Zoom sur… l’huile de noix de coco : un soin profond pour les cheveux

Parmi toutes les huiles végétales capillaires, l’huile de coco (avec l’huile d’olive) est l’une des rares capables de gainer la fibre mais aussi de pénétrer jusque dans son cortex pour combler ses brèches et donc la renforcer de l’intérieur.
Ces vertus ont été scientifiquement prouvées (Journal of Cosmetic Science pg 169-184,2001). Comment bien la choisir et l’utiliser pour soigner et nourrir ses cheveux ?

On distingue en fait l’Huile de Coco vierge de l’Huile de Coprah (ainsi que son dérivé, le Monoï). Toutes sont obtenues à partir de la noix de coco, fruit du cocotier, Cocos Nucifera, mais selon des procédés différents.

Différence entre Huile de Coco et Huile de Coprah (et monoï) :

- L’Huile de Coprah est fabriqué à partir de la pulpe de la noix de coco, séchée au soleil ou à haute température, puis extraite avec un solvant et raffinée chimiquement. Les stérols, la lécithine, les polyphénols, les caroténoïdes, les minéraux, les vitamines E et les autres substances végétales sont éliminées.
Il en résulte un produit bon marché. Ne peut pas être bio.

- L’Huile de Monoï qui en découle, est une huile de Coprah dans laquelle on a fait macérer des fleurs de Tiaré.
D’après la législation de Polynésie, « le Monoï de Tahiti est le produit obtenu par la macération de fleurs de Tiaré dans l’huile de Coprah raffinée, extraite de noix de coco récoltées dans l’aire géographique de Polynésie française au stade de noix mûres, sur des sols d’origine corallienne. Ces noix doivent provenir du cocotier « Cocos nucifera » et les fleurs de Tiare de l’espèce végétale « Gardenia tahitensis » (Flore de Candolle) d’origine polynésienne récoltées au stade de bouton. »
Tout produit qui contient du Monoï de Tahiti doit obligatoirement mentionner dans la liste des ingrédients « cocos nucifera » et « gardenia tahitensis ». T

- L’Huile de Coco vierge est produite à partir de la pulpe avec le lait, de façon artisanale (donc plus couteuse mais de meilleure qualité). Ni produits chimiques ni chauffage forts ne sont utilisés dans la suite du raffinage. Il existe deux méthodes d’extraction de l’huile de coco vierge : par pression mécanique ou par séparation des deux phases (aqueuse et huileuse). Ses méthodes garantissent une conservation maximale des bienfaits du coco: du zinc, du sélénium, des vitamines B3 et B6 du cuivre et même du fer! L’huile de coco vierge a une odeur naturelle et durcit à moins de 20°C.


Comment choisir son Huile de Coco (mentions à vérifier) ?
Comme pour toute huile végétale, veillez à acheter une huile indiquant ses trois mentions :

1) Huile vierge : Vierge signifie que l’huile a été obtenue par des procédés mécaniques, sans raffinage industriel, sans ajouts chimiques. L’Huile de Coco est ainsi obtenue par fermentation naturelle de la pulpe du fruit ou par pression mécanique.

2) « De première pression à froid » : Ceci indique que les résidus (environ 30 %) n’ont pas été réchauffés pour obtenir davantage d’huile.

3) Le label bio : Ce label garantit qu’il n’y a eu ni engrais, ni herbicides ou pesticides chimiques, dans l’environnement de la culture. Ces éléments étant solubles dans les corps gras, ils se retrouvent dans le produit brut. Seul le raffinage industriel permet alors de s’en débarrasser.

Composition de l’Huile de Coco :
44-51% Acide laurique

13- 18 % Acide myristique

8-10 % Acide palmitique

6 -10 % Acide caprique

6-9 % Acide caprylique

5.5-7.5 % Acide oléique

Zoom sur l’Acide laurique : Cet acide gras saturé possède une affinité particulière avec la peau et les protéines du cheveu. Ayant un faible poids moléculaire et une structure en chaîne droite, l’acide laurique est capable de pénétrer à l’intérieur du cheveu et favorise donc la cohésion des chaînes de kératine.
Il leur donnerait donc souplesse et solidité.

Les bienfaits de l’Huile de Coco pour nos cheveux :

– Grâce à sa teneur élevée en acide laurique, l’huile de coco présente la particularité de posséder une très forte affinité pour les protéines du cheveu. Elle agit donc à la fois à l’extérieur du cheveu (agent filmogène) en l’enveloppant d’une gaine protectrice et lustrante.
Mais aussi de l’intérieur, en comblant ses fissures.

– Utilisée en petite quantité sur les cheveux, elle a un pouvoir revitalisant et brillant. En Inde, elle est utilisée en massages du cuir chevelu afin d’épaissir et de protéger les cheveux.

– L’Huile de Coco peut limiter l’expansion/contraction de la tige capillaire sous l’effet de l’eau ou de l’humidité qui la fait gonfler (fatigue hygrale), plus efficacement que l’huile minérale. Apte à pénétrer l’intérieur du cortex, elle protège ainsi mieux la structure du cheveu.

– L’Huile de Coco réduit la perte de protéines dans les cheveux.

– En soin pre-poo (avant shampooing), l’huile de coco réduit le risque d’endommager les cuticules des cheveux en les coiffant, notamment lorsque les cheveux sont mouillés (J Cosmetic Science, pp 327-339, 1999).

– On prête aussi à l’Huile de Coco des vertus anti-pelliculaires, d’apaisement du cuir-chevelu qui démange, ainsi que de lutte anti-poux redoutable (par asphyxie).

– En bonus, elle possède des propriétés anti-microbiennes (recommandé aussi aux femmes qui allaitent) et constitue
une source riche en vitamines E, qui favoriseraient la repousse et la santé des cheveux.

Pour qui ?
Elle est parfaite pour nourrir les cheveux secs et crépus.
Elle est particulièrement bénéfique pour les personnes qui ont des cheveux poreux ou ayant subi un traitement chimique de décoloration.

Etudes scientifiques sur l’Huile de Coco :
Rele AS, Mohile RB. “Effect of mineral oil, sunflower oil, and coconut oil on prevention of hair damage.” Journal Cosmetology Science 2003 Mar-Apr;54(2):175-92.

Journal of Cosmetic Science pg 169-184,2001

Comment l’utiliser et l’appliquer en soin capillaire ?
L’Huile de Coco donne ses meilleurs résultats lorsqu’elle est utilisée en soin avant un shampooing : elle protège la cuticule lors du lavage ou d’une baignade. En effet, en l’appliquant sur vos cheveux avant de les laver, elle empêche l’eau de pénétrer dans la fibre cheveux (l’eau hérisse la cuticule, source de porosité et de cheveux rêches).
La raison : sa nature hydrophobique qui repousse l’eau.
Elle permet ainsi de se passer d’après-shampooing.

Mode d’emploi : Déposez de l’huile mèche par mèche sur toute la longueur, en évitant les racines. Laissez poser 20 minutes ou conservez-la toute la nuit, avant de les laver le lendemain. Une fois l’huile appliquée, enroulez vos cheveux dans une serviette chaude pour une meilleure pénétration.

Enfin, en cas de cheveux très déshydratés, il est aussi possible de l’utiliser en masque nourrissant après le shampooing, que l’on rince simplement. Attention à l’effet graisseux qu’elle peut laisser selon votre nature de cheveux (fins o peu poreux notamment).

Par temps humide ou sur la plage, elle peut aussi être utiliser comme soin anti-frisottis ou en sérum sur les pointes, en petite doses, pour les protéger, leur apporter brillance et douceur.
Les Polynésiennes l’appliquent directement sur les cheveux, sans rinçage. Bénéfique pour les chevelures épaisses, à condition d’aimer le côté huilé…

Enfin, certaines personnes préconisent de l’utiliser en massage du cuir-chevelu (voir les précautions à prendre dans ce cas).

Etant solide à température ambiante, vous la ferez fondre en plaçant le flacon dans de l’eau chaude. Un effet « cartonné » peut être observé durant la pose (due à la solidification de l’huile) qui disparaît au rinçage.

Recettes de beauté capillaire avec l’Huile de Coco :

Masque pour assouplir et démêler les cheveux crépus, riche en acides gras et en protéines de fibres de coco :
Il vous faut quatre cuillère à soupe de crème de noix de coco, 2 cuillères à soupe d’huile de noix de coco et 375 grammes de yaourt allégé (humectant).
Commencez par mélanger la crème de noix de coco à l’huile de noix de coco, chauffez le mélange obtenu.
Ajoutez la mixture au yaourt allégé.
Appliquez aux cheveux de la racine à la pointe. Rincez au bout d’une heure.

- Masque à l’huile de coco et au miel (humectant) :
Mélangez :
– 4 cuillères à soupe d’huile de coco
– 2 cuillères à soupe de miel

Soin anti-pellicules:
Ajoutez du jus de citron à de l’huile de coco (huile de coco tiède pour mieux faciliter le mélange). La quantité de jus de citron doit être 1/2 moindre que la quantité d’huile (par exemple pour 4 cuillères à soupe d’huile de coco, utilisez 2 cuillères à soupe de jus de citron).

Masque à l’avocat et à l’huile de coco :
Mixez un avocat entier (sans la peau) et ajoutez 2 cuillères à café d’huile de coco.

Crème ultra-nourrissante pour cheveux crépus :
Mélangez dans votre paume une noisette de gel d’Aloe vera, une noisette de beurre de karité et une noisette d’huile de Coco. Appliquez sur cheveux secs ou essorés.

A noter que certaines personnes utilisent la crème ou le lait de coco (à acheter en briquette au rayon alimentaire des grandes surfaces ou chez l’épicier, avec une teneur en coco supérieure à 90% de préférence) mélangé à une huile (huile de ricin par exemple).
La version crémeuse est plus épaisse donc plus facilement applicable mais aussi plus difficile à enlever par la suite.
Ces deux ingrédients permettent aussi de réaliser des masques avant ou post shampooing à rincer, si vos cheveux le supportent (très riches donc pouvant graisser).

A lire aussi :

13 Responses

  1. A voir aussi, une recette pour concocter une huile démêlante et nourrissante sèche (non grasse) à base de Coco :
    http://beautiful-boucles.com/recette-huile-demelante-et-hydratante-pour-cheveux-au-coco-simili-silicone-naturel/

  2. Où peut-on trouver de l’huile de coco vierge ?

  3. Salut,
    C’est une occasion pour moi de découvrir au moins quelque bienfaits de l’huile de coco mais si vous pouvez m’envoyer à travers ma boîte électronique su indiqué (sefakko@yahoo.fr) toutes les utilités si non les propriétés de l’huile de coco.

    • bonjour, toutes les infos de ma connaissance sont dans cet article, désolée de ne pv faire plus :-)

  4. Bonjour
    Votre site est très intéressant, merci pour toutes ces informations et astuces.
    Je pense que l’utilisation de l’huile de coco sur mes cheveux avant le shampoing pourrait être bénéfique. En effet, j’ai les cheveux secs, épais, volumineux (surtout au niveau des mi-longueurs) et ayant subis des transformations chimiques.
    Mais est-ce que les soins appliqués après le shampoing (AS et/ou masque) feront encore leur effet en cas d’application de l’huile de coco au préalable?

    • Ton cheveu va absorber ce qu’il a besoin pour être colmaté dans ses fissures au travers des divers produits que tu leur appliqueras, à partir du moment où il sera saturé, c’est que tu auras appliqué trop de produits et tu t’en rendras compte par leur aspect terne et gras.

  5. Bonjour j’adore tous vos conseils. C’est tres interesant! Merci bcp de les partager avec nous.
    Jai une question concernant les masques d’huile. Est t il possible de mélanger l’huile de coco avec un autre huile comme le macadamia, ou karite, le mettre sur les cheveux et les laisser toute la nuit pour les laver ensuite le lendemain? Ou bien faire un mélange des plusieurs huiles aturelles (coco, olive, amande douce..) le mettrele soir sur les cheveux et le laver le matin? Ou vous conseillez de faire un masque avec une seule huile a la fois?
    Merci de votre reponse.

    • oui je ne vois pas de contre indications, cest nourrissant dans tous les cas. par contre je ne sais pas si le fait de les melanger dilue leurs vertus respectives ou si au contraire on beneficie d un effet demultiplicateur….

  6. Salut , j’ai appliquer trop de noix de coco sur mes cheveux fin , ils sont gras et lourd. Comment faire pour enlever sa de mes cheveux ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>