber sur votre blog il est top merciiiii
    j’ai les cheveux bouclé , mes cheveux sont horriblement sec depuis quelques mois je n’en peux plus j’ai des nœud il se casse je les perds de la racine à en faire une perruque je n’en peux plus c’est un appel à l’aide
    J’ai essayé la gamme phytokeratine c’était encore plus rêche et la gamme niwel mes cheveux cetait de la paille à pouvoir frotter les gamel une fois mais pas deux.

    Tout les dimanche je fais un masque huile de coco huile de ricin huile d’argant le pur jaune d’œuf miel des fois c’est banane avocat
    Mais rien n’y change je ne prend pas la pillule je ne prend rien comme medicament.

    En gros Help me

    Merciii

  4. Bonjour,
    Pour commencer merci pour ton blog (même si j’ai un peu du mal à m’y retrouver) J’ai trouvé un nouveau shampoing mais je ne sais pas si ces ingrédients sont inoffensifs pour mes cheveux. Pourrais-tu me donner ton avis?

    Laurethsulfate d’ammonium (Ammonium Laureth Sulphate), Noix de coco séchée (Cocos nucifera), Alcool cétéarylique (cetearyl alcohol), Propylène glycol (propylene glycol), Eau (Aqua), Jus de citron frais bio (Citrus limonum), Stéarate de glycéryle (et) stéarate de PEG-100 (Glyceryl stearate & PEG-100 stearate), Parfum (parfum), Infusion de graines de lin (Linum usitatissimum), Papaye fraîche (Carica papaya), Laurylbétaïne (lauryl betaine), Oeufs frais de poules élevées en liberté (egg), Chlorure de behentrimonium, Beurre de cacao issu du commerce équitable (Theobroma cacao), Huile de noix de coco extra vierge (Cocos nucifera), Beurre de karité (Butyrospermum parkii), Huile de jojoba bio (Simmondsia chinensis), Beurre d’avocat (Persea gratissima), Absolue de vanille issue du commerce équitable (Vanilla planifolia), Huile essentielle de vétiver (Vetiveria zizanoides), Résine de benjoin (Styrax tonkinensis pierre), Huile d’olive extra vierge bio (Extra Virgin Olive Oil), Extrait d’alcannine (Alkanna tinctoria), Lanoline (lanolin), Coumarine* (coumarin)

    Merci beaucoup =)

    • Bonjour Alou, ce shampooing m’a l’air très chargé…
      Je ne peux pas te dire si ce shampooing te conviendrait malheureusement car je ne connais pas tes cheveux, et cela nécessiterait que j’en fasse un diagnostic ce que je ne peux pas faire dans les commentaires, raison pr laquelle j’ai lancé un coaching boucles (voir à la rubrique contact).
      Il faut que tu choisisses tes produits par rapport à tes besoins et tes attentes personnels que je ne connais pas.
      De façon générale je préconise des shampooings à la formulation simple car ils visent à laver le cuir chevelu et non les longueurs.
      Lis mes articles sur les shampooings pr plus d’infos
      Voir aussi ma sélection: http://beautiful-boucles.com/selection-des-meilleurs-shampoooings-pour-cheveux-boucles-frises-crepus-par-type-de-texture/

  5. Bonjour,
    je souhaite simplement te remercier pour ton blog, je perdais mes boucles, mes cheveux se desséchaient au fur et à mesure, ma peau du crâne picotait…
    J’ai suivi nombre de tes conseils et me voilà avec de magnifiques boucles brillantes souples non grasses…je vais pouvoir les faire pousser maintenant!
    Merci Miss Boucles!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *