Est-il bon de masser son cuir-chevelu avec une huile (bain d’huile 2) ?

Les huiles végétales sont conseillées pour hydrater et nourrir les cheveux secs ou abîmés, de façon naturelle (voir article sur les bains d’huile). Leur teneur élevée en acides gras contribue en effet à restaurer le film hydro-lipidique de la fibre capillaire endommagée ou asséchée.

Elles enrobent le cheveu d’un film protecteur qui le gaine, lui redonnant douceur et brillance. Certaines huiles plus pénétrantes, comme celles de noix de coco ou d’olive, pourraient aussi combler ses fissures plus profondes. Toutefois, si leurs bienfaits sont reconnus pour traiter les longueurs, elles ne sont pas toujours adaptées en application sur le cuir-chevelu… :

Le cuir chevelu : un écosystème sensible à respecter

Tout d’abord, il faut rappeler que le cuir-chevelu est une matière vivante, contrairement au cheveu qui est une fibre biologiquement morte. Le cuir-chevelu constitue en effet la peau de notre crâne très fortement irriguée par le sang. Il joue ainsi le rôle de « terre nourricière » de notre chevelure, en apportant aux racines (follicules pileux) les nutriments nécessaires à leur vie.
Il faut donc veiller à son équilibre permanent qui ne doit être ni trop sec ni trop gras (voir article).

Savoir identifier la vraie nature de son cuir chevelu

D’autre part, il faut identifier la véritable nature de son cuir-chevelu. En effet, il est assez fréquent qu’un cuir-chevelu soit gras ou normal et que la tige capillaire soit sèche par exemple. Si vos cheveux sont secs, cela ne signifie pas du tout que votre cuir-chevelu est obligatoirement sec.
Un cuir-chevelu sec par nature est plus rare et est souvent lié à l’utilisation de traitements agressifs (sèche-cheveu, coloration, traitement chimique divers…).
Un cuir-chevelu sec se reconnaît parce qu’il tiraille et gratte, pouvant produire des petites pellicules sèches neigeuses, se détachant du crâne (dues au craquellement de la peau).

Huile végétale et cuir chevelu font-ils bon ménage ?

L’application d’une huile directement sur le cuir-chevelu peut s’avérer trop grasse, alors que cette zone est déjà en général assez fortement lubrifiée par le sébum directement produit à sa racine.
Le risque est alors de boucher les pores et donc d’empêcher le cuir-chevelu de respirer correctement. En effet le sébum doit pouvoir s’écouler à l’extérieur du follicule et non à l’intérieur.
Un excès d’huile peut aussi créer un aspect terne et graisseux de la chevelure ainsi alourdie et saturée.

D’autre part les huiles ont tendance à attirer la poussière et autres polluants pouvant aggraver d’autant le phénomène.

Les diverses nuisances liées à un cuir-chevelu trop gras peuvent alors surgir : pellicules (le champignon qui en est responsable se nourrissant notamment de l’oleic acide que contiennent de nombreuses huiles végétales), démangeaisons mais également des réactions comédogènes (comme cela peut arriver sur la peau).

Indice de comédogénécité selon les huiles :

_ Indice 0 : PAS DU TOUT COMEDOGENE ( Jojoba, Argan, Avocat, Babassu, Baobab, Camelia, Cameline, Chanvre, Noisette, Son de Riz, Tournesol..)
– Indice 1 et 2 : PEU COMEDOGENE ( Abricot, Amande douce, Argousier, Carthame, Chaulmogra, Macadamia, Nigelle, Onagre, pépin de Raisin, Ricin, Sésame, Soja)
_ Indice 3 et 4: COMEDOGENE (Bourrache, Coton, Lin, Coco, Noyau de Pêche, Rose Musquée, Cacao)
_ Indice 5: TRES COMEDOGENE (Germe de Blé)

Les huiles végétales sont donc éventuellement à réserver aux cuirs-chevelus vraiment secs et/ou agressés par des traitements mécaniques ou chimiques. Certaines personnes estiment qu’elles peuvent aussi aider à stimuler la pousse des cheveux, en favorisant l’irrigation et micro-circulation (toutefois attention à l’excitation des glandes sébacées pouvant conduire à l’excès inverse, méfiance aussi sur les massages du cuir-chevelu pouvant aussi présenter divers effets négatifs notamment bactériologiques : voir article).
Je recommanderais plutôt de recourir à une émulsion à base d’humectants (urée, panthénol, etc.) pour hydrater, soulager et apaiser les cuir chevelus secs qui tiraillent ou grattent ou encore à tendance pelliculaire (voir mon article : Cuir chevelu sec ou pellicules : comment faire la différence et comment les traiter ? ).

On applique l’huile sur le cuir-chevelu en traçant des raies puis en effectuant un massage très doux en faisant glisser ses mains et en bougeant la tête.

Enfin certaines huiles sont réputées comme utiles pour remédier aux problèmes de pellicules (comme l’huile de jojoba, argan, sésame…) et autres problèmes du cuir chevelu.

Actuellement aucune huile n’a d’action scientifiquement prouvée quant à la pousse des cheveux (leur action se situe davantage dans la protection de la fibre capillaire, prévenant sa casse éventuelle), à l’exception de l’huile d’Eclipta alba.

Si certaines personnes peuvent retirer des bénéfices à masser leur cuir-chevelu avec une huile, mieux vaut demander l’avis d’un dermatologue avant de se lancer et d’avoir dans tous les cas la main très légère, tout en privilégiant des huiles fluides non grasses, mélangées à un jus de citron. Un diagnostic préalable au microscope de son cuir-chevelu s’avèrera aussi utile.

A éviter absolument dans tous les cas : les huiles non naturelles commercialisées par les marques (« huile merveilleuse » « huile miraculeuse »…), et qui sont en général bourrées de silicones, d’huile minérale et autres substances chimiques.

A lire aussi :

13 Responses

  1. je souhaite une recette de bain dhuile pour hydrater mes cheveux

  2. Bonjour,
    J’utilise l’huile d’argan depuis peu (1xpar semaine au max.) et mes cheveux ont l’air de beaucoup aimer!
    (je suis 1/4 asiatique avec des cheveux très épais et plutôt bouclés…)
    Mais c’est un long processus, comme toujours…
    – huile que je laisse poser puis que je rince
    – shampoing
    – après-shampoing
    – spray hydratant sur cheveux essorés
    Le tout tête baissée dans la baignoire, ça marche mieux.
    Quand ils sont dans leur « bon jour », j’obtiens enfin des cheveux soyeux, brillants et bouclés!
    Merci pour ce blog sympa, c’est rare en effet qu’on s’intéresse aux cheveux épais et bouclés…

    • Merci Isis de ton témoignage, je suppose que tu utilises l’huile d’argan sur tes longueurs surtout et non sur le cuir-chevelu.

      En effet, l’huile en soin pre-poo (avant shampooing) reste la meilleure utilisation. Certaines personnes arrivent même à se passer d’Après-shampooing ensuite !

  3. bonjour

    je me demande si ce que je fais une fois par semaine est bon car je n’obtiens pas de bons résultats,

    j’ai toujours eu les racines grasse et les pointes très sèches,
    je n’ai pas de volume, ils sont raplapla …
    avant j’ appliquer de l’argile sur le cuir chevelu ça me donner du volume mais en même temps ils étais incoiffable, frisottis effet paille dès la racines,

    depuis 1 an j’applique de l’huile de ricin sur les racines et de l’ hv avocat sur les pointes (de nuit)
    j’ai toujours les racines grasses voir encore plus,
    et des pointes toujours sèches,

    pourquoi mes cheveux ne me le rendent-ils pas ?
    j’y met pourtant du temps …

    je n’utilise pas de chaleur mes cheveux sont lisse par nature.

    • Si tu mets de l huile sur tes racines, tu vas les graisser d autant plus, c est a mettre sur les pointes uniquement, en soin avant shampooing essentiellement… regarde mon article sur la bonne position pr faire son shampooing et la liste des shampooings a utiliser. Tu dois distinguer le soin de ton cuir chevelu avec celui de tes longueurs, les produits ne s appliquent pas aux deux endroits en meme temps.
      bonne chance pr la suite !

  4. Bonsoir j ai fais un lissage brésilien et j ai plein de pellicules seches et des démangeaisons
    quel traitement puis je faire?
    merci

    • J’ai eu le même problème et pire encore : avec les pellicules et les démangeaisons, des croûtes jaunes ont fait leur apparition.

      Pour y remédier, j’ai appliqué pendant 2 semaines des bains d’huile de nigelle (que j’ai laissé poser 1h voire même une nuit entière) tous les 2 jours. Après le shampoing, j’ai appliqué quelques goûtes de l’huile d’amande douce. Et heureusement, ça a marché : plus de croûtes (Dieu merci, c’était dégoûtant) et très peu de pellicules.

  5. Bonjour. L’huile de Jojoba est réputée pour réguler le sébum et le ricin pour faire pousser les cheveux plus vite alors que, visiblement, il faut éviter de mettre une HV sur le cuir chevelu surtout lorsqu’il est gras (confirmé par un examen du cuir chevelu avec mesure du pH à 2,5, donc acide). Comment faire du coup ? Ne JAMAIS appliquer une HV sur mon cuir chevelu (chose que je fais) ? Merci

    • bonjour Cindy, si on t’a confirmé lors d’un examen médical qu’il ne fallait pas appliquer d’HV sur ton cuir chevelu, je te conseille de te tenir à la prescription et voir si tes soucis se réglent et que l’état de ton cuir chevelu s’améliore.

  6. merci je vais faire ça et voir ce qui se passe. Merci pour la réponse

  7. Moi il m’arrive de masser le cuir chevelu de mon père avec de l’huile d’ortie pour empêcher une calvitie d’apparaitre.

    Est ce une bonne idée?

  8. Bonjour, j’ai lu l’article en entier et j’ai eu un doute. Une fois par semaine je fait un bain d’huile à base d’huile de ricin, d’avocat, d’argant, et de coco. Je l’applique sur les racines avec un petit massage du cuir chevelu puis sur les longueurs je laisse poser 1 à 2h puis j’utilise mon shampoin et mon après shampoing et du coup j’aimerai savoir si il y aura un effet bénéfique sur mes cheveux ? Si le temps de pose est suffisant ou si il faut plus ? Si il faut du cellophane, une serviette ou autre ? Et si j’utilise les bonnes huiles ? J’espère que vous aurez le temps de me répondre. J’ai oublié de préciser que j’ai les cheveux long et ni gras ni sec mais je veux les rendre plus brillant, plus fort et les aider à pousser. Merci 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *