Masque hydratant pour cheveux secs, bouclés, frisés… : comment le choisir et l’appliquer (1)

L’application d’un soin capillaire compte presque autant que le choix de ses ingrédients et actifs.
Fréquence, technique et temps de pose…, pour tirer pleinement partie de ses bénéfices, découvrez les bons gestes et les astuces des coiffeurs :

MASQUE CAPILLAIRE : MODE D’EMPLOI

Faut-il l’appliquer avant ou après le shampooing ?

Le mieux est de l’appliquer après le shampooing pendant sa douche (il agit pendant le savonnage du reste du corps, 5 minutes suffisent en général pour qu’il fasse effet). Si vous n’avez pas la patience d’attendre dans votre bain, vous pourrez à défaut brumiser vos cheveux (propres) et l’appliquer tout en vaquant à vos occupations.
Pour qu’il soit aussi actif que dans un bain de vapeur ? Faites tremper une serviette dans de l’eau très chaude à essorer avant d’en envelopper la tête.
Rincez et évitez de refaire un shampooing ensuite afin de ne pas éliminer ses actifs tout juste fixés.
Toutefois, pour les cheveux plus fins, certains professionnels suggèrent de faire un shampooing (non détergent) après le masque de sorte à ne pas les « aplatir ».

Fréquence ? « Régulièrement, à raison d’une fois par semaine en climat sec et jusqu’à 3 fois par semaine en environnement humide (associé à un définisseur de boucles ou démêlant anti-frizz à base d’huile de coco)« , préconise Brend Hardgrave, coiffeur chez Redken.
A noter que plus les cheveux sont longs (avec des tiges capillaires « plus vieilles » donc plus fragiles), plus ils nécessitent ce type de soin profond.

Mais gare à « l’over-conditionning » qui correspond à un excès et accumulation de substances additives dans la chevelure pouvant conduire à un cheveu mou et faible, voire à sa casse. Trop de soin tue le soin !


Comment et combien de temps le poser ?

Pour une efficacité optimale, le masque doit être appliqué sur cheveux mouillés, mais bien essorés. Leurs écailles ouvertes sous l’action de l’eau sont tout particulièrement réceptives aux principes actifs du produit. Mais si vos cheveux sont encore dégoulinants, le soin ne pénétrera que peu dans la fibre (les actifs risquant de « glisser »).

Il doit rester posé au minimum 5 minutes pour les cheveux ondulés, 10 minutes pour les bouclés et 20 minutes pour les frisés et crêpus. Le temps de pose dépend aussi du niveau d’endommagement du cheveu ; plus le cheveu est bouclé, plus le temps doit être élevé en général (voir article complémentaire sur la durée de pose du masque capillaire et son mode d’action). Appliquez votre masque uniquement sur les pointes et les demi-longueurs et non sur votre cuir chevelu qui pourrait devenir gras. Du bout des doigts enduisez le produit mèche par mèche en la lissant et la tortillant alternativement (dans l’idéal à faire 2 ou 3 fois).
Un geste qui permettra de faire pénétrer le produit au sein des écailles de la cuticule puis de bien les refermer. Si vous vous contentez de poser le masque uniformément, il n’a plus qu’une fonction de démêlant.

Enveloppez ensuite vos cheveux d’un film plastique, bonnet de douche, papier alu ou serviette chaude selon affinité.
Si vous optez pour cette dernière option, sans doute la meilleure pour la pénétration des actifs dans le cheveu (tout en relaxant et activant la circulation sanguine du cuir chevelu donc source de croissance des cheveux), recouvrez-la, en plus, d’un bonnet plastique afin que l’humidité ne s’évapore pas.

Est-il bon/utile de le laisser poser toute la nuit ?
Les avis sont partagés sur la question… Certains estiment que plus longtemps le masque sera posé sur les cheveux, mieux il imprégnera la chevelure tandis que d’autres considèrent que ce temps supplémentaire n’a gère d’utilité puisque le cheveu étant une « tige morte », il se régénérera pas davantage.
Ces derniers estiment ainsi que l’absorption des substances par le cheveu se fait en général rapidement, pas plus de quelques minutes (une fois gorgé, le produit ne fait que stagner à sa surface). Ce qui signifie qu’il n’y a pas de bénéfice supplémentaire à le laisser davantage que ce qui est mentionné sur son mode d’emploi.
Dépasser le temps prescrit de pose pourrait même graisser et poisser les cheveux.
Il est certain qu’un temps minimal est nécessaire, ensuite à vous de décider en fonction de votre expérience personnelle et des résultats observés !

A noter que seuls les soins qui nécessitent la chaleur pour agir sont des soins réellement profonds qui pénètrent le cortex donc inutile de conserver plus longtemps que le temps requis ceux qui ne font qu’agir en surface du cheveu…

Le rinçage :

Au moment du rinçage, positionnez le jet sur les racines et rincez les longueurs superficiellement, afin qu’elles continuent à s’imprégner pendant quelques temps encore. Si vous utilisez un masque sans rinçage, ne vous rincez pas les cheveux et continuez comme habituellement (coiffure, séchage).
L’astuce: après le rinçage, passez un peigne dans vos cheveux; si vous voyez une petite mousse blanche, l’opération rinçage doit être répétée…
Contrairement à ce que l’on entend parfois, le fait de laisser du produit sur votre cheveu risque de le rendre terne.

Retour à la 1e partie : L’art du masque capillaire : le choisir et l’appliquer pour hydrater et nourrir ses boucles

A voir : en images, la vidéo d’une coiffeuse expliquant comment bien poser son masque

A lire aussi :

11 Responses

  1. le masque de phytojoba pour les cheveux tres secs est tres mauvais il nhydrate ne l achetez pas

    • merci de cet avis, d’après Rita Stiens (auteur de La vérité sur les cosmétiques) ce masque n’est effectivement pas le meilleur produit disponible sur le marché (l’huile de jojoba est présente en trop petite quantité et il y a pas mal d’ingrédients synthétiques)
      Parmi les masques de composition correcte, on trouve par exemple Nutricerat chez Ducray (d’autres références à venir sur le site…) à tarif relativement modéré : je corrige ma suggestion le masque nutricerat est à base de quat (quaternium-26) et de Paraffinum liquidum, ce qui n’est guère naturel et sain pour le corps et encore moins l’environnement.

      Il faut aussi que vous choisissiez un masque qui correspond à votre nature de cheveux (poreux, abîmés, épais ou fins, etc.) : à dominante de corps gras ou de protéines. Tous les cheveux secs ne se ressemblent pas !

  2. Un tout grand MERCI pour ces 2 pages d’article très complet et plein de bons conseils. À l’avenir je laisserai poser mon masque hydratant/démêlant 20′ avec une serviette chaude 🙂
    Quant au bain d’huiles + jaune d’oeuf à poser avant le shampoing, c’est aussi sur cheveux préalablement humidifiés donc? (je le fais toujours à sec) Merci.
    Héloïse

  3. Merci beaucoup pour cet article et tous les autres,mais je suis un peu perdue, faut-il donc faire un bain d’huile puis faire un shampoing puis un après shampoing et enfin un masque, quelle est la différence entre après shampoing et masque ?

    • Tout depend de la nature de tes cheveux et de leurs besoins.
      Pour resumer, plus ton cheveu est sec et/ou abime, plus il aura besoin de soins et de produits.
      tu peux deja demarrer par le minimum: shampooing + AS et si tu penses que ce n’est pas suffisant rajouter un masque, etc, tu peux aussi varier les combinaisons et voir le resultat.
      attention toutefois a ne pas le surcharger et le graisser si jamais il est fin (voir article sur la texture des produits, via le moteur de recherche).

  4. Merci d’avoir répondu aussi vite et pour tes conseils. C’est vraiment compliqué je trouve de prendre soin de ses cheveux, surtout de trouver la bonne routine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *