Combien de fois peut-on se laver les cheveux ? fréquence shampooing, lavage, type de shampooing

La fréquence du shampooing des cheveux bouclés en particulier suscite de nombreuses interrogations. Devenu une véritable bête noire depuis la découverte des sulfates détergents qu’il contient, on a tout entendu à son sujet et en particulier qu’il abîmerait et assécherait les cheveux. Du coup, certaines gourous capillaires préconisent de l’éviter (la méthode no-poo, où il est remplacé par de l’après-shampooing) ou de le limiter au maximum. Mais le shampooing est-il vraiment si nocif pour nos cheveux ? Comment savoir à quelle fréquence shampooiner ses cheveux sans risques de se retrouver avec une botte de foin sur la tête ?

Combien de fois faut-il se laver les cheveux ?

La question m’est souvent posée et il n’existe en réalité par de réponse type ou idéale. En effet, comme souvent tout dépend des besoins de votre cuir chevelu et de votre rouatine capillaire (notamment la quantité de produits coiffants et de soins que vous utilisez).
Je m’explique, certains cuir chevelus peuvent nécessiter d’être lavés plus souvent, en particulier les cuir chevelus gras et pelliculaires ou encore présentant de nombreux résidus de produits cosmétiques.
Il y a une croyance selon laquelle plus on lave un cuir chevelu gras plus il regraisse vite : tout dépend du shampooing que vous utilisez en réalité (préférez une base lavante douce bio dans ce cas avec des actifs astringents naturels).
Le principe de base à suivre ici est en fait une question de bon sens : si vous ressentez un inconfort au niveau de votre cuir chevelu, il n’y a pas de raison de vous empêcher de shampooiner dés lors que vous utilisez le bon shampooing.
Ne pas laver alors que votre cuir chevelu subit un désordre ou accumule les résidus en tout genre pourra aggraver la situation.

Je dirai qu’un cuir chevelu normal sans problèmes particuliers (pellicules, etc) peut se limiter à un shampooing par semaine, ce qui n’empêche pas de rincer et d’après-shampooiner entre 2 shampooings pour redynamiser la chevelure et enlever partiellement ses saletés.
Passer de l’eau chaude à température corporelle (viser le cuir chevelu, tête baissée) peut aussi purifier dans une certaine mesure les cuir chevelus qui en auraient besoin en décomposant tout ou partie des graisses et cellules mortes qui se seraient accumulées.

C’est donc essentiellement une question de ressenti au niveau de votre cuir chevelu (inconfort, odeur, démangeaison, etc.) et d’aspect. Etant donné que le sébum ne s’écoule pas bien le long des cheveux bouclés/crépus, il paraît nécessaire de laver/rincer régulièrement pour éviter l’aspect : racines grasses raplaplas/longueurs sèches en fonction de votre production de sébum. Pour ma part j’oscille entre 1 shampooing par semaine voire toutes les 2 semaines car avec l’âge, j’ai une baisse de sébum au niveau des racines et que je n’utilise que peu de produits capillaires (que je mets uniquement sur les longueurs/pointes). Même un shampooing tous les jours ne va pas forcément endommager vos cheveux s’il est adapté à vos besoins et effectué dans les bonnes conditions.
L’université de Columbia préconise d’ailleurs une fréquence hebdomadaire ou bi-hebdomadaire comme régle générale (http://goaskalice.columbia.edu/answered-questions/how-often-wash-hair)

Le shampooing abîme-t-il ou assèche-t-il les cheveux ?

Il faut comprendre que le shampooing n’est pas un soin qui va hydrater ou nourrir vos cheveux, c’est à dire vos longueurs. Ce n’est ni son rôle ni son but. Il est formulé pour nettoyer votre cuir chevelu et le débarrasser de toutes impuretés et peaux mortes.
La première chose à faire est donc de ne pas l’appliquer et encore moins masser vos longueurs avec le shampooing mais de cibler exclusivement le cuir chevelu (voir ma vidéo à ce sujet).
Préférez un shampooing neutre avec une formulation la plus simple possible sauf si vous avez besoin d’ingrédients traitants pour un cuir chevelu à problèmes (voir avec votre dermato ou pharmacien pour cela).
La 2e précaution à prendre pour éviter d’assécher vos cheveux est de toujours le faire suivre au minimum d’un soin après-shampooing qui lui sera massé sur les longueurs uniquement (pas sur le cuir chevelu). De la sorte vous n’assécherez ou ne fragiliserez pas vos longueurs tout en préservant vos boucles.
Enfin, si vous utilisez un shampooing à base lavante douce, vous limitez d’autant plus l’effet desséchant du shampooing sur les longueurs.

Le shampooing va permettre aussi de redonner du volume à vos racines et de la brillance en débarrassant les cheveux des résidus qui les alourdissent ou les ternissent.

Faire trop de shampooings peut-il faire tomber mes cheveux ?

Non le shampooing en lui-même ne cause pas la chute des cheveux (voir article), mais trop de manipulation si vos cheveux sont fragiles comme les cheveux crépus notamment peut entraîner de la casse. Utiliser dans ce cas des techniques de lavage par section de mèches et des gestes très doux pour enrayer ce problème.
A noter qu’un problème de racines obstruées par du sébum ou autres débris pourra au contraire gêner la pousse des cheveux et entraîner d’autres désordres capillaires.

J’ai des pellicules : quel type de shampooing effectuer ?

Je vais ici donner mon expérience personnelle, je me suis rendue compte q’un shampooing à base lavante douce ne suffisait pas pour traiter mes pellicules donc j’alterne avec un shampooing plus clarifiant avec des tensio actifs détergents, cela a réglé le problème, je n’ai pas eu besoin d’utiliser des shampooings spécifiques pour pellicules qui sont assez abrasifs (les éviter autant que possible). Il existe aussi toute une gamme de soins naturels pour gérer ce type de souci ou encore des shampooings bio anti-pelliculaires, il faut tester et voir ce qui vous convient encore une fois. Un shampooing mal dosé peut aussi vous créer des pellicules : trouver la cause de ses pellicules avant tout est un pré-requis.

Peut-on se passer complètement de shampooing ?

La tendance est très forte et encore une fois tout dépend des besoins de votre cuir chevelu (pellicules, etc.) et de votre environnement (pollution ou campagne, etc.). En général, le shampooing est remplacé par un substitut naturel (je déconseille le bicarbonate de soude beaucoup trop alcalin !) telles que les argiles (ghassoul, etc.), noix de lavage ou les poudres de plantes ayurvédiques de type Shikakai, Sidr ou Reetha (elles restent néanmoins aussi asséchantes pour les cheveux puisqu’elles absorbent aussi le sébum et ont souvent un pH plus élevé que le cheveu, mais de façon 100% écolo !).

J’ai un cuir chevelu sensible, irrité : dois-je éviter le shampooing ?

Il vous faut tout d’abord rechercher la cause de votre sensibilité et irritation.
Dans tous les cas, il faudra en effet probablement éviter les shampooings classiques à base de sulfates détergents mais vous tourner vers des shampooing spécifiques adaptés à votre cas. Ces shampooings traitants comportent souvent des ingrédients apaisants pour le cuir chevelu. A noter qu’un cuir chevelu peut justement gratter s’il est sale, auquel cas le shampooing résoudra le souci.

Conclusion

On le voit, il n’existe pas un schéma type pouvant s’appliquer à tout le monde, c’est pourquoi la croisade anti-shampooing ou la propagande visant à culpabiliser les personnes qui se lavent régulièrement les cheveux me paraît injustifiée. Retenez simplement qu’un shampooing est là pour nettoyer et non pour « soigner » vos cheveux. Ses effets plus ou moins asséchants selon sa formulation peuvent être facilement contrebalancés en adoptant les bons gestes et en le faisant suivre des bons soins. Privilégiez un shampooing avec une formulation la plus réduite possible pour limiter tout risque d’allergie ou de réaction. Aujourd’hui, il existe un vaste choix de shampooings sur le marché y compris des poudres ou argiles de lavage si vous souhaitez rester au naturel, donc il n’y a pas raison de ne pas trouver bouteille à sa tête !

[PLUS D’INFOS SUR LE SHAMPOOING POUR CHEVEUX BOUCLES]
L’art du shampooing pour cheveux bouclés : laver ses boucles sans les agresser ?

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *