Peut-on alterner cheveux lissés (plaques, brushing) et boucles au naturel ?

Passer du bouclé au lisse, des cheveux naturels au brushing, selon ses envies serait une chouette option. Mais cela est-il vraiment possible sans conséquences fâcheuses ? Peut-on doser la chaleur sur ses cheveux pour limiter les dégâts et ainsi alterner les looks au gré de ses humeurs et du temps disponible ? Et si oui à quelle(s) condition(s) ? Voici quelques réponses à ces questions que m’ont posées certaines lectrices :

Photo d'une blogueuse américaine métisse qui use et abuse des fers à lisser, ce qui laisse des traces...

Une blogueuse américaine métisse usant et abusant de fers à lisser, ce qui laisse des traces qu’aucun produit ne pourra restaurer hélas…

Je vous ai déjà présenté en détail les dommages causés par la chaleur sur les cheveux, qu’il s’agisse du lissage avec des plaques, de (re)dessiner ses boucles au fer à friser ou même d’un simple brushing.
De plus les cheveux bouclés et frisés, plus fragiles, sont plus particulièrement sensibles à ses effets nocifs.

Cela ne nous empêche pas d’avoir parfois envie de céder à la tentation d’un look lisse ou de boucles facilement sculptées au fer !
Recourir occasionnellement à ces « outils » de coiffage ou encore les faire fonctionner à température plus basse peut-il permettre de minimiser les dommages et conserver des cheveux en bonne « forme » ?

A basse température
S’il est vrai que le fait de réduire la température appliquée sur les cheveux entraîne des dommages moins sévères, il n’en reste pas moins qu’une température aussi basse que 125°C (l’eau bout à 100°C) pour un fer à lisser entraîne malgré tout une formation de bulles dans la tige capillaire (par ébullition et évaporation de l’eau interne).
Les mèches de cheveux étant très fines et les molécules (protéines, lipides et eau) qui les composent très petites, la chaleur est transmise très rapidement à toute leurs structures qui peuvent donc facilement se mettre à bouillir.
Les protéines de kératine peuvent même être dénaturées à des températures encore plus basses.

Pour ne pas accroître encore davantage ces dommages, il est aussi essentiel de limiter le temps de contact des outils chauffants sur le cheveu. Il faut donc s’assurer de glisser rapidement le fer à lisser le long d’une mèche, en un geste rapide et fluide.

Les silicones pour isoler
Enfin, pour terminer, les protections thermiques ont aussi été scientifiquement prouvées pour réduire significativement les dommages capillaires. Les silicones au poids plus lourd, tels que les phenyl trimethicone, dimethicone et amine-functional ont une conductivité thermique très basse, ce qui leur permet d’agir comme de bons isolants du cheveu contre la chaleur. Ils empêchent également l’eau interne du cheveu de s’évaporer (effet scellant).
Seul problème : ces silicones, outre leur caractère très polluant, ne s’éliminent qu’à l’aide de shampooings détergents donc asséchants… Ils peuvent aussi rapidement s’accumuler et ternir le cheveu, ce qui vous contraindra à les laver plus souvent, ce qui sera doublement asséchant.

En conclusion :
Pour limiter les dégâts, lors d’un usage occasionnel de la chaleur (fer à lisser, fer à boucler ou brushing), il est donc conseillé de combiner à la fois une température basse, un contact rapide de l’appareil chauffant sur les cheveux et un bon protecteur thermique.
En revanche, soumettre ses cheveux à la chaleur, sur un rythme régulier, quotidiennement ou même une fois par semaine entraînera inévitablement des dommages structurels irréversibles à vos cheveux.
L’occasionnel devra donc se restreindre à une fois par mois maximum, je suppose.

Sachez enfin, que le côté irréversible des dégâts de la chaleur, fera perdre à vos boucles leur tenue naturelle et provoquera un effet mousseux et frisottant. Il sera donc quasi impossible de les porter au naturel avec un joli rendu et dessin, une fois le « mal » fait… Malgré tous les soins cosmétiques que vous pourrez leur apporter.
C’est la raison pour laquelle, vous devrez veiller à couper vos cheveux abîmés par la chaleur avant de repasser au naturel et retrouver une chevelure saine. Cela ne sert à rien d’essayer de les « récupérer » (rappel : un cheveu est une matière morte qui ne se « régénère/guérit » pas une fois abîmé) si ce n’est à gaspiller votre argent en produits à n’en plus finir pour des résultats non probants. Il n’existe pas encore de produit miracle malheureusement ! 🙂

Pour terminer sur une note… un peu pessimiste malheureusement, mais mieux vaut prévenir que guérir, voici la vidéo d’une jeune américaine ayant fait le buzz, après avoir littéralement cramé ses cheveux avec un fer à boucler…

A lire aussi :

24 Responses

  1. Attention, il y a une faute de frappe dans ton article: l’eau bout à 100°C.
    Bonne journée!

  2. j’utilise un bon thermo-protecteur qui protege assez bien les cheveux, d’apres ton article et je me lisse les cheveux une fois par mois. Le reste du temps, je garde mes boucles naturelles et je les soigne avec de l’huile de coco. Mais je ne suis pas sur que l’huile de coco penetre mes cheveux s’il y a du silicone dessus d’autant que j’utilise les shampooings Melvita sans sulfate. Dans un autre article , il me semble que la coco betaine (contenue dans le S melvita) permettrait d’enlever les residus de silicone. Faut -il absolument utiliser un shampooing avec sulfate pour enlever les silicones et proceder a des soins?

    • En effet, la couche siliconée pourrait éventuellement faire « écran » autour de tes cheveux et limiter la capacité de pénétration de l’huile de coco, ça pourrait paraître logique d’un point de vue physiologique.
      Maintenant, les silicones forment malgré tout une barrière de protection donc si tes cheveux ont une bonne apparence, il n’y a aucune raison de changer ta routine et de les décaper avec des sulfates « durs ».
      Pour savoir si tes cheveux font de l’accumulation de silicones, le mieux est de regarder leur aspect : sont-ils alourdis ou ternis ?
      (sachant que l’huile peut aussi générer cet effet)

  3. C’est assez difficile à dire, même sans silicone et lissage pendant 6 mois, j’ai des boucles brillantes du côté gauche de mon crâne et les cheveux du côté droit de mon crâne sont bouclés mais un peu ternes comparés au côté droit. C’est assez bizarre. Je précise que ma routine une fois par semaine, c’est soin coco avant le shampooing, shampooing sans sulfate, masque sans silicone, mousse sans alcool.
    Bref, le lissage et le thermo protecteur une fois par mois ne changent rien à l’état de mes cheveux.

  4. Ma question « Faut -il absolument utiliser un shampooing avec sulfate pour enlever les silicones et proceder a des soins? », c’était plus pour savoir si mon soin à l’huile de coco était efficace après usage de silicones, auquel cas , je ne ferai plus de bain d’huile de coco avant le shampooing après le lissage. Sinon, je n’ai pas de problème d’accumulation de silicones sur mes cheveux. Tous mes produits capillaires sont sans silicones, à part mon thermo protecteur. J’ai entendu que l’application du bicarbonate était radicale pour enlever les résidus de silicone mais j’ai peur d’assécher mes cheveux. Je sais pas pourquoi mais je veux retrouver mes cheveux naturels (sans résidus de silicones) pour pouvoir mieux les soigner.

    • alors ce qu’il faut savoir c’est que dés que tu utilises le lisseur, tu sensibilises (abîmes si tu préfères) tes cheveux à petite dose, même si ce n’est qu’une fois par mois, cela fait qd même une agression à chaque fois et donc cela endommage avec les effets secondaires que l’on connaît.
      après selon la nature des cheveux plus ou moins résistants, il y a des personnes qui arrivent à conserver de beaux cheveux malgré tout.

      Deuxièmement, concernant ta question, il faut savoir que la plupart des soins agissent à la surface des cheveux donc ils viennent se greffer à ce qu’il y a déjà sur le cheveu s’ils reste des résidus.
      L’huile de coco peut en effet pénétrer, toutefois si tes cheveux ne sont pas endommagés tu n’en as pas forcément besoin (de plus si tu n’utilises qu’un seul produit siliconé tu ne dois pas avoir énormément de résidus sur les cheveux), tu peux profiter de ses bienfaits même si elle n’agit qu’à la surface du cheveu.
      De façon générale, garde à l’esprit que des beaux cheveux sont des cheveux peu poreux, donc tout ce qui va augmenter leur porosité nuit à leur aspect.
      Donc ma réponse : si tes cheveux ne posent pas de pb particulier, n’utilise pas de shampooings avec sulfate ce qui te les décapera plus qu’autre chose.

  5. Je ne savais pas que de beaux cheveux etaient peu poreux.Merci pour les infos et tes reponses rapides.

  6. C’était un article très instructif. Désolée d’insister mais dans l’article « Ouvrir les cuticules[…]une fausse bonne idée », il est recommandé d’enduire de l’huile de coco avant le shampooing pour protéger les cuticules. J’utilisais plus l’huile de coco dans le but de pénétrer les cheveux (et donc nourrir le cheveu plus profondément) et pas seulement les protéger de la fatique hygrale. Pour seulement les protéger de la fatigue hygrale , est-il utile d’utiliser d’autres huiles comme l’huile d’argan, vu que les huiles sont hydrophobes?

    • ce qu’il faut comprendre c’est la structure du cheveu. si le cheveu est poreux ou très poreux il va naturellement absorber en profondeur les ingrédients qui sont capables de pénétrer sa cuticule, d’autant que celle ci est très perméable puisque poreuse (c’est à dire que ses écailles sont soulevées/hérissées).
      le but de tout cela est de combler les fissures éventuelle et d’aider à lisser davantage les écailles.
      Donc j’ai envie de dire, l’huile de coco va faire son travail en fonction du niveau de porosité de tes cheveux et venir s’infiltrer a priori là où il y a besoin. s’il n’y a pas utilité à nourrir « en profondeur » parce que la cuticule du cheveu est saine alors il ne faut pas vouloir « l’ouvrir » davantage (c’est à dire en fait l’abîmer) pour lui faire ingurgiter ce dont il n’a a priori pas besoin… En espérant que cela t’éclaire 🙂

  7. Personnellement, a la base j’ai les cheveux bouclés et je me suis lissée les cheveux tout les jours pendant environ 4 ans (c’etait très a la mode et je voulais changer) . Quand j’ai voulu retrouver mes boucles, se fut impossible, car a cause du lisseur, mes cheveux étaient devenus beaucoup moins bouclés, très très secs, crépus, avec trop de volume et abimés. Cercle vicieux: ne pouvant pas retrouver des cheveux bouclés a peu pret potable, j’ai du continuer a les lisser.. et en me les lissant, je me les assèche encore plus.. je ne sais plus quoi faire.. y aurai t il un moyen pour les reparer ? un moyen efficace ? j’ai essayer plusieurs soins très couteux de la marque phyto ou encore rené furterer, mais en vain. Et je ne peux pas changer la temperature du lisseur, sinon ça ne lisse rien du tout et ça n’est pas efficace ! Je ne sais plus quoi faire…

    • Bonjour Camille,
      Malheureusement, comme tu l’auras peut-être compris à la lecture de cet article et des autres articles que j’ai consacrés aux méfaits de la chaleur et du lissage en particulier (http://beautiful-boucles.com/category/lisser-ses-cheveux/), il n’y a malheureusement pas de réel traitement efficace pour réparer les dommages causés aux cheveux par le lissage, qui plus est intensif dans ton cas.
      Ces dégâts sont irréversibles, car le cheveu est une matière biologiquement morte qui n’a pas la faculté de se « réparer » ou de « se reconstituer ».
      Une fois endommagés, ils le restent, parfois quand les dégâts ne sont pas trop profonds, on peut encore « colmater » mais dans ton cas il semble que ce ne soit plus possible d’après ce que tu décris.
      Désolée de ne pouvoir t’apporter des nouvelles plus réconfortantes ou un « remède miracle » mais je préfère être honnête, rien ne sert de se ruiner…
      La seule chose à faire et ce que font les personnes qui sont dans ton cas et qui veulent retrouver des boucles saines c’est de couper les longueurs endommagées et ensuite de bannir définitivement le lisseur.
      A partir de là, je t’invite à consulter les bonnes habitudes à prendre :
      http://beautiful-boucles.com/avez-vous-de-bonnes-habitudes-capillaires-cochez-la-liste-des-belles-boucles/

      Tu peux aussi consulter les réponses que j’ai déjà faites à d’autres lectrices dans le même cas que toi par ici : http://beautiful-boucles.com/contactez-beautiful-boucles/

  8. Merci en tout cas, au moins je suis fixée ! après j’en suis pas au point de perdre des méches de cheveux ! mais ils se cassent et ne font plus de jolies boucles comme avant.. ahhhh les erreurs de jeunesse !!
    Merci beaucoup pour vos conseils, votre blog est génial !

  9. Bonjour, j’aurais une question. Il y a 6 mois j’ai lissé mes cheveux (chez le coiffeur) et jusqu’à maintenant j’ai certaines mèches qui ne bouclent pas. Quand je mouille mes cheveux j’ai normalement de belles boucles qui rebondissent et la j’ai à certains endroits des boucles, et à d’autres des cheveux lisses du coup c’est pas très beau.
    Quand pensez vous que mes cheveux vont redevenir totalement naturel (ca fait quand même 6 mois) et est ce qu’il y a une technique pour accélerer le processus ?
    Merci pour vos réponses 🙂

    • je ne connais pas les délais exacts mais je sais que certaines personnes n’ont jamais pu récupérer leurs boucles et ont été obligées de couper…

  10. A ce point 😮 ! oula ca fait peur :/

    • désolée… disons qu’un lissage dénature, plus ou moins selon le type de lissage, la fibre capillaire donc retrouver de belle boucles bien définies après est quand même pas évident…

      • ce n’est pourtant pas la première fois que lisse mes cheveux … Ca a peut être été la fois de trop

  11. Salut ! Tu parles de dégâts « irréversible »… Je voulais te demander si tu penses que des cheveux cassés par l’utilisation quasi-quotidienne du fer à lisser sur les mèches de côtes peuvent si on arrête le fer et qu’on fait des soins naturels..un jour repousser ?? Si non pour quelles raison ? Merci à toi pour cet article.

  12. Bonjour,

    Quel est le nom de cette blogueuse américaine s’ il vous plait ?

    Merci par avance : )

    Ps: ce site est super bien fait, pleins de conseils, c’est génial

    • je n’ai plus le nom en tete, c’est un peu ancien malheureusement…, mais je me rappelle avoir été marquée par les « trous » qu’elle avait…

  13. Bonsoir, j’ai des cheveux crépus et ma mère avait l’habitude de me faire des brushings au moin 5 fois par année mais sans « protecteur de chaleur ». Mes cheveux vont-il repousser si j’arrête le brushing ? Parce que j’ai remarquer que ma longieur de cheveux c’est stagner depuis environ 3 ans. Quand mes cheveux sont mouillées, je me retrouve toujours avec des belles boucles… Ils sont pourant pas si endommagées, mais je vois bien les dégâts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *