Ces coiffures responsables de la perte de cheveux…

Une étude sur la perte de cheveux conduite par the British Journal of Dermatology confirme que certaines coiffures, en général prisées par les cheveux afro, comme les tresses très serrées ou encore les extensions peuvent entraîner une chute de cheveux permanente :

Selon les chercheurs qui ont examiné plus de 2000 sujets en Afrique du Sud, un tiers des femmes souffrait d’alopécie de traction ainsi qu’un enfant sur sept. Le plus grave étant que leurs cheveux perdus sont susceptibles de ne pas repousser.
A quoi est-ce dû ? En fait ce phénomène résulte du constant « tirage » du cheveu depuis sa racine (au niveau du follicule du cuir-chevelu).
Outre la casse à différentes longueurs, le cheveu finit par tomber et le follicule devient inflammé. Ceci peut ensuite conduire à fermer le follicule et former une zone chauve permanente.
Ce sont plus particulièrement les temps et la lisière du front qui sont touchés, là où le cuir chevelu est le plus sensible.
« Le recul de l’implantation capillaire peut aller jusqu’à 3, voire 5 centimètres, dans les cas les plus sérieux, surtout si l’on adjoint aux cheveux naturels des tresses trop lourdes. » indique le Centre Clauderer.

En effet les différentes attaches, en particulier celles impliquant de plaquer et lisser les cheveux, créent une tension a la racine et contrarient leur mouvement naturel (espace du cuir chevelu voire a la verticale). Ceci contrarie également les follicules sous le cuir chevelu. Plus vous tirez, plus la tension sur le cheveu est forte ce qui entraine sa casse et a terme attaque le follicule (donc affecte la pousse).

L’alopécie de traction est plus répandue au sein des populations afro américaines en raison de l’usage fréquent de tresses de style « cornrow » (en épi de maïs) tressées étroitement à même le crâne pour assouplir les cheveux notamment.
On la rencontre aussi chez les athlètes féminines qui attachent leur cheveux dans une queue de cheval très tirée en arrière ou les infirmières qui portent des barettes pour fixer leur bonnet de travail.

Comment stopper l’alopécie de traction ?
Le meilleur conseil est bien sûr de cesser de porter ce type de coiffure.
Mais si vous ne pouvez vous en passer, veillez à ménager des pauses à vos cheveux en les laissant libres entre deux attaches.

Lors des premiers symptômes, il est aussi conseiller d’alléger le poids des rajouts (si vous en portez) et de composer des nattes plus lâches sur les premiers centimètres, au départ de la racine. Cela permet à votre cuir chevelu de respirer et de ne pas souffrir des variations atmosphériques : quand l’air est sec, les cheveux sont moins élastiques, ils se rétractent, les racines sont tirées vers l’extérieur (ce qui contribue à les affaiblir).

Ne gardez pas vos tresses ou votre queue de cheval très serrée plusieurs jours successifs.
Ne tirez pas sur vos cheveux et vous les garderez en bonne santé, n’oubliez pas qu’ils ont besoin de douceur !
Certaines personnes conseillent aussi d’effectuer des massages du cuir chevelu à l’huile de ricin, censés stimuler la circulation sanguine et donc la croissance des cheveux (aucune preuve scientifique n’existe sur les réels effets de l’huile de ricin sur la croissance capillaire).

Source : http://news.bbc.co.uk/2/hi/health/6961935.stm

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *