Les bonne pratiques sous la douche pour limiter les dégâts (2e partie)

Deuxième partie de mon dossier routine lavage douce pour peaux sensibles: On l’a vu dans la 1e partie, la douche peut constituer un véritable cocktail décapant pour la peau et ses composants naturels d’hydratation et de protection.
bonnes pratiques sous la douche pour ne pas dessécher sa peau
Toutefois, pour limiter les effets irritants et desséchant néfastes de la douche, voici quelques conseils et astuces (température, durée , type de savon/gel). Ce qu’il faut faire et ne surtout pas faire pour préserver sa peau ! A noter que malgré les précautions, la délipidation (c’est à dire la dégradation des lipides protectrices de la peau), la perte en eau à travers l’épiderme et l’augmentation de son pH sont accrus avec le lavage et le séchage (9,10) ) :

1/Limitez les douches (=agression pour la peau), vous l’aurez compris ! Si vous ne vivez pas dans un cadre présentant des risques d’épidémie ou de contamination bactériologique importants, et que vous menez de surcroît une vie plutôt sédentaire, à l’intérieur, sous un climat tempéré, sans efforts physiques intenses, privilégiez, autant que possible, une bonne toilette au lavabo. Et ce d’autant plus que la plupart de notre corps est souvent protégé par nos habits (pas d’exposition directe de la peau aux saletés et polluants). Ciblez les zones dites « odoriférantes » matin et soir, (voir 3e partie sur « comment se laver sans douche ») ainsi que bien sûr le visage qui doit faire l’objet d’une toilette (douce) spécifique e bien sûr les mains, premiers vecteurs de transmission des germes plusieurs fois par jour. Mieux vaut également préférer la douche au bain, pour éviter de « mariner » trop longtemps dans une eau calcaire, qui favorise le dessèchement cutané.

2/Côté température de l’eau, il est recommandé d’utiliser une eau entre tiède et chaude pour se laver et pour se rincer on réglera l’eau entre tiède et froide. Dans tous les cas pas plus de 34°. Les bienfaits du rinçage à l’eau fraîche sont aussi fameux pour stimuler la circulation sanguine. Plus l’eau est chaude, plus elle décape.

3/On favorise la courte durée : ne pas excéder les 10 minutes, avec dans l’idéal une moyenne de 5 à 6 minutes.

produits hygiene corporelle allergies4

3/Choisissez un nettoyant doux avec une formulation simple
Sous la douche, laissez tomber votre savon ou gel douche trop détergents, chimiques (voire allergisants ou sensibilisants) et/ou alcalins qui décapent le film hydrolipidique (en le dissolvant), assèchent ou irritent les peaux sensibles, et peuvent, à terme, créer des micro-fissures.
A noter que se laver simplement à l’eau n’est toutefois pas préconisé car on risque de ne pas bien éliminer les cellules épidermiques accumulées au fil de la journée selon la dermatologue Catherine Ghouti, ce qui peut aussi à la longue provoquer des lésions cutanées.

Le produit idéal comporte des agents nettoyants doux, respectant le pH cutané, légèrement acide qui est en moyenne à 5,5, être enrichis en actifs hydratants et une formulation avec le moins d’additifs chimiques possibles y compris sans parfum et colorants synthétiques.

Côté savon, la meilleure option recommandée par les dermatologuqes, en particulier pour les peaux sèches sensibles est de recourir à un pain dermatologique (syndet), c’est à dire « un savon sans savon » et surgras (enrichi en huiles hydratantes). La version solide est moins chimique que la liquide. Toutefois certaines peaux réactives pourraient ne pas supporter leurs tensioactifs anioniques (sulfates détergents de tye SLS ou SLES).
Le savon classique surgras, de préférence saponifié à froid, présente aussi l’intérêt d’une formulation avec moins de chimie qu’un gel et s’il est bio c’est encore mieux car les substances toxiques à risque sont éliminées. Le savon d’Alep ou de Marseille, enrichis en huiles végétales, sont tous deux les plus « naturels » donc limitent les risques de réaction même si malheureusement alcalins donc nuisibles à notre film hydro-lipidique.

Côté gel douche, on s’approvisionne dans les gammes bio avec des tensioactifs doux d’origine naturelle tels que :
Coco Glucoside
Decyl Glucoside
Disodium Cocoyl Glutamate
Laurdimonium Hydroxypropyl Hydrolyzed Wheat Protein
Lauryl Glucoside
Sodium Cocoamphoacetate
Sodium Cocoyl Glutamate
Sodium Cocoyl Hydrolyzed Wheat Protein Glutamate
Sodium Cocoyl Hydrolyzed Wheat Protein
Sodium Lauryl Glucose Carboxylate & Lauryl Glucoside
Sodium Lauroamphoacetate

Précaution : vérifiez que vous tolérez bien l’alcool souvent utilisé comme conservateur naturel.

Enfin les huiles/lait/crème nettoyantes/lavantes et solutions micellaires (plutôt pour le visage) sont aussi recommandés par les dermatologues. Les huiles lavantes qui contiennent de 5 à 20% d’huiles et de glycérine ont un bon effet relipidant, vous pouvez en trouver sans parfum pour éliminer tout risque allergisant ou sensibilisant. Il existe aussi des micro-émulsions avec des doses réduites de tensioactifs qui deviennent lactescentes au contact de l’eau, pour les peaux atopique, abîmées ou en crise.

>> Pour plus d’infos , lisez le petit guide sur les nettoyants que j’ai rédigé en complément: « Savon, syndet, gel douche, huile nettoyante… : que choisir pour se nettoyer sans dessécher sa peau ? »

Dans tous les cas n’oubliez pas que, comme les shampooings, les produits lavants ne sont pas des soins. En d’autres termes, il faut passer par la case hydratation après la douche quelque soit le produit utilisé !

—–
La bonne technique de nettoyage :
Prenez une douche en savonnant seulement les zones utiles (voir 3e partie) et passez de l’eau un peu plus longuement sur le reste du corps. Ceci éliminera la sueur qui est soluble dans l’eau. Vous pouvez prendre une douche entièrement savonnée à fréquence plus espacée.
Le reste peut être lavé par l’un des tensioactif les moins agressifs : l’eau chaude (pas bouillante). Elle éliminera les impuretés et les peaux mortes ainsi qu’un éventuel excès de sébum.

Plutôt que les fleurs de douche et les gants, abrasifs et nids à bactéries, préférez vos mains, bien plus douces et hygiéniques, pour vous savonner !

Plutôt que les fleurs de douche et les gants, abrasifs et nids à bactéries, préférez vos mains, bien plus douces et hygiéniques, pour vous savonner !

Comme pour les cheveux, vos mains sont encore ici vos meilleures alliées, plus hygiénique et plus douces, en particulier en cas de peau sensible, qu’un gant ou fleur de douche (luffa) qui peuvent rapidement se gorger de bactéries et de moisissures, à moins d’en faire un usage unique, ce qui peut vite devenir contraignant en termes de lessives…
Une étude de 1994 publiée dans le journal Clinical Microbiology a d’ailleurs démontré que la fleur de douche faite de fibres de concombre pouvait héberger et transmettre le pseudomonas aeruginosa, une bactérie responsable de maladies animales.
Le problème de ces accessoires est qu’ils absorbent notre saleté et cellules mortes qui se logent dans leurs moindres recoins, pour ensuite stagner dans un univers chaud et humide, souvent peu ventilé, en d’autres termes les conditions idéales pour la culture des bactéries !
Ces dernières se nourrissent en effet de tout type de matière organique comme nos cellules mortes qui constituent un vrai festin ! Ce qui fait que la fois suivante, vous étalez en fait la crasse de la veille enrichie en germes, le tout masqué par le parfum synthétique de votre gel douche ! Miam !
Dans un cas extrême, les bactéries peuvent prendre la forme d’un staphylococcus (Staph infection) qui vous contamine via les pores ou toutes petites coupures présentes sur le corps. Le gant et la fleur sensibilisent et endommagent encore un peu plus la fonction barrière de la peau par effet de frottement mécanique.
Dans son livre « The Beautiful Skin Workout« , le Dr Copeland, chirurgien plastique à New-York déclare que les gants et les fleurs « loffa » sont ses pires ennemis car trop abrasifs et non hygiéniques.

Les fleurs de douche sont le drame de mon existence. le but n'est pas de détruire la barrière cutanée normale mais c'est ce qu'elles font. (extrait "The Beautiful Skin Workout" par le Dr Copeland)

Les fleurs de douche sont le drame de mon existence. le but n’est pas de détruire la barrière cutanée normale mais c’est ce qu’elles font. (extrait « The Beautiful Skin Workout » par le Dr Copeland)

Même en lavant à la machine son gant, dés qu'il est posé sur le rebord de la baignoire, les bactéries lui sautent dessus (...) Sa texture rêche crée aussi de minuscules microscopiques déchirures dans le tissus cutané. (extrait "The Beautiful Skin Workout" par le Dr Copeland)

Même en lavant à la machine son gant, dés qu’il est posé sur le rebord de la baignoire, les bactéries lui sautent dessus (…) Sa texture rêche crée aussi de minuscules microscopiques déchirures dans le tissus cutané. (extrait « The Beautiful Skin Workout » par le Dr Copeland)

Si vous ne pouvez vraiment pas vous en passer, pour réduire les risques d’infection de votre gant/fleur de douche, faites les bien sécher en les retirant d’un environnement humide pour les placer dans une pièce bien aérée (veillez aussi à la ventilation de la sdb, en laissant une fenêtre ou la porte ouverte) ou encore mieux à l’extérieur.
Pour encore plus de sécurité, immergez-les dans une solution savonneuse puis rincez avant de faire sécher. Remplacez les fleurs au moins toutes les 3 semaines (racheter une neuve). Les gants devraient être normalement changés tous les jours (oui, oui vous avez bien lu!).
Vous pouvez aussi les javelliser, dans une solution avec 5% de javel ou dans un saladier contenant à part égale du vinaigre blanc et de l’eau et laissez tremper pendant une heure pour tuer les bactéries. Puis faites bien sécher en suspendant vos accessoires à un support (ne pas laisser traîner sur une surface).

Désinfecter très régulièrement ses accessoires de douche est indispensable pour éviter la prolifération des bactéries !

Désinfecter très régulièrement ses accessoires de douche est indispensable pour éviter la prolifération des bactéries !

Mais les dermatos préconisent vraiment de ne pas les utiliser et de préférer les mains beaucoup plus douces, pratiques et saines pour notre fragile épiderme et son précieux film hydrolipidique déjà suffisamment agressés par le reste de la procédure (eau et nettoyant). En effet les fleurs et autres appareils exfoliants tendent à éroder la barrière de défense de la peau, comme vu dans la 1e partie de ce dossier.

Le rinçage
Dans l’idéal, si vous le pouvez rincez-vous (et lavez vous) à l’eau « douce » (sans calcaire, déminéralisée, par procédé chimique ou électrique). L’eau dure est bien sûr un facteur aggravant d’assèchement de la peau et de fragilisation. Autre option un rinçage à l’eau légèrement citronnée ou vinaigrée (pour éliminer le calcium et l’acidifier). Attention à bien soigner le rinçage car la rémanence du savon (trace) sur la peau peut déclencher « un effet caustique » et donc dessécher avec une apparition de rougeurs et de démangeaisons comme cela se produit souvent aux doigts sous les bagues (Heather Woolery-Lloyd et Heidi Waldorf, dermatologues au Mount Sinai Medical Center à New York City).

quelle serviette de bain choisir pour preserver sa peau eponge ou microfibresL’étape du séchage : comment bien s’essuyer après la douche ?
Les avis des experts sont ici partagés donc je vais vous donner les deux options avec ma préférence. Généralement, il est conseillé de ne pas frotter mais de tapoter délicatement la peau avec une serviette tel que le préconise le Dr Dervaux, dermatologue
Toutefois cette technique a été critiquée car la peau resterait ainsi humide plus longtemps et donc plus vulnérable aux dommages et au développement de bactéries qui prospèrent en milieu humide (Voegeli. The Effect of Washing and Drying Practices on Skin Barrier Function. J. Wound Ostomy Continence Nurs. 2008, Vol. 35, 1, pp. 84-90). Je conseille une combinaison : d’abord « tamponner » en appliquant une bonne pression afin d’absorber un maximum d’eau puis essuyer sans frotter (mouvement glissant, coulissant) les zones restant humides.

Dans tous les cas fuyez les serviettes éponges « à bouclettes » qui « grattent » , dont la fibre a été durcie après le lavage en machine et qui sont bien trop rèches pour la peau. En vous frottant avec, vous allez non seulement supprimer encore un peu plus des bonnes bactéries et de la couche cornée mais également aggraver les éventuelles micro-fissures liées à la peau sèche (autant de portes d’entrée pour les infections). Et enfin, les restes chimiques de lessive détergente et adoucisseur présents sur la serviette (ou bien encore de moisissure si la serviette a déjà été utilisée) peuvent se déposer dans ses fissures également. Les peaux sensibles sont les plus exposées à ce problème car leur épiderme est plus perméable que les peaux normales (les substances agressives les pénètrent donc plus vite).
Comme pour les cheveux, optez pour une serviette en microfibres ou encore mieux car naturel la viscose de bambou particulièrement doux et absorbant, avec une surface plane et lisse qui n’accroche pas et glisse sur la peau. Autres avantages : très fines, elles prennent moins de place dans les placards et dans la machine, et la microfibre sèche aussi plus vite (donc limitent la prolifération des bactéries et moisissures qui se développent en milieu humide) et enfin ont une capacité absorbante jusqu’à 7 fois supérieure à une serviette classique (cf, paragraphe sur les brèches de sécurité de la peau, partie 1 de l’article). Un bon grammage se situe au dessus de 400g par mètre carré pour une bonne capacité d’absorption. Si vraiment, vous ne pouvez pas vous passer de coton, optez pour le coton égyptien dont les fibres sont les plus longues et donc le plus absorbantes

Comme pour les gants ou fleurs de douche, les serviettes (corps et visage) doivent faire l’objet d’une hygiène rigoureuse car elles sont tout aussi propices au développement de bactéries et s’imprègnent de nos cellules mortes… Elle devraient être changées après 3 utilisations d’après les experts (raison de plus pour réduire les douches, vous réduirez aussi les machines !). Autre astuce: remplacez votre adoucisseur par un bouchon de vinaigre blanc distillé pour préserver la performance d’absorption de votre linge de toilette (pas d’accumulation de résidus chimiques dans ses fibres).

Hydratation post douche
Afin de rétablir à la fois le film hydrolipidique de la peau qui la protège et lui assure sa souplesse et son pH, la crème hydratante est un passage obligé après la douche même si beaucoup d’entre nous la zappe ! Il est vrai que c’est un peu fastidieux mais vous pouvez aussi en faire un moment de détente et de cocooning.
hydratation de la peau emollient hydratant
Quel hydratant choisir ? On l’a vu, la douche a une action décapante assez agressive sur la peau donc nous avons besoin d’un soin riche dit « émollient » pour bien relipider l’épiderme. On évitera donc les soins de type lotion ou lait fluide (émulsion huile dans eau, large proportion d’eau et corps gras minoritaires) qui sont trop légers, en particulier pour les peaux sèches, matures (la peau commençant à vieillir dés 30 ans), atypiques, ou noires (qui retiennent moins bien l’eau en climats occidentaux plus secs notamment), pour se tourner vers des textures crème riche, pommade voire baume (émulsion eau dans huile, large proportion d’eau et corps gras minoritaires) contenant des acides gras avec un pH acide qui globalement favorise la régénération de la barrière cutanée, et empêche l’endommagement de l’épiderme suite à l’application de nettoyants plus ou moins basiques (réfs: M.H. Schmid-Wendtner, H.C. Korting. The pH of the Skin Surface and Its Impact on the Barrier Function. Skin Pharmacol. Physiol. 2006, Vol. 19, pp. 296–302 ; J.W. Fluhr, J. Kao, M. Jain, S.K. Ahn, K.R. Feingold, P.M. Elias. Generation of Free Fatty Acids from Phospholipids Regulates Stratum Corneum Acidification and Integrity).

Les agents hydratants peuvent se classer en trois grandes catégories en fonction de leur teneur
lipophile :
les occlusifs qui réduisent la perte d’eau à travers l’épiderme,
les émollients, partiellement occlusifs et qui comblent les interstices
intercornéocytaires
les humectants, de nature hygroscopique, et capables d’absorber l’eau environnante.

Les produits occlusifs « gras » ont un fort pouvoir relipidant mais peuvent s’avérer difficiles à appliquer, il est donc intéressant de trouver un produit qui le combine à un émollient à fort pouvoir d’étalement pour un plus grand confort de texture et d’utilisation.

quel-hydratant choisir pour sa peau apres la douche
A privilégier aussi les compositions qui se rapprochent du ciment intercellulaire de la couche cornée (céramide, cholestérol et acides gras poly-insaturés…) qui permettent de maintenir la cohésion des cellules de la peau, tel du ciment entre des briques.
Ainsi que les formules avec des actifs capables de maintenir l’eau dans le stratum corneum tels que l’urée, l’acide lactique, l’acide hyaluronique, ou les acides de fruits …
Des actifs tels que la glycérine, la lanoline ou la paraffine liquide nappent la peau et jouent le rôle de sébum d’appoint. Les pommades à base d’huile végétale sont aussi recommandées, telle que l’huile d’olive ou de jojoba ou encore le beurre de karité.
Intéressantes aussi les crèmes qui forment un film occlusif sur la peau comme le cold cream ou le cérat même si elles sont moins agréables à utiliser car non fluides.
Toutefois, le Dr Camille Fitoussi préconise néanmoins de bannir les produits sous formes d’huile ou de beurre qui laissent certes la peau grasse mais ne l’hydratent pas en profondeur. Mieux vaut privilégier les vrais produits hydratants qui agissent comme une éponge et permettent à la peau de vraiment retenir l’eau. (source: Doctissimo)

_____

PRODUIT COMPLEMENTAIRE POUR PEAU ACNEIQUE/A PSORIASIS
La crème lavante Boréade conseillée par les dermatologues :

A lire aussi :

One Response

  1. Dans la phrase « autre astuce : Remplacer votre adoucisseur… », il faut lire :
    Remplacer votre liquide assouplissant pour linge par une bouchon de vinaigre blanc dans le bac dédié de la machine à laver.

    Le vinaigre blanc ne laissera aucune odeur sur le linge mais l’assouplira machine après machine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *