Un lissage (luxter, brésilien, coréen, japonais…) : une solution pour les cheveux abîmés, secs, frisottis… ?

Souvent présentés comme des solutions miracles pour « réparer » les cheveux secs, abîmés et rêches, les lissages/assouplissement fleurissent de toute part : X-Tenso, japonais, brésilien (à la kératine), coréen, ou plus récemment au « collagène » (Luxter)… Une lectrice, ,Latifa, me demandait sur Facebook quelle était l’action de ce dernier et s’il n’abîmait pas les cheveux ? Essayons de clarifier les effets réels de ces techniques sur les cheveux, après une petite enquête :

Des traitements chimiques qui agressent le cheveu :
Tout d’abord, il faut comprendre que tous ces lissages/assouplissements sont des traitements chimiques de la fibre.
Ils l’altèrent donc tous, d’une façon plus ou moins profonde, de par leur composition et leur protocole d’application : certains n’abîment que son enveloppe externe (cuticule) tandis que d’autres affectent aussi sa structure interne (ponts di-sulfures, les liaisons fortes de la kératine) pouvant le fragiliser et conduire à sa casse et plus grave irriter le cuir-chevelu, la terre nourricière des cheveux et matière vivante.
Ce ne sont pas des « soins » contrairement à ce que clament souvent les marques et coiffeurs.

Les différents types d’action chimique des lissages :

LE LISSAGE THERMOACTIF :
Le lissage brésilien (voir article) est un traitement thermoactif à base de silicones et de kératine. Il ne raidit pas les cheveux mais assouplit la boucle de manière mécanique en lissant la cuticule par comblement et gainage. Regonflé, le cheveu est plus lourd donc il se détend. La structure interne du cheveu reste intacte mais l’extérieur en prend un coup, avec le passage répété des plaques chauffantes entre 220 et 230° (voir les dommages de la chaleur sur les cheveux) sans oublier le shampooing détergent !

Méfiance plus particulière sur les nouveaux lissages dits brésiliens, sans kératine, à base de cysteine ou carbocysteine (comme le kit de Jacques Dessange par exemple). Cet ingrédient souvent utilisé dans les permanentes sans ammoniaque, n’est pas lié à la kératine, protéine du cheveu comme on veut le faire croire. Elle s’apparente en fait à l’acide thioglycolique (voir ci-dessous), en tant qu’agent réducteur (défrisant) donc non soignant.
1% des lissages qui se rincent le jour même (sans le délai de 72 heures) seraient quand à eux composés d’un ester ayant tendance a assécher le cheveu.

LES LISSAGES THIOLES
Les lissages japonais et coréen sont des traitement à base d’acides thiolés et d’ammoniaque à froid ou à chaud : il s’agit en fait d’une forme de défrisage car il modifie les liaisons dures de la kératine (décale les ponts di-sulfures).

Le lissage à froid (X-Tenso de L’Oréal Professionnel) s’utilise pour atténuer le volume : le cheveu est définitivement lissé mais reprend de la souplesse après quelques mois.

Le nouveau lissage Luxter (par Lissfactor) entre aussi, a priori, dans cette catégorie [LA MARQUE LE CONTESTE MAIS N’A FOURNI AUCUNE EXPLICATION SUR LEURS COMPOSANTS POUR L’INSTANT : EN ATTENTE JUIN 2012.] Il se présente officiellement comme « un assouplissant au collagène végétal et un cocktail vitaminé« . Voici sa réelle composition : Ethanolamine Thioglycolate, Cetyl alcohol, Glyceril sterate, Sorbitan Sesquioleate, Polysorbate, Huile minérale, Diamonium dithiodoglycolate, Hydrolized collagène, Dimethiconol, Dissodium Edta, Acide etidronic, Parfum. Il s’agit bien d’un produit est chimique avant tout.
Le collagène mis en avant dans leur publicité est en quantité très faible, ce qui prédomine c’est l’Ethanolamine Thioglycolate qui est classé comme potentiellement irritant pour la peau, les yeux et les voies respiratoires (voir en commentaire ci-dessous les indications d’une coiffeuse et cosmétologue Dreena sur ce composant). Le Sorbitan Sesquioleate est un allergène. Les émanations chimiques sont camouflées par un parfum.


(source : INRS)

> Mode opératoire : L’agent thiolé rompt 30% des liaisons di-sulfures qui unissaient entre elles les chaînes de cystine et donnaient au cheveu sa frisure naturelle. Sous l’action du produit, le cheveu est raidi jusqu’à obtention de l’assouplissement désiré. On applique ensuite un produit oxydant, qui fixe l’action précédente et recimente les fibres protéiniques entre elles.

> Résultats : Cheveux baguettes avec une kératine partiellement détruite. Même si le thiol est un actif moins agressif que la soude ou la guanadine des défrisages alcalins (voir ci-dessous), le cheveu a enduré une chimie nuisible à la cohésion de sa kératine. il en ressortira ultra sec et devra être nourri en permanence.

> Ingrédients :
Produit réducteur (pH entre 9 et 9,5)
– Thioglycolate d’ammonium ou Acide thioglycolique
– Ammoniaque
– Plusieurs silicones différents
Produit fixateur
– Eau oxygénée
– Plusieurs silicones différents

LES DEFRISAGES
Ce sont des traitements alcalins à base d’ammoniaque avec ou sans soude (remplacé par l’hydroxyde guaninine un peu moins corrosif) : les ponts di-sulfures sont détruits.

> Mode opératoire : Le composant alcalin détruit 90% des liaisons di-sulfures, en libérant l’un des deux atomes de soufre, sur chaque molécule de cystine. Au même moment,un nouveau pont se reforme, avec un seul atome de soufre (pont dit de lanthionine). A la différence des thiols, il n’y a pas besoin ici d’un fixateur oxydant car la soudure se fait immédiatement. La désagrégation totale des ponts est stoppée par un rinçage prolongé et un shampooing neutralisant pour éliminer les derniers résidus alcalins.

> Résultats : Le cheveu est raidi mais sans sa charpente -détruite à 90%- nécessitera des soins profonds quotidiens pour tenter de reconstituer ses défenses naturelles.
Son élasticité naturelle est perdue et son toucher pourra devenir rêche, très asséché, beaucoup plus fragile à la cassure, voire à l’effritement. Si les cheveux s’affinent ou paraissent ne plus pousser : c’est l’alerte que les racines ont été touchées, soit directement, soit par capillarité.

> Ingrédients
Produit réducteur (pH entre 12 et 13)
– Pour les produits avec soude : hydroxyde de sodium
– Pour les produits sans soude : carbonate de guanidine + hydroxyde de calcium
– Huile de parafine
– Alcools gras
Shampooing neutralisant
– Sodium laureth sulfate (agent nettoyant puissant, pour évacuer les restes d’alcali)

– Paraben

A réserver aux cheveux en bonne santé… pour mieux encaisser le choc !
Autre point qui attire la méfiance quant aux lissages :
Ils requièrent en général des cheveux en bon état, n’ayant si possible pas déjà été trop sensibilisés ou endommagés par d’autres manipulations chimiques ou thermiques (permanente, défrisage, plaques, brushing, coloration, mèches, henné…). D’autre part votre cuir chevelu doit être parfaitement sain avant un défrisage : pas de rougeurs, boutons, pellicules, eczéma, psoriasis, dermites…
Les professionnels indiquent que le produit défrisant ne doit jamais toucher le cuir chevelu.
Quant aux repousses, elles ne devraient pas être traitées trop souvent : idéalement pas plus de 2, 3 fois maximum, par an et sans toucher aux longueurs déjà défrisées.

Pourquoi toutes ces précautions et restrictions, s’il s’agissait vraiment de « produits de soin » ?
La corrosité voire dangerosité de ces produits sont prouvées. Ils sont donc réservés à des cheveux, suffisamment résistants pour l' »encaisser » au moins les premiers temps…

Les lissages ne soignent pas les cheveux : ils l’agressent !
Il est donc mensonger de la part des fabricants de présenter leurs traitements comme des « soins » capables de réparer la fibre capillaire. Si tel était le cas d’ailleurs, il n’y aurait pas besoin de le refaire.
Toutes ces substances chimiques attaquent et déforment le cheveu en soulevant ses écailles, en le pénétrant et en le modifiant souvent en profondeur
La déformation de la fibre capillaire l’empêche ensuite de bien se re-solidariser donc nuit à sa qualité.

Au mieux, les lissages agissent comme des vernis cosmétiques qui tiennent le temps que leur substance adhère aux cheveux, ensuite la chevelure se retrouve aussi abîmée qu’avant, sinon plus, suite au procédé d’application violent pour les cheveux. Ce n’est rien d’autre que du colmatage (avec ou sans destruction de la charpente frisée du cheveu) qui s’estompe avec le temps : ce que certain(e)s appellent un « cache-misère ».

Certes, ils durent un peu plus longtemps (de 1 à quelques mois en moyenne) mais une fois débutés, vous entrez dans une sorte de cercle vicieux car pour rattraper les dommages qu’ils ont fait subir, en plus, à vos cheveux, vous devrez recommencer encore et encore, endommageant à chaque fois un peu plus la fibre (ce qui n’est pas le cas avec les soins classiques comme les masques ou autres conditionneurs).
Votre budget d’entretien (ainsi que le temps passé) en terme d’hydratation et de nutrition capillaire risque alors d’exploser, sans compter le coût de ces lissages qui peut atteindre plusieurs centaines d’euros !
Ce qui n’est pas le but recherché puisque le lissage est censé faciliter l’entretien de ses cheveux…

Nous ne trouvons d’ailleurs pas sur Internet de témoignages sur le moyen ou long terme de personnes subissant ces traitements régulièrement (en général, les témoignages se limitent à la première application, au sortir du coiffeur où bien évidemment le résultat est parfait, aidé par le brushing ou les plaques lissantes…
Et tout cela finit en général par un « big chop » (coupe très courte des cheveux) !

Enfin, ces produits sont appliqués aux racines donc très proches du cuir-chevelu (à 0.8 cm normalement).
Rappelons que le cuir-chevelu est une matière vivante fortement irriguée en sang, il est donc dangereux d’y appliquer des substances chimiques à proximité, dont les effets à moyen ou long terme ne sont pas encore maîtrisés.

Ne pas confondre effet « lissant » et « soignant »
Il faut en outre distinguer l’effet « lissant » (disparition des boucles/ondulations) de l’effet « soignant » (aspect soyeux, discipliné et brillant). Si le premier peut en effet s’avérer durable comme certains produits le revendiquent, le second, comme dit ci-dessus, est beaucoup plus temporaire (quand il existe).

Or, disposer d’une chevelure « raide » tout aussi rêche et sèche qu’une chevelure bouclée n’est pas plus esthétique…
D’autre part, l’effet lissant ne sera définitif que sur les longueurs et vous devrez régulièrement retoucher aux racines.

Donc je répète, sur le moment, vos cheveux auront sans doute un aspect resplendissant mais posez-vous la question du moyen voire du long terme avant de vous lancer et dépenser des fortunes.
Il est aussi à déplorer l’opacité qui règne sur les véritables composants de ces traitements qui se présentent comme « naturels » alors qu’il n’en est rien… Plus de transparence et d’information seraient les bienvenues, de sorte à ce que les clientes y recourent en connaissance de cause !

A lire aussi :

64 Responses

  1. Petite précision quant à cet article qui m’a valu quelques critiques : j’effectue beaucoup de recherches pour rédiger mes articles que je compile et analyse ensuite à l’aune de mes connaissances.
    Ensuite, je ne juge pas négativement les personnes ayant recours aux techniques de lissage. Chacun est libre de faire ce qu’il veut de ses cheveux et je ne prône pas le « naturel » à tout prix pour toutes, si cela ne convient pas.

    Par contre, j’essaie de rétablir un peu la vérité face au discours marketing, concernant la réelle composition et effets de ces traitements (ce qui n’est pas simple ! car cela est très caché : Luxter n’a ainsi jamais répondu à mes deux demandes de composition, il a fallu que je ruse pour l’obtenir chez un coiffeur…) et comme je le dis en fin d’article, appelle à plus de transparence là-dessus pour une cliente parfaitement informée de tout.

    N’hésitez pas à me corriger, compléter mes infos, les commentaires sont faits pour cela, je ne me prétends pas experte ni de posséder la science infuse !

    Amicalement,

    • Bonjour, je me permets d’intervenir sur cette article afin de rectifier certains points erronés

      Le lissage brésilien n’est pas un cache misère comme le silicone…Le silicone qui rentre dans la composition du lissage brésilien qui sert d’émulsion et non de pouvoir traitant..Il est rare d’avoir un lissage brésilien sous forme liquide, Pour obtenir un aspect crémeux, le silicone est utlisé et c’est seulement pour cette usage.
      Le lissage brésilien à la kératine permet aux cheveux de le réparer non pas définitivement mais de limiter les dégats grâce à la kératine qui est introduite synthétiquement par une action de fixation grâce au formol et ainsi d’améliorer l’aspect du cheveu dans toutes les généralités, c’est une sorte de pansement..qui au fil des lavages s’atténue puisqu’il n’y a pas d’action chimique d’oxydo-reduction.
      Contrairement au silicone contenu dans les soins divers qui eux apporte cette sensation de douceur et de lourdeur mais qui n’a rien avoir dans le lissage brésilien .
      La proteine majoritaire dans le cheveu est la kératine et c’est grâce à cette kératine du lissage brésilien que l’on retrouve une chevelure nourrie en profondeur.
      Notre cheveu ne contient pas de silicones donc il faut priviligier la kératine comme actifs principaux..

      Ensuite oui il existe maintenant des lissages brésiliens de nouvelles générations qui peuvent enduire en erreur car suite à beaucoup d’interdiction du formol et sa concentration élevé, il a été remplacer par la cysteine qui lui ne soigne pas le cheveu mais plutot un lissant semi permanent, néanmoins sur cheveu sensibilisé, méchés ou autres s’abstenir..

      Concernant les lissages dites thiolés et les défrisages, leur action et rupture des ponts dissulfurés ne sont pas les mêmes ainsi..

      Lorsque l’on parle de lissages thiolés c’est en rapport a son ingrédient princiaple qui est l’acide thioglycolique et qui rompt jusqu’à 33% des ponts dissulfurés mais on parle plutot de décalages des ponts dissulfurés.

      Quand on parle de défrisage c’est d’une part qu’il est composé de soude et d’ammoniaque et donc alcalin , quand à lui , il n’enleve 90% des ponts dissulfurés mais 40% car si il enelevait 90% , il n’y aurait plus de cheveux

      Pour résumé
      lissage thiolés = 33% de ponts dissulfurés et acide thio, décale les ponts dissulfurés

      Défrisage = 40% de ponts dissulfurés et soude et ammonique et casse les ponts dissulfurés….

      Concernant la toxicité de l’acide thioglycolique , elle n’est pas toxique mais de lors que la concentration dépasse les 8% c’est à usage professionnel…

      Aucun lissages permanent ne soigne , il peut préserver la qualité d’un cheveu mais pas soigner..

      dreena

      • Bonsoir et merci d’avoir pris le temps d’apporter votre son de cloche en tant que coiffeuse.
        Concernant les lissages brésiliens, ils comporteraient aussi divers silicones d’après les recherches que j’ai pu effectuer.
        Problème : la liste exacte des composants de ces traitements n’est pas communiquée… (et cela varie selon les marques donc difficile de s’y retrouver).
        D’après d’autres recherches que j’avais effectuées, la kératine même hydrolysée ne peut se fixer dans les cheveux (sans l’aide de silicones a priori).
        L’effet thermoactif aide aussi à cette fixation mais le problème est que la chaleur (ainsi que l’ouverture des écailles de la cuticule au préalable) est très nuisible aux cheveux donc cela me semble difficilement compatible avec l’idée de qualité…
        Je doute que l’on puisse le pratiquer sur le long terme… ? Le cheveu devient forcément très/trop sensibilisé…

        D’autre part la kératine injectée finit par se « dissoudre », donc ce n’est qu’un colmatage temporaire malheureusement et non une « réparation » (le silicone a le même
        rôle si je ne me trompe pas, même si c’est un actif synthétique).

        Concernant l’acide thioglycolique, j’ai repris la fiche de l’INRS et de divers sites bios qui le classent comme toxique.
        En tous les cas, ce n’est pas du tout un ingrédient « naturel » comme l’annoncent les fabricants.

        • Pour répondre aux interrogations, le silicone ne colmate pas la kératine mais le formol qui joue un role de fixateur…combiné à de l’alcool…

          J’apporte mon son de cloche en tant que coiffeuse certes mais en tant que créatrice et formulatrice de produits cosmétiques également ayant une connaissance sur le sujet et avec mon expérience.

          Pratiquement tous les lissages brésiliens, même les lissages dites thiolés ou défrisage alcalins contiennent du silicone , et comme je l’ai indiqué, il set surtout d’émulsifiants pour obtenir une base crémeuse, fluide etc…lorsqu’il contient du formol réglementé.

          Ensuite le silicone a un rôle d’allourdissement dans certains lissages brésiliens comme le demithicone qui n’ont pas de formol et qui auront eux un rôle de détente légère mais au niveau tenue, il sera maximum de 3 semaines..puisqu’il n’y aura pas surcharge de silicones si on utilise des produits en contenant peu.

          Il existe une multitude de silicones qu’ils soient végétales ou synthétiques, certains allourdissent plus que d’autres…

          Il faudrait tous les répertoriés mais aussi en connaitre % dans chaque formulation..

          Il n’a jamais été dit que le lissage brésilien réparait définitivement le cheveu mais qu’il a un pouvoir d’hydratation intense , seulement il ne répare pas les fourches ni les cheveux déséspérés de type bruler..Seul la coupe peut arranger.

          Pour ce qui est de la kératine, effectivement elle est hydrolisé mais le terme hydrolyzé est un terme employé pour extraire la kératine qui provient la plupart du temps de la laine de mouton..Afin d’obtenir cette kératine, il faut l’extraire..Je vois mal les chimistes ou formulateurs, pressez comme un citron de la laine de mouton.
          Elle est extraite afin d’obtenir tous les propriétés de cette proteine…

          Pour qu’il y est une ouverture des écailles , il faudrait utiliser un shampooing acide ou à base d’agrume ou utiliser un shampooing neutre agressif, lorsqu’une personne fait un brésilien, elle utilise une gamme douce sans SLS , la chaleur active la kératine mais surtout le formol pour apporter un lissage parfait, le coté hydratant y est déjà sans apport de chaleur ..

          La chaleur n’a rien de nuisible pour le cheveu si on ne mets pas son seche cheveu dirctement sur le cheveu, la chaleur apporte une forme puisque le cheveu est malhéable..

          La kératine ne se dissout pas mais elle s’élimine progressivement puisque le formol se dissout lentement et on perd de la kératine juste en mettant ses cheveux au soleil…c’est une usure naturel

          De plus nos cheveux sont soumis chaque jour à des sécheresses qu’elles soient mécaniques, physique, intempérie, même l’oxydation de l’air assèche un cheveu , le sel, le chlore,couleur, mèches etc.. etc……

          C’est pour celà qu’un cheveu a besoin d’être hydrater avec de bons produits.

          Je pense que pour mettre en avant l’acide thio et pouvoir comparer, il faudrait aussi mettre celle du formol, de la soude et de l’ammoniaque…

          Faites un lissage sans gants avec de l’acide thio et un autre , avec de la soude, vous verrez que la soude vous ronge la peau alors que l’acide thio, ça bouge pas…

          Il n’a jamais été dit que l’acide thio était naturel, on retrouve ce composant dans les permanentes…

          Je pense que pour bien comprendre chaque élement, il faut tout comprendre ..

          • Merci Dreena de vos compléments d’infos détaillés ! Vos dires ne correspondent pas aux recherches que j’ai effectuées.
            Je reviendrai plus tard expliciter et compléter mes infos notamment sur les silicones et la kératine ainsi que sur les effets de la chaleur sur le cheveu et shampooing détergent (protocole application lissage brésilien).

          • avec plaisir!!Par contre je pense que pour obtenir des infos concrêtes et réelles, rien de mieux d’aller à la source dans les labos cosmétiques notamment les leaders en silicones..Car sur le net, il y a de tout mais il y a à laisser et pour rester objective, il faut commencer par le commencement..

            Vous parliez de marketing sur votre article, faites des recherches sur l’acide hyaluronique sur les lissages botox et vous comprendrez que là oui c’est purement marketing….un nom qui fait vendre…

            Bonne recherche

          • Concernant le lissage brésilien, voici ce qui est gênant à mon sens :

            – Il est souvent présenté comme un traitement naturel « à la kératine » or, comme tu le confirmes il y a bien des silicones dans ce traitement ainsi que diverses
            autres substances chimiques. De même pour le formol que tu évoques : tout le monde n’a pas envie d’avoir cette substance chimique, loin d’être anodine, appliquée dans ses cheveux à proximité de son cuir-chevelu. C’est loin d’être « naturel ». Les clientes ne le savent souvent pas, certaines personnes ne veulent pas de silicones dans leurs cheveux pr diverses raisons (à chacun son choix…), le tout est d’être correctement informée.

            – le lissage brésilien est appliqué à l’aide de plaques lissantes très chaudes, cela est dommageable pour le cheveu (voir article : http://beautiful-boucles.com/comment-proteger-ses-cheveux-de-la-chaleur-brushing-plaques-lissantes-fer-a-boucler/). La chaleur extrême est très nuisible aux cheveux.
            Au préalable un shampooing détergent ouvrant les écailles est effectué, ce qui est aussi dommageable.
            En conséquence, le cheveu en ressort forcément abîmé, malgré l’injection de kératine+silicones+autres qui suit (et qui finira par disparaître).
            Combien de temps un cheveu peut-il supporter ce protocole d’application violent ? Je me pose la question…

            – Concernant les silicones, ils jouent peut-être un rôle d’émulsifiant, mais il n’empêche qu’ils sont injectés ds les cheveux, encore une fois certaines personnes n’en veulent pas (choix à respecter). Une scientifique disait que les silicones jouent aussi le rôle de fixateur de la kératine hydrolysée dans le cheveu.

            [ Extrait de mon article :

            La kératine reconstituée peut-elle réellement pénétrer au plus profond de chaque tige pour restaurer celle perdue ?
            N’oublions pas que la kératine des cheveux est une protéine morte : les actifs protéinés ne font que colmater les brèches des cheveux abîmés sans les réparer en aucune manière. Les protéines comme toute autre substance coiffante agissent uniquement comme des patchs mais ne peuvent pas être réellement assimilés à l’intérieur des macrofibrilles de kératine du cheveu.

            « Cela peut effectivement fonctionner si on greffe ces acides aminés sur des substances « crochets », comme les silicones par exemple, afin
            qu’ils s’agrippent sur les zones des cheveux abîmés. Autrement dit ça bouche les trous. Une technique déjà utilisée pour élaborer les shampooings anti-âge dits redensifiants
            , explique Christine Lafforgue, maître de conférence en dermopharmacologie et cosmétologie à la faculté de pharmacie – Université-Sud XI à Châtenay-Malabry.

            Suivant la taille moléculaire et le support utilisé dans les formules, la kératine va donc enrober la cuticule du cheveu et le protéger par un effet gainant ou/et la pénétrer en partie pour combler les petites brèches capillaires, à la manière des céramides. ]

            – Le cheveu (tige capillaire) est une matière morte donc on ne peut pas « l’hydrater » à proprement parler : tous les traitements ne sont que du colmatage qui finit avec le temps par disparaître par usure comme tu le confirmes en effet. Donc effectivement ça ne « soigne » pas ni ne « répare » le cheveu comme on le lit malheureusement trop souvent chez les fabricants, ce qui induit en erreur les clientes.

            – J’ai reçu un mail du service de presse de Lissfactor qui se décide maintenant à me donner des précisions sur sa compo, notamment sur « Ethanolamine thioglycolate » (un avis Dreena sur ce composant ?).

            Merci !

          • Je rebondis aussi sur ta remarque sur l’acide thioglycolique : ce n’est pas parce que c’est moins agressif que la soude que c’est « bon » pour autant pour la santé et les cheveux malheureusement…
            Ce composant est notamment utilisé dans les crème dépilatoires…

            Voici ce que dit Wikipedia au sujet d’un de ses dérivés (Ammonium thioglycolate dont il est précurseur) :
            « Another type of « no-lye » relaxer uses ammonium thioglycolate, which is also known as perm salt for its use in permanent waves. Perm salt is a chemical reducing agent which selectively weakens the hair’s cystine bonds instead of disrupting the entire protein, but strips out the natural oils even more thoroughly than the alkali hydroxide products. »

            (en résumé : ce composant assèche considérablement le cheveu en le privant de ses huiles naturelles hydratantes encore plus agressivement que les agents alcalins hydroxide).

          • Bonjour, pour information et travaillant avec, je confirme bien que le silicone joue seulement un role d’émulsifiant dans une formule.
            Pourquoi?
            Je travaille avec un lissage brésilien qui n’en contient pas et qui est sous forme liquide et le résultat est similaire aux autres.

            Ayant de l’expérience sur le brésilien depuis 2009 et avec un retour client, le brésilien reste un soin profond qui répare pendant 3 mois.
            Les clientes en font pendant quelques temps et ensuite passe au masque à base kératine puisqu’elles n’ont plus le besoin d’en refaire. Les personnes qui parlent de naturel sont hors jeu , je confirme…
            Les effets de chaleur en une seul application du au plaque n’engrenge pas de dégats reelles.
            Les dégats des plaques ceramiques causent des dégats si il est utilisé quotidiennement..
            C’est comme les médicaments, c’est bénéfique mais si on en abuse, c’est un danger..!

            Pour moi ce n’est pas un leurre puisqu’on répare avec la même proteine qui est le cheveu.
            On ne le colmate pas avec une colle mais bel et bien avec de la kératine.

            Donc pour toi si on fait un shampooing clarifiant celà endommage la fibre capillaire?
            Déjà sais tu ce qu’il y a dans les shampooing clarifiant? Ce n’est le sodium laureth sulfate qui ouvre les écailles mais le peroxide d’hydrogène qui est présent dans ce type de shampooing qui a un role de type « mordancage » qui va ouvrir la cuticule du cheveu.
            D’ou l’importance d’utiliser un shampooing neutre avant Brésilien.

            Pour ma part ce qui est rellement mensonger ce sont les lissages brésiliens composés de cysteine qui joue le même rôle que l’acide thioglycolique donc là oui y danger…

          • Bonjour,
            Merci de vos nouvelles précisions.
            C’est en effet très difficile de se repérer pour la cliente car il semble y avoir autant de compositions que de produits s’appelant « lissage brésilien » dans la mesure où l’appellation
            n’est pas réglementée ni normée. Il faudrait que la cliente puisse être certaine au préalable de savoir ce qui lui est appliqué exactement sur la tête. ce qui n’est pas le cas aujourd’hui, d’où le problème.
            On nous parle uniquement de « kératine » ce qui est loin d’être le cas…

            Concernant le shampooing clarifiant effectué au préalable, je confirme qu’effectivement ouvrir la cuticule du cheveu est une altération chimique de sa fibre donc endommagement.
            Concernant le SLS, je confirme qu’il assèche la fibre.

            Je me fie aux études concernant les dégâts des plaques chauffantes, ce n’est pas quelque chose de « bon » pour le cheveu… surtout si la personne souhaite refaire un lissage ensuite voire régulièrement, ce qui peut arriver comme j’en lis régulièrement le témoignage.

          • ah non l’acide thio est moins agressive que la soude puisque l’acide thio les décale et la soude les casse, donc aucune comparaison possible.

            Pourquoi retrouve t’on de l’acide thio dans la crème dépilatoire et pas de la soude justement???
            Certes à fortes concentration, l’acide thio élimine les poils mais bien plus douce sur la peau, la soude rongerait la peau donc bien plus agressive.Tout est une histoire de concentration dans la formule, dans les cheveux, elle ne doit pas dépasser 11%

          • oui certes, mais ça n’empêche que cela reste très asséchant… ce n’est pas une substance de soin…

          • alors pour répondre à ta question ethalonamine est une resorcine qui remplace l’ammoniaque est joue un rôle de catalyseur.On la retrouve dans les coloration dites sans ammoniaque…

          • Merci Dreena, Lissfactor me dit que c’est différent de l’ethanolamine, le nom complet est « Ethanolamine thioglycolate », je ne sais pas s’ils jouent sur les mots ?
            en attendant ils me demandent tout simplement de retirer l’article et n’ont toujours pas répondu à ma demande de compo et d’explications sur « Ethanolamine thioglycolate ».
            L’attachée de presse me dit aussi qu’ils n’ont pas reçu mon e-mail ni appel tél du 30 mai (dont j’avais gardé trace bien sûr). de plus en plus bizarre, je continue l’enquête on va voir et mentionne leur remarque dans l’article…

        • oki donc le nom complet est bien ethanolamine thiolactate est un dérivé d’acide thioglycolique et un agent reducteur.Et il en existe des tas..

          Malheureusement pour l’instant l’acide thio et ses dérivés ainsi que la cysteine sont les seuls qui peuvent ouvrir les écailles et refermer par la suite pour obtenir une forme voulu…

          Rien de naturel dedans c’est sur…Néanmoins, il ne faut pas focaliser dessus et si le lissage est bien fait , il n’altère pas le cheveu, on hydrate à son habitude, il fera le même effet que si le cheveu est exposé au soleil..

          Je confirme il est difficile de réperer les produits qui vont avec une prestation, le lissage brésilien en a été victime rien qu’avec l’oréal et vu que ce sont des termes usuelles, on ne peut rien faire

          Pour lissfactor, nous sommes habitués à recevoir des lettres recommandées concernant le terme lissage japonais qui à ce jour n’est plus une marque mais une prestation..

          C’est la nouvelle tendance, des que l’on dis un truc, pafffff intimidation, c’est tellement facile..

          Perso avec moi celà ne marche pas.

          Nanmoins pour le luxter, rien d’alarmant sur cette compo, juste un dérivé d’acide thio qui a la même fonction , il fait partie des thiolés quand même avec la même fonction.

          Par contre il ne soigne pas , le collagène vétégal n’est qu’une algue qui sert à rien que l’on appelle laitue de mer..mais aucun pouvoir sur le cheveu….
          Je préferé qu’il mettes du collen animal qui apporte du corps au cheveu mais bon lissfactor ne fabrique pas leur produit, il l’importe donc c’est le fabricant qui choisit

          • euh je viens de revoir la compo luxter, ce n’est pas du collagène végétal mais animal car je vois dans leur compo hydrolyzed collagen donc bien animal et c’est mieux même si il sert à rien car il doit être injecter dans le neutralisant pour reconstruire l’élasticité des 33% des ponts dissulfurés qui ont été décalés.

          • Merci beaucoup Dreena de partager votre expertise et réagir à à mes questions en toute transparence.
            Le nom exact est « Ethanolamine thioglycolate » (pas « thiolactate ») pour Luxter.
            Lissfactor me dit que ça n’a rien à voir avec un thiolé, je leur ai demandé des explications j’attends toujours…
            Je veux bien rectifier mais j’aimerais juste qu’ils s’expliquent sur cette substance car c’est ce qui prédomine dans leur compo, contrairement au collagène mis en avant… J’ai lu dans la presse une interview de Luxter (Marie Claire) où ils disaient que leur produit était « non chimique », encore une fois…
            Lissfactor veut juste que je retire l’article pour l’instant et me menace… très sympathique…

          • ethalonamine thioglycolate ou thiolactate c’est pareille c’est un dérivé, je vais essayer de copier tous les thiols dérivés de l’acide thio…

            Non il donne un lissage naturel mais pas un produit naturel

          • bon je peux pas coller la liste donc si tu tapes a ethanolamine thiolactic acid, tu trouveras sur google un site qui s’appelle documents-klein-laval directement dessus et trouveras tous les infos sur les agents de réduction soit un réducteur avec leur dérivés ou synonyme, mon copain , la cysteine s’y trouve donc il fait bien partie des thiols….

          • Merci beaucoup, vous êtes top !
            Je regarde tout ça et attend de leurs nouvelles…

          • be de rien 2/3 clics est la réponse est sous les yeux

            Je pense être relativement transparente et dénonce les vices quand il y en a…. mais je confirme qu’il est bien un réducteur , mais il existe une multitude de synonyme pour un seul mot que quelques fois on en perd son latin…

            Mais on arrive à trouver beaucoup de choses et faire confirmer au labo cosmétique.

            Moi même j’ai téléphoner à des leaders de l’acide hyaluronique pour les cheveux et j’ai pris les infos à la source 🙂

            Si tu as d’autres questions n’hésites pas

          • Salut Dreena,
            Je viens de vous faire partir sur votre e-mail une demande d’interview « officielle » pour faire le point sur le lissage brésilien 🙂

      • merci dreena , vous semblez plus connaissante du sujet , miss boucle vous vous trompez sur pas mal de choses

    • Bonjour, je viens de vivre une mauvaise expérience avec le Luxter ! Donc votre article m’a beaucoup ‘interressée…La phase 1 du lissage m’a complètement brûlée le cheveu. Cette phase est censée ouvrir les écailles. Ma coiffeuse a immédiatement rinsé le produit mais le mal été fait. Aussi quelques heures après mes cheveux sont tombés par poignées !
      Je suis obligée de faire des soins cliniques en salon pour les réparer et je ne sais pas combien de temps cela va prendre. Je suis déçue et dégoûtée par la réaction de la société Lissfactor. Comme j’avais fait 10 semaines avant un lissage CHI de Farouk, ils m’ont dit qu’il n’était pas responsable et que leur produit était très sain et n’avait rien à se reprocher!!! Ils m’ont envoyé des produits gratuitement mais quand je leur ai demandé un dédommagement pour le mal causé et pour pouvoir payer les soins que ma coiffeuse va devoir me faire toutes les semaines ( soit 40 euros à chaque fois ) alors ils ont menacé de porter plainte contre moi pour diffamation !
      Je pense que certains de leurs produits sont bons mais qu’ils arrêtent de dire que tout est naturel !!!!! Ils doivent prévenir qu’il peut y avoir une mauvaise interaction entre le Luxter et certain lissage même si ces derniers ont eu lieu plusieurs semaines avant.
      Faites très attention si vous ne voulez pas vous retrouver avec les cheveux brûlés et abîmés.

      • bonjour et merci de ton témoignage. d’après ce que j’ai entendu dire Luxter serait coutumier des menaces de procès en diffamation pour éviter que les gens ne les critiquent, ce qui n’est pas très malin… Ils feraient mieux d’être honnêtes et transparents sur la composition de leurs produits et de ses effets sur les cheveux. Je n’ai d’ailleurs jamais reçu les informations demandées sur la composition de leurs produits… C’est en effet très gênant de lire dans pas mal d’articles de presse que ce produit est « naturel » alors qu’il s’agit bien d’un produit chimique avec les risques que cela peut comporter. je pense comme toi que Luxter devrait informer des interactions possibles avec d’autres traitements chimiques.
        merci donc de le rappeler ici, ton expérience fait froid dans le dos, j’espère que tu pourras récupérer bien vite ta chevelure, bon courage !

        • Bonjour,
          J’aimerais rebondir sur vos dires : avez vous des preuves qui confirment le fait que Lissfactor soit coutumié des menaces de procès en diffamation??? Cela m’interresse beaucoup car c’est exactement ce qui m’arrive avec eux…. J’ai besoin de preuves au plus vite
          MERCI

          • bonjour,
            que t’arrive-t-il exactement avec eux ?
            sinon, des coiffeuses m’ont dit avoir reçu des lettres recommandées de leur part.
            cf notamment commentaire de Dreena du 21/06/2012 à 4:28 ci-dessus.
            De mon côté, je n’ai jamais reçu en 2012 la composition de leur produit comme je le leur avais demandé suite à leurs menaces (restées sans suite).

  2. Tu as bien raison et il n’y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre !
    Si J’avais eu la chance de connaître tous les méfaits du defrisage à l’époque ou je le pratiquais (pendant 20 ans environ), et de savoir correctement entretenir et coiffer mes boucles, j’aurais évité mes zones clairsemeés et j’aurais pu garder ma longueur.

    • merci Meli 🙂
      et encore une fois comme je l’expliquais par e-mail à une personne, je n’ai rien contre le principe du lissage mais sur le discours marketing qui l’entoure, qui me semble mensonger ou dissimulateur pour partie.
      Il me semble important de s’interroger et de bien comprendre ces traitements afin d’y recourir en connaissance de cause et de ne pas avoir de mauvaise(s) surprise(s) plus tard (trop tard ?).
      L’autre chose qui serait bien c’est que les fabricants, poussés par les consommatrices, innovent et investissent dans leurs recherches pour parvenir à des produits plus naturels et respectueux tant au niveau de notre santé que de l’environnement.
      C’est ce qui se passe actuellement peu à peu dans la cosmétique.

  3. Miss boucles, de très beaux conseils… Cependant que faire quand on envisage de défriser ses racines et de laisser les longueurs crépus et frisés? Bonne idée ou pas?

    • bonne idée, je ne sais pas… c’est à toi de voir quelles sont tes attentes… un défrisage est un traitement agressif en particulier pour le cuir-chevelu, maintenant certaines personnes le pratiquent, il faut essayer de privilégier les compositions les moins nocives et les coiffeurs les plus précautionneux.
      Essayez de limiter au max son recours (assez compliqué dans les faits car une fois commencé, il faut entretenir régulièrement…)
      demande à voir la composition des produits que l’on va t’appliquer et renseigne toi un peu au préalable dessus, ainsi tu agis en connaissance de cause. je ne suis pas une spécialiste du défrisage donc difficile de te conseiller sur le sujet… 🙂

  4. c’est vrai mais il y a quelques traitements qui ne sont pas dangeroux comme les autres, j’utilise un, c’est le système de traitement lissage de cheveux à la kératine brésilienne Cocoa, c’est un traitement de lissage qui infuse des cheveux foncés, grossiers, crépus, bouclés avec des protéines de kératine pour desserrer, lisser et démêler tout en éliminant les frisottis avec une seule application, durera entre 2 et 5 mois. mes cheveux ne sont pas abimés avec ce traitement.

    • bonjour, je ne connais pas cette marque… (drole d’expression « cheveux grossiers »…).
      s’il ne requiert pas de chaleur ni d’action chimique (ce dont je doute), alors les cheveux seront mieux préservés sinon non malheureusement…

  5. En tout cas faire un lissage japonais a été ma plus grande erreur en terme de cheveux.

  6. Plus je lis votre article et plus je prend des renseignements sur le lissage brésilien, plus je me dis que c’est un procédé barbare pour les cheveux.
    Mon lissage à la kératine (global keratin) effectué par une coiffeuse m’a cramé les mèches (cheveux sensibles déjà méchés) sur le dessus.
    Donc j’ai essayé de rattrapé les dégâts en achetant un kit de lissage à faire moi même (inoar « bio »sans formol).
    Pour le moment je dirai que ça les à sauver à 50%, mais qu’en sera-t’il dans un mois?
    J’espère ne pas perdre tous mes cheveux….enfin ça va être la boucle infernal ces lissages…
    Et pour ce qui est d’avoir du vrai raide il faut du formol, ça fait peur quand même ça sert à conserver les morts quand même!
    J’ai vu vos déboires avec luxter…
    Et si vous achetiez un kit et que vous le fassiez analiser vous même par un laboratoire? ça couterai peut être une fortune…
    ou faire le test sur une mèche, ou un bout de laine pour montrer les dégats?

    • merci de ton témoignage Carine, ce qui est critique c’est que ces lissages sont présentés comme des « soins » alors qu’il n’en est rien.
      la preuve si le lissage « soignait » vraiment le cheveu, il n’y aurait pas besoin de le refaire sans cesse sous peine de se retrouver avec des cheveux ingérables et abîmés… Au bout d’un certain temps de « cure », le cheveu serait restauré et beau. Ce qui est loin d’être le cas et comme tu le dis c’est plutôt plonger dans un cercle « infernal » et coûteux.
      ça oblige à pas mal couper aussi apparemment, si j’en juge par les blogueuses qui y ont recours et qui ont « étrangement » toutes coupé leurs cheveux avec un carré assez court depuis, longueurs trop abîmées je présume…

  7. Personnellement j’ai fait un lissage japonais. Si effectivement c’est ultra pratique d’avoir les cheveux raides, il n’en nécessite que plus de soin! J’étais plus ennuyée et surtout on m’avait parlé de ça comme un soin alors que ça abîme les cheveux c’est incroyable… J’aurais du me méfier car les coiffeuses du salon m’ont dit : « vous êtes sûre ? C’est dommage vous avez vraiment de beaux cheveux » ça aurait du me faire tilter. Après j’ai remarqué que mes pointes étaient abîmés sur 10 cm, tout de suite après le lissage le jour même. Je me suis dit que peut être ils étaient plus abîmés que je croyais à la base. Sauf que depuis 2 ans que je l’ai fait je passe mon temps à me couper les cheveux pour éliminer le lissage. Bref je ne le conseille pas.

  8. Bonsoir,

    J’ai testé le Luxter il y a 5 mois dans un salon dans le 17 ème arrondissement rue de l’arc de triomphe;

    Aujourd hui, j’ai la moitié des cheveux qui se sont cassés en gros j’ai une coupe au bol contrainte une véritable catastrophe, j’en pleure tous les jours, j’en ai honte.

    Je le déconseille fortement…

    • merci de ton témoignage, j’espère que tes cheveux repousseront bien vite, prends en bien soin en attendant !

    • Bonjour Sousou,
      Pourriez vous me dire ce qui s’est passé lors du lissage luxter pour que votre cheveux casse et quels étaient vos antécédents capillaires.
      Merci

    • J’aimerais savoir si tu avais pratique des soins après ton lissage luxter et quel est ton type de cheveux ? J’ai d cheveux métis afro et j’en ai marre je veux les lisser donc j’aimerais avoir des renseignements merci

  9. Si je mettais arrêté à certains commentaire, je n aurais jamais testé mais ça y est j ai fait l x tenso et le résultat est terrible, mais cheveux sont lisses brillants mon lissage je le réalise en moins de 10 minutes…je soigne mais cheveux avec un shampoing sans sulfate éver rich un après shampoing du même genre, un masque pro kératine et j alterne avec un masque liss intense…..des cheveux resplendisses de beauté…je souligne que j ai les cheveux de nature bouclé et coloré noir, j’ai respecté le mode d’emploi x tenso cheveux sensible

    • Quel est l’intérêt de faire un lissage chimique si c’est pour encore être obligée de lisser ses cheveux au lisseur après…
      Tant mieux si cela te donne satisfaction, tu verras sur le long terme si tu en es toujours aussi satisfaite et si tes cheveux supportent…

  10. Bonjour.
    Merci pour toutes les contres indication defrisage de tout type.
    J ai testé l afro pendant des années et mes cheveux poussaient très peu. J ai arrêté pendant 2 ans et mes cheveux on repris une belle pousse pour ensuite faire un lissage brésilien pour lequel on m à coupé une grande longueur de cheveux.
    Sur 1 an, Résultat de la première fois éblouissant mais ensuite perte de volume et depuis mes cheveux ne poussent plus 🙁
    Ça m aura coûté cher pour des cm en moins et un cheveux plus difficile à structurer.
    Votre article est bien fait mais je m’interroge tout de même sur les solutions proposées pour tous type de cheveux ( fins, crépus, épais,…)
    À vous lire, plus aucun produit ne serait à recommander pourtant si les coiffeurs existent encore c est parce qu on aimerait toutes avoir une belle chevelure, brillante, soyeuse, … Etc
    Merci pour votre suivi.

    • Eh oui Evik, je comprends ta frustration mais malheureusement je ne peux pas te recommander de produits miracles qui vont changer ta nature de cheveux comme par magie.
      Oui, les coiffeurs te feront tjs de belles promesses car c’est leur business mais les résultats en particulier sur le moyen, long terme font beaucoup de déçues hélas…

  11. Bonjour!
    Je suis métisse, j’ai donc des cheveux métisses (logique jusque là xD) à savoir bouclés lorsqu’ils sèchent à l’air libre, puis plus ou moins lisses lorsque que je les démêle, mais ils ont beaucoup de volume. Et j’aimerais faire un lissage coréen (car le japonais est impossible, étant donné que j’ai quelques mèches) pour les avoir toujours lisses et perdre un peu de volume, est-ce que cela va beaucoup abîmé mes cheveux? Je les ai très cours aussi (jusqu’au menton), est-ce que c’est toujours possible de le faire ou faut-il attendre qu’ils poussent? Et si je ne veux pas renouveler mon lissage, serai-je obligée de les couper très courts? Et j’aimerais savoir aussi quelle est la différence entre un lissage à froid et à chaud?
    Je suis vraiment navrée de poser toutes ses question, mais je crois que c’est le seul site que j’ai trouvé qui ait assez de sincérité pour ne rien cacher au publique :/

    Merci d’avance~

    • bonjour, comme indiqué dans l’article tous les lissages abîment les cheveux du fait qu’ils ouvrent ses écailles et perturbent leur alignement.

  12. Bonjour Miss Boucle,

    J’aimerais faire partager mon experience desastreuse du lissage Coreen ( Timoé par Dreena). A la base, javais les cheveux crepus naturelles n’ayant subit aucun defrisage. Ils étaient en bonne santé. J’ai decider de faire un lissage pour changer de tete et pour avoir plus de facilité d’entretient. Je me suis rendu dans un de ses salon partenaire sur Paris, la coiffeuse m’as affirmer que le lissage n’abimerais pas mes cheveux et que ce sera plus facile de les entretenir. J’ai donc acheter la gamme de soin qui allais avec mon lissage.

    Voilà, deux mois sont passé. Tout mes cheveux sont cassé a l’arriere de ma tete, j’ai une grande casse de cheveux. Et pourtant je suis retourner chez mon coiffeur pour lui faire part de mes inquietude. Elles m’ont dit que je ne lissais pas assez mes racines et ce qui causais la casse. Maintenant, je ne sais plus quoid faire :s

    Donc un conseille pour les filles qui souhaite le faire, je vous dit que c’est une mauvaise idée

  13. Bonjour,
    Je rejoins cette discussion pour donner mon avis. J’ai fais le luxter dans un salon à Paris (suite à deal en ligne), je l’ai fait il y’a 6 jours. Résultats : magnifique à la sortie du coiffeur brillance légèreté après un lissage au liseur. Au premier lavage : toujours léger mais une forte odeur horrible qui le donne encore au moment ou j’écris ce post, des nausées !!
    Est ce normal selon vous ? J’ai l’impression que l’odeur est loin forte lorsque les cheveux sont sec… Que faut il faire y’a t’il des soins spécifique à faire pour enlever l’odeur les maux de tête. C’est quand même inquiétant ! Faut il les laver plusieurs fois pour enlever les odeurs quitte à ce que le produit ne fasse pas l’effet lissant ? Avez vous vécu cette mésaventure vous aussi ?

  14. Bonjour,
    Je viens apporter mon témoignage sur un lissage brésilien (GK hair) effectué il y a environ 9 mois dans un salon de coiffure.
    J’avais les cheveux longs, fins, ondulés et méchés (donc déjà sensibilisés). La coiffeuse me l’a vendu comme un soin magique qui allait rendre mes cheveux beaucoup plus beaux et « re-keratiniser  » mes longueurs.
    A la sortie du salon, mes cheveux étaient magnifiques, un peu raplapla mais cela ne dure que les premiers jours.
    Seulement, au bout d’une semaine, j’ai commencé à constater une grosse chute de cheveux. Ils cassaient de tous les cotés. Des petits points blancs se formant au niveau de la cassure.
    Au bout d’un mois, l’effet « miroir » et brillance du lissage s’est estompé en laissant juste place à une masse de paille sur la tête. Les cheveux toujours lisses mais rêches, ternes et secs comme jamais.
    Aujourd’hui, ils ont retrouvés en partie leur ondulation mais la totalité de ce qui a été lissé est très abimé, aucun soin ne peut rattraper les dégâts.
    J’enrage parce qu’on m’a vendu cette prestation comme un soin et que partout sur le net, je peux lire que c’est la solution miracle aux cheveux abimés! Moi, j’ai maintenant les longueurs clairsemées et ce qu’il reste est dans un état désastreux.

    • merci de tous les témoignages, en effet la désinformation règne. Tous ces lissages ne soignent pas et peuvent même endommager… malheureusement !

  15. Bonjour,
    récemment je suis tombé sur un lissage dit du nouveau genre : le lissage français (voir lien: http://www.lissagefrancais.com )
    d’après le site son concept est d’être un soin « thermodynamique » enrichie aux extraits de Lys , de poudre de diamant, de Kératine de cachemire et d’acide hyaluronique. Il aurait le pouvoir de diminuer le volume et d’apporter brillance et hydratation pour une durée de 6 mois . Aussi on aurait le choix entre un lissage progressif ou radical et ça s’appliquerait sur tout type de cheveux, ils disent même qu’on peut se faire une coloration le jour même du lissage français tellement c’est peu nocif aux cheveux.
    Je me suis alors dit que si ça présente autant d’avantage pourquoi pas tenter ? Mais voilà depuis le temps qu’on nous propose de nouveau lissage permanent soit disant réparateur, contrasté par leur composant chimique et catastrophique pour le cheveux, je me méfie.
    Comme c’est tout nouveau il y a très peu de personne qu’ils l’on testé.
    mais avant de savoir si je dois me lancer ou pas j’aimerais avant tout j’aimerais connaitre votre avis sur les composants de ce nouveau concept, est-ce que selon vous le lissage français (qui se dit meilleur que tout les autres , aussi bien lissage brésilien que japonais) présente tout de même des aspects négatifs pour nos cheveux ? Ou si vous connaissez déjà est-il possible de faire un article dessus ?

    • Salut Mélissa, malheureusement tous les lissages ont le même principe, ils vont ouvrir les écailles du cheveu et/ou utiliser de la chaleur à haute température donc endommager le cheveu. Les ingrédients que tu me cites sont ceux uniquement dt le fabricant fait la promotion, il faut que tu aies accès à la liste INCI de la compo (qui reste soigneusement cachée sur leur site comme tu le remarqueras…) et là tu découvriras certainement une ribambelle de produits chimiques agressifs… Outre cela, la chaleur endommage aussi durablement les cheveux.

  16. Bonjour a toutes,
    J’ai en fait une question toute simple, y a t-il un risque a faire un lissage brésilien de chez l’oreal le xtenso moisturist qui contient l’ammonium de thiglycoate quand on est enceinte?
    Merci par avance pour votre reponse.

    • si tu me demandes s il y a un risque pour ton enfant, la je ne saurai te repondre, il faut que tu fasses une recherche sur ce composant et eventuellement demander l avis d un medecin…

  17. Merci pour ces superbes infos !!

    J’aimerai me lancer dans le soin tokio inkarami, en as tu entendu parler?
    Je me doute bien que c’est pas tout « all natural » mais la composition est elle mieux que tout les lissages farfelus ? Merci

    • salut Afkerios,je ne connais pas ce soin, est-ce vraiment un soin ou un lissage ? Un lissage n’est pas un soin.
      Il faut que tu regardes la composition et si tu vois des composants chimiques qui ouvrent les écailles du cheveu, tu auras ta réponse…

  18. Bonjour!

    Merci pour cet article que j’aurais du lire avant l’irréparable…Alors voilà j’ai fais un défrisage il y a 1 an et j’ai des repousses a la racine par contre mes pointes et longueurs sont toujours infecté par ce cooktail défrisage.Et je me demandais si je pouvais passer au naturel malgré mon défrisage?Merci.

    • Oui Inès, tu peux bien sur retrouver tes cheveux naturels, si tu as des repousses c’est bon signe, cela signifie que tes follicules sont tjs bien actifs et n’ont pas été endommagés. Bien évidémment, il faudra couper au fur et à mesure tes longueurs défrisées qui, elles, ne redeviendront jamais comme avant malheureusement… Bon courage !

      • Mais est-ce que à l’heure actuelle je peut utiliser des produit naturel sur mes cheveux malgré mon défrisage?

        • oui bien sûr, un produit naturel peut s’utiliser sur tout type de cheveux. Seulement ne t’attend pas à ce que cela te répare tes cheveux défrisés abîmés malheureusement…

  19. Bonjour,

    J’ai osé faire le lissage au collagène Luxter parce que ma coiffeuse m’avait dit que cela soignait les cheveux mais non seulement mes cheveux sont devenus extrêmement secs, mais je dois toujours réaliser un brushing si je veux être bien coiffée. Je suis catastrophée. Les soins Luxter que j’ai achetés ne valent rien et je viens de commander des soins pour réparer tout cela. Je suis écœurée!
    Connaissez vous un soin miracle?
    Je suis desespérée.

  20. Bonjour,

    J’ai fait aussi le Luxter il y a 2 semaines et c’est l’horreur.
    Le pire c’est que j’ai bien insisté sur le fait que mes cheveux,longs et naturels, étaient fragiles, mais la coiffeuse m’a dit de n’avoir aucune inquiétude, que le Luxter allait réparer mes cheveux.
    Résultats mes cheveux sont plus secs que jamais et ne se coiffent même pas mieux qu’avant.

    Avez-vous une solution? J’ai trop de volume pour les couper court…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *