Quels sont les actifs hydratant nos cheveux : humectant, filmogène ou émollient…

Huile végétale ou acide aminé ? Céramide ou glycérine ?… Pas facile de choisir et de se repérer parmi les nombreux ingrédients destinés à hydrater nos cheveux.
Si chacun de ces actifs possède des vertus hydratantes, leur rôle n’est pas tout à fait le même. Certains sont dits « conditionneur » (ou « émollient »), « filmogène » ou encore « humectant ». Pour résumer, alors que le premier rétablit la cohésion cellulaire du cheveu, ces derniers l’aident à retenir l’eau et même à la capter.

D’origine naturelle ou synthétique, apprenez à les identifier dans la composition INCI de vos cosmétos et à les équilibrer, en fonction de vos besoins, de la nature de vos cheveux jusqu’au climat où vous vivez… La clé pour trouver le bon après-shampooing, masque ou encore soin de coiffage qui vous convient :

Il est important de bien connaître les besoins de ses cheveux afin d’éviter que les produits utilisés n’aient l’effet inverse escompté, abîmant au lieu de réparer.

Pour vous aider dans vos choix, voici un petit récapitulatif des principaux agents hydratants capillaires, par grande famille, ainsi que leurs propriétés respectives, souvent complémentaires (à noter que certains actifs peuvent cumuler plusieurs propriétés).

Pour rappel, l’hydratation capillaire consiste principalement à maintenir ou augmenter la teneur en eau de la fibre capillaire et colmater, au moins provisoirement, les dommages subis (altération de la cuticule mais aussi de la structure interne, le cortex fait de kératine). Objectif : des cheveux doux et lisses !
A cette fin, les cosmétiques hydratants agissent indirectement, en reproduisant les mécanismes naturels de la peau :

Gainer/sceller la cuticule pour maintenir la teneur en eau du cheveu :

1/ LES FILMOGÈNES : Leur rôle est de freiner l’évaporation de l’eau c’est à dire les PIE (pertes insensibles en eau).
Les agents filmogènes ne pénètrent pas le cheveu : ils agissent en surface en renforçant ou en restaurant le film hydrolipidique.
Ils recouvrant le cheveu d’un film protecteur pour le rendre plus résistant aux cassures, plus lumineux, sans le graisser ni l’alourdir en surface

On distingue :
Les filmogènes hydrophiles :
Ce sont de très grosses molécules capables de « capturer » de nombreuses molécules d’eau, créant ainsi un « hydrogel » (ou hydrocolloïde), qui forme en surface un film hydraté. Celui-ci freine l’évaporation de l’eau, mais laisse le cuir-chevelu respirer. Les principaux filmogènes hydrophiles sont les suivants :
* des protéines : collagène, élastine
* des glucides complexes : GAGs ou glucosaminoglycanes (acide hyaluronique, chondroïtine sulfate), chitosane, polymères hydrophiles d’origine végétale (galactomannanes, xyloglucanes, polysaccharides, mucopolysaccharides…)
* la gélatine, le gel d’aloes (Aloe vera)…
* des polymères de synthèse : dérivés des alcools polyvinyliques, carbopol…

Les filmogènes hydrophobes (également appelés « agents occlusifs ») :
Plus efficaces, ils réduisent les PIE de plus de 98%. ils forment un film totalement imperméable à la surface du cheveu mais sont controversés car leur texture grasse et épaisse pouvant alourdir le cheveu et empêcher le cuir-chevelu respirer (mais les soins ne doivent s’appliquer que sur les longueurs).
En outre, certains d’entre eux d’origine synthétique (la vaseline, la paraffine (Paraffin), l’huile de vaseline, petrolatum) n’ont aucune affinité biologique avec les constituants naturels du cheveu.

Côté naturel, on trouve l’huile d’amande douce (Prunus amygdalus dulcis oil), l’huile de germe de blé, le beurre de karité (Butyrospermum parkii butter).
Les cires sont aussi des agents filmogènes qui s’opposent efficacement à l’évaporation de l’eau. La plus employée demeure la cire d’abeille (Cera alba). On trouve aussi d’autres cires végétales come les carnauba, riz, candellila…

Rétablir la structure de la cuticule et de la fibre capillaire :

2/ LES ÉMOLLIENTS CONDITIONNEURS : Ils colmatent les cuticules et la structure du cheveu en lissant et comblant leurs microfissures.
Les agents émollients assouplissent et protègent la surface du cheveu. On les qualifie parfois d’agents restructurants. Ils s’opposent aussi à l’évaporation de l’eau, mais pas aussi efficacement que les agents filmogènes (sauf si on les applique en couche épaisse). En revanche, comme ils sont constitués de lipides naturels, ils sont aptes à pénétrer et donc à restaurer plus profondément le cheveu.
Il s’agit essentiellement des beurres et huiles végétaux, mais également des graisses animales et des lipides libres (acides gras, alcools gras, esters d’acides gras, sphingolipides, céramides…). Leur action est durable sur la qualité du cheveu (améliorent la qualité du ciment lipidique, augmentant ainsi la résistance du cheveu vis-à-vis de la déshydratation). Il est souvent conseillé d’associer les huiles végétales à des agents humectants (cf: ci-dessous) pour une meilleure hydratation (pour combiner la capacité à attirer l’eau et l’empêcher de s’évaporer..

Capter les molécules d’eau et les fixer dans les cheveux :

3/LES HUMECTANTS (plus d’infos : Liste des humectants – cosmétiques, soins capillaires cheveux)
Ils agissent en profondeur : comme de minuscules éponges, leurs molécules attirent et retiennent l’eau provenant de l’intérieur et de l’extérieur, puis les fixent dans le cortex (la structure faite de protéines de kératine du cheveu). Ils sont en effet capables de pénétrer au sein même des cellules, puis d’y attirer et retenir l’eau grâce à leurs propriétés hygroscopiques, c’est-à-dire « avides d’eau ».br />
Les plus connus, glycérol (ou glycérine) et urée, sont employés depuis des décennies :

Le glycérol possède un fort pouvoir hydratant et ses effets persistent au moins 24 heures. Il est généralement présent entre 3 à 10% dans les cosmétiques, car au-delà il a tendance à les rendre collants et il pourrait même dessécher en attirant l’eau à la surface. Le glycérol peut être d’origine animale ou végétale, les cosmétiques bio ne faisant appel qu’à la forme végétale.

L’urée n’est pas hygroscopique en tant que telle mais elle rend les cellules plus hydrophiles. Elle est obtenue exclusivement par synthèse, selon un procédé non polluant, et son usage est autorisé dans les cosmétiques bio.

Les acides aminés: Ce sont les molécules de base des protéines. Très efficaces, ils sont le plus souvent présents dans les cosmétiques sous forme de mélanges (hydrolysats de protéines, notamment collagène ou élastine).

Les lactates et l’acide lactique font partie des « acides de fruit » (alpha-hydroxyacides ou AHAs).
Le yaourt est ainsi source de nombreux agents humectants (lactose, acides aminés…), mais surtout d’acide lactique. Comme c’est une émulsion, il constitue une excellente base pour des masques mêlant ingrédients hydrosolubles et liposolubles. A utiliser uniquement sous forme de masques frais, il ne se conserve pas.

Les sucres simples (hexoses, pentoses) sont très hydrophiles, ce qui contribue à expliquer les propriétés hydratantes des ingrédients sucrés (miel, fruits…). Le miel apporte aussi d’autres éléments nutritifs (minéraux, oligo-éléments, AGI, nombreuses vitamines…).

Attention toutefois car les humectants, « amis » des cheveux déshydratés peuvent aussi devenir leurs pires ennemis s’ils ne sont pas utilisés dans des conditions adéquates…
Les conditions climatiques impactent en effet le comportement des humectants : utilisés dans un climat trop humide ou trop sec, ils peuvent avoir des effets néfastes sur les boucles (en créant des frisottis par un excès d’absorption d’eau dans le premier cas et en les asséchant dans le second cas en aspirant l’humidité du cortex).

Tableau récapitulatif des actifs hydrantants par grande famille :

actifs-hydratants-cosmetiques-cheveux

En conclusion : les meilleures formules cosmétiques hydratantes combinent donc au moins un agent humectant avec un agent filmogène ou émollient : pour attirer l’eau dans les cellules et l’empêcher de s’évaporer.
N’oubliez pas de vérifier aussi, outre les substances actives d’hydratation, les autres composants de la formulation comme les émulsionnants, antioxydants, ou encore conservateurs, qui peuvent influencer l’effet plus ou moins hydratant d’un produit.
Exemples :
Un excipient peut altérer la barrière cutanée ou au contraire avoir un effet réparateur sur cette structure.
Une émulsion sera plus hydratante qu’un gel parce qu’elle contient des lipides qui diminuent l’évaporation, un émulsionnant qui fixe les corps gras dans le ciment du cortex et de l’eau qui est maintenue in situ par l’occlusion partielle résultant de la présence de corps gras. La sécheresse est souvent liée à une altération de la fonction « barrière » de l’enveloppe du cheveu.

A lire aussi :

Hydrater, oui mais pas graisser !

Source: Feminin bio

A lire aussi :

40 Responses

  1. Bonjour,
    pourriez-vous svp m’expliquer la différence entre un ingredient hydrophobe et un ingredient occusif?

    je vous remercie

    Sabrina

    • Bonsoir Sabrina,
      Alors pour vous répondre dans la famille des agents filmogènes on distingue en fait des actifs plus ou moins occlusifs donc plus ou moins hydrophobes (ou hydrophiles) c’est à dire bloquant plus ou moins l’humidité tant extérieure qu’intérieure.
      Les hydrophobes la bloquent complètement (action occlusive) tandis que les hydrophiles peuvent malgré tout laisser entrer et sortir un peu d’humidité.
      Les hydrophobes sont les plus efficaces pour stopper l’évaporation de l’eau interne et les frisottis (liés au temps humide qui fait gonfler le cheveu) mais peuvent être lourds pour la chevelure en particulier si vous avez les cheveux fins ou très poreux.
      Une petite rectification de l’article au passage : un cheveu ne « respire » pas (matière morte) c’est le cuir chevelu qui respire mais tous les soins sont à appliquer sur les longueurs et non sur le cuir-chevelu (sauf prescription dermatologique particulière)
      En espérant vous avoir éclairé (c’est un peu complexe j’en conviens !) et n’hésitez pas si vous avez d’autres questions 🙂

  2. Bonjour,

    J’ai les cheveux bruns foncés ( couleur naturelle) avec des mèches blondes, ils sont super secs, fins et souples, dans un premier temps je souhaite les réparer ( en ce moment je fais des masques maisons huile miel œufs, shampoing sans sls et séchage sèche cheveux pro) ils sont très emmêlés et ternes, que pensez vous d’une cure forcapil, qu’avez vous a me proposer. Dans un second temps je vais être confrontée à un autre problème car je vais quitter la France pour un pays très humide et mes cheveux gonflent et frisotent, j’ai déjà testé le lissage brésilien mais trop cher, j’aimerai une solution à long terme, je viens de prendre connaissance du shampoing phytosolba phyto liss, pouvez vous m’aider, merci ( désolée j’ai été un peu longue)

    • Salut Nadège,
      il est difficile de te conseiller sans voir tes cheveux…
      Je remarque différentes indications : tu as des mèches donc tes cheveux sont sensibilisés par cette agression chimique (à éviter si tu peux).
      ensuite tu dis que tes cheveux sont fins donc en général il faut avoir la main légère avec les textures que tu utilises sous peine de les saturer très vite d’où l’effet terne.
      Tu dois aller vers des textures plus légères (http://beautiful-boucles.com/hydrater-ou-nourrir-ses-cheveux-limportance-de-la-texture-cosmetique-pour-de-beaux-cheveux/). Le masque maison que tu me décris me parait un peu trop gras.
      Pour ton shampooing, bannis non seulement le SLS mais aussi l’ALS.
      Prends un simple shampooing doux et ensuite un après-shampooing traitant hydratant. Pré-démêle avec tes doigts tes cheveux dans ta douche.
      Evite le sèche-cheveux (asséchant), utilise une serviette en microfibre très absorbante.
      Regarde ma routine capillaire cela pourrait te convenir (http://beautiful-boucles.com/less-is-more-pourquoi-il-suffit-de-peu-pour-avoir-de-belles-boucles/)

      Si tu vas dans un pays humide, tu auras besoin d’un leave-in filmogène (sérum anti-frisottis), souvent à base de silicones. Je ne sais pas si celui de Phyto que j’utilise peut suffire en climat tropical. Evite les produits à base d’humectants (protéines…) qui risqueraient de faire trop gonfler tes cheveux en absorbant l’humidité excessive de l’air.
      Perso, je n’aime pas les silicones mais si ça ne te dérange pas, on dit que les produits John Frieda sont très efficaces.
      Le pb avec les produits à base de silicones c’est que tu risques d’être obligés d’utiliser un shampooing plus décapant.

      Bon courage !

  3. Merci miss boucles, ce qui est certain c’est que je ne vais plus faire de mèches, je vais appliquer tes conseils, et te ferai un petit retour qui pourra d’ailleurs servir à d’autres lectrices, encore merci 😉

  4. Bonjour,
    j’ai beaucoup de mal avec mes cheveux je les lisse tous les matin et meme 3 à 4 fois dans la journée j’ai les cheveux qui poussent mais avec l’utilisation du lisseur ils se cassent de plus j’ai beau les lisser des que je sors dehors par temps humide ou non mais cheveux font n’importe quoi ils gonflent frissent ils prennent l’humidité à la moindre goutelette d’eau ou temps humide je ne sais plus quoi faire. je fais souvent des bains d’huile d’olive de monoii et meme de ricin qui favorise la pousse d’apres ce que j’ai pu entendre et lire sur des forum. Je fais beaucoup de masque maison a base d’avocat ou de miel ou d’oeuf etc. Je les lave tous les matins utilise tous les matins le seche cheveux et le lisseur et meme avec un serum avant le lissage mais cheveux sont sec terne frisote a moindre occasion. J’aimerai si vous le pouvez me conseillé des produits des shampoing des apres shampoing qui fonctionne vraiment je suis pluss attiré par les produits de pharmacie ou de chez le coiffeur. J’ai les cheveux qui m’arrive dans le cou alors imaginez ce que sa fais quant il frise par temps humide ^^.
    Merci de votre reponse 🙂 Aurore

    • Bonjour Aurore,
      Je crains que ton problème ne soit lié aux traitements que tu infliges à tes cheveux et qu’ils ne peuvent plus supporter : la chaleur (du sèche cheveu + lisseur !). Ces deux instruments, utilisés tous les jours de surcroît, sont extrêmement nocifs pour tes cheveux, ils abîment notamment leur surface (qu’on appelle cuticule) et peuvent même les fissurer plus en profondeur.
      Résultats : le cheveu devient très poreux, rêche, frisottant, terne et cassant.
      Voir cet article pour plus de détails : http://beautiful-boucles.com/comment-proteger-ses-cheveux-de-la-chaleur-brushing-plaques-lissantes-fer-a-boucler/

      Le shampooing (en particulier avec sulfates) aussi contribue à dessécher les cheveux donc si tu les laves tous les jours tu rajoutes encore une agression supplémentaire à des cheveux qui sont déjà au « martyr »…
      Le shampooing ne doit servir qu’à nettoyer ton cuir chevelu quand il est sale, ce n’est pas un soin pour les longueurs.
      A la limite, utilise tous les jours de l’après-shampooing hydratant (sur tes longueurs) mais pas ton shampooing.

      Dans ton cas de figure, j’envisagerai de couper tes cheveux trop abîmés (qu’aucun produit ne pourra réparer) et de repartir sur de bonnes bases en limitant l’utilisation des sèche-cheveux et lisseur et en acceptant ta nature de cheveux en apprenant à en prendre soin et à les coiffer.
      Tu trouveras sur le blog tout ce qu’il faut pour les soigner et les entretenir au quotidien.
      Voir par ex cet article sur ma routine : http://beautiful-boucles.com/less-is-more-pourquoi-il-suffit-de-peu-pour-avoir-de-belles-boucles/

      Bon courage, ça en vaut la peine ! 🙂

      • Merci b eaucoup de tes conseils je pense que je vais investir dans les produits que tu utilise toi
        Merci beaucoup 🙂

        • Je t’en prie, par contre n’oublie pas, avant, de couper tes cheveux abîmés par le lisseur et brushing.
          Tu ne pourras pas les réparer malheureusement…

  5. Moi qui habite dans une ville sous les tropiques où il fait un taux d’humidité entre 58 et 81%, je ne devrais pas utiliser d’agent humectant ? Je transpire beaucoup en été et j’ai souvent des frisottis aux cheveux ! Croyant bien faire, j’ai fait le botox bboks k hairs, sorte de lissage brésilien dans le but de diminuer ma touffe (type 1 à peu près) et dans le but de faire disparaître les frissottis il y a 4 mois. J’aurais du tomber sur votre article plus tôt !
    Merci pour tout votre travail !

    • Je pense en effet que c’est risqué, enfin tu peux toujours essayer et voir comment tes cheveux réagissent…
      Concernant le lissage brésilien que tu as effectué, cela peut résoudre ton souci de volume temporairement mais tu seras ensuite obligée de le refaire régulièrement, jusqu’à ce que tes cheveux ne le supportent plus et que tu doives couper…

  6. Bonjour,
    je tiens à te féliciter pr ton blog, parce qu’étant une scientifique en herbe, les autres blogs n’apportent pas d’info aussi complètes et poussées.
    Donc là je comprends mieux comment utiliser les produits. je suis suis une adepte de formulation.
    Je fabrique mes beurres et mes cires tte seule mais j’aimerai incorporer ces autres ingrédients émolients et humectants. Donc si tu connaitrais des blogs ou sites qui donnent des compositions de cire ou crème hydratante surtout ak du miel, lanoline.
    je te remercie grandement

  7. Article génial!

  8. Bonjour,
    J’ai les cheveux de type « vague » et je les lavent 4 fois par jours en moyenne.
    J’ai lue des blogs, des sites et meme des regarder des vidéos mais rien qui puisse me dire comment m’occupé de mes cheveux au quotidien.
    Mes étapes: shampoing; après shampoing; masque une fois par mois.

    Y a t il d’autre produit après le douche?
    Quel conseil pouvez vous me donné?
    Sil vous plait
    MERCI

  9. bonjour.j’ai 17 ans et mes cheveux sont trés poreux et abimés depuis des mois . Que me conseillez vous de faire sachant qu’il n’absorbe plus du tout l’hydratation ?

    • bonjour, si tu lis l’article ci-dessus, tu verras un schéma qui te montre l’action des actifs sur un cheveu plus ou moins abîmé. ton cas semble correspondre au 3e cas malheureusement, c’est à dire cheveu très endommagé. Le mieux dans ce cas là est d’envisager la coupe pour repartir sur des bases saines et surtout ne plus agresser tes cheveux… Désolée de ne pouvoir te fournir une réponse plus « optimiste » mais je préfère être sincère.

  10. merci beaucoup je les ai coupé d’au moins 10 cm j’espère que ca marchera !

  11. bonjour bonjour , j’espere que vous pourrez me repondre : voila j’ai les cheveux crepus et je voudrais savoir si la glycerine est bonne quant a leur hydratation , je vis a bordeaux et l’humidité ambiante est souvent tres elevée selon les infos meteologique , j’aimerais egalement faire un cocktail huile de carapate/glycerine/huile essentielle , pensez vous que melanger tout ces produits soit bon ?

    • il faut faire attention a son dosage car en cas de climat trop sec ou trop humide les effets peuvent etre l’inverse de ce qui etait escompte…
      faites un test et vous verrez…

  12. Bonjour,
    je voulais savoir, dans quelle catégorie se rangent les silicones? Quelle huile végétale privilégier? Et est-ce que les huiles végétales peuvent être utilisées pour protéger les cheveux du chlore à la piscine?

    • les silicones sont filmogenes hydrophobes, ils permettent de lisser les ecailles en enrobant le cheveu et d’empecher le gonflement du a l’humidite.
      certains silicones ne se deposent que sur les zones abimees par polarite negatif/positif si ma memoire est bonne, tu peux lire l’article sur les silicones que j’ai redige pour plus d’infos sur leur mode d’action.

      oui l’huile de noix de coco est repute efficace pr les bains de mer/piscine, mettre un bonnet par contre.

  13. Bonjour,
    je voulais savoir, dans quelle catégorie se rangent les silicones? Quelle huile végétale privilégier? Et est-ce que les huiles végétales peuvent être utilisées pour protéger les cheveux du chlore à la piscine?

  14. Hello ! Je sais que cet article a été posté depuis longtemps, mais il y a quelque chose que je ne comprends pas. Dans les mythes capillaires (vidéo) vous expliquez que l’eau n’hydrate pas le cheveu et qu’il est impossible de « stocker » de l’eau dans les cheveux car les molécules d’eau sont trop importantes.. Seulement cet article indique comment garder la teneur en eau de la fibre capillaire..
    Merci pour votre réponse, à bientôt

    • bonne question Estelle. Ici, « garder la teneur en eau de la fibre » signifie davantage préserver l’eau naturellement présente dans le cheveu.
      Toutefois, comme je l’expliquais dans l’article sur les mythes capillaires, l’eau peut pénétrer le cheveu et crée alors temporairement de nouveaux ponts hydrogène entre ses brins de kératine, ce qui va donc rendre le cheveu plus bouclé. Donc ce que j’écrivais, c’est que l’eau « n’hydrate » pas dans le sens où elle n’aide pas à retenir l’eau déjà présente ds le cheveu ou à lisser/lubrifier ses écailles mais qu’elle favorise son élasticité (ressort de la boucle), mais peut aussi générer des frisottis malheureusement
      voir pr plus d’infos cet article : http://beautiful-boucles.com/pourquoi-lhumidite-fait-boucler-le-cheveu-ou-genere-des-frisottis/

  15. Juste pour te dire que ton article est super clair complet et c’était une très bonne idèe de mettre un tableau rècapitulatif . Je voulai aussi te demander si l’oeuf fait partit des acide aminè et( serai donc un humectant?

    • Oui l’oeuf contient bien des acides aminés (notamment lysine et méthionine mais également en arginine, phénylalanine et cystine) qui sont donc des agents humectants.

  16. bjr Miss boucles.j’ai vu qu’on peut te poser des questions sur le soin des cheveux bouclés.mais c’est possible de t’en poser également sur d’autres types de cheveux comme par exemple les cheveux fins,raides,gras,et courts?merci.

    • Bonjour Valerie, tu peux me poser dans les zones de commentaires des questions en rapport avec l’article.
      Sinon de façon plus générale, je suis plutôt spécialisée sur les questions liées aux cheveux bouclés ou secs, pour les autres types de cheveux, cela dépend des problématiques.
      Par contre je ne fais plus de conseils personnalisés dans les commentaires, ce qui n’est pas malheureusement plus gérable et ai lancé pour cela un service de coaching capillaire, dont tu verras la description ici : http://beautiful-boucles.com/contactez-beautiful-boucles/
      Merci de ta compréhension.

  17. Bonjour,
    Dans cet article à la catégorie FILMOGENES, on distingue les filmogènes hydrophiles et les filmogènes hydrophobes et lorsque vous énumérez la liste des filmogènes hydrophiles vous y citez les cires naturelles, mais vous citez aussi ces cires naturelles dans la liste des filmogènes hydrophobes…
    Est ce une erreur de votre part ou cela voudrait-il dire que les cires naturelles sont à la fois des filmogènes hydrophiles et hydrophobes?

  18. J’ai aussi lu dans une des réponses à une de vos lectrices que les filmogenes hydrophobes peuvent être lourd pour les cheveux très poreux donc un cheveu crepus/frisé car ce type de cheveu est très hydrophile donc très poreux et il est pourtant recommandé d’utiliser des agents filmogenes hydrophobes sauf erreur de ma part..Qu’en pensez vous?

    • Bonne question, oui en effet ton analyse est la bonne, un cheveu crépu/frisé est naturellement (très) poreux et donc hydrophile, cela peut poser souci à certaines personnes si elles n’aiment pas l’apparence que cela donne aux cheveux, mais c’est une simple question de goût et non un « défaut »,je tiens à le préciser.
      L’ingrédient filmogène/hydrophibe va « corriger » cela, en lissant en fait les écailles du cheveu et en empêchant qu’elles soient hérissées ou de gonfler en absorbant l’eau. Le revers est que certains de ses agents peuvent être lourds/gras comme les huiles naturelles par exemple, donc cela peut alourdir/graisser, mais à chacune de tester pls ingrédients ayant ses propriétés, voir l’effet et voir si ça leur convient, c’est affaire de gout personnel.

  19. Très bien merci voila j’ai compris c’est juste une question de gout…
    Et pour ma question juste au dessus au sujet des cires naturelles?

    • Concernant les cires hydrophiles, à la reclecture ça me paraît bizarre et comme je n’ai pas d’exemples, j’ai préféré les retirer.
      Considère qu’elles sont avant tout hydrophobes.

  20. Coucou
    Je n’arrive pas a saisir la différence entre un conditionneur capillaire et un émollient. Sur le site l’observatoire des cosmétiques le premier rend les cheveux  » faciles à coiffer, souples, doux et brillants et/ou donne du volume, de la lumière, etc…  » et le second  » assouplit et adoucit la peau  ».
    Mais quand je lis ton article les 2 sont identiques, donc je ne sais plus…
    Merci

    • Un émollient est un conditionneur (=modifier aspect du cheveu notamment le gainer).
      Sa caractéristique est d’être plus riche (= plus gras)

  21. bonjour,

    J’ai les cheveux naturellement très poreux, épais et qui ne bouclent pas. je cherchent un après shampoing très concentré en kératine et sans silicone mais je n’en trouve nullepart.
    Connaitriez vous un produit correspondant à mes attentes?
    J’ai déjà testé la gamme phyto sans satisfaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *