Nutrition des cheveux secs : Comment choisir et utiliser le beurre de karité ?

Venu d’Afrique de l’Ouest où il est le soin préféré des femmes noires et utilisé en pharmacopée, le beurre de karité est l’un des ingrédients de beauté phare des cheveux très secs !
Sa composition riche en insaponifiables (jusqu’à 7%, favorisant la pénétration des actifs), en acides gras (notamment linoléique et linolénique, les acides gras essentiels) et en vitamines (A, D, E et F…) a en effet tout bon pour nourrir (puissante action émolliente) et colmater les cheveux très abîmés.
« Le karité adoucit, gaine la tige capillaire [partie visible du cheveu] et permet aux cheveux de rétablir leur film lipidique de protection », explique le Dr Ludovic Rousseau, dermatologue. De plus, « il renforce la cohésion des écailles du cheveu », précise le Dr Nina Roos, dermatologue.
Pour autant, il existe sur le marché toutes sortes de marques de beurre de karité. Pas toujours de bonne qualité… Vous devrez donc veiller à différents critères pour vraiment bénéficier de ses vertus. Une fois sélectionné, il ne vous restera plus qu’à suivre quelques recettes pour réaliser vos masques et autres soins capillaires à base de karité :

Extrait mécaniquement « à froid » et non raffiné » :
Le beurre de karité provient du noyau des fruits d’un arbre de la savane appelé « Shea » (Karité en français) qui ressemble à un chêne.
Ses fruits sont des noix ovoïdes de la forme d’un avocat, de couleur vert sombre et de taille moyenne. A l’intérieur de la noix se trouve une amande blanchâtre très grasse qui donne le fameux Beurre de Karité. A l’heure actuelle il n’existe pas de culture intensive et l’arbre pousse donc tout seul à l’état sauvage, sans pesticides, fertilisants ou engrais.
Le procédé d’extraction du beurre de l’amande de cet arbre est l’un des premiers critères déterminant de sa qualité.
Il existe trois méthodes d’extraction du karité.
La meilleure est l’extraction par pression à froid car la chaleur n’en altère pas les propriétés. Les amandes sont simplement broyées dans une presse, à une température inférieure à 80C. Cette méthode mécanique ne permet pas d’extraire la totalité du beurre présent dans la noix, mais c’est la méthode qui permet d’avoir le plus haut niveau de qualité puisque tous les principes actifs sont préservés.

Par conséquent, évitez la technique traditionnelle qui consiste à faire bouillir les amandes pilées ou encore pire la méthode de raffinage qui implique l’utilisation d’un solvant, la plus répandue malheureusement dans le commerce en Europe.
Le raffinage consiste – après extraction – en trois étapes : la neutralisation, qui élimine les acides gras susceptibles de s’oxyder (pour une meilleure conservation), la désodorisation, qui supprime l’odeur du karité, et la décoloration, qui permet d’obtenir un beurre blanc.
Cette technique est la plus rentable mais le beurre de karité obtenu est de qualité bien inférieure. C’est un procédé chimique à bannir.
Elle a l’inconvénient de détruire une partie des principes actifs du beurre de karité, et notamment ses vitamines.
Il faut donc vérifier l’étiquette qui peut indiquer la mention « Pression à froid » mais aussi contrôler la couleur du beurre de karité (crème jaunâtre ou verdâtre) et avoir une odeur.

Un beurre de karité extrait mécaniquement à froid, et non raffiné, sera moins rentable à produire et aura donc un prix d’achat plus élevé. Par contre sa qualité sera exceptionnelle : vous aurez la garantie d’avoir un produit sain et 100% naturel.

Beurre de karité « pur » et « bio »
Votre beurre de karité doit être « pur » c’est à dire qu’il ne doit contenir que du karité, sans adjonction d’autres produits. Le seul ingrédient alors cité dans la composition est le « Butyrospermum Parkii » ou beurre de karité. Cette caractéristique pourra être signalée par les mentions « Extra vierge », « Pur » ou encore « Brut »…

Enfin, on veillera à ce que sa production soit labellisée « 100% Bio » c’est à dire non toxique, sans paraben (conservateurs artificiels) et sans silicone, biodégradable et non testé sur les animaux. Les matières premières sont issues de l’agriculture biologique, elles ne doivent contenir ni pesticides ni engrais chimiques…
Et enfin pour couronner le tout, « issu du commerce équitable ». En France, le label Cosmébio certifié par Ecocert , garantit que le produit qui porte son appellation contient au moins 95 % d’ingrédients naturels ou d’origine naturelle. Le label Eco, lui, signifie que les composants du produit contiennent au minimum 50 % d’ingrédients végétaux. Quant au label Bio, il garantit qu’au moins 95 % des ingrédients végétaux sont bio. On trouve d’autres labels comme BDHI, Nature et progrès …

Précautions d’usage :
A noter que le karité est à proscrire sur la peau en cas d’allergie au latex car il en contient une petite quantité.
Le beurre de karité ne convient pas à tous les cheveux secs et frises. Il est plus particulièrement adapté aux cheveux épais avec une frisure de type 3B et plus, ainsi que pour les cheveux chimiquement modifiés (défrisés…).
A éviter en revanche pour les cheveux fins ou alors en petite quantité, dilué au sein d’une formulation avec d’autres ingrédients (voir aussi son usage sous forme de « chantilly de karité »)
Le beurre de karité est tellement riche qu’on conseille parfois de l’utiliser, mélangé avec un conditionneur et non directement dans les cheveux au risque de se retrouver avec un cheveu gras et alourdi…
Le coiffeur spécialiste des cheveux crépus et frisés, Hairy Taj recommande ainsi de « ne pas utiliser de beurre de karité pur et en trop grande quantité car cela alourdirait votre cheveu et l’étoufferait au lieu de l’hydrater. Mieux vaut en diluer une noisette dans une huile capillaire nourrissante avant de l’appliquer. »

Où trouver du beurre de karité non raffiné ?
On trouve du beurre de karité en magasins biologiques (Naturalia, La Vie Claire, Biocoop, Reso bio…) et parapharmacies. Attention, en grandes surfaces, il est très souvent raffiné. Certaines associations proposent aussi du beurre de karité issu du commerce équitable.

Les recettes de beauté au beurre de karité
Un masque revitalisant pour cheveux secs :
Pour concocter un masque capillaire au karité, il vous faut :
* 45 g de beurre de karité
* 10 ml d’huile d’argan
* 10 ml d’huile de coco
* 20 gouttes HE de lavande
* Un ramequin/bol ou encore mieux un mortier
* Une cuillère à café en plastique de préférence

Dans votre récipient propre et sec, écrasez le beurre de karité pour le réduire en pommade.
Lorsque votre beurre commence à avoir une texture crémeuse, ajouter les huiles doucement en filet tout en agitant délicatement. Votre mélange devient de plus ne plus crémeux.
Une fois que toutes les huiles ont été ajoutées au beurre de karité et que le mélange est homogène, ajouter l’huile essentielle de votre choix.

L’huile essentielle de lavande permet de lutter contre les cheveux secs et l’huile végétale d’argan est connue pour ses vertus pour les cheveux secs, cassants, ternes et /ou fatigués.

Application :
Prélevez une noisette de ce soin et bien le répartir de la mi-longueur jusqu’aux pointes, en insistant bien sur les pointes. Laissez ensuite poser pendant une vingtaine de minutes puis rincer et laver vos cheveux.

On fera ce masque capillaire au beurre de karité la veille du shampoing. Il peut se faire sur cheveux humides ou secs néanmoins sachez que les cheveux humides faciliteront l’application.

Soin avant-shampooing :
Vous pouvez aussi appliquer le beurre de karité pur sur vos cheveux
La veille du shampooing, enduisez vos cheveux en massant les pointes avec une grosse noix de beurre de karité à faire fondre, au préalable dans le creux de la main avant application. Le beurre doit être parfaitement liquide :
* Bien faire fondre le beurre de karité entre vos mains. Vous devez vous retrouver avec une substance liquide et huileuse.
* Appliquez la en partant du bas des pointes vers le haut
* Enveloppez votre tête d’une serviette chaude pour favoriser l’absorption du beurre de karité. Patientez 15 m.
* Essuyez ensuite légèrement vos cheveux et allez dormir. Dormez la tête sur une serviette pour éviter d’en mettre partout sur votre oreiller.
* Au réveil lavez vous consciencieusement les cheveux.
* 10 minutes après le shampooing, appliquer une petite noix sur des cheveux bien secs pour leur donner éclat et vie.

Dans tous les cas, bien faire fondre le beurre dans le creux de la main avant application. Le beurre doit être parfaitement liquide.

Rinçage du beurre de karité :
Bon nombre d’utilisatrices se plaignent de la difficulté à éliminer le beurre de karité. En tant que matière grasse, il n’est pas toujours aisé de l’enlever d’autant qu’il vaut mieux éviter les shampoings classiques des grandes marques pétro-chimiques, bourrés de tensio-actifs. Il serait dommage de se passer une tornade chimique sur la tête après un bon soin naturel comme le masque au beurre de karité !
Préférez un shampooing doux (base végétale) ou du savon d’Alep qui lave sans décaper.
Ce lavage se fait en plusieurs fois, alors n’hésitez pas à faire plusieurs lavages pour bien éliminer la couche huileuse de vos cheveux.
En amont, ne déposez pas des couches et des couches de beurre de karité sur vos cheveux.
L’astuce est de bien le faire fondre entre vos mains pour obtenir cette substance huileuse qui pénètrera bien dans vos cheveux.
Néanmoins, comme précisé ci-dessus, mieux vaut opter pour des soins à base de beurre de karité plutôt que le beurre de karité brut car ce dernier est très gras et oblige à relaver les cheveux dès le lendemain de son application.

A lire aussi :

5 Responses

  1. Une recette de masque pré-poo au beurre de karité (avant shampooing) qui a le mérite de se rincer plus facilement, sans trop graisser : http://beautiful-boucles.com/masque-pre-shampooing-au-beurre-de-karite-et-qui-se-rince-facilement/

  2. s’il vous plaît, j’ai besoin de savoir si le beurre de karité peut causer de chutes de cheveux
    Merci

    • le karité ne cause pas de chutes de cheveux. par contre si tu dois trop frotter et laver tes cheveux après usage et que tes cheveux sont déjà fragiles, cela peut les casser en effet.

  3. Beurre ou Huile ? Quelle différence ?

    Bonjour, j’aimerais comprendre la différence de composition entre un beurre et une huile pour pouvoir comprendre l’impact de l’un ou l’autre par rapport aux cheveux.
    J’aimerais utiliser un corps gras sur mes cheveux avant le shampoing afin de les protéger de l’eau lors du lavage. Devrais-je utiliser un beurre ou une huile ?
    J’ai recherché des produits riches en acide l’aurique qui est réputée pour avoir une forte affinité avec le cheveu. J’ai trouvé :
    – le beurre de Tucuma
    Indice de saponification : 178-192
    Composition en acides gras : acide oléique (oméga-9) (8.60%), acide laurique (50.40%), acide myristique (23.70%), acide palmitique (5.90%)
    Autres constituants actifs : Insaponifiables (environ 1% de la composition globale) dont caroténoïdes
    – l’huile de babassu
    Indice de saponification : 245-256
    Composition en acides gras : acide oléique (oméga-9) (15.43%), acide laurique (43.62%), acide myristique (16.01%), acide palmitique (9.51%), acide caprylique (4.40%)
    Autres constituants actifs : Tocotriénols (46 à 136 mg/kg), Phytostérols (500 à 800 mg/kg dont bêta-sitosterol, campesterol, stogmasterol)

    Beurre ou Huile donc, que me recommandez-vous ?

    D’autre part, quel effet un faible ou un fort indice de saponification va t’il avoir sur nos cheveux lors de l’application ?

    Merci beaucoup,

    Stéfany

    • c’est une question de texture et de facilite d’application/penetration, sinon ce sont tous deux des corps gras donc effet assez similaire sur le cheveu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *