Comment placer et tracer la raie de ses cheveux ?

On y pense pas toujours mais la façon de tracer sa raie peut changer du tout au tout le visage. C’est donc un critère important de la coiffure qui mérite d’y réfléchir plus qu’on le ne croit alors qu’on la place souvent machinalement… Etes-vous certaine de porter la raie qui met le plus en valeur votre visage et vos cheveux ? Au milieu, aux trois quart ou sur le côté, droite ou arrondie…, petit tour d’horizon des différents types de raie capillaire (photo ci-contre : raie en zig-zag par Jennifer Aniston) :

Technique générale :
Les coiffeurs conseillent de réaliser sa raie sur cheveux encore humides. Définissez un point au centre du crâne et ramenez les cheveux vers le front en suivant la ligne adaptée au style de raie que vous souhaitez, à l’aide d’un peigne fin. En séchant sa chevelure vers le bas, les cheveux peuvent aussi se repositionner naturellement à la bonne place

NB : à noter que les visages ovales peuvent se permettre tous les types de raies, pour les autres formes de visages, voir les indications mentionnées ci-dessous :

La raie incurvée ou arrondie :

Pour jouer d’un style plus asymétrique, vous pouvez utiliser la raie incurvée. Cette séparation est spécialement utilisée pour les styles « balayés » afin d’accentuer l’effet et les reflets. Elle donne aussi du volume sur le haut de la coiffure. Les raies incurvées sont aussi bien adaptées à des coupes courtes.

La séparation diagonale ou oblique :
Autre variation asymétrique de la coiffure, la raie diagonale permet de répartir le volume de la coiffure vers une direction ou une autre. Ce choix convient bien à celles qui souhaitent beaucoup de cheveux sur le haut et à l’avant. Elle permet aussi de masquer le cuir chevelu et prévenir la formation de « trous » dans la coiffure finale.

Pour quelle forme de visage ? Les angles aigus (front et mâchoire) des visages à tendance carrée sont adoucis par cette raie qui leur donne aussi plus de raffinement. De plus, cette option donne de la hauteur au front et réduit sa largeur.
Les longues mèches tombant diagonalement à travers le visage dissimulent les angles durs du visage.
Les visages en forme de coeur (à large front et menton étroit) l’apprécient aussi.
Comment la tracer ? L’idéal est de dessiner une raie profonde se situant directement au-dessus de l’arcade sourcilière.

La raie sur le côté

La raie sur le côté est la plus avantageuse et convient à la plupart des visages. Elle compense très bien les traits un peu irréguliers et les petites imperfections (un nez proéminent ou un menton fuyant par exemple). Elles ont d’autres qualités comme celle d’affiner les visages ronds et d’atténuer certaines rides. Il est recommandé de changer sa raie de côté de temps en temps pour plus de tonus et de volume.
Comment la tracer ? En général, on se base sur le point de l’arcade sourcilière le plus haut (milieu).

Pour une raie plus profonde qui donne un bel effet de « mèche bandeau » sur le front, prenez comme repère l’extrémité du sourcil (trois quart extérieur) puis anglez-la légèrement en biais vers la couronne de la tête. Ce type de raie se prête bien à la réalisation d’un chignon couture.
Les visages ronds ou carrés sont avantagés par ce type de raie qui crée un rideau de cheveux qui les allonge et équilibre leurs caractéristiques.
Les visages en forme de coeur l’adoptent pour recouvrir leurs larges front et pommettes affinant ainsi le visage.

La raie au milieu
Revenue dans la tendance, cette raie n’est pourtant pas la plus facile à porter. Si elle met en valeur les cheveux ondulés ou bouclés, elle a tendance à souligner l’ensemble du visage : elle fera ainsi paraître les visages larges, longs ou ronds encore plus larges, longs ou ronds. Elle attire aussi l’attention sur les traits irréguliers (nez prononcé ou mâchoire un peu forte…) comme l’oeil est orienté directement sur le visage depuis la couronne. Peu d’entre nous peuvent donc se la permettre, en particulier si vous avez les cheveux fins (effet filasse)
Ce sont les visages ovales qui la portent le mieux. Les visages en forme de coeur, uniquement avec cheveux longs, peuvent aussi y recourir pour atténuer la largeur des pommettes. La raie au milieu permet aussi d’ouvrir le visage.

On peut déjouer sa sévérité avec une raie au milieu légèrement déviée. On conseille aussi de bien encadrer les cheveux autour du visage pour affiner le visage et contrebalancer sa ligne verticale.
Comment la tracer ? Peignez les cheveux vers l’arrière jusqu’au vertex, puis, placez la grosse dent du peigne dans l’axe du nez et tracez la raie de l’avant vers l’arrière. Vous pouvez aussi prendre comme point de repère le milieu de la distance entre vos deux sourcils et tracez une ligne vers le haut passant par votre front jusqu’au sommet de votre tête.

La raie au milieu medium ou courte

Une variation originale et astucieuse : une raie au milieu en trompe l’oeil qui s’arrête au premier tiers ou au milieu du haut de tête.
Dans ce cas de figure, on ajoute du volume aux racines pour un look d’inspiration rétro qui met en valeur les boucles.

La raie en T ou en 7
Cette raie est très utile pour mieux répartir et équilibrer les cheveux volumineux et donne du bombé à l’arrière de la tête.
Comme son nom l’indique, elle forme un T ou un 7 au sommet de la tête.

Comment la tracer ? On effectue une première raie sur le côté puis on la divise au premier tiers ou à la moitié par une seconde raie à angle droit.
On coiffe ensuite les cheveux divisés par cette deuxième raie vers l’arrière.
A réaliser sur cheveux mouillés pour ensuite bien fixer cette double répartition de la chevelure au séchage, soit à l’aide d’un sèche-cheveux (voir vidéo ci-dessous), soit en les fixant avec des pinces à l’air libre. Vous pouvez éventuellement vaporiser un spray fixant (sans alcool).

Vidéo montrant et expliquant comment tracer une raie en T

Les astuces pour positionner et réussir sa raie ?

Pour tracer de belles raies, voici quelques conseils :


– Utilisez le pic d’un peigne à queue ou la pointe d’une dent de votre peigne habituel pour séparer précisément vos mèches de cheveux.
– Peigner les cheveux vers l’arrière.
– Prendre des points de repères pour le tracé :
> de milieu : le centre du front, milieu du nez ou pointe frontale ;
> de coté : le milieu de sourcil ou le point le plus haut de l’arcade correspondant ;
> de trois quart : l’angle intérieur de l’oeil ou la naissance du sourcil

Vidéo montrant et expliquant comment tracer différents types de raies (incluant la raie en zig-zag) :

Comment changer de raie et la faire tenir ?
Le secret pour maintenir en place une nouvelle raie différente de votre raie habituelle est de la réaliser sur cheveux mouillés puis de la fixer avec des pinces afin de la laisser sécher dans cette nouvelle configuration.
Vous pouvez aussi utiliser le séche-cheveux si vous êtes pressée en séchant, distinctement, chaque séparation dans le sens voulu.
A compléter éventuellement d’un spray fixant (sans alcool).

Comment connaître l’emplacement de sa raie naturelle ?
Tout dépend de la position de votre épi. C’est lui qui détermine si la raie tombe naturellement plutôt à droite ou plutôt à gauche. Pour la vérifier, placez-vous devant la glace, peignez vos cheveux en arrière, et laissez-les retomber, sans y toucher, sur le visage. La raie naturelle se forme.
A noter que si votre épi naturel est très marqué, il sera plus difficile de modifier la place de votre raie.

Droite ou gauche : Comment choisir le côté le plus flatteur pour tracer votre raie ?
Tout visage possède un côté avec des traits plus « faibles » et d’autre plus « forts » (avec un mouvement dirigé davantage vers le haut). Ce que l’on appelle le côté atone et tonique d’un visage. L’objectif d’une raie sur le côté est donc en général d’ouvrir le regard sur l’oeil le plus tonique en plaçant les cheveux sur la droite ou la gauche, car cela permet d’illuminer le visage.

Comment déterminer son côté tonique ?
Regarder vous devant un miroir et souriez ! Automatiquement, un œil et un coin des lèvres vont se relever ». C’est précisément ce côté, « plus ouvert », qu’il est intéressant de dégager.

Autre technique : Placez une feuille blanche devant l’une ou l’autre moitié de votre visage devant un miroir. Comparez alternativement chaque partie en faisant glisser d’un côté puis de l’autre la feuille et repérez la légère différence.
C’est le côté avec des traits plus forts qui est conseillé d’être exposé.

NB : En cas de visage asymétrique, on peut également jouer sur « la tonicité inversée ». Ici, on va au contraire placer les cheveux sur l’œil le plus ouvert et l’assombrir de sorte à rééquilibrer le visage .

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>