L’art de sécher ses boucles : microfibre, « plopping », froissage (scrunching), diffuseur…

Shampooiner et « après-shampooiner » correctement ses boucles sont les bases d’une belle chevelure. Mais ne gâchez pas vos efforts par un séchage inapproprié ou bâclé !

Cette ultime étape déterminera la beauté de votre coiffure finale. Diverses techniques existent pour éviter les frisottis et maîtriser le volume.

Attention : Les cheveux mouillés absorbent toutes les poussières et polluants qui flottent dans l’air comme de vrais buvards. Si, en plus, ils sont épais et qu’on les attache, alors le cuir chevelu reste en contact prolongé avec l’humidité et d’éventuels résidus de produits mal rincés, ce qui peut le déséquilibrer, avec, à la clé, irritations, pellicules…

SECHAGE NATUREL :

A l’air libre :


Munissez-vous d’une serviette en nid d’abeille ou mieux en microfibre (très absorbante et douce pour le cheveu, elle accélère le temps de séchage et réduit les frisottis) ou en viscose de bambou (4 fois plus absorbante que le coton et écolo-solidaire ; elle possède de plus des qualités bactériostatiques) que vous enroulerez autour de vos cheveux afin qu’elle aspire la plus grosse partie de l’humidité. Ne laissez pas les cheveux plus de 3-4 minutes car ils risquent de sécher en créant des frisotis. Le but est de laisser la serviette sur la tête juste assez de temps pour absorber l’excès d’eau.


Puis, pressez chaque section de cheveux délicatement, sans frotter, pour ne pas perturber les boucles. Frotter les cheveux mouillés pour les sécher peut rendre leur surface rugueuse et conduire à la casse ou à trop s’étirer. En effet, la friction soulève la cuticule et peut créer des nœuds. « Pas de séchage vigoureux à la serviette, il est préférable de conserver un cheveu gorgé d’eau, le poids de celle-ci évitera trop de volume au séchage. » recommande Romain, coiffeur créateur.

– Ensuite, démêlez avec un peigne à très larges dents toujours dans l’optique de ne pas “casser les boucles » (voir article « Comment démêler ses boucles sans les casser ? »)

– Vous pouvez à ce stade enduire les longueurs d’un soin sans rinçage (leave-in) hydratant ou de coiffage à la texture plus ou moins riche selon votre nature de cheveu. Ayez la main légère néanmoins (l’excès de produit coiffant pouvant conduire à des problèmes d’accumulation sur les mèches qui se ternissent ou se durcissent). Pour l’appliquer vous pouvez torsader vos boucles afin d’aider à les dessiner.

– Enfin, laissez-les sécher à l’air libre sans y toucher (et encore moins les brosser !) afin de conserver la bonne définition des boucles. Vous pouvez occasionnellement froisser doucement les mèches et redonner du tonus aux boucles si vous constatez un trop grand relâchement.

La technique du « froissage-yoyo » (scrunching) : pour des boucles hautes et rebondies

Le froissage (scrunching) est une technique de séchage des boucles. Il s’agit de donner du ressort aux boucles en les faisant « rebondir » des pointes vers la racine tel un mouvement de yoyo à l’envers, tête en bas (pour un max de volume) ou tout simplement tête droite inclinée d’un côté puis d’un autre.
Mise à jour 2017 : depuis l’apparition de cette méthode, quelques variations de la gestuelle ont été mises au point pour l’améliorer (voir article : Tête en bas ou en haut : la meilleure position pour appliquer ses soins sur cheveux bouclés ?)

La vidéo ci-dessous illustre ce geste spécifique à répéter en cours de séchage (après avoir enduit vos cheveux d’un soin hydratant ou coiffant sans rinçage) :

A noter qu’il est aussi possible d’effectuer ce mouvement après avoir séché vos cheveux et appliqué vos produits coiffants, en particulier pour éliminer les éventuels effets « carton ».
On parle alors de SOTC : Scruntch out the crunch, comme l’illustre la vidéo ci-dessous :

La technique de la serviette vrillée (ou plopping) : pour un volume maîtrisé et des boucles bien définies

Cette petite gymnastique capillaire vous aidera aussi à conserver les boucles et à maîtriser leur volume pendant le séchage (à l’air libre ou au sèche-cheveux) :
sechage-cheveux-boucles-plopping2
– Placez une serviette (ou un tee-shirt) sur une surface plane (table basse/chaise…), penchez vous au-dessus et placez vos cheveux en veillant à ce que les boucles soient bien toutes au centre.
– Tirez sur la serviette en la plaquant contre le haut et les côtés de la tête.
– Entortillez ses extrémités jusqu’à former deux grosses vrilles près des oreilles que vous fixerez en les attachant ensemble derrière la tête. Vaquez à vos occupation ainsi en attendant que les cheveux sèchent.
– Enlevez ensuite la serviette et agitez doucement la tête pour mettre les boucles en place. Pour plus de fixation, vaporisez ou appliquez du gel en pressant les boucles de bas en haut (« froissage-yoyo » ci-dessus). Vous pouvez aussi en appliquer un peu avant de poser votre serviette.

La vidéo ci-dessous de Jessicurl illustre cette technique qui demande un peu d’agilité 🙂

AVEC UN SECHE-CHEVEUX :

Autant que possible le sèche-cheveux est à proscrire car sa chaleur dessèche le cheveu.

– Si vous tenez vraiment à l’utiliser, choisissez un séchoir avec diffuseur qui épouse la forme des boucles, sans les casser (le séchoir seul détruit leur souplesse).
– Optez pour la puissance moyenne, moins nocive. Les soins nourrissants devront être alors maximisés, sans oublier un soin thermo-protecteur (qui protège les cheveux de la chaleur du sèche-cheveux).
-Ne collez surtout pas l’embout du sèche-cheveux sur les cheveux eux-mêmes. Maintenir une distance d’environ 20 cm de votre tête.

Un bon compromis : après avoir pré-séché vos cheveux avec une serviette, terminez le séchage au diffuseur, jusqu’à ce qu’ils soient complètement secs.
Commencez par le sommet et descendez jusqu’au bout lentement : le sèche-cheveux doit être positionné dans le sens des cuticules pour les refermer et conserver leur brillance.
Si vous souhaitez maximiser le volume, vous pouvez les sécher tête en avant, du bas vers le haut (voir article :
Comment sécher ses boucles avec un diffuseur pour plus de volume ?)
Plus la chaleur du diffuseur est élevée, plus il y a de volume pour un « effet sauvage ». Il faut donc mettre plus de produits coiffants si on prévoit de régler le séchoir sur haute température. Plus la chaleur et la puissance sont faibles, moins il y a besoin de produits, et moins les cheveux auront de volume.

En finition, un souffle d’air froid permet de fixer et de donner de la matière.

Autres idées de séchage et de coiffure : après avoir appliqué une mousse bouclante, séparez la chevelure en deux (raie au milieu ou sur le côté), et faites deux grosses torsades vers l’arrière, sur cheveux bien mouillés. Rassemblez les deux torsades avec une pince, séchez au diffuseur. Passez les doigts dans les cheveux dénoués.

Pour maîtriser le volume : aplatissez vos racines avec 2 bandeaux larges et laisser sécher naturellement avant de finir au séchoir.

A lire aussi :
La méthode du (Cross) « Wrap » pour discipliner ses cheveux sans brushing !
Comment sécher ses boucles avec un diffuseur pour plus de volume ?

A lire aussi :

10 Responses

  1. J’ai découvert la mine d’or d’informations qu’est ce site il y a peu, et je dévore littéralement tous les articles. Extrêmement bien écrits, organisés, clairs et précis, beaux résumés des différentes techniques, textures de cheveux etc.. Bref j’admire tout ce boulot très pro, un super super boulot d’ailleurs, alors merci ^^

  2. Tout d’abord, merci pour ce très bon site, je sais d’avance que je vais y passer du temps car tous les articles semblent intéressants.

    J’ai une question à propos de cet article en particulier; Il est dit que pour le séchage naturel avec serviette « Ne laissez pas les cheveux plus de 3-4 minutes car ils risquent de sécher en créant des frisotis »; Mais dans la technique du plopping, on recommande de laisser sécher les cheveux dans la serviette… Du coup y-a-t-il des frisottis avec cette technique ? Peut-on employer une serviette en microfibre ou viscose de bambou avec le plopping ? Et combien de temps faut-il laisser la serviette, peut-on la laisser la nuit ?

    Merci pour votre éclairage.

  3. Moi quand je fait le scruching je met un petit peu d’huile de coco,afin de donner du tonus au boucles 🙂

    • merci de l’astuce ! 😉

      • Derien !Dans mon cas,mélanger à un leave in (ou crème sans rinçage) et l’huile de coco ça me réduit considérablement le volume!Mais n’en met pas beaucoup sinon ça risque de devenir trop gras ^^

  4. Bonjour tout le monde ! En fait, j’utilise le hair diffuseur, depuis 2 mois, mais j’ai constaté qu’il asséchait mes cheveux. J’ai comparé, ou je ne sais pas, peut-être que c’est le fait que je mets trop de produits.

    Attends, au fait, je lave mes cheveux, je les pré-sèche un peu avec la serviette (qui n’est pas en matière naturelle), ensuite, j’utilise le hair diffuseur, et je vois que ça fait me donne vraiment des boucles vraiment très sèches, bien dégoûtantes, et ensuite, je pars généralement au sauna, et là c’est pire ! Aidez moi s’il vous plaît. Qu’est-ce que je dois faire ?

  5. URGEEEENT
    Bonjour a tous , alors moi j’ai un cheveux de type bouclés, très bouclés (3b) . Et je voulais vous demander si je pouvais réduire le volume et detandre les boucle en même temps car les boucles prennent trop de place dans plus de volume . maintenant j’ai acheter un mélange de huiles que j’utilise chaque semaine , maintenant la vrai question : «  »est ce que c’est possible si je fais des bains d’huiles une fois par semaine est ce que les boucles se détendront et le volume pourrait diminuer ? » »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *