Soleil et stress accélèrent le blanchissement des cheveux (étude scientifique)

Si l’âge moyen de l’apparition des premiers cheveux blancs se situe, génétiquement, aux alentours de 34 ans chez les femmes, d’autres facteurs peuvent entrer en ligne de compte. Des chercheurs de l’université de l’école de médecine de New York, aux Etats-Unis, ont analysé quelles agressions entraînent une décoloration des poils et des cheveux.

Dans leur étude, publiée par la revue Nature Medicine, ils expliquent leurs résultats basés sur des expériences avec des souris sur lesquelles ils ont observé le compirtement de leurs cellules mélanocytes (qui gèrent la pigmentation de la peau).

Suite à une exposition aux rayons UVB (responsables des coups de soleil), les cellules du bulbe du poil migrent alors vers la peau, pour la protéger et engendrent une décoloration. En d’autres termes quand la peau est agressée par des rayons du soleil nocifs, les cellules qui colorent les cheveux bougent pour la protéger. Privé de ces pigments, le poil se met à blanchir.

Après avoir mené l’expérience sur des cultures de cuir chevelu humain, les scientifiques ont constaté les mêmes incidences.

Autre facteur d’aggravation du blanchissement : le stress qui joue aussi un rôle dans la formation des cheveux blancs. Chez les souris ayant des niveaux élevés d’une hormone de stress appelée mélanocortine 1, le nombre de cellules mélanocytes qui se sont déplacés du poil à la peau est plus important que celui des souris incapables de produire cette hormone.

Conclusion : Pour préserver votre couleur de cheveux, n’oublier pas votre chapeau cet été et relaxez-vous !

A lire aussi :

One Response

  1. Les cellules du bulbe du poil qui migrent vers la peau, je n’aurais jamais imaginé ! Superbe article, merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *