Combien de temps faut-il laisser poser son masque sur ses cheveux et comment éviter « l’over-conditionning » ?

Temps de pose masque capillaire et rôle de la chaleurLa question de la durée de « pose » d’un masque de soin capillaire est récurrente.
On entend souvent que le plus longtemps il marinera sur votre tête, meilleur sera son effet, i.e la pénétration de ses actifs. Certaines personnes n’hésitent pas ainsi à le laisser poser toute la nuit sous une charlotte. Mais quel est réellement le temps de pose optimal et comment l’adapter à sa nature de cheveux ? Et dans tout cela, quel rôle joue la chaleur dans la pénétration des actifs ?

> Ces informations concernent la pose d’un conditionneur à base d’eau qu’il soit un masque profond ou de soin intensif. La pose d’une huile fonctionne sur des principes différents (l’huile de coco, par exemple doit être laissée poser toute la nuit – 8 heures- pour absorption totale dans le cheveu (J Cosmet Sci pp 169-184, 2001).

> Les pourcentages indiqués ci-dessous ne correspondent pas aux réelles mesures (souvent équivalentes à 0.01%), ce sont seulement des échelles de valeur destinées à comprendre le mécanisme.

Tout d’abord, examinons la question du temps de pose de son masque.
Les études scientifiques ont pu démontrer que l’accroissement du temps de pose, jusqu’à une certaine limite, permettait au cheveu d’absorber davantage les actifs du masque.
L’absorption maximale se situe aux alentours de 20 à 30 minutes de pose.
Les ingrédients principaux qui se fixent aux cheveux (tensioactifs, protéines hydrolysées, silicones, polyquats, etc.) sont capables d’agir en quelques secondes après l’application du conditionneur.
10 minutes plus tard, la quantité d’ingrédients absorbés double en général.
Au cours des 10 à 20 minutes suivantes, cette quantité s’accroît encore de 60 à 100%.

Au delà de 30 minutes, on ne note plus aucune absorption supplémentaire du conditionneur dans le cheveu. La raison en est simple, le cheveu est alors « saturé » et le conditionneur n’a plus de brèches ni de surfaces disponibles où se fixer.

Quant à la chaleur, elle s’avère aussi utile pour améliorer cette absorption lorsque le conditionneur est réchauffé à une température maximale d’environ 35°C (proche de la température du corps).
Au bout de 10 minutes, un conditionneur chauffé à 35° permettra d’absorber 5% de composants en plus sur le cheveu. Au bout de 30 minutes, ce supplément passe à un peu plus de 10%.
Le principe reste sinon identique au temps de pose : au delà de 30 minutes, aucune substance additive n’adhère au cheveu gorgé.

En conséquence, la température du conditionneur ainsi qu’un temps de pose optimaux permettent de favoriser l’absorption des actifs d’un masque de soin capillaire.

Autre facteur à prendre en compte : la composition du conditionneur
Selon les ingrédients et leur dosage, l’absorption dans les cheveux varie aussi.
Par exemple, un conditionneur qui contient 0.2% de protéine hydrolysée pourra déposer 20% de protéine en plus à la surface du cheveu qu’un produit n’en contenant que O.1%. La proportion est encore plus significative avec les surfactants. Seul l’effet rendu sur vos cheveux pourra vous renseigner étant donné que les fabricants ne donnent pas ce type de pourcentage (l’ordre des ingrédients peut néanmoins indiquer leur importance, par ordre décroissant).

Savoir adapter le temps de pose à l’état de ses cheveux :
Toutefois, il faut noter que selon la nature et l’état de votre cheveu, ce temps d’absorption maximale est variable. En effet, le temps de pose d’un masque est en fait proportionnel au degré d’endommagement de vos cheveux. Plus votre cheveu est abîmé, plus le conditionneur se fixera en grande quantité dans ses brèches et autres porosités.
Les cheveux traités chimiquement et sensibilisés (décolorés, défrisés…) assimilent davantage de produit que les cheveux sains. Les cheveux qui se cassent facilement ou présentant des fourches sont aussi considérés comme des cheveux abîmés. Enfin, s’il vous est impossible de vous passer de soin hydratant ou nourrissant, vous entrez aussi dans cette catégorie.
Un temps de pose long (20 à 30 minutes) profitera donc bien à vos cheveux.

En revanche, moins votre cheveu est abîmé, plus le temps de pose pourra être réduit. Si vos cheveux tendent à devenir excessivement souples voir mous ou si vos boucles forment des spirales ou des anglaises qui ne tiennent pas après la pose trop longue d’un masque, alors vous devrez privilégier un temps de pose compris entre 5 et 10 minutes.

Qu’est ce que « l’over-conditionning » et quels sont les risques ?
L’ « over-conditionning » correspond à un excès de produit (à base d’eau, Aqua en premier sur la liste INCI) sur le cheveu pouvant être dû à un temps de pose trop important par exemple.
Il entraîne un assouplissement excessif (ce que certaines personnes apprécient néanmoins) mais attention car ceci pourrait être associé à une modification des molécules de kératine qui constituent le cheveu et pourrait donc induire une plus grande fragilité et faiblesse en cas de manipulation du cheveu ainsi surchargé. Ceci en comparaison avec une étude sur les effets sur les ongles (même molécule de kératine) saturés d’eau au bout de 15 minutes.

[ A lire aussi sur le sujet des masques capillaires : ]

Faut-il faire son masque capillaire sur cheveux secs ou mouillés ? Avant ou après le shampooing ? + Conseils d’application et de pose

—–
Sources :
Journal of the Society of Cosmetic Chemists, pp 259-273, 1992
Journal of the Society of Cosmetic Chemists, pp 351-359, 1991
Journal of the Society of Cosmetic Chemists, pp135-152, 1969

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.