A quoi sert l’eau dans les cosmétiques ?

Lorsque l’on parcourt les blogs et forums capillaires, on lit souvent que l’eau permettrait d’hydrater les cheveux.
Pourtant l’eau n’est pas un actif hydratant (son utilisation excessive pourrait même être desséchante à terme).

Bien que les cheveux, tout comme la peau, contiennent bien de l’eau, celle-ci ne peut être absorbée directement par voie externe ni même vraiment par un produit. Voici quelques explications plus précises sur le rôle de l’eau, souvent ingrédient majeur des cosmétiques :

L’eau joue un rôle très important dans les formulations cosmétiques.
La liste des ingrédients d’un cosmétique commence ainsi généralement par le terme « Aqua », la dénomination officielle de l’eau dans la Nomenclature internationale des ingrédients cosmétiques. Cette liste appelée INCI étant classée par ordre décroissant d’importance, c’est donc le signe qu’elle est présente dans la proportion la plus élevée par rapport aux autres matières premières mises en œuvre.

Par exemple, une crème de soin peut contenir de 60 à 85 % d’eau, ce pourcentage pouvant parfois s’élever jusqu’à 90 %.
Lotions, gels-douche et shampooings peuvent la faire entrer dans leur composition jusqu’à 95 %.

La qualité de l’eau
Son importance proportionnelle rend sa qualité primordiale. Une eau « ordinaire » comme celle du robinet, ne convient pas aux cosmétiques.

Elle doit notamment, en plus d’être bactériologiquement propre, dénuée de germes et de bactéries, être inodore, ne pas contenir (ou le moins possible) de calcaire ou de métaux lourds (plomb, cuivre, fer…) ou de sels minéraux indésirables.
Avant d’entrer dans nos pots de crèmes, elle subit donc différents traitements pour ne pas constituer une source de contamination du produit, et peut être purifiée de bien des façons :
• L’adoucissement consiste à la débarrasser de son calcaire.
• La déminéralisation permet d’obtenir une eau chimiquement pure, sans sels minéraux.
• La filtration élimine les micro-organismes.
• La distillation (ébullition suivie d’une condensation de la vapeur) produit une eau stérile.
• L’eau osmosée (obtenue par osmose inverse, un procédé de filtration très fin, et parfois pratiquée après une électrodéionisation) est à la fois déminéralisée et stérile.

L’eau, un ingrédient « mort »
L’eau est principalement utilisée en guise de solvant. Elle est en effet incomparable pour dissoudre des actifs à l’origine solides ou gazeux. On en fait l’expérience chaque jour quand on jette un morceau de sucre dans sa tasse de thé…
Elle est dotée également de propriétés hydratantes, pour peu qu’elle soit accompagnée d’ingrédients qui freinent son évaporation à la surface de la peau. Mais elle a malgré tout tendance à rapidement s’évaporer lorsque l’on applique le produit, ce sont en fait principalement les corps gras d’une crème qui peuvent s’imprégner au niveau du film hydro-lipidique voire se faufiler plus ou moins profondément au niveau du ciment (intercellulaire) qui maintient la kératine dans laquelle est renfermée l’eau (les stérols, acides gras et céramides pour le cortex et la cuticule du cheveu).

Mais, purifiée et stérile, l’eau n’apporte rien en elle-même, et est ainsi souvent qualifiée d’ingrédient « mort ». On peut toutefois noter l’existence d’eau active avec les eaux thermales.

De l’eau bio ?
Si elle peut être des plus pures, et même 100 % naturelle, et même n’avoir subi aucun traitement chimique, l’eau ne peut jamais qualifiée de biologique. Tout simplement parce qu’elle n’est pas « cultivée » selon les critères de l’agriculture biologique…

Vu son pourcentage important dans les produits, cela constitue un réel handicap pour la cosmétique bio, surtout à l’heure d’afficher les pourcentages d’ingrédients issus de l’agriculture biologique sur l’étiquette !
Car comment en annoncer plus de 10 % (le minimum obligatoire pour pouvoir apposer le label) dans un shampooing composé à 95 % d’eau ? Or 10 % de la formule totale, cela paraît bien modeste au consommateur, même si toutes les matières premières végétales sont biologiques…

La solution est venue des eaux florales. Parce qu’elles remplissent le même rôle de solvant que l’eau pure, mais comme elles intègrent un élément végétal (qui parfois peut aussi agir en actif intéressant : purifiant, astringeant, hydratant ou équilibrant…), peuvent être de « qualité biologique ».

A lire aussi :

2 Responses

  1. Bonjour !

    Il y a quelque chose que je n’ai jamais saisie, on m’a souvent dit que l’eau comme vous l’avez précisez a terme asséché les cheveux.
    Cependant, je vois que sur votre site vous conseillez le shampoing melvita a usage fréquent ?

    Qu’est ce qui est négatif ? C’est les composants des autres shampoings mélangé a un usage fréquent de l’eau ???

    Je voulais acheter le shampoing Melvita mais maintenant j’hésite…

    • bonjour, en fait l’eau peut avoir un effet asséchant en effet pour les raisons explicitées dans cet article (http://beautiful-boucles.com/eau-cheveux-boucles-secs-effets/) c’est pourquoi il ne faut pas en abuser.
      il n’en reste pas moins que l’eau est indispensable pour se laver !
      Y compris les cheveux ! Elle peut aussi aider à faire pénétrer certains actifs en écartant les écailles des cheveux, c’est pourquoi on recommande de faire un masque sur cheveux mouillés par ex.
      Les effets négatifs de l’eau sont ensuite compensés par le masque ou tout autre conditionneur.
      Pour en revenir à ta question : le shampooing pour lavages fréquents se destine aux personnes qui ont besoin de se laver les cheveux tous les jours, il convient aussi bien aux personnes qui se les lavent moins souvent (je l’utilise par ex). L’avantage de ce shampooing est qu’il est très doux donc cela évite de trop se dessécher les cheveux à chaque lavage.
      Il n’en reste pas moins qu’un lavage, cela reste quand même une (petite) agression pour le cheveu donc si on peut limiter, c’est encore mieux.
      Une fois tous les 2 ou au pire 3 jours c’est bien. Il faut aussi rester propre et se sentir bien, c’est important !
      L’autre chose aussi à bien se rappeler c’est qu’un shampooing s’applique sur le cuir chevelu et non sur les longueurs, ce qui aide aussi à les préserver.
      En espérant t’avoir éclairé,
      Bon shampooing ! 🙂
      a+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *