Comment appliquer son bain d’huile: racines et/ou longueurs ?

Comment faire un bain d’huile pour les cheveux ? Et plus particulièrement comment appliquer l’huile efficacement : faut il cibler les racines, les longueurs ou les pointes, ou toute la chevelure dans son intégralité ? Une croyance répandue et entretenue sur le web est en effet que le bain d’huile (ricin notamment) favorise et stimule la pousse des cheveux. La vidéo de la youtubeuse sportive Sissy Mua sur ce soin naturel cheveux populaire m’invite à réagir:

Dans l’une de ses vidéos de septembre 2019, Sissy Mua qui a pris la superbe décision d’arrêter de se lisser les cheveux (!), présente sa routine de cheveux bouclés que j’analyserai plus en détail dans un prochain article. Parmi les soins qu’elle s’accorde, figure le fameux bain d’huile qui est particulièrement adapté aux cheveux longs comme les siens. Le hic intervient quand celle-ci affirme que « cela ne sert à rien d’appliquer l’huile sur les longueurs et qu’il faut au contraire se concentrer sur les racines car c’est là où se situe la partie vivante du cheveu« … Je crains qu’il n’y ait ici un malentendu sur la fonction de l’huile au niveau capillaire.

Petit rappel sur les bienfaits de l’huile sur les cheveux

[ Voir mon article complet sur le sujet avec tous mes conseils et astuces : Faire un bain d’huile sur ses cheveux: mode d’emploi ]
Les huiles, qui sont des corps gras, vont contribuer à lubrifier la fibre capillaire en particulier en cas de déficit de sébum, le cas des cheveux bouclés, longs et secs. Ceci va donc redonner de la douceur et va aider également à lisser et lustrer les écailles pour plus de brillance et une meilleure définition des boucles in fine. L’effet est filmogène et cette gaine va aussi protéger la fibre des agressions externes et de l’érosion qui contribue à la sécheresse et à l’aspect « rugueux » des cheveux. C’est un soin naturel de surface qui reste cosmétique (pas d’effet « soignant » ou « réparateur » ou même « nourrissant » comme on l’entend souvent, la sécheresse d’un cheveu n’étant de plus pas une « maladie » mais juste un état soit naturel soit dû à des traitements chimiques notamment). Il s’estompe comme tout autre produit, l’action est donc temporaire. Au niveau des racines, les huiles n’ont pas de bienfait car les racines sont déjà très lubrifiées puisque c’est là où est produit le sébum, du moins juste en dessous dans le cuir chevelu au niveau de la glande sébacée. Les nutriments pour les cheveux proviennent de l’alimentation, pas des huiles. Donc on vient rajouter du gras sur une zone qui est déjà très grasse par nature, ce qui peut créer des désordres comme des pellicules, cuir chevelu gras, etc. Je ne recommande pas vraiment… Pour plus d’infos, je vous invite à consulter une enquête que j’avais menée sur ce sujet avec notamment la collecte d’avis de dermatologues sur la différence de traitement entre cuir chevelu sec et gras et l’application d’huile végétale, (cf: avis du Dr Kinglsely à Londres).

Certains cuir chevelus de type afros notamment se plaignent parfois de cuir chevelus secs mais il faut faire attention car a priori il s’agirait davantage d’un problème d’écoulement du sébum suite à la contraction des pores en climat plus froid. Dans tous les cas je recommande de ne pas appliquer d’huile sur cette zone sans avis dermatologique, il y a probablement des solutions hydratantes plus adaptées, notamment à base d’humectant, qui vont éviter de graisser cette zone sensible (voir mon article à ce sujet).

Huiles et pousse des cheveux ?

Un argument souvent mis en avant pour l’application de l’huile au niveau des racines est celui de la pousse des cheveux qui serait ainsi accélérée. Or il n’y a absolument aucune étude scientifique probante sur ce sujet, en particulier concernant l’huile de ricin (réputée pour la pousse). Seule une huile (éclipta alba plus connue sous son nom indien de Mahakanni), à ce jour, a fait l’objet de certains résultats sous certaines conditions.

Les massages crâniens activant l’irrigation sanguine influenceraient la pousse mais ils sont aussi à manier avec précaution car ils peuvent surexciter les glandes sébacées et au final faire plus de mal que de bien… Je n’aurai de cesse de le répéter: le cuir chevelu est une zone sensible qui aspire à être laissé en paix… Souvent le plus est l’ennemi du bien… Quelques visionneuses de la vidéo ont émis leurs doutes concernant les affirmations de Sissy (voir captures d’écran ci-dessus), en particulier l’application sur les longueurs, y compris une coiffeuse, mais celle-ci ne réprouve pas l’application sur les racines, ce que je ne partage pas donc 🙂

Tous mes articles sur le sujet du bain d’huile et des huiles pour le soin des cheveux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.