Faut-il abandonner son shampooing ? La méthode No Poo – Low poo : mode d’emploi

La méthode « no poo » (« no shampoo » soit en VF « sans shampooing ») a été inventée par une célèbre coiffeuse new-yorkaise, « gourou » des cheveux bouclés (auteur d’un guide de référence sur le sujet, « Curly Girl » et fondatrice d’une chaîne de salons de coiffure et gamme de soins capillaires « DevaCurl »). C’est lors de son expatriation à Hong-Kong qu’elle découvre que son abondante chevelure aux boucles serrées est mieux hydratée et plus brillante, sans shampooing. Attention, ne pas utiliser de shampooing ne signifie pas rester avec ses cheveux sales !
Mais juste de les laver différemment. Explications :

C’est dans la 1e édition de son fameux guide « Curly girl » paru en 2001, que Lorraine révèle sa méthode. Un shampooing agit comme un détergent, alterte-t-elle en préambule, de façon parfois très agressive (notamment via les sulfates, notamment Sodium lauryl sulfate (SLS), Ammonium lautreth/lauryl sulfate et Sodium Laureth sulfate, utilisés comme tensioactifs). En effet, ces derniers font table rase des huiles naturelles de protection et d’hydratation du cheveu et du cuir-chevelu (le film hydro-lipidique notamment ainsi que ses acides aminés), déjà pauvres sur un cheveu frisé.
Par ailleurs, la nature poreuse d’un cheveu bouclé rend difficile le rinçage de ces agents chimiques (qui s’infiltrent dans la fibre telle une éponge).
C’est donc pour éviter d’assécher ses boucles que la coiffeuse décide de s’en passer et de n’utiliser qu’un après-shampooing et quelques ingrédients naturels pour laver et hydrater ses cheveux

Les principes du « no poo » selon Lorraine Massey (en photo ci-dessous) :

1/ Bien choisir son après-shampooing :

Tout d’abord choisir un après-shampooing adapté : un produit à base de plantes (telles que la menthe, le citron ou le romarin aux vertus astringentes et sebo-régulatrices), sans silicone (composant chimique non biodégradable avec pour terminaison « thicone », « thiconol », « siloxane » ou « silane »), qui peut étouffer, ternir et alourdir la fibre à terme sous l’effet de leur accumulation difficile à éliminer) et contenant au moins un ingrédient de chaque catégorie d’agent hydratant en concentration suffisante (c’est à dire figurant dans la 1e ou 2e ligne de la liste d’ingrédients) :
• Des émollients : beurre de karité, huiles végétales (germe de blé, olive ou de noix)
• Des humectants (à vertu hygroscopique : absorbe l’humidité) et hydratants : Panthenol, glycérine végétale, sorbitol, aloe vera, propylène glycol, acides aminés (constituants des protéines), baume d’extrait de menthe.

Quelle fréquence ?
Les premiers temps, il est possible si l’on en ressent le besoin, d’utiliser l’après shampooing 2 fois par semaine, mais après cela, une fois suffit. Sur les quantités d’après shampooing : Plus les cheveux sont bouclés et secs, plus la quantité d’après-shampooing nécessaire est importante.

2/ Clarifier les résidus
Si l’après-shampooing contient des agents lavants doux, il faut parfois le compléter, occasionnellement, d’un ingrédient clarifiant d’origine naturelle pour éliminer tout résidu accumulé (produit coiffant, émollient riche pouvant durcir comme le karité, l’huile de cacao, coco, palme et dans certaines conditions d’olive, excès de sébum, pollution, calvaire…).
Massey propose notamment de confectionner une lotion au citron (mélanger du jus de citron à la quantité habituelle de votre après-shampooing).
ATTENTION : il est déconseillé de verser le citron pur sur les cheveux naturels en raison de son ph trop acide (entre 2 et 3) qui agresse les écailles.
Toutefois s’il est dilué avec un produit comme ici, cet effet est sans doute atténué (vérifiez si vous le pouvez le ph de votre lotion avant de l’appliquer).


Autre recette : un spray clarifiant (mélanger une tasse d’eau chaude avec une cuiller à café de bicarbonate alimentaire -bicarbonate de soude- et mettre dans un vaporisateur à diffuser après l’après-shampooing sur cheveux séchés ; laisser poser au moins une minute puis rincer et hydrater vos cheveux).
Pour des cheveux bien propres et brillants (à utiliser une fois de temps en temps seulement avec parcimonie) !

3/ Exfolier le cuir-chevelu qui démange
Pour mieux supporter le “sevrage” du shampooing, Massey recommande de pratiquer un massage d’exfoliation du cuir-chevelu (agissant comme un gommage pour débarasser des saletés) en cas de démangeaison (pas toujours signe de saleté néanmoins souligne-t-elle) à l’aide de la recette suivante: 1 c. à soupe de sucre de canne ou de quinoa et 3 c. à soupe d’après-shampooing. Le sucre de canne a des grains plus gros que le sucre de betterave, il sera donc plus efficace pour exfolier et il fond moins vite.

4) Dynamiser et assainir ses boucles au quotidien
Pour redonner du ressort et nettoyer vos boucles au cours de la journée ou les jours où vous ne voulez pas mouiller vos cheveux (et que les boucles ne sont pas trop défaites), utilisez un spray à la lavande fait maison (la lavande possède des propriétés antiseptiques) :
– Faire bouillir 2 l d’eau à couvert pendant 1 heure
– Hors du feu, ajouter 5 gouttes d’huile essentielle de lavande, remuer et laisser refroidir
– Verser dans un vaporisateur

MODE D’EMPLOI (étapes):

La méthode no-poo se décompose en plusieurs étapes. Environ une fois par semaine, nettoyez vos cheveux et votre cuir chevelu , comme indiqué en étape 2. Les autres jours, les autres étapes suffisent.

– Etape 1:
Sous la douche, laissez l’eau couler sans toucher les cheveux. Il faut laisser les boucles se former naturellement.

– Etape 2:
Prenez environ une demi-cuillère d’après-shampoing et nettoyez du bout des doigts en massant bien le cuir chevelu, puis rincez.

– Etape 3:
Prenez une demi-cuillère d’après-shampoing et appliquez sur le dessus des cheveux, partie la plus exposée aux éléments. Appliquez une autre demi-cuillère d’AS au niveau de la nuque, partie la plus soumise aux nœuds. Démêlez doucement avec les doigts pour ne pas abîmer les cheveux.

– Etape 4:
Répartissez une autre demi-cuillerée d’AS dans vos cheveux, de chaque côté de la tête, toujours en utilisant vos doigts comme peigne. Vos cheveux doivent être doux et soyeux. Vous sentirez si vous devez rincez ou non l’AS. Si vous rincez, laissez juste le jet quelques secondes pour bien répartir l’AS sur la chevelure, sans l’enlever totalement.

Rincer ou ne pas rincer son après-shampooing ? La polémique…
Lorraine Massey préconise de laisser tout ou partie de son après-shampooing car selon elle, les cheveux bouclés ont besoin de cette hydratation supplémentaire. Pourtant certains reprochent à cette méthode de graisser ou d’alourdir les cheveux, ce que réfute Massey, à condition que l’après-shampooing soit adapté (à base de plantes et sans silicones notamment, cf ci-dessus). Les cheveux qui présentent des boucles épaisses avec beaucoup de frisottis peuvent même ne pas le rincer du tout et simplement absorber l’excédent en pressant une serviette en microfibre, en papier ou un tee-shirt en coton, écrit-elle dans son livre.

Le low-poo : une alternative au no-poo
Cette méthode est destinée à celles qui utilisent des produits de soins ou de coiffage qui sont plus difficiles à rincer avec uniquement de l’après-shampooing (généralement ceux contenant du silicone, entre autres). On peut donc dans ce cas faire un shampooing doux (sans détergent agressif) une fois de temps en temps, afin d’éliminer totalement les résidus des produits qui s’accumulent et alourdissent la fibre.

A lire aussi :

6 Responses

  1. Bonjour,
    ce site est merveilleusement bien fait !
    Je connais la méthode  » NO POO  » qui fait ses preuves sur mes cheveux naturellement bouclés.
    Mais j’apprends ici encore bien d’autres astuces…
    Merci beaucoup.
    Cordialement,
    Cathy.

  2. merci pour tous ces conseils, je me rends compte que j’ai maltraité la chevelure bouclée de ma fille je vais essayer d’appliquer vos conseils

  3. Sur moi le no-poo n’a pas été très concluant… J’ai testé plusieurs variantes de la méthode, des recettes perso, de blogs et autres mais non, ce n’est pas pour moi! Alors j’ai arrêté les sulfates et le silicone avec les produits de la gamme rainforest mais elle contient du QUATERNIUM (équivalent au silicone!) comme presque tous les shampoings dit « sans silicone » d’ailleurs, on nous enfume tous les jours! Je termine mes bouteilles et les remplace par des produits fait maison,en 1 an j’ai réussi à lisser mes cheveux naturellement et harmonieusement.
    Néanmoins, le no-poo n’a pas du tout âbimé mes cheveux donc pas de regrets d’avoir testé 🙂

    • oui le souci de l’après shampooing est qu’il ne nettoie pas très bien le cuir chevelu, il peut laisser des résidus gras, certains le tolèrent d’autres non (je ne tolère pas perso) donc je privilégie le shampooing à base lavante douce qui me convient très bien.

    • Comment es-tu parvenue à  » lisser tes cheveux naturellement et harmonieusement » ?

      Ca m’intéresse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *