Comment bien démêler ses cheveux bouclés : le choix de son peigne/brosse (1)

Les cheveux bouclés aiment plus que tout s’emmêler ! En effet leur forme naturelle enroulée les rend propice à « bouchonner » les uns avec les autres tandis que leur écailles poreuses engendrent des frictions entre les mèches, sources de nœuds. La corvée du démêlage peut donc s’avérer périlleuse (casse, frisottis, boucles brouillonnes…) si l’on ne respecte pas quelques principes. Du choix d’un peigne ou d’une brosse adaptée jusqu’à la méthode de démêlage :

A quoi sert le démêlage ?

Outre la suppression des nœuds, le démêlage permet aussi de dépoussiérer/aérer la chevelure, éliminer les cheveux morts, la dynamiser mais aussi de répartir le sébum, son huile protectrice sur toute la longueur. Il peut aussi d’oxygéner le cuir-chevelu en stimulant sa circulation sanguine.

Le choix d’un « outil » adapté est la première condition d’un démêlage réussi, sans dommage à vos cheveux.
Contrairement aux cheveux raides, la brosse n’est pas conseillée (mais peut malgré tout convenir aux cheveux simplement ondulés). Pour venir à bout de l’emmêlement, le mieux est d’utiliser ses doigts tout simplement sur cheveux mouillés (voir le mode d’emploi du démêlage).
Les doigts ont en effet la texture idéale. Dans son livre « Curly girl », Lorraine Massey recommande aussi de n’utiliser que ses doigts pour peigner sa chevelure car les brosses et peignes altèrent la formation des boucles, occasionnent de la casse et peuvent créer des frisottis selon elle.
Toutefois, une fois essorés, vous pouvez affiner le démêlage, si besoin, au peigne à dents plus ou moins larges selon votre texture de cheveux et l’effet recherché.

Comment choisir son peigne pour bien démêler ses cheveux bouclés sans les abîmer ?

On distingue 2 critères :


1/La matière du peigne

Le meilleur peigne pour les cheveux bouclés (et pour tous les types de cheveux en général) serait le peigne en corne. Ses atouts :
Plus solide, il ne piège pas les charges électriques comme le plastique (qui attire les électrons à charges négatives) et contribue ainsi à rééquilibrer les charges électriques des cheveux. Cet équilibre entre charges négatives et positives est essentiel au bon maintien des cheveux. Les cheveux, qui sont chargés positivement se repoussent entre eux (allure ébouriffée). Ils cherchent dans l’air les électrons qui leur manquent.
De plus la corne est principalement composée de kératine, la matière naturelle de constitution de nos cheveux. C’est donc la même composition moléculaire.

Cette matière naturelle est de plus respectueuse de l’environnement, ce qui ne gâche rien !
Ses avantages ? Elle est antistatique et plus solide que son cousin le plastique. Le peigne en corne n’arrache pas les cheveux.
Le peigne en corne lisse les cheveux, referme ses écailles. Un peigne ou une brosse en plastique les agresserait, arracherait de micro-particules, userait davantage la cuticule. Les écailles sont refermées. Elles s’usent moins vite, sont brillantes et les cheveux sont soyeux.

Pour la petite histoire, le peigne en corne (ou en ivoire) était utilisé par les Carolingiens au VIIIe siècle. Lors des événements religieux, l’église l’utilisait comme purificateur : « le peigne liturgique ». Le métier a évolué d’années en années pour finalement créer une véritable corporation de « Maître Peigne ».

Alternatives au peigne en corne : les peignes en silicone, en carbone, en bois (en hêtre huilé notamment) ou encore ionique.
L’ébonite et la résine sont aussi conseillés et utilisés par les professionnels pour leur solidité
A noter qu’au-delà du matériau du peigne, sa finition est tout aussi primordiale : Il doit être parfaitement lisse, aucun accroc ni dénivellement. Ils risquent sinon d’accrocher vos cheveux et donc de les abîmer ou les faire fourcher rapidement. Mieux vaut un peigne en plastique antistatique parfaitement lisse, qu’un peigne en corne mal poncé avec des interstices dans lesquels les cheveux vont s’abîmer.

Comparaison écolo peigne en bois vs peigne en corne :

– le peigne en corne glisse mieux dans les cheveux (le peigne en bois « accroche » davantage).
– le peigne en corne ne produit pas d’électricité statique, ce n’est pas le cas de tous les peignes en bois. Seul le peigne en corne est anti-allergique.

Bien choisir la matière de son peigne démêlant pour cheveux bouclés, frisés ou crépus

La kératine est fragile : il faut donc privilégier une matière en affinité avec sa composition pour ne pas l’agresser.
Outre l’électricité statique qu’ils génèrent, le plastique et le métal n’étalent pas le sébum (qui composent notamment le film hydro-lipidique de protection du cheveu et lui assure sa brillance et sa cohésion) et peuvent irriter le cuir-chevelu.

———–

2/ La forme et la taille des peignes démêlant pour cheveux bouclés, frisés ou crépus :

On distingue différents types de peigne pour différents usages et résultats :


Le peigne fourchette permet de donner du volume et de la texture aux cheveux. Ses fourches permettent d’aérer les cheveux courts bouclés ou très frisés, de rafraichir la coiffure entre deux shampoings et de décoller les racines.

Le peigne démêloir est un peigne aux dents courbées qui s’entrecroisent. Des dents solides et flexibles pour démêler les cheveux en profondeur et coiffer sans laisser de marques. Chaque peigne possède deux tailles de dents.



Le peigne à queue

est un peigne qui se termine par une fine pointe. Il permet ainsi de tracer des raies avec précision et de séparer délicatement les cheveux bouclés. Il est notamment utile pour diviser en sections les cheveux pour réaliser certaines coiffures comme les french braid ou la pose de bigoudis ou produit spécifique. Ses dents plus fines et serrées en font l’instrument idéal pour un crêpage serré ou lisser parfaitement mèche par mèche. Elles permettent d’avoir une bonne prise sur les cheveux et de pouvoir les contrôler pendant les opérations de coiffage et de séchage.



Les peignes à manche ou droit en râteau

ont la même fonction que le démêloir, leurs dents sont plus ou moins larges et espacées.
Plus l’espacement entre les dents sera petit et plus le peigne attrapera de petits nœuds.
Toutefois un peigne à dents plus larges évite de trop agresser la fibre capillaire et limite la casse. Il est particulièrement adapté aux chevelures frisées ou crêpues, car il ménage la forme des boucles et la fragilité de leurs cuticules tout.
Il peut être utilisé lors de la douche et aider aussi à répartir votre après-shampooing conditionneur.

Les dents largement espacées se prêtent aussi particulièrement bien aux coiffures nécessitant l’emploi de gels ou de mousses (si vous en utilisez évitez ceux à base d’alcool qui assèchent les cheveux et favorisent leur emmêlement).



Le peigne dit « afro »

est un peigne fourchette ou râteau à dents très espacées. Il permet de soulever les cheveux et d’obtenir un volume maximum sur des cheveux frisés ou permanentés. Il peut s’utiliser sur cheveux secs ou mouillés pour séparer les boucles.

La longueur des dents :

Un peigne avec des dents trop courtes ne pourra pas bien pénétrer la chevelure et ne la coiffera qu’en surface. En passant votre peigne au-dessus et au-dessous de vos cheveux, vous devriez atteindre l’ensemble des nœuds.
Pour les cheveux (très) longs, n’hésitez pas à combiner plusieurs instruments (débuter avec un peigne fourchette à larges dents pour enlever les noeuds et affiner avec un peigne à dents plus fines et serrées par exemple).

L’entretien et le nettoyage des peignes démêlants :

Pour une bonne hygiène et une chevelure qui reste saine, il est important de régulièrement dépoussiérer et désinfecter vos peignes.
Eau savonneuse, vinaigre blanc ou encore bicarbonate de soude… : plusieurs méthodes sont possibles en fonction du degré d’encrassement
(voir article sur l’entretien des accessoires de coiffure)
Pour entretenir, un peigne en corne ou en bois, on pratique régulièrement (au minimum une fois par an) un petit bain d’huile : il suffit de le masser avec quelques gouttes d’huile végétale de votre choix, tous les trois mois environ, et de laisser la corne absorber l’huile.

Attention, les peignes en corne ne supportent pas les radiateurs et le contact prolongé avec l’eau. Ils peuvent se courber légèrement à la longue. Les dents en bois peuvent vriller avec le temps, pas celles du peigne en corne.

Comment choisir sa brosse pour démêler ses cheveux sans les abîmer?


Si vous préférez malgré tout utiliser une brosse, bien qu’elle soit déconseillée pour les cheveux bouclés (ses poils souples risquent d’accrocher et de casser les cheveux, mais peut convenir aux cheveux ondulés),
choisissez une brosse en purs poils de sanglier qui respectent les cheveux (même composition chimique) et les démêlent en douceur tout en les faisant briller.
Alternative : les poils en nylon.
Certaines brosses combinent poils de sanglier et poils en nylon.
Pour les cheveux vraiment fins et fragiles, la brosse en soie fine naturelle est incontournable pour sa douceur.
La brosse squelette à larges picots est assez douce également pour les cheveux.
La brosse ne sert pas à démêler mais à dépoussiérer ou lisser (en étalant le sébum) de cheveux relativement démêlés.
A éviter : les brosses avec picots en métal qui agressent les cheveux et le cuir chevelu en fragmentant sa kératine !

Une petite brosse ronde à picots souples est aussi très appréciée et très populaire auprès des cheveux longs épais ou des cheveux crépus à fort emmêlement : c’est la fameuse « tangle teezer ». L’intérêt de cette brosse est que ses picots se plient avant que les cheveux ne cassent (donc limite la casse au moment du démêlage des noeuds), de ce fait ils vont « adoucir le noeud » progressivement au gré de leurs passages jusqu’à en venir à bout. L’autre intérêt du tangle teezer réside dans ses picots courts, qui évitent qu’elles se plantent dans toute la profondeur de la mèche et encore une fois faciiter leur flexion lorsqu’ils rencontre un noeud.

Les brosses montés sur une base de caoutchouc souple flottante avec des picots mobiles sont aussi recommandées pour les cheveux bouclées car elles évitent que ces derniers ne se prennent dedans. Les brosses dotées d’un coussin d’air permettent d’amortir les chocs de la brosse et de limiter la fragilisation de la fibre capillaire.

La fameuse brosse en poils de sanglier fabriquée à la main par la maison anglaise « Mason Pearson « , sur coussin pneumatique. Une brosse de luxe qui serait la meilleure au monde… mais à prix luxe aussi !

Taille et forme
Pour les cheveux bouclés, on optera donc pour une brosse douce pneumatique à picots à bouts arrondis et de forme plate et ronde.
Plus les poils de votre brosse sont longs, plus ils démêleront en profondeur. On préférera donc des poils longs pour les cheveux épais.
« Une bonne brosse doit comporter des poils de taille inégale, longs et courts, pour bien pénétrer toute la masse de la chevelure. » conseille pour sa part le Dr. Paul Musarella, auteur de  » Vos cheveux, toutes les questions que vous vous posez » (Albin Michel).

Suite : 2e partie de l’article sur le démêlage
Comment bien démêler ses cheveux bouclés : Mode d’emploi par étapes (2)

Autre article sur le démêlage des cheveux bouclés :
Démêler ses cheveux bouclés sans les abîmer : Peigne, brosse, spray démêlant ?

A lire aussi :

17 Responses

  1. Faut t’il déméler ces cheveux bouclé tout les jours ou tout les 2j

    • Personnellement je démêle tous les jours mais aux doigts (avec un peu d’eau) et en douceur.
      Je complète au besoin avec mon peigne en corne, côté dentition large.
      Par contre après un lavage/après-shampooing, j’utilise toujours le peigne pour bien lisser la fibre, dans ce cas sur cheveux mouillés et conditionnés ça glisse tout seul et ça donne de belles boucles ensuite 🙂
      Après il faut voir selon tes besoins et de la façon dont tu dors avec tes cheveux (ce qui va les emmêler plus ou moins).

  2. Bonjour,

    Je ne les démêle réellement que lorsque j’applique mon masque…
    Au quotidien, je passe juste, vite fait (oups), les doigts dedans avec un peu de crème hydratante.

    Mais mes cheveux ne poussent pas, très très lentement.
    Je me demande donc si mon cuir chevelu n’est pas asphyxié, s’il ne manque pas de massage…
    Alors je me suis dit, que peut être, je devrais les brosser de temps à autre… Pour les aérer et activer la circulation sanguine du cuir chevelu.
    Que pensez-vous de la brosse tangle Teezer ??
    Dans les commentaires sur le net, elle serait très bien adaptée à nos cheveux frisés… Mais je ne sais pas quoi en penser.

    Merci de vos conseils

    ps: mes cheveux sont mi-longs, frisés, sujets aux frisottis et très secs. Bref, ingérables !

    • Salut, je pense que ta méthode est bien, je conseille de bannir toute brosse des cheveux frisés !
      si tu as les cheveux crépus, ils sont en général lents à la pousse, c’est génétique, les massages et autres applications d’huile peuvent être mal supportés par le cuir chevelu, il faut le laisser respirer avant tout et ne pas trop le « tripoter ». 😉

  3. Non, ils sont juste très frisés, de nature européenne.
    Je n’ai pas la belle chevelure de certaines métisses 🙁
    J’ai tellement de mal à les discipliner que je les laisse toujours attachés.
    Ce qui est finalement dommage, car des cheveux frisés peuvent être jolis… sauf chez moi !
    Qui plus est, comme je ne sais pas les coiffer, c’est chouchou ou grosse pince tous les jours.
    Donc rien de bien original ni de très soigné.
    Je vais essayer de m’inspirer de votre site.
    Je rêve d’avoir les cheveux doux !

    • Oui c’est parce que tu as les cheveux très frisés que tu ne vois pas la longueur à cause de la spirale, mais ils doivent bien pousser, à raison d’environ 1 cm par mois en moyenne. Si tu avais vraiment des soucis de pousse, il faut voir auprès d’un dermato si tu n’as pas de pb au niveau du follicule pileux, sous ton cuir chevelu ou des carences alimentaires. Tout ce qui touche à la pousse est interne.
      Pour le reste, l’entretien des cheveux, si tu adoptes une routine saine et des gestes adaptés, il n’y a aucune raison de ne pas avoir de belle boucles !

  4. Ma coiffeuse m’a conseillé la levure de bière. J’en prends depuis 15 jours.
    Je verrai d’ici 2-3 mois si cela a eu un effet bénéfique ou pas. N’ayant pas une alimentation toujours équilibrée, je me suis dit que peut être la levure pourrait compenser une carence…

  5. Bonjour. Merci pour votre blog! Ma fille de9ans a des très joli boucles. Elle a les cheveux frises et plutôt secs. J’ai fait les shampoings et après s…les masques et huiles.
    Ma question….quel peigne choisir ? Pour démêler ou pour cheveux afro ?

    • Le peigne en corne à dents larges est idéal 🙂

      • Merci! Avez vous des marques a me proposer ? J’ai regardée des peignes démêlants mais il me semble que les dents sont pas assez longues…et les afro donnent de volume…
        Désolée je suis perdue)))

  6. Celui-ci par exemple devrait être très bien!
    http://tinyurl.com/hkp9fsr

  7. Bonjour, où puis-je trouver un peigne démêloir aux dents courbées qui s’entrecroisent ?
    Je ne sais pas trop où chercher, j’ai déjà demandé ce type de peigne à ma coiffeuse et dans les supermarchés, même à Gifi et dans des magasins de coiffures professionnels mais je n’en trouve nul part !!
    Si quelqu’un veux bien me renseigner ! Merci d’avance

  8. Bonjour,
    Je viens de me faire une permanente et je cherche le bon peigne pour démeler mes cheveux sans abimer ma permanente. Pouvez vous me conseillez ?
    Merci

  9. Bonjour, j’ai les cheveux frisés/crepus et je suis perdue. Est ce qu’utiliser un peigne en corne sur mes cheveux sec (pas mouillés) ferait perdre la définition des boucles ? Dans ce cas je ne comprends pas dans quelles situation utiliser un peigne en fibres naturelles si on ne peut pas l’utiliser sous la douche pour démêler les cheveux avec l’après shampoing. En tout cas cet article est très intéressant même si je ne comprends pas comment mettre en œuvre les conseils 😉

    • Si tu peux l’utiliser sous la douche avec de l’AS, seulement il faut être très précautionneux car les cheveux sont alors en situation de fragilité et pourraient casser si on a les cheveux qui rompent facilement…

      • les conseils ne sont pas parfaitement adaptés aux cheveux frisés et crépus. Ils se démêlent aux doigts aussi. Il faut pas trop les manipuler non plus. Mais, le démêlage se fait une fois par semaine, délicatement, sur cheveux mouillés au moment du shampoing avec un peigne à dents larges qui supporte bien l’eau par la force des choses ou des brosses à picot (on m’a offert une tangle teezer). Je me contente de ce seul démêlage car c’est suffisant pour moi. Un démêlage sur cheveux secs pour des cheveux frisés/crépus = plus de définition de boucles, à proscrire. Et bien sûr que les cheveux crépus poussent s’ils reçoivent les soins appropriés… En guise de soins, on les fait passer par toutes sortes de traitements ultra-agressifs. Hyper-fragilisés, ils finissent par faire triste mine et casser ; ça n’a rien de génétique. Quand on apprend, tout rentre dans l’ordre. Il y a plein de youtubeuse qui partagent leur journal de pousse suite à leur passage naturel. Je n’ai pas de fascination particulière pour les cheveux longs. J’ai décidé de les couper courts et j’en suis ravie. C’est moins compliqué d’en prendre soin ou de les coiffer. En tout cas, Internet permet d’apprendre beaucoup, on peut expérimenter et voir ce qui donnent des résultats pour soi. Mon rituel est en place et satisfaisant. Maintenant j’ai envie de mieux comprendre le cheveu, ses besoins, les produits recommandés et pourquoi ils sont bénéfiques… et finalement j’aime bien découvrir ce que font ceux qui n’ont pas forcément le même type capillaire que le mien.De ce point de vue, le blog est intéressant à explorer. et il y a sans nul doute des conseils qui s’appliquent également.

        • C est ce que je dis en intro de l article, le démêlage aux doigts reste le moins agressif en cas de cheveux fragiles en particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *