Quelle est la meilleure huile pour ses cheveux : huile pénétrante ou non ?

Une question qui revient est quelle huile choisir pour hydrater et nourrir ses cheveux ? Après avoir récapitulé les caractéristiques des principales huiles végétales capillaires, voici en complément un point sur les différents pouvoirs de pénétration des huiles et leur intérêt pour les cheveux. En d’autres termes: quand utiliser une huile pénétrante ou une huile qui enrobe juste la fibre capillaire (filmogène) ?

La structure moléculaire compacte de certaines huiles peuvent pénétrer l’intérieur du cheveu tandis que d’autres huiles adhèrent uniquement à sa surface.


Qu’appelle-t-on « huile pénétrante » pour les cheveux ?

Une huile dite pénétrante d’un point de vue capillaire est une huile dont la structure moléculaire lui permet de franchir l’enveloppe externe du cheveu (sa cuticule) en s’infiltrant dans ses écailles pour atteindre sa structure plus profonde c’est à dire son cortex (voir l’anatomie du cheveu pour plus d’infos).
C’est leur forte teneur en acides gras à courte ou moyenne chaîne, plus ou moins saturés, qui leur confère cette capacité à être (plus ou moins) absorbés par le cheveu de par leur petite taille et leur polarité (c’est à dire des atomes dont la charge positive est attirée par la charge négative des acides aminés de la kératine capillaire qui est d’autant plus négative si elle est abîmée).

On distingue:
– les huiles riches en acides gras saturés qui sont les plus pénétrants comme l’acide laurique (de petite taille et possédant de plus une grande affinité avec les protéines du cheveu), myristique, palmitique, stéarique, caprylique, caprique (moyennes chaînes entre 14 et 18 atomes), etc.

– les huiles riches en acides gras monoinsaturés comme l’acide oléique contenu dans l’huile d’olive, disposant d’une structure moléculaire plus compacte semblant aussi pénétrer rapidement dans la tige capillaire.

En revanche, les acides gras polyinsaturés (comme les acides linoleiques et linoléniques qui sont des acides gras essentiels contenus respectivement dans l’huile de tournesol et de bourrache par exemple) ne pénètrent pas la structure du cheveu, du fait de leur molécules inadaptées au complexe membrano-cellulaire du cheveu (le ciment inter-cellulaire qui lie les écailles du cheveu entre elles et qui est le chemin emprunté par les molécules pour leur diffusion dans la kératine du cheveu) (Ref: Mapping penetration of cosmetic compounds into hair fibers using time-of-flight secondary ion mass spectrometry (TOF-SIMS) S. B. Hornby, Y. Appa, S. Ruetsch and Y. Kamath).

L’huile de noix de coco est l’huile qui pénètre le mieux le cheveu de l’intérieur selon les études scientifiques actuelles.

Quelles sont les huiles végétales à haut et moyen pouvoir de pénétration pour les cheveux ?

On trouve notamment l’huile de noix de coco parmi les huiles à forte pénétration (prouvé scientifiquement, Journal of cosmetic science 54.2, 2002: 175-192.). L’huile de babassu et le beurre de murumuru comptent aussi parmi les corps gras aptes à pénétrer le cheveu.

Parmi les huiles à pénétration moyenne, on compte notamment: l’huile d’avocat (composée notamment d’acide oléique et palmitique, attention huile assez lourde qui convient mieux aux cheveux moyens à épais), l’huile d’olive (acides oléiques), l’huile de palme (acides palmitiques), l’huile de ricin (acide gras à chaîne courte monoinsaturé), l’huile d’amande douce (riche en acide oléique et palmitique) ou l’huile de sésame.

L’huile d’argan, très populaire pour le soin des cheveux, contient une proportion importante d’acide oléique ainsi qu’un peu d’acide stéarique et palmitique et donc pourrait aussi avoir certaines propriétés de pénétration, néanmoins sa consistance visqueuse la rend difficile à retirer sur les cheveux fins. Il n’y a pas d’étude scientifique prouvant leur pénétration toutefois, il s’agit de suppositions basées sur leur composition (Secondary ion mass spectrometric investigation of penetration of coconut and mineral oils into human hair fibers: relevance to hair damage. Ruetsch SB, Kamath YK, Rele AS, Mohile RB. pg Journal of Cosmetic Science 169-184, 2001 ).

Autres substances pouvant être absorbées par le cheveu: la Vitamine E et le Tocophérol

La vitamine E est considérée comme un agent hydratant très bénéfique pour les cheveux comme pour la peau en raison de sa capacité à pénétrer sous leur surface. Des études ont montré que l’acétate tocophéryle (acétate de vitamine E) pénètre directement le cortex du cheveu. Elle se dépose aussi en quantité significative à la surface des cheveux abîmés ou présentant des irrégularités/porosités. Elle serait en outre dotée de propriétés anti-chute des cheveux et enfin en tant qu’anti-oxydant puissant, elle protège aussi les cheveux des radicaux libres du soleil. L’huile de germe de blé et l’huile d’avocat sont toutes deux riches en vitamine E et tocophérol.

Quels sont l’intérêt et les bienfaits d’une huile pénétrante sur les cheveux ?

Les huiles pénétrantes sont particulièrement utiles lors du shampoing. L’acide laurique, en particulier, vient renforcer la fibre capillaire en se fixant aux protéines du cheveu tout en empêchant l’entrée excessive d’eau (fatigue hygrale). Elles créent aussi un léger film gras protecteur à la surface du cheveu que certaines utilisatrices apprécient (effet moins gras qu’une huile qui se dépose en surface).
Précaution d’usage: certains cheveux (afros notamment) constatent parfois une sécheresse causée par l’acide laurique donc vérifiez que vos cheveux le supportent bien avant de poursuivre son application (faire un test sur 1 ou plusieurs mèches au préalable par exemple : voir article complet sur l’huile de noix de coco)

Pour quel(s) type(s) de cheveux les huiles pénétrantes sont-elles adaptées ?

D’après diverses sources, les cheveux qui profitent tout particulièrement des bienfaits des huiles pénétrantes sont les cheveux abîmés, défrisés et épais car les acides gras vont notamment combler leurs fissures et brèches internes.
Elles sont ainsi souvent conseillées pour les cheveux à forte porosité (à noter que plus un cheveu est bouclé -degré de frisure- et/ou abîmé plus il sera poreux pour des raisons structurelles).

Comment utiliser et appliquer les huiles pénétrantes pour les cheveux ?

Elle se prêtent particulièrement bien à un bain d’huile avant le shampoing ou avant une baignade pour protéger le cheveu. Plus vous laissez de temps (jusqu’à 12 heures) l’huile poser, plus le cheveu absorbera l’huile.
L’huile de noix de coco est ainsi la plus populaire des huiles pour protéger les cheveux en limitant l’entrée de l’eau dans le cheveu qui déforme (par son gonflement) la fibre et perturbe l’alignement de ses écailles. Elle est aussi la seule huile qui permet de diminuer la déperdition de protéines lors du lavage (Rele, Aarti S., and R. B. Mohile. “Effect of mineral oil, sunflower oil, and coconut oil on prevention of hair damage.” Journal of cosmetic science 54.2 (2002): 175-192.). Autres avantages de l’huile de coco, son poids moléculaire léger permet de ne pas trop poisser les cheveux et de convenir ainsi aux cheveux fins. Elle aurait aussi des vertus anti-pelliculaires.

En revanche les huiles pénétrantes seront moins efficaces pour gainer l’enveloppe externe du cheveu (sa cuticule) et lisser ses écailles, qui permet de donner aux boucles plus de définition, de brillance et de douceur.
En effet, leur mécanisme d’action implique qu’elles ne restent pas à la surface du cheveu mais viennent se nicher progressivement dans sa structure interne (cortex). Pour gainer de l’extérieur vos cheveux, privilégiez donc plutôt les huiles non pénétrantes (voir ci-dessous).

Qu’appelle-t-on huiles non pénétrantes (ou filmogènes/enrobantes) ?

De façon logique, ces huiles sont toutes celles qui ne pénètrent pas la cuticule du cheveu car elles sont contiennent une grande quantité d’acides gras à chaîne longue et sont faiblement saturées.
Elles se fixent en revanche sur son enveloppe externe. Ce qui n’est pas un défaut !
Elles agissent ainsi comme le sébum et forment un film lipidique autour du cheveu, ce qui va le lubrifier, l’assouplir et lisser ses écailles pour plus de brillance (si toutefois le cheveu n’est pas trop graissé, l’effet serait alors inverse). De même que le sébum, elles forment un premier barrage contre une entrée excessive d’humidité qui déforme et perturbe l’alignement de ses écailles.

Quelles sont les huiles peu ou pas pénétrantes pour les cheveux ?

L’huile de jojoba est la plus réputée car sa composition est proche du sébum, ce qui en fait l’huile la plus légère et la moins collante de toutes les huiles végétales capillaires.
Autres huiles non pénétrantes: l’huile de tournesol, de soja ou encore de maïs, etc.
L’huile de germe de blé riche en acide linoléique est aussi une huile filmogène intéressante.

Pour quel type de cheveu, les huiles non pénétrantes/filmogènes sont-elles adaptées ?

Elles conviennent bien aux cheveux fins non abîmés qui ont simplement besoin d’un coup d’éclat ou d’une aide à la définition des boucles sans être alourdis.

Comment utiliser et appliquer les huiles végétales non pénétrantes sur ses cheveux ?

Ces huiles peuvent être utilisées sur les pointes en guise de sérum ou les mèches/boucles particulièrement desséchées pour leur donner un peu d’éclat et aider à leur définition tel un soin sans rinçage. L’addition d’une huile et d’un soin sans rinçage paraît un peu excessive mais tout dépend de l’état de sécheresse de vos cheveux.
A doser progressivement pour éviter de graisser.

[Articles connexes sur le sujet des huiles capillaires, huiles végétales et soins naturels pour les cheveux]

Hydrater et nourrir les cheveux secs : Bienfaits et inconvénients des huiles végétales

Questions-réponses sur les huiles végétales : choix et mode d’emploi (2)

Comment nourrir ses cheveux secs avec un bain d’huile capillaire ?

A lire aussi :

3 Responses

  1. Merci beaucoup ! Encore un super article !

  2. merci pour tous les conseils

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *