Séchage à l’air libre ou sèche-cheveux ? Avantage et inconvénient (étude dermatologique)

Les dégâts créés par la chaleur aux cheveux sont désormais bien connus. Dans ce contexte, il est généralement recommandé d’éviter le sèche-cheveux électrique et de préférer le séchage naturel à l’air libre. Toutefois une étude dermatologique récente (parue dans les « Annals of Dermatology »*), d’origine coréenne, conclut que le séchage au sèche-cheveux sous certaines conditions serait préférable car moins dommageable pour les cheveux. Essayons d’y voir un peu plus clair sur l’une et l’autre méthode :
Séchage à l'air libre ou sèche-cheveux ? Avantage et inconvénient (étude dermatologique)

Selon les observations de l’étude mentionnée, le séchage régulier des cheveux à haute température serait bien préjudiciable aux cheveux avec des brèches et des fissures apparaissant sur la couche externe de la cuticule au bout de 30 jours. Mais ce ne serait pas le cas avec d’un séchage à basse température, effectué à une distance de 15 cms de la chevelure, qui n’endommage pas sévèrement la cuticule de cette manière. De plus, il permettrait d’éviter l’endommagement de la cuticule interne qui est noté avec le séchage à l’air libre. Au global, il serait donc moins préjudiciable pour les cheveux.

Quésaco ?
Pour mieux comprendre le phénomène, il faut savoir que la cuticule d’un cheveu composé d' »écailles » sur sa surface externe qui le recouvrent et le protègent, comprend également plusieurs autres couches. Sa couche interne la plus profonde, juste avant d’atteindre le cortex (qui correspond à la structure interne du cheveu) est le Complexe de la Membrane Cellulaire ou Complexe Membrano-Cellulaire (CMC) également nommé « ciment intercellulaire ». D’après mes recherches, il s’agit d’un « ciment » de lipides (substances huileuses) et de protéines.
Il maintient la cuticule et fait office de couche adhésive avec le cortex (la structure interne du cheveu) également.
Séchage à l'air libre ou sèche-cheveux ? Avantage et inconvénient (étude dermatologique)

Lors du séchage à l’air libre qui peut prendre un certain temps, il apparaît que l’eau affecte ce ciment interne.
Les scientifiques estiment donc que c’est ce temps prolongé, durant lequel le cheveu reste plus longtemps mouillé, qui en est responsable.
En d’autres termes, le plus longtemps vos cheveux restent mouillés, le plus ce ciment risque d’être abîmé, sous l’effet de la tension causée par la pression de l’eau qui stagne dans la fibre.
Le cheveu s’en trouve donc fragilisé.
Une fois que le CMC est touché, la cuticule peut se « disjoindre » et risque de présenter une surface rugueuse pouvant mener à des fourches ou de la casse.

Section de cheveu montrant les différentes couches de la cuticule qui l'entoure, son cortex et la médulla.

Section de cheveu montrant les différentes couches de la cuticule qui l’entoure, son cortex et la médulla.

Le séchage électrique permet donc de retirer l’eau plus rapidement et éviter ce gonflement néfaste prolongé.
Cette conclusion n’en reste pas moins surprenante par rapport à ce que l’on savait précédemment sur les effets de la chaleur.
La communauté scientifique rappelle qu’une seule étude sur ce sujet ne saurait donc faire autorité et qu’elle nécessite d’être corroborée par d’autres recherches.
En second lieu, l’usage du sèche-cheveux risque tout de même de causer plus de dommages de surface.

Mon opinion sur cette étude :
En tant que fidèle pratiquante du séchage à l’air libre (et n’en souffrant pas trop grâce à l’application d’un après-shampooing hydratant qui contrebalance, je pense, les effets négatifs de l’eau), je ne pense pas passer au séchage électrique qui m’a toujours causé de mauvaises surprises les rares fois où je l’ai utilisé (chez le coiffeur en général !) :
gonflement ingérable, cheveux électriques et boucles mal définies.
L’étude ne précise d’ailleurs pas sur quel type de cheveux l’expérience a été menée (cheveux raides ou autres ?) ni le type de shampooing et conditionneur éventuel (a priori il n’y en avait pas).

En revanche, ce qui me paraît certain c’est que le contact prolongé de l’eau sur le cheveu lui est en effet préjudiciable (j’avais déjà parlé des effets néfastes de l’eau en général sur le cheveu).

La solution pour cela me paraît être de deux sortes : essorer au maximum les cheveux après le rinçage, en position de tête en bas ce qui permet de les « égoutter » au maximum.
Puis, utiliser une serviette ultra-absorbante qui va permettre d’éliminer encore davantage d’eau et donc accélérer le processus de séchage naturel.
Petit rappel : on ne frotte pas « vigoureusement » la serviette sur ses malheureux cheveux, mais on applique des pressions tout du long des longueurs et au sommet.
Opération à répéter plusieurs fois, voire utiliser deux serviettes lorsque l’une est trop imbibée…
Si vos cheveux ne craignent pas trop le sèche-cheveux et n’ont pas de tendance aux frisottis, vous pouvez terminer le séchage avec un sèche-cheveux en mode basse température (et ajouter au préalable une couche de protection supplémentaire sur vos cheveux, même si on sait qu’ils ne sont pas optimaux, ça reste toujours mieux que rien !).
Enfin, essayez lorsque c’est possible, d’espacer les sessions « aquatiques », ce qui préservera d’autant la fibre capillaire.

*« Hair Shaft Damage from Heat and Drying Time of Hair Dryer, Ann Dermatol. 2011 November; 23(4): 455–462. »

A lire aussi :

18 Responses

  1. merci pour l’info, c’est très interessant, j’utilise le sèche cheveux karmin g3 et il m’aide beaucoup pour le brushing mais j’aussi utilise un protecteur de la chaleur pour proteger mes cheveux. 😀

    • je t’en prie, attention dans l’article et dans l’étude ici présentée on ne parle pas de brushing mais de simple séchage à basse température à une distance de 15 cm.
      Le séchage à haute température utilisée pour un brushing à proximité directe du cheveu est lui très dommageable pour le cheveu et bien plus que le séchage à l’air libre…, même avec un protecteur thermique malheureusement.

  2. Bonjour,
    Le séchage au sèche cheveux avec la touche air froid ne serait il pas la solution ?
    merci de ta réponse,
    Luuna

    • eh bien oui, ça pourrait en être une me semble-t-il !
      Il faut tester et voir comment tes cheveux réagissent… en terme de gonflement/frisottis potentiels…

  3. Autre question : une fois secs, les cheveux craignent ils le froid ? faut il les protéger en hiver sous bonnets, capuches.. ? Personnellement je n’aime pas les couvrir, j’ai l’impression qu’ils étouffent. Qu’en penses tu ? merci.

    • J’évite de les couvrir car cela me crée des pellicules et ça assèche les boucles. Maintenant un froid glacial n’est pas idéal non plus
      Un froid tempéré ne va pas les massacrer non plus… Si vraiment le froid est trop intense, une large capuche est suffisante.
      Pour protéger tes oreilles pense aussi aux caches oreilles.

  4. Tout à fait d’accord avec toi : capuche ou foulard sont les seules choses que je supporte pour couvrir ma tête ! c’est marrant que tu parles des caches oreilles, j’ai découvert ça il y a peu ! merci pour tes conseils judicieux 🙂

    • hé hé, je vois qu’on est pareilles 🙂 les caches oreilles sont efficaces en effet, si on a pas envie de mettre sa capuche. Et le cuir chevelu peut respirer sereinement.

  5. Bonjour,
    je découvre votre site avec un mélange de curiosité et de soulagement…..
    En effet, je cherche des réponses à beaucoup de questions concernant les cheveux frisés car je me sens très démunie pour conseiller et guider ma fille de 15 ans qui a de magnifiques mais « ingérables » cheveux blonds frisés de type 3 voire 4 (si j’en croit les codifications indiquées sur votre blog), alors que mon mari et moi avons des cheveux souples voire raides!
    Ses cheveux ressemblent beaucoup à ceux de Nicole Kidman jeune…..le problème de cette référence qui pourrait sembler flatteuse…..c’est que Nicole Kidman semble avoir passé toute sa vie à les défriser…..et je doute de l’efficacité d’un tel exemple pour Téa!
    Je « craque » aujourd’hui seulement, car (alors qu’elle déteste qu’on lui touche les cheveux depuis petite) elle m’a laissé la coiffer hier exceptionnellement!!!…..et qu’elle n’a pas été ma surprise en touchant ce volume incroyable de cheveux et en constatant par moi-même à quel point ils étaient effectivement très très difficiles à coiffer….j’ai mis beaucoup de temps à lui faire une tresse à peu près convenable malgré l’habitude de les faire sur moi depuis toujours….
    J’ai donc recueilli tout un tas de formidables conseils sur votre blog et je vous en remercie sincèrement et je me permets d’ajouter une petite question à vos nombreux tests produits:
    connaissez vous les sèche-cheveux rapid styler (en vente par correspondance), avez vous des retours sur ce produit et pensez vous qu’il soit moins agressif pour des cheveux très frisés si ma fille veut de temps en temps un brushing « lisse »??
    Merci d’avance pour votre attention et votre passion,
    bien cordialement,
    Fred Fleur.

    • Bonjour Fred et merci de votre message, votre fille a de la chance d’avoir une maman aussi attentionnée 🙂
      Je n’ai pas d’avis sur cet appareil car je ne me fais pas de brushing personnellement. La seule chose que je sais c’est qu’un brushing reste moins agressif qu’un lissage chimique. Après cela reste de la chaleur donc cela abîme, plus ou moins (selon l’état des cheveux), malgré tout dans tous les cas, n’oubliez pas d’enduire les cheveux d’un protecteur thermique au préalable même si cette protection reste partielle c’est tjs mieux que rien.
      Côté critères techniques, je viens de trouver qques infos pour vous guider dans votre choix :
      – Pour respecter le cheveu, « les appareils en céramique diffusent une chaleur infrarouge qui sèche de l’intérieur sans brûler. D’autres « cassent » le flux d’air grâce à un ventilateur et le distribuent de façon homogène sur l’ensemble des mèches. »

      – Une bonne puissance : « 2 000 watts, est le minimum si l’on veut un appareil qui chauffe bien, avec un débit d’air suffisant pour sécher vite. » La puissance est aussi nécessaire pour lisser le mouvement de la boucle sans y passer trop de temps…

      – « La fonction Ionic permet de réduire l’électricité statique et de pérenniser l’efficacité des soins capillaires non rincés : le cheveu est plus facile à démêler et à coiffer, plus doux et brillant naturellement.  »

      en espérant que cela vous éclairera quelque peu !

  6. Merci Miss Boucles:)
    Je continue mes recherches….
    à très bientôt,
    Fred Fleur

  7. En général, je préfère le séchage à l’air libre car même si le sèche-cheveux n’était pas préjudiciable, je ne supporte pas le bruit, ça me prend la tête lol

    Et donc, une fois ma crème sans rinçage appliquée et travaillée aux doigts ou peigne (et parfois brosse à picots en bois sans boules), je scrunche délicatement avec un T-shirt pour absorber un max d’eau après (je n’essore pas trop avant car j’aime avoir le temps de démêler mes cheveux humides).

    Mais il m’arrive de façon ponctuelle (quand j’ai un rhume, par exemple) d’utiliser le sèche-cheveux : alors d’abord j’enveloppe mes cheveux dans un T-shirt et j’envoie le sèche-cheveux dessus pendant 5 bonnes minutes ; ensuite, je retire le T-shirt et j’envoie le sèche-cheveux avec diffuseur mais toujours à distance (j’étais au courant qu’il était recommandé de le tenir à 15 cm) du haut vers le bas, pendant 5-10 min, pas plus car le bruit m’agace au plus haut point, je ne contrôle pas.

    Et ensuite, je les laisse continuer de sécher à l’air libre, c’est juste pour réduire le temps de séchage quand je suis enrhumée ou que je dois sortir après.

  8. Combien de temp prend le cheveux pour sèche naturalment

  9. De bons conseils , toutefois je pense comme toi que le séchage à l’ai libre est préférable ! Bisou

  10. Bonjour ! Alors j’ai 14 ans et comme de nombreuses jeunes filles de mon âge j’aimerais savoir si le lisseur est vraiment mauvais si on fait des soins, qu’on utilise des après shampoings et qu’on a les cheveux assez épais ?

    Et aussi j’aimerais savoir comment réparer des cheveux cassants et fourchus?

    J’espère avoir une réponse merci bonne soirée!

  11. oui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *