Les shampooings bios et les bases lavantes naturelles (douces) abîment-ils les cheveux ? (non !)


La question peut paraître saugrenue mais elle m’a bien été posée par une lectrice suite à l’avis de sa coiffeuse : « J’ai adopté tes produits bio (cf : ma routine capillaire ici avec les produits Melvita que j’affectionne), j’en ai parlé à ma coiffeuse qui me dit que les bases lavantes naturelles qu’il mettent dans les shampoing bio abîment encore plus les cheveux que le sulfate contenu dans les shampoings classiques.. Qu’en penses tu ? » J’avoue que ces propos ici rapportés m’ont fait bondir. Je me suis demandée si cette coiffeuse avait vraiment toute sa tête quand elle a osé débiter une telle ineptie…

Au début donc je me suis vraiment demandée sur quoi pouvait bien s’appuyer cette coiffeuse pour énoncer une telle critique. J’ai donc d’abord répondu à cette lectrice que les coiffeurs sont en général pro-chimiques et anti-bios, quitte à ce que cela leur ruine la santé (cf : article sur les maladies professionnelles courantes des coiffeurs : http://beautiful-boucles.com/les-coiffeurs-victimes-de-la-cosmetique-petrochimique/)

Ensuite, après avoir un peu plus réfléchi sur l’origine de sa réflexion (j’aime bien comprendre le pourquoi du comment en général !), j’ai réalisé qu’en fait cette coiffeuse raisonnait en suivant le discours des grosses marques de cosmétiques qui consiste à faire croire qu’un shampooing est un soin, en le truffant d’agents conditionneurs synthétiques en général.
Or, si l’on réfléchit un peu et que l’on écoute ce que préconisent les dermatologues, qui sont à mon avis bien plus fiables…, un shampooing n’est normalement pas destiné à soigner les cheveux en leur apportant un effet cosmétique de beauté quelqu’il soit. Un shampooing ne devrait d’ailleurs pas être appliqué directement sur les longueurs.
Il doit être employé sur le cuir-chevelu en vue de le nettoyer, c’est à dire le débarrasser des résidus divers et l’assainir.

On utilise ensuite un après-shampooing ou un masque pour le soin à proprement parler et l’aspect esthétique.

Dés lors, en effet, si l’on se contente d’utiliser un shampooing bio (à base lavante douce) sans autre soin ensuite, les cheveux garderont leur aspect naturel, qui n’est en général pas très glorieux (les longueurs étant des tiges mortes d’un point de vue biologique). Un coup de pouce (de vernis) cosmétique est en général toujours nécessaire, surtout en cas de cheveux secs pour les gainer et leur donner de la brillance.

Toutefois, il est clairement abusif et faux de dire qu’une base lavante douce d’un shampooing bio « abîme » !
Il n’abîme rien, bien au contraire, il lave tout en douceur le cuir-chevelu qui n’est ainsi pas encombré ou obstrué par de quelconques agents graissants ou coiffants, sans aucun risque d’irritation et sans dessèchement puisque non détergent.
A vous ensuite de le compléter par le produit de votre choix pour mettre en beauté vos boucles.

A lire pour plus d’infos :
L’art du shampooing : comment laver ses boucles sans les agresser

Qu’est-ce qu’un shampooing vraiment doux pour les cheveux ? (liste sulfates)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.