Shampooing et chute des cheveux : laver trop souvent peut-il faire tomber ses cheveux ? (ce que dit la science)

Une idée reçue populaire accuse les shampooings trop fréquents d’être responsables de la chute de cheveux voire d’être une cause de calvitie ou d’alopécie. Trop de shampooings peut-il vraiment être un facteur de chute de cheveux ou ralentir voire empêcher vos cheveux de pousser ? Et le shampooing sec est-il vraiment mauvais pour nos cheveux ? Questions-réponses basées sur les avis des experts professionnels (dermatologues, tricologistes) et la recherche scientifique sur le sujet :

Laver trop souvent ses cheveux peut-il entraîner leur chute ou gêner la croissance capillaire ?

De l’avis unanime des dermatologues, experts capillaires et trichologistes, la réponse à cette question est non ! Cette croyance populaire tient plus du mythe capillaire et n’est pas fondée sur des preuves scientifiques. Vous pouvez donc laver vos cheveux (ou plutôt votre cuir chevelu), aussi souvent que nécessaire, sans craindre d’impacter sur leur (re)pousse et de devenir chauve à terme (ouf !). En effet, la chute de cheveux, phénomène complexe aux causes multiples -mécaniques, hormonales, émotionnelles, saisonnières, etc.- qu’elles soient normales ou non (voir article : Chute de cheveux normale ou anormale… : quand faut-il s’inquiéter ? et La différence entre cheveux cassants et chute de cheveux) n’est absolument pas liée à leur lavage. A l’inverse, un manque de shampooing/lavage peut mener à un follicule pileux/bulbe capillaire encrassé (stagnation et agglutinement des déchets et du sébum autour des racines) qui lui pourrait gêner la pousse…

Le shampooing peut-il rendre les cheveux cassants ?

Si un shampooing n’a pas d’action négative ou positive sur la pousse et la chute des cheveux en tant que tels, il peut en revanche s’avérer trop détergent pour vos cheveux et les rendre secs et poreux. Un état qui les rend plus vulnérables à la casse d’autant s’ils sont déjà fins, poreux et fragiles par nature (souvent le cas des cheveux bouclés/crépus). Raison pour laquelle on recommande souvent d’utiliser des shampooings à base lavante douce et d’espacer autant que possible les cheveux pour préserver leur lubrification et leur cuticule (enveloppe de protection). Toutefois, si votre cuir chevelu est gras, comporte des résidus de produits divers, ou pelliculaire, il vous sera nécessaire d’utiliser des produits lavants plus ou moins clarifants (i.e décapants) selon votre situation : essayez de cibler au maximum le cuir chevelu et non les longueurs dans tous les cas et faire suivre d’un soin relipidant par la suite sur ces dernières et/ou d’effectuer un soin avant-shampooing/bain d’huile.

Les shampooings secs peuvent-ils causer une chute, perte de cheveux ?

C’est outre Manche que la polémique sur les shampooings secs a commencé à enfler en 2015 quand une mère de famille les a accusés de lui abîmer les cheveux et même de provoquer une chute. Divers dermatologues anglo-saxons tels que le Dr Sonia Batra à Los Angeles ont pointé que les substances déposées par ces nouveaux cosmétiques, qui enrobent les follicules capillaires, pouvaient obstruer les pores du cuir chevelu s’ils étaient utilisés trop fréquemment (à partir de 2/3 fois par semaine). Cette accumulation pouvant à terme entraîner une inflammation du cuir chevelu et donc affaiblir la croissance capillaire voire entraîner leur chute à l’extrême. L’amidon qu’ils contiennent souvent risque aussi de ternir les cheveux à terme. Attention aussi à ceux contenant de l’alcool. Ils auraient en outre un effet asséchant voire irritant de par leur absorption du sébum et pas de vrai effet nettoyant (pas d’élimination des peaux mortes, germes et bactéries). A utiliser avec parcimonie et précaution donc en dépannage uniquement.
A bannir complètement en revanche : les shampooings secs contenant du talc qui serait cancérigène.
Sources : http://www.independent.co.uk/news/uk/home-news/womans-bald-patch-blisters-and-sores-caused-by-using-dry-shampoo-a6980776.html ; https://www.theatlantic.com/health/archive/2016/07/the-unfortunate-reality-of-dry-shampoo/489989/ ;
http://www.lci.fr/sante/labus-de-shampoing-sec-nuit-gravement-a-vos-cheveux-1528661.html

Les shampooings anti-chute sont-ils efficaces et recommandés en cas de perte de cheveux ou de calvitie ?

A priori malheureusement non, ce type de produit n’est pas adapté pour traiter le problème de la chute des cheveux.
En effet soigner une alopécie nécessite des actifs à action sous-cutanée incompatible avec les agents détergents d’un shampooing. Voici notamment l’avis de Pascal Reygagne, dermatologue, directeur du centre Sabouraud, unité spécialisée dans les pathologies du cheveu de l’hôpital Saint-Louis, à Paris : « Il est impossible qu’un simple shampoing ait un effet antichute, précise P. Le temps de contact n’est pas suffisant pour que les ingrédients puissent agir. Ils ne pourront éventuellement qu’améliorer l’aspect de la chevelure, par exemple en lui donnant davantage de volume. » A noter que le volume peut être facilement obtenu par le hérissement de la cuticule des cheveux, résultat d’un produit détergent qui soulève ses écailles et fait donc « gonfler » le cheveu (en l’asséchant aussi par contre).

Les shampooings densificateurs de volume sont-ils recommandés pour gagner en épaisseur et en volume capillaire ?

Ils sont aussi à éviter selon certains experts qui ont pointé le problème de la démultiplication d’actifs et de substances cosmétiques dans ces produits nuisant à leur fonction première qui est de laver avec le problème d’accumulation de résidus autour des bulbes capillaires et l’étouffement mentionné ci-dessus (problème accru par le massage qui les fait pénétrer plus profondément dans le cuir chevelu). L’équilibre cuir chevelu porra en être affecté et donc nuire à la pousse des cheveux et à la qualité du cheveu produit (on pourra ainsi voir un affinement de la fibre contrairement à l’effet attendu !).

Conclusion

En conclusion, laver avec le bon shampooing, à la fréquence nécessaire, est la meilleure façon de se prémunir contre les problèmes de chute capillaire notamment liée à l’encrassement du bulbe capillaire. Comme je l’ai assez souvent répété sur le blog, privilégiez des shampooings avec des listes d’ingrédients les plus réduites possibles qui se contentent de faire le boulot pour lequel ils sont prévus pour : à savoir laver et débarasser le cuir chevelu de ses impuretés tout en respectant sa sensibilité ! Objectif : un cuir chevelu sain qui offre un terrain de pousse fertile à vos cheveux : -)

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *