Peut-on (quand-même) peigner ses cheveux bouclés, crépus ? Le pour et le contre…

Une des règles d’or du soin des cheveux bouclés et frisés est de ne JAMAIS les brosser ou les peigner, du moins à sec. On a toutes eu cette expérience de cheveux mousseux ébouriffés au volume incontrôlable qui part dans tous les sens après un « bon démêlage », en particulier chez le coiffeur(se) ! Peigner cheveux boucles pour et contre et technique pour creer du volume racinesMais le peigne est-il vraiment l’ennemi juré des boucles et est-il à proscrire complètement ? Si non, dans quelles conditions peut-on l’utiliser bénéfiquement ? Examinons le pour et le contre:

Utiliser le peigne ou la brosse sur des cheveux bouclés ou crépus : démêlage et volume

[ Le contre du brossage/peignage des boucles ]
Commençons par un petit rappel des effets de la brosse et dans une moindre mesure du peigne sur nos boucles. Si vous avez déjà fait un peu de lecture sur le blog, en particulier a la rubrique « Comprendre ses cheveux« , vous savez déjà que la cuticule d’un cheveu bouclé est différente de celle d’un cheveu raide, en cela qu’elle présente divers points surélevés (aux « tournants ») en raison de ses spirales qui soulèvent alors ses écailles.
Tous ces points « relevés », zones de faiblesse, exposent la structure interne du cheveu. Dernière caractéristique, les écailles pointent dans des directions différentes, ce qui signifie qu’en passant la brosse ou le peigne on a un résultat « fouillis » car la fibre n’est pas uniforme.

Que se passe-t-il lorsque l’on brosse/peigne ses cheveux ? On perturbe la forme naturelle du cheveu et on va agresser, par friction mécanique, la cuticule au passage en soulevant et en désolidarisant ses écailles.

Brosser ses cheveux boucles peut donner lieu a quelques surprises capillaires (photo: Solangeteparle)

Brosser ses cheveux boucles peut donner lieu à quelques surprises capillaires (photo: Solangeteparle)

Dans son sketch - Les  tue-l'amour- sur Youtube, Norman fait raconte ses deboires lorsqu'il tente de brosser ses cheveux...

Dans son sketch – Les tue-l ‘amour- sur Youtube, Norman raconte ses déboires lorsqu’il tente de brosser ses cheveux, un effet qu’il a baptisé « la coupe de grand mère » !

Résultat: les boucles sont détruites et les cheveux gonflés et mousseux. Si vos cheveux sont fragiles, ils pourront aussi casser au passage…
C’est la raison pour laquelle on conseille en général d’éviter la brosse, de limiter le peigne et de favoriser autant que possible les doigts pour le démêlage (sur cheveux mouillés/humidifiés et « lubrifiés » (AS ou soin hydratant) de préférence car la force de coiffage, contrairement à un cheveu droit, est alors moins forte, i.e moins de frictions).

Bémol : Il est possible de peigner ses boucles sur cheveux secs à la condition que les cheveux soient pré-démêlés aux doigts avec un soin lubrifiant en les peignant depuis la racine pour répartir son sébum (sur le principe de la cure de sébum), cela est même très bon de le faire pour désengorger ses racines grasses et lubrifier naturellement ses longueurs. Cela permet aussi de réduire la fréquence des shampooings. Par contre, il ne faut jamais forcer le peigne dans les cheveux : normalement il doit glisser sur les mèches grâce à l’action du sébum. Selon l’emmêlement et le niveau de frisure, vous pourrez descendre plus ou moins bas.

Pour plus d’infos, voir les articles suivants :
Comment bien démêler ses cheveux bouclés : le choix de son peigne/brosse (1)
Comment bien démêler ses cheveux bouclés : Mode d’emploi par étapes (2)

Les effets du crêpage sur le cheveu

Crêper ses cheveux, c’est à dire les peigner à rebrousse-poil (i.e, de la pointe vers le bas) est aussi généralement considéré comme un facteur d’endommagement du cheveu.
Pourquoi ? Tout simplement parce que les écailles d’un cheveu non abîmé présente des écailles qui pointent vers le bas afin de protéger telle une armure le cœur du cheveu.
En peignant dans le sens contraire des écailles, on va « rayer » ou fissurer ses écailles voir complétement le « dénuder »
Au pire, utiliser des produits coiffants sera moins agressif pour la fibre pour gagner en hauteur/volume, par contre cela peut laisser des résidus pas tres sains pour le cuir chevelu (le shampooinage devient alors nécessaire).
Autre technique douce: Equilibrez les volumes avec des pinces !

Conclusion: si vous aimez avoir des boucles bien définies, lustrées et disciplinées, bannissez la brosse/peigne sur cheveux secs.

[ Le pour du brossage/peignage des boucles ]
Je vous en ai déjà parlé à plusieurs reprises: le cheveu est une matière biologiquement morte, donc « l’endommager » n’est après tout qu’une norme esthétique.
Ce que je veux dire par la, c’est que si vous aimez les volumes aériens et gonflés à bloc, ébouriffer ses écailles et lui donner du coup de l’ampleur ne vous fera pas peur, bien au contraire.
D’autant que vous pouvez moduler ce volume à votre guise.

Gagner en volume cheveux crépus et bouclés (dessus de tête) : crêper pour décoller ses racines

Photo: Mercredi.

Crêpage des racines par en dessous – photo: Mercredi.

Pour bien crêper ses cheveux crépus ou bouclés, la première astuce consiste à n’effectuer ce peignage qu’au niveau des racines ET par en dessous (ne crêper jamais la surface extérieure de vos cheveux !).
Pour cela, on se munit d’un peigne à dents larges (en corne de préférence, qui glisse mieux dans les cheveux) et mèche par mèche, en particulier sur le sommet, les côtés et la base de la chevelure, peignez par petits à-coups secs et vifs, uniquement sur les premiers centimètres partant du cuir chevelu. Vous pouvez aussi crêper, pour cela utilisez un peigne a dent fines.
Effet lifting immédiat ! Cette astuce permet de maintenir le volume aux racines au moins pour la journée.

[ Maxi volume tous azimuts ! ]
Si vous aimez mettre en valeur votre chevelure, vous pouvez accentuer encore ce volume en peignant aussi le dessus de certaines de vos mèches et les pointes qui gagneront aussi en volume (avec des boucles plus compactes et serrées). Le secret est de toujours peigner section par section, en ciblant les zones de peignage dessous, dessus, racines, extrémités (et non pas un peignage des racines aux pointes en un seul passage).

Le fait de crêper les cheveux par en dessous devrait limiter l’endommagement potentiel à une zone non visible.

Peignage des racines par en dessous.

Peignage des racines par en dessous.

Peignage du haut des meches sur le dessus.

Peignage du haut des mèches sur le dessus.

Peignage des pointes des meches sur le dessus.

Peignage des pointes des mèches sur le dessus.

Difference de volume entre une moitie de cheveux peignee et l'autre non.

Différence de volume entre une moitié de cheveux peignee et l’autre non.

Vidéo de démonstration du peignage pour donner du volume (sur cheveux crépus) :

Enfin, certaines personnes pratiquent le brossage/peignage avant de faire leur shampooing/après-shampooing pour éliminer les poussières, résidus et répartir le sébum. Il est vrai que l’opération peut être bénéfique pour aérer le cuir chevelu, mais personnellement je préfère leur éviter cette agression car de toute façon le lavage s’en chargera tout aussi bien… (choix personnel !)

Conclusion: Le peigne, tant décrié, peut donc s’avérer un allié utile pour les personnes aimant le volume, qu’il s’agisse de dynamiser les racines ou de la jouer « crinière de lionne » ou tout simplement comme préparation pré-shampooing !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.