Ouvrir les écailles/cuticules pour faire pénétrer les actifs dans ses cheveux : une fausse bonne idée ?

Il court dans le petit monde du soin capillaire une idée très répandue selon laquelle il faut « ouvrir les écailles » de ses cheveux pour mieux faire pénétrer les actifs d’un conditionneur (masque capillaire notamment). Et pour cela, il est souvent préconisé de recourir à la chaleur : de la basique serviette chaude au sèche-cheveux jusqu’aux accessoires plus coûteux de type casque radiant ou l’un des derniers gadgets à la mode, le casque à vapeur, le « steamer Huetiful » (par extension le fameux « Steampod » qui se réclame du même principe).

Le nouveau "produit miracle" : le "steam Huetiful" pour faire pénétrer les soins

Le nouveau produit à la mode : le « steam Huetiful » pour accroître la pénétration des soins capillaires


Mais est-il vraiment nécessaire et surtout réellement bénéfique à nos cheveux d’ouvrir ses cuticules ? Et d’autre part quel intérêt présente réellement la chaleur en terme de soin capillaire ?

Pour mieux comprendre les effets de l’ouverture de la cuticule du cheveu, revenons aux fondamentaux :

qu’est-ce que la cuticule du cheveu et comment fonctionne-t-elle ?

Je vous renvoie à 2 articles que j’ai déjà consacrés sur la cuticule : « Zoom… sur la cuticule, première barrière de défense de nos cheveux » et « Morphologie, cycle de vie et propriétés du cheveu ». En résumé, retenez que la cuticule du cheveu est la mince couche qui recouvre toute la surface de la fibre et la protège des agressions tout en lui permettant de puiser et de retenir l’hydratation dont le cheveu a besoin. Elle est formée de cellules incolores, aplaties que l’on nomme écailles et qui se chevauchent à la façon des tuiles d’une toiture. Ces écailles sont maintenues jointes par un ciment riche en lipides (céramides). Aux abords de la « racine », ces écailles, toutes « neuves », sont bien lisses et régulières, impeccablement jointes comme les ardoises d’une toiture. Plus on s’éloigne du cuir chevelu, plus elles apparaissent érodées (dues à l’usure naturelle du temps mais aussi aux agressions subies).

Conclusion : La qualité et la beauté d’un cheveu (brillant, avec une bonne tenue, bien défini…) tiennent donc avant tout à l’aspect de sa cuticule. Plus les écailles sont usées, altérées, sensibilisées, disjointes ou « décollées », plus le cheveu sera terne, rêche, frisottant, prompt à l’emmêlement. Bref : moche et ingérable !

Comparaison des écailles d'un cheveu sain, sensibilisé et endommagé : 3 stades de progression.

Comparaison des écailles de la cuticule d’un cheveu sain, sensibilisé et endommagé : 3 stades de progression.

Ouvrir les écailles des cheveux : que dit la science capillaire ?

Il est préjudiciable aux cheveux d’alterner sans cesse les cycles de cuticules lisses et soulevées (ce que l’on nomme communément des cuticules « ouvertes » et « fermées », techniquement les écailles de la cuticule se relèvent comme une sorte d’hérissement).
Les scientifiques ont en effet constaté qu’une mèche de cheveu coupée et préservée dans un bocal ne souffrait pas des mêmes dommages qu’un cheveu implanté sur une tête. Ceci s’expliquant par le fait qu’il n’était pas lavé et donc ne subissait pas le gonflement inhérent à la pénétration de l’eau engendrant leur affaiblissement.
Par ailleurs, le fait de ne pas brosser ou peigner préserve également la cuticule.

Soulever (ou « ouvrir ») les cuticules est un procédé utilisé par exemple dans les traitements chimiques tels que les défrisage/assouplissement ou la décoloration. C’est notamment en raison de leur impact sur la cuticule que ces procédés sont nuisibles et rendent les cheveux fragiles et abîmés (Journal of Cosmetic Dermatology, pp 180-185, 2003).

On le comprend donc aisément : une cuticule « ouverte » est un problème (et non un bénéfice).
Cela revient à accroître la porosité du cheveu et donc sa vulnérabilité ; il perdra en outre de sa capacité à retenir correctement son hydratation interne qui s’évaporera.
Il reste inévitable de les soulever de temps à autre, en particulier lorsque l’on lave ses cheveux et pour cela il est recommandé d’utiliser un conditionneur pour contrebalancer cet effet négatif et aider la cuticule à se « refermer » du mieux possible. C’est aussi pour cela que l’on recommande d’enduire ses cheveux d’huile de coco en soin avant shampooing pour réduire le soulèvement des cuticules.

Un cheveu doux et brillant aux boucles définies a des écailles fermées lissées

Enfin, rappelons que la première action d’un conditionneur/soin capillaire est justement de lisser la cuticule (i.e la « fermer »). Le cheveu humain a une charge légèrement négative, celle-ci tend à augmenter lorsqu’elle est en contact avec des agents détergents (comme les sulfates des shampooings par ex) ou tout autre facteur l’endommageant. Plus un cheveu est abîmé, plus sa charge est négative et plus ses écailles sont relevées. Le conditionneur capillaire permet de neutraliser cette charge négative par sa charge positive (tensioactifs -ou surfactants- cationiques) et donc de « rabaisser » en quelque sorte les écailles rebelles (pour peu que le ciment qui les lient et la fibre ne soient pas trop endommagés). Il se dépose rapidement en surface sur les zones négatives qui l’attire comme un aimant. Cela ne prend que quelques secondes.

En conséquence, il n’y a donc aucune utilité à soulever la cuticule des cheveux pour attendre que ses actifs pénètrent et fassent effet. Les substances qui peuvent pénétrer le cheveu sont celles qui sont configurés structurellement pour s’infiltrer dans les interstices de la cuticule, en termes de taille, de forme, de charge et de flexibilité. Elles ne requièrent donc pas a priori une cuticule « ouverte » pour le pénétrer.

EN RESUME…
L’ouverture contrainte des cuticules des cheveux n’est donc pas nécessaire ni même souhaitable.
L’ouverture est néanmoins inévitable dans certains cas (cheveux mouillés pour le lavage) et se doit donc d’être compensée par un soin conditionneur approprié qui va refermer les écailles et protéger le cheveu des dommages.

TOUTEFOIS…, si la chaleur n’est pas bénéfique pour faire gonfler la fibre et ouvrir les cuticules du cheveu, elle ne serait pas entièrement à bannir. En effet elle pourrait améliorer l’absorption et l’adsoprtion c’est à dire la fixation des actifs à la surface du cheveu. Pour cela, les études scientifiques conseillent d’élever la température du conditionneur à environ celle du corps (aux alentours de 35°C). Pour ce faire, plutôt que de (sur)chauffer le cheveu directement par un appareil électrique, réchauffez la petite quantité de votre masque conditionneur au bain marie (ou dans un bol d’eau chaude du robinet) puis appliquez sur vos cheveux. Ne jamais chauffer tout le flacon/pot au risque d’altérer les conservateurs qu’il contient et qui empêchent le développement des bactéries ! Cette méthode permet d’éviter de recouvrir ses cheveux d’une surface occlusive (casque, serviette, bonnet) pas forcément très bonne pour la respiration du cuir chevelu.

La chaleur doit donc être très modérée et non appliquée directement sur le cheveu pour éviter ses effets néfastes ou le gonflement de la fibre induit par la vapeur d’eau.

MAJ 2016: Il est à noter que les cheveux crépus ou une frisure de type afro témoignent d’effets positifs de la vapeur d’eau dans leurs cheveux. Ceci peut s’expliquer par le fait que le cheveu afro est moins riche en eau que le cheveu caucasien (selon le Dr Dr Alin Syed). Le cheveu crépu est très hydrophile mais il ne retient pas l’eau qu’il absorbe, ce qui fait que sa sécheresse est en réalité accrue. En conséquence cet apport en eau permettrait de l’assouplir avec des soins gainants et filmogènes nécessaires pour lisser ses écailles et contrebalancer l’accroissement de sa porosité induite par l’humidité sur les cheveux.

—-
* A noter que certains shampooings, utilisant des bases lavantes douces, évitent à la cuticule de se soulever : il s’agit des shampooings à base de tensioactifs non ioniques (voir liste des bases lavantes douces).

** Quelques exemples de tensioactifs (surfactants) cationiques trouvés dans les conditionneurs capillaires : stearalkonium chloride, cetrimonium chloride, dicetyldimonium chloride, behentrimonium methosulfate, behentrimonium chloride, stearamidopropyl dimethylamine, etc.

A lire aussi :

41 Responses

  1. Article très instructif. Merci 🙂

  2. Je suis épaté. Excellent article;
    Et je confirme, ne pas peigner ses cheveux, permet de les maintenir en bonne santé. J’ai arrêté de peigner, et je ne déméle qu’aux doights. Je voulais m’acheter en plus ce fameux huetiful steamer, mais Sa me refroidit, et puis on en a pas besoin.

    Merci pour cet article

    • merci, oui je crois que tu peux économiser de l’argent sur le « Huetiful » (mot impronononçable en plus ! 🙂

  3. salut,
    je pense comme toi qu’il faille « éviter de recouvrir ses cheveux d’une surface occlusive (casque, serviette, bonnet) pas forcément très bonne pour la respiration du cuir chevelu ».
    Pourtant, j’ai lu sur un blog que si l’on emploie des produits humectants il faut les recouvrir : « Il sera important de recouvrir le tout de cellophane ou d’une serviette car ce sont des produits humectants donc le taux d’humidité sera élevée à l’intérieur et l’humectant posé sur les cheveux capturera tout ce qu’il peut et les cheveux en profiteront au maximum donc il est important de recouvrir les cheveux quand les cheveux sont en présence de produits humectants pour ne pas avoir l’effet contraire c’est-à-dire des cheveux asséchés ». Qu’en penses-tu ?
    merci!

    • oui en effet un humectant peut avoir un effet desséchant sous certaines conditions climatiques et quantité.
      après je pense que le pb est que tu ne peux pas garder un cellophane toute la journée, donc dés que tu vas l’enlever tu risques d’avoir le souci.

      • mais si on garde un soin que 30 min (j’ai lu dans un autre de tes articles que les soins ensuite ne font plus d’effet), dans ce cas là on peut couvrir ses cheveux sans avoir peur de les étouffer pas vrai ?
        merci.

        • oui bien sur, a priori ça ne risque pas grand chose sur une durée aussi courte, maintenant je pense que si on peut éviter c’est tout aussi bien pour le cuir-chevelu (du moins pour moi qui ai tendance à faire des pellicules avec les bonnets par ex !).

          • moi aussi ! je pense acheter des caches oreilles pour cet hiver car les bonnets c’est vraiment pas fait pour moi! ^^ merci pour tes conseils, ton site est génial !

          • yep c’est exactement ce que j’ai fait (le cache-oreilles à la place du bonnet) et depuis je n’ai plus eu ce pb de pellicules !

  4. Bonjour Miss boucles,

    C’est un très bon article. Cependant, même si tous les éléments que tu avancent sont étayés par des preuves scientifiques, je reste quand même un peu sceptique. En effet, on écrit partout, et toi également par le biais de tes précédents articles, que la chaleur ouvre les cuticules ce qui permet, je résume, de mieux faire pénétrer les soins. Ce point est très intéressant pour les cheveux à faible porosité puisque ces derniers ont des cuticules fermés. Je ne suis pas certaine que le seul fait de chauffer les soins ou huiles au bain marie permettent de suffisamment ouvrir les cuticules fermés de mes cheveux. J’entends ce que tu veux dire, c’est l’action mécanique qui porte préjudice aux cheveux. Mais en même temps, on ne peut pas comparer l’action mécanique sur les cheveux du défrisage et du steamer. Nous, les filles naturels faisons déjà le minimum avec nos cheveux concernant action mécanique. Personnellement, j’ai les cheveux crépus et j’ai banni le défrisage, le sèche cheveux, les colorations,… Es-il vraiment nécessaire d(‘en faire de même avec mon steamer, qui ceci dit en passant, fait un bien fou à mes cheveux. Alors que faire quand on a les cheveux faiblement poreux?
    De même, un autre point lorsque je lave mes cheveux, je finis à l’eau tiède pour ouvrir les cuticules. Mais si je suis ton raisonnement, je devrais les fermer avec de l’eau froide. Qu’en penses-tu? Mais, si je fais ça le lait capillaire et l’huile que j’applique après ne pénètreront pas. Bref, je suis perdue. Mais, tout ce qui fait partie de cet article sonne juste. Je veux donc essayer.

    • Salut Audrey,
      En effet comme toi avant je pensais qu’il fallait ouvrir les cuticules pour mieux faire pénétrer les soins car c’est ce que je lisais dans la documentation à ce sujet, aussi bien sur le web que dans les écrits de certaines coiffeuses américaines.
      Toutefois, ce principe m’étonnait un peu car il me semblait en contradiction avec l’idée qu’un beau cheveu est un cheveu aux écailles « fermées » c’est à dire lissées et non hérissées, ce qui lui permet de briller et d’avoir une belle douceur.
      Je viens d’avoir connaissance de ces nouvelles études cette année qui ont confirmé mes doutes. Je dois d’ailleurs mettre à jour mes précédents articles sur le sujet en y ajoutant cette nouvelle info (on en apprend tous les jours !:-)

      J’en viens à ton cas, tu me dis avoir les cheveux crépus mais des cheveux faiblement poreux… Je suis un peu surprise car en théorie plus le cheveu est frisé/courbé plus sa porosité s’accroît. Ceci pour des raisons structurelles liées à la configuration hélicoïdale (terme technique !) de la frisure qui font que la cuticule est soulevée/hérissée à chaque « virage » en quelque sorte (la cuticule présentant des sortes de « pics » en raison de la forme irrégulière de la fibre capillaire, à l’endroit où la cuticule se vrille et donc est plus ou moins soulevée : ce soulèvement qui correspond à la porosité expose la structure interne, ce qui affaiblit le cheveu).

      Les cheveux crépus sont ainsi censés, sauf erreur de ma part, être naturellement poreux voire très poreux, ce qui fait qu’ils absorbent beaucoup l’humidité en pays tropicaux par ex, causant gonflement et frisottis.
      A noter qu’un cheveu à faible porosité est un cheveu qui n’a quasiment pas besoin de soins, en effet son aspect est considéré comme sain et possède une belle brillance. Le seul inconvénient de ce type de cheveux concerne la coloration ou les traitements chimiques visant à le modifier (permanente…) car ils ont du mal à pénétrer.

      Toutefois, si ton steamer te donne de bons résultats, je ne peux que t’encourager à poursuivre.
      Mais si jamais sur le plus long terme, tu observais des effets indésirables, il sera peut-être temps de revoir ta routine…

  5. Merci de cette réponse rapide Miss Boucles. Je viens de prendre connaissance de ton retour. Je vais donc essayer, car je suis pour le low manipulation.

    Pour la petite histoire, j’ai toujours eu les cheveux défrisées, depuis l’âge de 12 ans. Et ce n’est que depuis cette année que je m’intéresse particulièrement aux cheveux , et ton site même s’ils s’adressent plutôt aux cheveux bouclés est une véritable mine d’informations, un des sites les plus fournis et les plus documentés. Good job! Pour te répondre, concernant mes cheveux, après avoir fait le test de porosité des cheveux (toucher+ verre d’eau), je suis arrivée à la conclusion que mon cheveux était faiblement poreux. Je m’explique, sous la douche, il met du temps à absorber l’eau, lorsque j’applique les produits il met du temps a absorbé, et il ne vaut mieux pas que j’ai la main lourde, car cela peut virer à la catastrophe. Ils deviennent très facilement poisseux. Pour avoir pas naviguer via des blogs de filles aux cheveux crépus, je note que pas mal sont comme moi, et ont les cheveux faiblement poreux. Par contre, les filles défrisées ont en majorité les cheveux poreux à cause des différents traitements (défrichages, colorations…) qui aggravent de façon définitive la cuticule de leurs cheveux. Néanmoins, malgré ces constats, j’ai bientôt rendez-vous chez l’institut Clauderer. Ils sont équipés de microscopes, je vais donc leur demander de me dire ce qui en est pour la porosité de mes cheveux. Pour une bonne routine capillaire, connaître la porosité de ses cheveux est LA BASE, comme tu l’as rappelé. Ma question est donc la suivante, si je pars de ton article, comment cela impacte ma routine par rapport à ma faible porosité? Je suis déjà adepte du low manipulation. J’utilisais des vapos d’eau que j’ai rapidement laissé tomber car même si cela est bénéfique parce que cela détend mes cheveux, je me retrouvais avec des cheveux secs très rapidement. J’évite tout ce qui est SLS, Paraben, silicone, sans tomber dans la paranoïa, puisque j’utilise lesmasques avant shampoing de LUSH qui conviennent très bien à mon cheveu et contiennnent des SLS. Je ne me lave les cheveux qu’une fois par mois au shampoing, une fois par semaine je fais des cowash et des masques hydratants. Je rince mes cheveux à l’eau chaude. Mais après lecture de ton article, je suis perdu. Par rapport à ma porosité, est-ce que je dois terminer avec de l’eau froide. Mais si je fais ça, est-ce que la crème hydratante et l’huile de jojoba que j’applique après avoir sécher mes cheveux vont pénétrer? J’en profite pour te poser une question un peu hors sujet. Depuis, que j’ai découvert ma texture naturelle, j’adore mes cheveux. Mais du coup, j’ai développé un tic, je n’arrête pas quand je suis seule, ou que je m’ennuie je tripote mes cheveux. En fait, je les prends par la racine, et je détend la frisure, qui revient ilico frisé. Ca me détends. Mais après avoir lu qq uns de tes articles, je pense que j’abime la cuticule de mes cheveux. Qu’en penses-tu? Je pense que tu es la seule à pouvoir me faire arrêter ce tic…lol
    Merci d’avance de ton retour.

  6. Concernant ce point: « Les cheveux crépus sont ainsi censés, sauf erreur de ma part, être naturellement poreux voire très poreux, ce qui fait qu’ils absorbent beaucoup l’humidité en pays tropicaux par ex, causant gonflement et frisottis ». Je pense que c’est l’action de la chaleur ambiante très humide qui permet aux cheveux de se gonfler. En effet, la nature des cheveux crépus n’est pas fait pour évoluer sous les climats occidentaux. Je remarque d’ailleurs que là-bas les filles naturelles ont les cheveux, souples, doux, hydratés, sans pour autant avoir la main lourde avec les produits. Je pense donc que les cheveux crépus sont donc plutôt par nature faiblement poreux, mais là je me base sur une observation empirique.

    • Hello, voici ma réponse à tes deux messages :
      Tout d’abord, je pense que tu ne devrais pas arrêter quelque chose qui fonctionne bien sur tes cheveux et dont tu es contente.
      Ici, je donne les résultats d’études et des principes généraux, après chacune adapte en fonction de ses cheveux. L’essentiel est de trouver qqc qui marche et qui te rende heureuse !:-)

      Ensuite, tu me dis que tes cheveux sont faiblement poreux, ce qui est peut-être possible, je ne suis pas une spécialiste je l’avoue, n’ayant pas les cheveux crépus moi-même, et chaque personne étant différente de toute façon (je me base sur des généralités simplement et des études scientifiques encore une fois, n’ayant pas vu tes cheveux).
      L’autre caractéristique des cheveux crépus est qu’ils sont fins, en général, d’un point de vue diamètre, ce qui peut expliquer l’effet poisseux que tu peux obtenir assez rapidement si tu as la main un peu trop lourde (cette info est d’ailleurs assez contradictoire avec le fait que tes cheveux absorbent lentement l’eau et les produits ? Je me demande si cette caractéristique n’est pas liée à la densité de tes cheveux, si tu en as bp par ex).

      Le truc c’est que si tes cheveux ont une porosité faible, normalement leur aspect doit être plutôt brillant et sain, car les écailles sont bien scellées entre elles. A partir de là, tu n’as pas de raison d’appliquer plus de produits que cela, hormis un bon après-shampooing pour lubrifier un peu la fibre si le sébum a du mal à le faire et à descendre jusqu’en bas, mais guère plus. Ce n’est pas un cheveu « à problème », hormis si tu veux le permanenter ou le colorer comme je le disais précédemment.
      C’est une bonne idée d’avoir un diagnostic sur la nature de tes cheveux, n’hésite pas à revenir m’indiquer le résultat, je suis curieuse ! 🙂

      Sinon, oui je confirme les cheveux crépus défrisés sont en effet d’autant plus poreux.

      Ensuite, concernant les cheveux crépus en milieu tropical, je pense que la chevelure n’est pas vraiment plus facile à gérer dans ces conditions.
      D’ailleurs beaucoup de personnes se défrisent les cheveux dans ces pays également, et utilisent pas mal de produits.
      Il n’est pas spécialement bon pour un cheveu d’absorber autant d’humidité, qui repart ensuite, il y a un effet de va et vient de l’humidité qui abîme la fibre en fait et accroît sa porosité naturelle (ce que l’on appelle fatigue hygrale, voir mon article sur les effets de l’eau sur le cheveu : http://beautiful-boucles.com/eau-cheveux-boucles-secs-effets/)
      Après tout est une question de goût, certaines personnes peuvent aimer avoir un effet volumineux et mousseux. C’est un style et cela va bien à certains visages.

      • Bonjour
        Désolé,je vais un peu m’incruster dans votre conversation.
        J’ai les cheveux crépus et ils sont faiblement poreux comme Audrey, j’ai fait le test avec le verre d’eau, puis avec le touché(mes cheveux sont lisses). C’est également le cas de mes sœurs qui ont les cheveux naturels. Mais aussi de toutes les youtubeuses, bloggeuses, commentatrices (parce que je lis beaucoup les commentaires).. françaises et afro-américaines aux cheveux crépus sur lesquelles je suis un jour tombé. En tapant cheveux crépus et porosité sur Google tu le verra par toi-même. En faite je ne suis jamais tombé sur une fille aux cheveux crépus avec une forte porosité. Comment t’explique cela? Je rajoute que ce n’est pas une attaque c’est de la curiosité lol. Ce que tu dis semble vrai mais en contradiction avec ce que je vois. Du coup je me pose des questions. Sérieux, Je suis complètement perdue!!!
        Par contre il y a des choses avec lesquels je ne suis pas du tout d’accord avec toi. Je suis d’origine africaine plus précisément gambienne. Je retourne souvent au pays et je le vois sur moi-même et sur les femmes noires qui m’entourent. Le cheveux crépus est plus gérable, nécessite même moins de soins sous ce climat , j’ai même pas besoins de mettre de crème durant plusieurs jours, voire une semaine entière. Alors qu’a paris en hiver ou en automne c’est juste impensable. De plus si les femmes se défrisent dans nos pays, ce n’est pas par facilité. Je pense que c’est une très grosse erreur de voir les choses comme ça.Tu sais, en Afrique et en occident d’ailleurs,les cheveux crépus sont considérés comme étant très laids, inesthétiques parfois même sales contrairement aux cheveux raides. Si tu savais toutes les critiques, les remarquables désobligeantes que j’ai reçu de la part de ma famille, de mes amies africaines lorsque je suis revenue au naturel. On m’a dit que j’avais une mauvais influence sur mes sœurs, que je faisais honte à ma mère avec mes cheveux, mais c’était pas faux, elle même me l’a dit. Les noirs et leurs cheveux c’est tout une histoire.c’est beaucoup plus complexe que ça.
        à bientôt

        • Salut Echo, pffiou tu m’écris un roman là :-), tu es la bienvenue pour « taper l’incrust' » !
          N’ayant pas les cheveux crépus, il est vrai que je me base sur des données « scientifiques » en essayant d’être « logique », après je ne prétends pas avoir la science infuse donc je peux me tromper.
          Je reste tout de même dans l’idée que les cheveux crépus ont des écailles plus poreuses, cela me semble cohérent avec leur structure et le fait qu’ils sont très hydrophiles. Le fait qu’ils soient très volumineux va aussi dans le sens de la porosité a priori.
          Maintenant, je respecte les avis contraires, à chacune d’estimer ce qui est bon pour elles.

          Concernant le défrisage, oui c’est une triste réalité et je comprends qu’il soit difficile, au vue des préjugés, d’assumer ses cheveux crépus mais je crois que plus de gens le feront, plus cela deviendra accepté car ce sont de beaux cheveux ! Je l’espère vivement en tout cas.
          Avec de simples cheveux bouclés, j’ai déjà eu droit à pas mal de remarques (du temps où je ne savais pas les gérer) !

          • Tu as sans doute raison, je trouve ton raisonnement logique. Suite à ton message j’ai refait le test, en prenant cette fois des cheveux devant,derrière au milieu et sur les cotés.. A ma grande surprise certains sont restes à la surface et d’autres ont coulés net. Je crois que j’ai des cheveux à forte et faible porosité. Mais dans ce cas là que faire?

          • Hello, tout d’abord il faut savoir que la porosité des cheveux n’est pas une « maladie » 🙂
            C’est dans la nature du cheveu bouclé et encore plus lorsqu’il est crépu d’être à tendance poreuse.
            Un cheveu poreux va se traduire pas un certain aspect qui peut plaire ou pas…: volumineux, « mousse »…
            Tu me demandes que faire ?, mais toi que veux tu obtenir ? qu’est ce qui ne te convient pas dans tes cheveux ?
            c’est par là qu’il faut commencer pour pv te répondre

  7. Merci de ta réponse. C’est très instructif. Concernant ma routine, je pense que je vais quand même essayer tes recommandations. Pourquoi? En fait ayant eu les cheveux défrisés les 3/4 de ma vie, je ne sais pas encore quand mes cheveux vont bien ou pas. Je dois les apprivoiser, les connaître. Disons que j’en suis encore au tâtonnement. J’ai utilisé le steamer parce que j’ai lu que c’était bénéfique à mes cheveux. Néanmoins, je vais quand même essayer, car il est temps que je m’occupe de mes cheveux, et que j’essaie de les comprendre. Pour ce faire, ton site est une grosse mine d’infos. Dernière question, désolée d’insister 😉 Est-ce que tu penses que le « tripottage » de cheveux exacerbé (plus de 15 fois par jour, c’est comme une manie… je les détends et m’amuse avec mes boucles et frisottis que je découvre) peut abîmer les cuticules des cheveux? Après tout, c’est bien le cas pour les peignes, brosses, élastique. Merci de ton retour.

    • je t’en prie, oui effectivement ce n’est pas très bon pour les cheveux d’être « tripotés » car cela les assèche (tu enlèves le sébum avec tes doigts) et tu peux aussi perturber les écailles. Bon maintenant c’est toujours pareil, si tu ne constates pas de soucis particuliers au niveau de tes cheveux, il ne faut pas non plus dramatiser et vivre à sa guise ! 🙂

  8. Merci pour ton retour et longue vie à ton blog!

  9. Bonjour. Si j’ai bien compris le GHE n’est pas nécessaire a partir du moment ou je réchauffe mon huile et vaporisateur avant de l’appliquer? Merci de me répondre

  10. Bonjour ! J’adore lire tes articles ils sont pleins d’infos bonnes à prendre !
    Que penses-tu de la max hydratation method ? Cette methode requiert l’utilisation de bicarbonate de soude pour ouvrir les ecailles…mais les résultats sont flagrants et les boucles sont definies…bref j’ai beau me demander comment c’est possible je ne comprends pas ce qui se passe sur le cheveux !!

    • Salut, tu as la réponse ds l’article : ouvrir les écailles endommage les cheveux…

      • Oui mais au vu des résultats…c’est vraiment étonnant je trouve ! peut-être que ce n’est pas une routine durable c’est vrai, et qu’avec le temps les cheveux risquent de ne pas suivre…

        • Oui probablement l’ouverture régulière des écailles finira par leur être néfaste.
          Après je ne connais pas cette méthode, en quoi cela consiste exactement stp ?

          • C’est une tecnique avec beaucoup d’étapes mais en gros :, on commence par laisser poser un mélange d’une demie cuillère à soupe de bicarbonate de soude et de 80mL d’après shampoing à laisser poser entre 15 et 60 min (il y a deux autres alternative à ce masque : une avec du bicarbonate de soude(toujours) et l’autre avec du vinaigre de cidre (50/50 eau/vinaigre)
            Ensuite on laisse poser un apres shampoing soit toute la nuit ou sous un steamer.
            Puis on aplique de l’argile (je ne sais pas si il faut laisser poser)
            Ensuite on applique un apres shampoing sans rinçage puis un gel. Voilà J’espère que mes explications sont à peu près claires 🙂

  11. Je doute que tu puisses faire subir ce traitement sur le long terme à tes cheveux sans les endommager…
    Le bicarbonate de soude est un alcalin.

  12. Bonjour, votre site est plein de informations et je ne me lasse pas de lire vos articles. Je lis très souvent qu’en Afrique les cheveux crepu sont plus doux, plus hydrate, c’est totalement faux . Ils sont sec ou qu on soit et ils vont du crepu au vraiment crepu.ces derniers sont très sec et difficile à peigner, voilà pourquoi ici les femmes gardent les cheveux naturels court, ou les lavent moins souvent pour ne pas affronter chaque semaine le démêlage et le temps de mise en forme . ma chevelure est defrise et pour ma part je m en sors mieux avec cette texture, merci pour vos conseils , keep the good work

    • merci de ton message Lily !
      Oui c’est vrai qu’on entend souvent que les cheveux crépus se portent mieux en climat africain.
      Je pense que ce doit être vrai toutefois pour le cuir chevelu pour des questions de taille des pores.

  13. Bonjour, je cherche un moyen de rendre mes cheveux moins poreux. J’aimerais trouver des produits qui aident à garder les écailles des cheveux fermés. Pouvez vous me conseiller ? Merci d’ avance.

  14. bjr, intéressant et étonnant.
    j’ai lu que, pour faire un soin, se serait bien d’ouvrir les écailles avant le soin, ensuite faire le soin et ensuite refermé les écailles.
    qu’en pensez-vous svp ?

    • dsl, quand je disais soin, je voulais dire masque.
      dsl aussi car j’ai oublié de dire qu’en refermant les écailles en même temps que le shampoing.

      • Salut Steph, oui c’est l’idée couramment répandue qu’il faille « ouvrir les écailles du cheveu » pendant un soin avec application de chaleur.
        Or un cheveu avec des écailles « ouvertes » c’est à dire hérissées est un cheveu qui est justement poreux, sec et mousseux/pailleux.
        Ce qu’on cherche justement à obtenir est l’inverse : refermer c’est à dire bien lisser les écailles le long de chaque fibre.
        C’est l’objectif du masque… dc pas de nécessité d’ouvrir quoique ce soit…

        • merci, oui je suis d’accord mais aussitôt presque je referme les écailles.
          donc du coup, j’ouvre, j’hydrate mieux, et je referme

          • en fait le fait de relever les écailles est qqc à éviter de façon générale car elles se remettent moins bien après, l’idéal serait de ne jamais y toucher, ce qui n’est bien sur pas possible ds les faits puisqu’on manipule tjs un minimum ses cheveux. Le moins on les « dérange »/désorganise le mieux c’est 🙂
            Ah autre chose, le fait d’appliquer une source de chaleur pour une meilleure pénétration du produit n’a pas de base scientifique, sauf s’il comporte des éléments thermo actifs comme les aldhéides par exemple.
            Le produit va se déposer là où le cheveu en a besoin et s’il n’y pas besoin et bien il ne se dépose pas tout simplement. Parfois le mieux est l’ennemi du bien…
            Après chacun fait comme il le sent bien sur !

  15. tu m’as interpellé quand tu as dis que les écailles se refermerait mais mal, j’y ai pensé aussi mais là, je prendrai un risque en effet. en + j’ai les cheveux fins et secs.
    ou on trouve les thermo actifs stp ?

    • pour te donner une image, c’est un peu comme si tu avais un vase fêlé et que tu me disais, je vais d’abord casser un peu plus le vase pour mieux le recoller ensuite avec du coup plus de fissures à recoller…
      un exemple de composant thermo actif sont les aldhéydes (formaldehyde, etc.) comme dans le produit Aphogee ou dans les lissages brésiliens (voir mon article : http://beautiful-boucles.com/soins-proteines-cheveux-crepus-boucles-produits-utilisation-composition-conseils-et-recettes/)

      Ceci étant dit, les cheveux crépus apprécient les effets de la vapeur chaude sur leurs cheveux car cela aide à les détendre a priori (il est vrai qu’un produit va par contre mieux pénétrer sur une fibre capillaire détendue ou étirée de sorte à bien couvrir toute la surface), mais pour le autres cheveux il n’y a pas de nécessité.

      • merci, je me posais qd mm la question mais tu m’as ouvert + les yeux car mm si je referme les écailles se n’est pas sur qu’elles se referment bien.
        bonne continuation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *