La porosité naturelle des cheveux bouclés/frisés/crépus due à sa forme : le critère structurel

porosite naturelle cheveux frises crepus structure du cheveuJe reçois régulièrement des commentaires de lectrices s’interrogeant sur le niveau de porosité de leurs cheveux. Vous connaissez sans doute le test du verre d’eau qui a une certaine notoriété sur la toile et dont j’ai aussi parlé, aux côtés d’autres techniques d’évaluation. Mais parfois ces tests ne sont pas toujours concluants. Aujourd’hui, je vais ajouter un article complémentaire, forte d’un peu plus de connaissances sur le sujet, pour vous aider à mieux comprendre ce phénomène. En effet, dans le cas des cheveux bouclés, frisés ou crépus, un critère fondamental et assez logique est à prendre en compte :

Qu’est-ce que la porosité capillaire et quel rôle joue-t-elle ?

Tout d’abord, petit rappel sur ce que l’on nomme « porosité »: on appelle porosité, la plus ou moins grande capacité d’un cheveu à laisser passer l’eau à travers sa fibre, telle une éponge. En d’autres termes, le niveau de cohésion des écailles qui le recouvrent, formant sa cuticule. Un cheveu très poreux par exemple aura des écailles « espacées » car moins solidarisées et hérissées (donc « prenant l’eau » très facilement, barrière hydrophobe faible) à l’inverse d’un cheveu peu poreux dont les écailles serrées seront étroitement scellées et lisses le long de la fibre capillaire (grande capacité hydrophobe, ne laisse pas passer trop d’eau).

Le « problème » de la porosité (si tant est que cela en soit un !) c’est que le cheveu pourra manquer de brillance (ne renvoie pas bien la lumière) et d’autre part le sébum, « l’huile de beauté » naturelle du cheveu ne va pas bien s’écouler le long de sa fibre ce qui lui donnera un aspect volumineux/mousseux « frisottant » du à la fois aux écailles relevées et au manque de lubrification.
Les soins dits hydratants ou nourrissants visent donc en général à réduire (au moins temporairement) cette porosité et augmenter la cohésion des écailles et renforcer la barrière hydrophobe du cheveu.

Les cheveux bouclés, frisés ou crépus sont naturellement poreux !

Là, où je veux en venir maintenant c’est sur ce qui détermine la plus ou moins grande porosité. Je l’ai écrit dans mes précédents articles : le cheveu bouclé est naturellement poreux.
Pourquoi ? En raison de sa forme tout d’abord, la cause est donc prioritairement structurelle.

La structure en hélice des boucles, un facteur de porosité

En théorie plus le cheveu est frisé/courbé plus sa porosité s’accroît.
En effet la configuration « hélicoïdale » (terme technique !) de la frisure fait que la cuticule est soulevée/hérissée à chaque « virage » en quelque sorte.
La cuticule présentant des sortes de « pics » en raison de la forme irrégulière de la fibre capillaire, à l’endroit où la cuticule se vrille et donc est plus ou moins soulevée : ce soulèvement qui correspond à la porosité expose la structure interne, ce qui affaiblit le cheveu. Cette irrégularité entraîne aussi une kératinisation inégale, avec beaucoup de kératine à l’intérieur des boucles, et moins à l’extérieur. La kératine donne au cheveu son élasticité et sa souplesse ainsi que sa résistance, qui s’avère moindre chez les cheveux bouclés en raison de leur diamètre inégal.

Le cheveu crépu est torsadé et aplati. Cette forme est programmée dans sa racine incurvée. Chaque point où se vrille le cheveu soulève ses écailles et représente une zone de fragilité avec un risque de casse accru.

Le cheveu crépu est torsadé et aplati. Cette forme est programmée dans sa racine incurvée. Chaque point de torsion, où le cheveu se vrille, correspond à un soulèvement de ses écailles et représente donc une zone de fragilité avec un risque de casse accru.

Ainsi le test du verre d’eau ou encore les personnes qui pensent que leurs cheveux sont peu poreux parce que le mouillage de leur chevelure prend du temps n’est pas pertinent. En effet, dans le premier cas le cheveu peut présenter des résidus de produits coiffants ou de corps gras et dans le second, cela est souvent dû à une chevelure épaisse ou très bouclée qui ralentit l’infiltration de l’eau.

La grande porosité des cheveux crépus et l’absorption de l’humidité de l’air

Autre conséquence des vrilles : le sébum qui ne s’écoule pas ou pas bien et « aggrave » encore cette porosité.
Insuffisamment lubrifiée par le sébum, la cuticule ne peut pas jouer efficacement son rôle de barrière contre l’évaporation de l’eau contenue dans le cheveu mais aussi de protection de sa structure interne (cortex).

La très grande porosité des cheveux crépus, par exemple, explique aussi leur capacité à absorber l’humidité, c’est un cheveu très hydrophile (beaucoup « d’espaces/trous » dans les écailles laissent passer l’eau), ce qui le rend in fine d’autant plus sec en accroissant la porosité par le passage et la sortie de flux d’eau important qui gonfle la fibre capillaire et hérisse un peu plus encore ses écailles (voir article sur les effets de l’eau sur le cheveu), d’où également sa forme très volumineuse.
Cela peut aussi induire une fatigue hygrale de la fibre capillaire.

Caractéristiques d’un cheveu peu poreux (faible porosité)

A la différence un cheveu raide dit « sain », peu poreux, aux écailles bien serrées, va former un bouclier solide hydrophobe contre l’humidité et préservera donc ainsi mieux l’alignement de ses écailles (et donc sa brillance et lubrification/hydratation par le sébum). Les cheveux peu poreux sont en général soyeux et brillants mais peuvent souffrir d’un manque de souplesse, de mouvement et de volume (plutôt raides tels les cheveux asiatiques pour prendre le plus extrême exemple). Les pointes néanmoins tendent à être plus poreuses quelle que soit la nature du cheveu (érosion naturelle induisant le soulèvement des écailles capillaires).

En conclusion, si vous avez les cheveux bouclés, vous pouvez déjà considérer, sans plus de test, que vos cheveux sont plutôt « très poreux » comparativement à des cheveux non bouclés. Si vous avez les cheveux très bouclés/frisés jusqu’à crépus, vous pouvez estimer qu’ils sont « très très poreux ». Si en plus de tout cela vous les abîmez par la chaleur ou traitements chimiques, là vous avez des passoires !

NB : A noter que la forme très frisée des cheveux afros est à l’origine conçue pour protéger le crâne du soleil et est donc adaptée à son milieu d’origine. En effet en émergeant du derme, couché le long de la peau du crâne et non tout droit, il occupe densément la moindre parcelle du cuir chevelu et le protège de toute brûlure solaire. La nature est bien faite même si les « normes de beauté » la contrarient souvent ! A nous de ne pas se laisser influencer par ces dernières et de les réinventer : -)

Voir aussi ma vidéo sur le sujet de la porosité des cheveux qui résume et complète cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.