Comment dormir et réveiller ses boucles en beauté le lendemain ? (routine nuit : attache/démêlage/coiffage)

Comment rafraîchir ses boucles le matin en les préservant la nuit, et avoir de belles boucles au réveil, ou du moins éviter les cheveux en bataille ou « en pétard » ? Garder ses boucles la nuit est important pour raviver ses boucles le matin, facilement et vite ! Il existe diverses techniques pour attacher ses cheveux pour dormir (les meilleures coiffures de nuit protectrices) et des précautions à prendre pour ne pas casser ses boucles. Voici toutes mes astuces de routine capillaire de nuit pour se lever du bon pied (et cheveu !) :

En adoptant les bonnes techniques au coucher, vous faciliterez le démêlage et le coiffage de vos boucles le lendemain. Et ce, sans être obligée de repasser par la case « (après)-shampooinage ».
Objectif : gagner du temps tout en épargnant nos cheveux.

La nuit, le principal ennemi des boucles et des cheveux en général est le frottement !
En nous retournant de part et d’autre durant notre sommeil ou tout simplement au contact des draps, nous provoquons des frictions le long de la fibre qui la dégrade, l’assèche et l’emmêle. Il faut donc trouver des parades pour limiter ce frottement :

Au préalable : avant de vous coucher démêlez vos cheveux aux doigts ou au peigne (après avoir humidifié vos boucles) afin de retirer les nœuds puis hydratez légèrement.

Coiffures protectrices des boucles : attachez vos cheveux en souplesse et en hauteur

De façon générale, il est plutôt conseillé de les attacher si vous avez les cheveux longs.
Mais attention, pas n’importe comment… Un chignon bas serré sur la nuque peut être source de traumatismes par exemple en tirant et en chiffonnant. Raison pour laquelle on opte pour le chignon haut sur la tête, inaccessible et qui reste lâche pour qu’il n’y ait pas de tensions.
Plusieurs coiffures sont préconisées pour des « second days » réussis :

– La plus populaire est celle de la queue de cheval « Ananas» ou palmier (« pineapple »)
Le principe est de relever les cheveux au-dessus de la tête grâce à une queue de cheval très haute au sommet. Elle permettra ainsi de protéger les cheveux pendant que vous dormez : seules les mèches du dessous -invisibles- seront exposées à d’éventuels frictions.
La règle très importante pour éviter de se retrouver avec une bosse le matin est de ne pas trop la serrer. Astuce: utilisez des élastiques « accordéon » en spirale qui ne glissent pas la nuit et permettent de bien maintenir votre coiffure protectrice sans abîmer les cheveux lors du retrait 😉

Mode d’emploi étape par étape pour attacher ses cheveux la nuit

:
– Penchez-vous complètement en avant.
– Réunissez doucement les cheveux en queue de cheval
– Fixez avec un chouchou satiné ou un élastique molletoné : l’idéal est de simplement le glisser sans faire de tours : plus le maintien est lâche, mieux cela sera, tout en sécurisant malgré tout les cheveux.
– Lissez soigneusement à l’arrière puis attachez-le.
– Séparez ensuite en deux cette queue de cheval de part et d’autre de la tête telle les feuilles d’un ananas.
Vous pouvez aussi, si vous le souhaitez, cliper les extrémités avec des pinces plates par exemple.

Lorraine Massey propose une variante avec sa queue de cheval « licorne » qui consiste à fixer les extrémités à travers le chouchou, façon « chignon haut », de sorte à ne pas abîmer les pointes pendant la nuit, si vos cheveux sont très frisés.

Autre technique dérivée : la double queue de cheval (visuel ci-dessous), une sur le sommet de la tête qui comprend la moitié supérieure de la chevelure d’oreille à oreille et la seconde qu’on place dans le bas de la nuque qui renferme la partie inférieure.

De façon générale, préférez les pinces et chouchous plutôt que les barrettes et les élastique qui cassent les cheveux. Par ailleurs, n’attachez jamais vos cheveux mouillés avec une barrette ou un élastique, car cela les abîme encore plus.

Tresses et macarons : des coiffures qui favorisent les ondulations

L’Institut Clauderer conseille de masser son cuir-chevelu avant de se coucher puis de faire une ou plusieurs nattes lâches et couchées le long du cuir chevelu. Les tresses collées types tresses africaines sont aussi idéales pour bien maintenir la chevelure, empêcher son emmêlement tout en la protégrant des frottements. Le gros bonus est que vous retrouverez au petit matin de belles ondulations et vos boucles seront pré-formée par effet mécanique, surtout si vous avez hydraté vos cheveux la veille avec une crème de soin avant de tresser.

Les cheveux crépus vont préférer des tresses plus serrées pour assurer un maximun de définition même s’il faut faire attention que la racine reste lâche pour éviter toute traction qui endommage le follicule pileux et peut mener à de l’alopécie. Les chignons tressés sont aussi de bonnes options pour protéger tout en imprimant mouvement de boucle aux cheveux.
Les cheveux crépus apprécient aussi de répartir la chevelure en deux gros choux/bantu knots ou encore une série de mini-chignons sur toute la tête (attention néanmoins encore aux tensions que cela peut créer).
La technique du « hair banding » qui consiste à attacher ses cheveux en plusieurs séparations puis répartir sur chacune d’entre elles une séries d’élastique de la racine au pointe permet d’étirer les cheveux afros et éviter qu’ils ne tire-bouchonnent trop et ne racourcissent (« shrinkage »). L’effet sera alors plutôt lissant plutôt que bouclant.

Astuce pour effectuer ses tresses : lisser bien chaque brin de tresse entre vos doigts avant de tresser pour assurer que les écailles de chaque mèche soient les plus planes possibles, ce qui vous assurera des boucles bien dessinées et lustrées !
Pour un maximum de longueur, n’hésitez pas non plus à bien étirer chaque mèche, en particulier les cheveux crépus qui craignent le rétrécissement.

Enfin le chignon tressé est aussi une bonne coiffure nocturne pour retrouver de belles boucles au matin.

Les tresses ont ma préférence comme coiffure de nuit protectrice car elles permettent aux boucles de rester le plus gainées possibles (effet encore renforcé si vous avez appliqué un soin qui va bien adhérer voire pénétrer la fibre) et donc d’éviter l’effet mousseux ou informe qu’on aime rarement. C’est aussi idéal si vous chercher à lutter contre le « gonflement » des cheveux épais par contre si vous aimez le volume c’est moins adapté…
Pour renforcer la tenue, vous pourrez envelopper encore votre coiffure d’un foulard : mieux si vous pouvez vous en passer pour laisser le cuir chevelu respirer la nuit…

Avec des pinces plates pour une meilleure tenue : humidifiez la chevelure et maintenez-la en place à l’aide de pinces plates plates « becs de canard », à recouvrir d’un foulard en satin (voir ci-dessous) serré modérément, lui-même fixé de pinces plates près des oreilles.

Le foulard ou bonnet de nuit en satin pour préserver ses boucles !

Complémentaire ou à utiliser sur cheveux détachés, le foulard ou bonnet est aussi une bonne option pour retrouver des boucles préservées au matin. Choisissez-le en satin de soie de préférence et évitez le coton qui absorbe le sébum hydratant de vos cheveux. Évitez aussi les synthétiques ou la laine, qui font transpirer le cuir chevelu et rendent les cheveux électriques. (voir article : Du satin pour lutter contre les frisottis)


Après l’avoir plié en triangle, vous pourrez le nouer, pointe vers le front, en inclinant la tête en avant et en le passant sous la nuque de sorte à relever tous les cheveux vers le haut, selon le même principe que la méthode « pineapple ». Faites un premier noeud sur le front puis attachez ses extrémités dans la nuque (comme pour un turban : voir méthode en images)

Vos cheveux se trouvent ainsi protégés dans une sorte de cornet. Vous pouvez encore refermer la pointe avant en la glissant sous le foulard ou bien encore sécuriser le tout avec des pinces plates, si vous bougez beaucoup pendant la nuit.
Enfin, dernière option, si vous souhaitez des boucles détendues et plus lissées : pratiquez la technique du « wrap » (encore appelée « kardoune »).

L’oreiller en satin : l’ami des boucles et de l’hydratation

Plus simplement, si vous ne souhaitez pas attacher vos cheveux pendant la nuit, procurez-vous une taie en satin de soie, sur laquelle vous étalerez votre chevelure dessus, à la façon d’un voile, en la remontant vers le haut et en dormant sur le dos. Cette position vous permettra de ne pas écraser vos cheveux en dormant.
Le satin est une matière qui permet aux cheveux de glisser librement dessus, sans frictions et conserve leur hydratation.
A l’inverse, les taies d’oreiller en coton agissent comme de véritables éponges au contact de nos cheveux, asséchant leur précieux sébum.

Appliquez un soin nocturne

Si vos cheveux sont très secs, vous pouvez appliquer divers produits hydratants qui agiront pendant la nuit.
Si vous ne prévoyez pas de vous laver les cheveux le lendemain, privilégiez des textures légères de sorte à ne pas les graisser : voile protecteur, spray…
De l’huile végétale en très petite quantité sur les pointes peut aussi se passer de rinçage le lendemain.
S’il s’agit d’un pre-poo, vous pouvez les enduire d’huile végétale ou d’un masque/baume nourrissant spécial nuit.

Routine de démêlage des cheveux bouclés le matin :

Le matin, il vous suffit de défaire doucement votre coiffure protectrice et de brumiser la chevelure avec le vaporisateur de votre choix.
Lorraine Massey recommande un spray à la lavande ou encore un mix d’eau et de quelques gouttes de votre conditionneur habituel comme votre après-shampooing par exemple ou un leave-in…(voir les recettes de vaporisateurs hydratants).
Passez vos doigts dans vos cheveux pour les démêler en douceur et aérer les racines afin de structurer le volume.
Vos boucles n’ont pas bougé : vous êtes prête à partir !

Vidéo routine capillaire pour cheveux bouclés nuit et matin (démêlage avec un vaporisateur hydratant) :

band

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.