Audrey Pulvar victime de racisme anti-cheveux afro ?

Le dernier buzz de Twitter et du petit monde Internet franco-français ne vous aura sans doute pas échappé puisqu’il fait la une de presque tous les médias : le choc et le scandale provoqués par les cheveux portés au naturel de la journaliste Audrey Pulvar, fraîchement promue directrice de la rédaction du magazine Lesinrocks. Loin de son brushing impeccablement lisse habituel, elle suscite stupeur et critiques acerbes…


« Cachez ses cheveux que je ne saurais voir ! »

Alors qu’elle a accordé une interview filmée à l’AFP, l’ancienne chroniqueuse d' »On est pas couché » est apparue avec ses cheveux frisés au naturel, dans tout leur volume.
Un style qui n’a pas manqué de déclencher une flopée de réactions majoritairement négatives, la stigmatisant.

« Pulvar en pétard » peut-on lire élégamment sur Le Monde par exemple, en guise de titre de l’article revenant sur « l’affaire », tandis que les attaques des internautes fusent, se moquant ouvertement de « sa touffe » ou « choucroute ».
« Je n’ai pas attendu Les Inrocks pour avoir ce type de coiffure, je suis née avec, et désolée si mon naturel ne vous convient pas. » rétorque-t-elle à sa nuée de détracteurs.

La belle préfère en effet laisser ses cheveux au naturel durant l’été et ne pas leur infliger de brushings.
Ce triste « incident » démontre malheureusement l’archaïsme des mentalités pour qui, cheveux frisés afro riment encore avec « négligé » ou « cheveux hirsutes » comme les qualifie le journal 20 minutes.


Cette autre photo d’Audrey Pulvar prise lors du festival Fnac live a recueilli des commentaires tout aussi affligeants sur Facebook : « Horrible, elle a un problème cette nana » ou encore « Pitié (…), non pas ça c’est trop laid »

« On va dire qu’il est encore permis de faire ce qu’on veut de ses cheveux ? Que ceux que ça défrise sachent qu’avec le mistral, c pire today !», a-t-elle écrit avec humour sur son Twitter, avant de s’énerver contre les gens qui donnaient trop d’importance à ce changement capillaire. « Plutôt que pratiquer l’onanisme intellectuel concernant mes cheveux, intéressez-vous aux développements de l’affaire Merah sur Libé.fr.».

Parmi les commentateurs plus indulgents et observateurs, certains remarquent la sécheresse de sa chevelure probablement abîmée par les lissages intensifs qu’elle leur fait subir quotidiennement, et lui conseillent d’en prendre davantage soin pour mettre en valeur sa vraie nature et faire taire les sarcasmes : « Alors encore un petit effort Audrey, laissez le lisseur au placard, simple outil de torture du 20ème siècle!! Vous n’en serez que d’autant plus belle et authentique durant tout ce qui vous reste à vivre du 21ème siècle! »

On se rappelle aussi que l’ex compagne d’Arnaud Montebourg s’était violemment érigée, fin janvier 2012, contre l’article du magazine Elle, « Black fashion power » (qui réduisait notamment le style vestimentaire afro au « streetwear »), qui avait aussi suscité la colère de la communauté noire en France et Outre-Atlantique.

Il semble que son combat contre les préjugés racistes ne soit pas terminé hélas…

————-
NB : A noter que la soeur de la chanteuse américaine Beyoncé, Solange Knowles, a subi quelques mois plus tôt aux USA la même polémique quant à sa chevelure crépue laissée au naturel, comparée à celle d’une clocharde (cf commentaire ci-dessous).

34 pings

Passer au formulaire de commentaire

  1. […] Le dernier buzz de Twitter et du petit monde Internet franco-français ne vous aura sans doute pas échappé puisqu'il fait la une de presque tous les médias : le choc et le scandale provoqués par les cheveux portés naturels de …  […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.