Coiffer et mettre en forme ses cheveux bouclés au quotidien et au naturel : ma méthode (sans gel ni chaleur) + vidéo

Dans cet article, je vous présente ma méthode de coiffage au quotidien de mes boucles qui me permet notamment de maîtriser le volume et d’éviter le gonflement. En effet il y a quelque temps, je me suis rendue (bravement !) chez le coiffeur pour réaliser mon carré dégradé dans la masse pour désépaissir le volume (article prévu à ce sujet). Comme d’habitude, j’ai eu droit à un shampooing à base de sulfates bien détergents (je vais chez Tchip) même si j’ai réussi à le faire limiter à un seul au lieu des 2 lavages normalement pratiqués.

Des pinces plates larges et un peigne en corne à dentition large et fine suffisent pour bien se coiffer !

Des pinces plates larges et un peigne en corne à dentition large et fine suffisent pour bien se coiffer !

Résultat quand je suis sortie, outre le fait que la coupe était ratée (dégradé « normal » et non « dans la masse » comme demandé), j’avais les cheveux bien mousseux et broussailleux, ce qui me donnait encore plus de volume. Cool ! Bref, de retour chez moi, j’ai pu redonner une forme correcte (i.e, boucles bien définies et volume -à peu près- maîtrisé) à mes cheveux en suivant ma méthode habituelle. Voici mes astuces pour arriver à ce résultat :

[NB :Tutoriel vidéo en bas de l’article ]

Si vous avez déjà lu les articles de ce blog, vous savez déjà qu’une boucle bien définie et maîtrisée repose sur une cuticule bien lissée, c’est à dire avec des écailles bien alignées et couchées le long de la fibre et non pas rebiquées/hérissées.
Plusieurs facteurs permettent de favoriser cet état : le sébum qui lubrifie la fibre et également la forme du cheveu, plus il est droit, plus ses écailles seront bien alignées.
Ce qui signifie que le cheveu bouclé, naturellement (très) poreux (voir article) est doublement désavantagé dans ce domaine, ce qui lui donne sa tendance naturelle à un aspect mousseux, volumineux et sec.
Si en plus vous rajoutez des traitements agressifs qui vont endommager d’autant sa précieuse cuticule, vous vous retrouvez avec des cheveux comme ma photo ci-dessous…

Alors comment remédier aux cheveux broussailleux et mousseux ?
Le plan d’action se compose de deux « volets » :
Le(s) soin(s) conditionneur(s) (dits « hydratant » ou « nourrissant » même si l’effet est purement cosmétique). Ils vont en fait pallier l’absence de sébum sur la fibre pour lubrifier les écailles, former un film protecteur, colmater les éventuelles brèches et donc aider temporairement à lisser/sceller les écailles entre elles.
Le coiffage et séchage sont aussi une seconde étape très importante en imprimant mécaniquement sur la fibre une forme et en contrôlant les frisottis et le volume.
« La coiffure de séchage » est donc particulièrement importante tant pour la mise en forme que la texture de vos cheveux, en particulier s’ils sont bouclés et épais.
En laissant ses cheveux sécher librement, sans attache, ils risque de prendre une forme « fouillis » et volumineuse.

Matériel : Il faut se munir d’un peigne (de préférence en corne ou antistatique) à dentition large et fine ainsi que de pinces plates de plusieurs tailles dont des modèles longs et le plus larges possibles.

Mes cheveux

Mes cheveux en sortant de chez le coiffeur, après un shampooing détergent ayant desséché mes cheveux 🙁

Ma méthode est donc la suivante :

1e étape L’après-shampooing :
Après-shampooinage des cheveux (longueurs uniquement, on insiste sur les mèches plus « rebelles », dans mon cas il s’agit des mèches frontales, en lissant le produit sur la fibre vers la pointe. L’après-shampooing doit contenir des actifs gainants pour cheveux secs ou endommagés ou encore « lissant », de préférence naturels pour le respect de la planète 🙂
Si besoin vous pouvez faire précéder d’un shampooing en cas de cuir chevelu sale.
Voir ma méthode pour l’application du shampooing et de l’AS, tête en bas (vidéo).
Profitez-en aussi pour pré-démêler aux doigts votre chevelure pendant le rinçage et l’application de l’AS.

2e étape Essorage :
Essorez bien vos cheveux et absorbez (en pressant délicatement vos longueurs) un maximum d’humidité à l’aide d’une serviette en microfibres (pas de serviette éponge qui provoque des frottements de la fibre). Et surtout pas de sèche-cheveux !

3e étape Démêlage :
On démêle, tête en haut, en douceur avec les doigts et le peigne côté dentition large. Après le conditionneur et sur cheveux humides, cette étape devrait se faire sans trop de mal, en particulier si vous avez bien pré-démêlé pendant le lavage.

Etape 3bis intermédiaire facultative : Application d’un soin sans rinçage
Si vos cheveux ont vraiment une nature très mousseuse : vous pouvez appliquer un soin supplémentaire sans rinçage de type, crème, lait ou sérum hydratant/lissant.
Choisissez une texture plutôt légère (à base d’eau) et ayez aussi la main légère car cela peut vite donner un effet gras, alourdi ou poisseux aux boucles. Ciblez les pointes.
Testez l’effet obtenu avec ou sans, et aussi plusieurs dosages.

4e étape Coiffage/Mise en forme-Fixation/Répartition du volume :
Coiffez selon le style souhaité. Personnellement, j’ai un carré avec une raie sur le côté et une mèche avant un peu plus courte balayée sur le front.
Ma méthode est donc la suivante :
Pour éviter d’avoir trop de volume sur les côtés, ma première astuce est de « basculer » une partie de ma chevelure latérale vers l’arrière, après avoir tracé ma raie sur le côté. Pour cela j’effectue deux séparations au niveau des oreilles.

Séparation de la chevelure au niveau de l'oreille pour limiter le volume à l'avant.

Séparation de la chevelure au niveau de l’oreille pour limiter le volume à l’avant.

Je lisse ensuite à l’aide de la dentition la plus fine du peigne chaque mèche frontale de part et d’autre de la raie et je les fixe derrière chaque oreille à l’aide de pinces plates (si possible grand format, pour un meilleur « lissage »). N’hésitez pas à en employer plusieurs, pour vous assurer d’une bonne tenue et d’un bon « étirement » pendant le séchage.

Lissage au peigne de la mèche frontale,et fixation bien tendue à l'aide d'une pince derrière l'oreille.

Lissage au peigne de la mèche frontale,et fixation bien tendue à l’aide d’une pince derrière l’oreille (capture de la vidéo de tutoriel).

Cette technique permet d’obtenir une ondulation plus souple sur ma mèche avant et de réduire le volume sur les côtés (au niveau des joues). Ayant un visage rond, ce n’est pas très flatteur d’avoir trop de volume au dessus du menton. Dans l’idéal, le volume et les boucles doivent se dessiner à partir du menton (et si l’on y parvient, avoir aussi un peu de volume sur le dessus de tête, racines décollées).
Cela ne reste qu’une question de goûts bien sûr, mais ce sont les « règles de visagisme » habituelles et sur moi cela s’avère plutôt pertinent.

Fixation finale des mèches des deux côtés de la raie après séparation en trois de la chevelure (capture de la vidéo de tutoriel)

Fixation finale des mèches des deux côtés de la raie après séparation en trois de la chevelure (capture de la vidéo de tutoriel)

5e étape : Séchage
Une fois mes deux mèches latérales bien fixées, ne reste plus qu’à laisser sécher à l’air libre. Par contre je n’attache pas le reste de mes cheveux lorsqu’ils sont mouillés (chignon ou queue de cheval) pour deux raisons : la première, cela peut attirer des pellicules (voir article sur les facteurs déclencheurs de pellicules, facteur n°3), la seconde cela peut casser le mouvement des boucles ou créer des démarcations pas toujours très seyantes.

6e étape : Retrait des pinces et finalisation de la mise en forme
En général, je sors comme ça avec mes pinces, ça donne un effet un peu lissé/plaqué qui n’est pas ridicule et au bout d’une heure c’est (quasi) sec (le temps de finir de se préparer et d’un trajet dans le métro par exemple !).
A ce stade, il est temps de retirer les pinces délicatement et d’aérer un peu les cheveux pour leur redonner du mouvement et effacer le côté « figé ». Pour cela, je passe délicatement mes doigts entre les mèches et je décolle un peu les racines. Je peux aussi repasser certaines mèches vers l’arrière, si je trouve qu’il y a toujours trop de masse sur les côtés.

Résultat final, en comparaison avec la photo précédente, on voit que l'effet broussailleux des mèches frontales a disparu. La texture est beaucoup plus soyeuse, les boucles mieux définies et le volume maîtrisé. La mèche avant a aussi pris une jolie forme ondulée.

Résultat final, en comparaison avec la photo précédente, on voit que l’effet broussailleux des mèches frontales a disparu. La texture est beaucoup plus soyeuse, les boucles mieux définies et le volume maîtrisé.
La mèche avant a aussi pris une forme ondulée bien dessinée au lieu du « truc fouillis » initial 🙂

Si je veux un effet plus lisse de ma frange, je laisse les pinces plus longtemps, parfois je laisse une ou deux petites pinces toute la journée pour maintenir mes cheveux, si je les sens un peu « fous ».

Finitions facultatives : une fois secs, si vous constatez que certaines mèches frisottent/moussent toujours un peu, appliquez un peu de crème/sérum hydratant en ciblant ces zones « rebelles ».

Après cela, on ne touche plus et ça tient toute la journée ! 🙂

Tutoriel vidéo récapitulant les différentes étapes :

A lire aussi :

3 Responses

  1. Article super intéressant! J’ai les cheveux courts et le visage rond et j’ai toujours un problème avec la coiffure parce que je ne peux pas avoir les cheveux longs car ils sont beaucoup trop fins, mais je galère un peu pour « arranger » le volume de mes cheveux courts avec mon visage. Je vais essayer ta technique du coup, ça peut m’aider. Et du coup est-ce que tu a demandé au coiffeur de te sécher les cheveux avec un diffuseur à la fin?

    J’attends avec impatience un article sur ta coupe dégradée, je dois aller chez le coiffeur bientôt et je ne sais pas trop quoi lui dire à part que je veux du volume mais coupé de façon à éviter l’effet « triangle »…

    Encore merci pour tes articles et tout le travail que tu fais sur ce blog.

    • merci ! j’espere que cela va t’aider.
      non je ne fais jamais de sechage electrique car ca m apporterait trop de volume.

  2. Hello!

    Magnifique boucles,j’adore OWO!!J’ai une petite question,alors mes boucles sont un peu plus serré que les tienne (pas beaucoup non plus) et j’ai les cheveux qui m’arrivent presque au épaule mais j’hésite de les couper ou non car si je l’ai coupent j’ai peur qu’il y ait TROP de volume (je n’aime pas vraiment le volume) que ce que tu me conseille?

    Merci!
    Ines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *